Restauration d'une Chapelle

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  Ty Coat le Mer 6 Avr 2016 - 9:43

Bonsoir à tous,

Les travaux continuent...
Je suis pas mal pris par la rénovation du clocher.

Il faut tout refaire et je compte obtenir quelque chose comme cela:


L'ensemble mobile sera monté sur deux paliers à semelle étroite. Problème, j'aurais aimé les trouver en intox avec roulement auto-alignés étanches. Mais je ne trouve pas.



Les paliers reposeront sur des semelles en chêne. Les semelles support des paliers seront posées sur la pierre du clocher comme on peut le voir sur la photo et coincées entre les piliers. La semelle de bois reprend le principe de l'origine ou elle était simplement percée pour le passage de l'axe. Au démontage, ces semelles étaient complètement pourries. Autre solution?



Je voudrais mettre un isolant vibratoire entre la semelle de chêne et le granit du clocher, afin de minimiser la transmission des vibrations dans la structure de la maçonnerie. En refaisant les joints, on s'est aperçu que les pierres du clocher ne tenaient plus, les joints avaient complètement disparus. Est ce dû à l'exposition moins favorable du clocher ou aux vibrations? Je n'en sais rien. Toujours est-il que j'ai vu sur internet d'autres restaurations qui prévoyaient cet isolant.



Le mouton lui même sera constitué de trois éléments de chêne de 95mm d'épaisseur, collés entre eux à la colle polyuréthane. Est ce suffisant ou faut-il les cheviller entre eux ( ou domino)?
Ils seront de toute façon bridés par un étrier réalisé en plat intox 316 L ( si j'en trouve). Il y a peut être mieux à faire car je réalise qu'il ne va pas être facile de percer les deux trous parfaitement alignés pour le passage du boulon de 20 mm qui immobilise l'oreille de la cloche dans la mortaise. ( Je ne vois pas comment fixer cela sur la table de la perceuse Idea ). La précision de l'alignement assurera à lui tout seul la qualité du bridage de la cloche et de l'assemblage du mouton. Une autre façon de faire serait de réaliser l'étrier en deux branches et liées au sommet par un autre boulon, ce serait moins esthétique.

Les deux cotés inférieurs du mouton seront percés à 20 mm sur 140 mm de long pour recevoir les axes du mouton en Inox 316L de 20mm. J'envisage de les fixer dans leur logement à l'époxy. Cela réalisera au moins l'étanchéité . Est ce une bonne idée?
Les extrémités seront cerclées avec un fer plat de 30x5 boulonnées par le haut. Je ne l'aimas encore mis sur le dessin.

Entre temps, j'ai recherché du chêne. Le couvreur m'a donné un morceau de poutre de 300x300, malheureusement il me manque de au moins 5 cm en longueur. Ce morceau le suit sur ses chantiers pour teiller les ardoises , en gros cela lui sert d'enclume. J'ai peu qu'il y ait tout de même quelques pointes dedans et je n'ai pas envie d'y laisser des dents ( de scie). Je suis donc passé chez mon scieur voisin. Il m'a montré une petite bille de chêne qui trainait depuis des années dans un coin de son chantier. 2,70 m de long, 380mm de diamètre pour 100 €. Je n'ai pas hésité, étant vraiment short en chêne. Il l'a débité en trois plateaux de 100mm dont un comprend le coeur.



Aussitôt dit aussitôt fait, bon, c'est pas facile à manœuvrer des plateaux de 80 kg!



J'ai parfois l'impression que quand j'ai besoin d'une allumette, je n'achète pas l'allumette mais l'arbre pour la faire. Very Happy  ou What a Face Je débite mes trois poutres et m'aperçois que le bois suinte encore.


J'hésite à l'utiliser alors que mon séchoir n'est pas encore fait! Trop de choses en si peu de temps. Et pourtant, il faut que je remonte cette cloche avant que l'échafaudage ne soit démonté.
Pour monter le séchoir dans son futur local, il faut que je sorte un stock de châtaignier qui va me servir pour refaire le plancher de l'autel. Je voudrais éviter trop de manipulations inutiles... Cercle vicieux, quand tu nous tient... Je n'arrive pas à le couper celui-çi!

TY Coat

Ty Coat
complétement accro
complétement accro

Messages : 1186
Points : 2106
Date d'inscription : 20/08/2014
Age : 66
Localisation : Plounevez-Lochrist

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  FredM le Mer 6 Avr 2016 - 10:02

Bonjour Ty Coat

Pour les semelles des axes, tu peux peut-être utiliser de la bande bitumineuse pour terrasse afin limiter les dégats liés à l'eau et en plus ça doit amortir les vibrations... Ça ressemble à ça et on peut trouver beaucoup (beaucoup) moins cher (par ex ici ).

Pour tes percçages : gabarit et défonceuse pour aligner les débuts de trous ? et / ou miroir de perçage ( ex )

bon courage pour la suite,
FRedM

FredM
complétement accro
complétement accro

Messages : 2233
Points : 5326
Date d'inscription : 30/07/2012
Age : 46
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  Ty Coat le Mer 6 Avr 2016 - 10:43

Bonjour FredM,

Merci de tes suggestions; Il me reste de la bande bitumineuse, ce serait cool. Est ce que cela sera suffisant pour amortir les vibrations?

Pour le perçage des deux emplacements des axes sur le mouton, je pense à travailler les deux faces parfaitement parallèle avec ma perceuse fraiseuse. Malheureusement, ma tête n'est pas orientable et je n'ai pas encore vérifié si j'ai assez de place entre la table croisée et la broche pour passer la poutre en hauteur plus un forêt de 20 en cône morse. Je doute que cela passe. Sinon, je monterai la poutre sur la table de la mortaiseuse horizontale qui est sur l'arbre de R/D, avec un forêt spécial bois. Là, cela devrait passer, restera à bien tracer, pointer, plus aligner.

Il y a toujours un risque et c'est pour cela que des roulements auto-aligneurs seraient intéressant pour éliminer les petits défauts.

Ty Coat

Ty Coat
complétement accro
complétement accro

Messages : 1186
Points : 2106
Date d'inscription : 20/08/2014
Age : 66
Localisation : Plounevez-Lochrist

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  bilou(te) le Mer 6 Avr 2016 - 12:19

Ty Coat a écrit:Bonjour FredM,

Merci de tes suggestions; Il me reste de la bande bitumineuse, ce serait cool. Est ce que cela sera suffisant pour amortir les vibrations?

Pour le perçage des deux emplacements des axes sur le mouton, je pense à travailler les deux faces parfaitement parallèle avec ma perceuse fraiseuse. Malheureusement, ma tête n'est pas orientable et je n'ai pas encore vérifié si j'ai assez de place entre la table croisée et la broche pour passer la poutre en hauteur plus un forêt de 20 en cône morse. Je doute que cela passe. Sinon, je monterai la poutre sur la table de la mortaiseuse horizontale qui est sur l'arbre de R/D, avec un forêt spécial bois. Là, cela devrait passer, restera à bien tracer, pointer, plus aligner.

Il y a toujours un risque et c'est pour cela que des roulements auto-aligneurs seraient intéressant pour éliminer les petits défauts.

Ty Coat

Bonjour

Quelques idées en vrac :
Pour le chêne, regarde sur LBC pour des manteaux de cheminée, c'est assez fréquent d'en trouver autour de 50€, ça fait dans les 15cms de section (carré) et 1m de long, si il y a les retours avec tu auras de quoi faire.
Pour l'alignement des axes, autre possibilité éventuelle à étudier :
tu coupes la partie basse en deux dans l'épaisseur, tu fais à la défonceuse avec une mèche hémisphérique du bon rayon (10mm de rayon dans ton cas) une rainure sur chaque morceau, de 140mm de long.
Et tu réassembles tes deux moitiés. SI ton bois est bien dégauchi et que tu prends appui pour ton guide sur la bonne face, tu devrais avoir quelque chose de très correct niveau propreté/alignement. Et même très bien si tu as la possibilité d'ajouter quelques dominos au réassemblage des moitiés séparées.

Jolie modélisation, poussée dans les détails, ça a du te prendre un peu de temps quand même !

bilou(te)
complétement accro
complétement accro

Messages : 1196
Points : 2432
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 32
Localisation : Terre /europe/normandie/eure/crosvill-la-vieille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  FredM le Mer 6 Avr 2016 - 12:44

Ty Coat a écrit:Est ce que cela sera suffisant pour amortir les vibrations?
j'avoue que je n'en sais rien du tout, c'etait juste une idée.. A bien y réfléchir, si ca se trouve elle est nulle : est ce que le poids de la cloche ne va pas faire fluer le bitume les jours de chaleur ? et apres, y'en aura plus... Bref pas sur que ce soit une solution durable..
cordialement,
Fred

FredM
complétement accro
complétement accro

Messages : 2233
Points : 5326
Date d'inscription : 30/07/2012
Age : 46
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  6°sens le Mer 6 Avr 2016 - 12:52

Salut,

Je me demande comment faisaient les bâtisseurs de cathédrales ?

Amortissaient-ils ? et dans ce cas, comment le faisaient-ils ?
Ou bien étaient-ils un peu fatalistes et priaient-ils pour que la cloche n'écrase pas un fidèle lors de sa chute ?

William Shakespeare se posait aussi la question.

(°I°)
Renaud

_________________
« Heureux sont les fêlés, car ils laissent passer la lumière » M. Audiard
Un égoïste, c'est quelqu'un qui ne pense pas à moi. Eugène Labiche
Quand on ne travaillera plus les lendemains des jours de repos, la fatigue sera vaincue. Alphonse Allais

6°sens
Modérateur
Modérateur

Messages : 5674
Points : 12340
Date d'inscription : 25/03/2011
Age : 63
Localisation : Cambrésis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  Ty Coat le Mer 6 Avr 2016 - 13:47

bilou(te) a écrit:
Pour l'alignement des axes, autre possibilité éventuelle à étudier :
tu coupes la partie basse en deux dans l'épaisseur, tu fais à la défonceuse avec une mèche hémisphérique du bon rayon (10mm de rayon dans ton cas) une rainure sur chaque morceau, de 140mm de long.
Et tu réassembles tes deux moitiés. SI ton bois est bien dégauchi et que tu prends appui pour ton guide sur la bonne face, tu devrais avoir quelque chose de très correct niveau propreté/alignement. Et même très bien si tu as la possibilité d'ajouter quelques dominos au réassemblage des moitiés séparées.

Jolie modélisation, poussée dans les détails, ça a du te prendre un peu de temps quand même !

Merci bilou(te) . Ta méthode est sans doute plus simple que la mienne avec une meilleure précision. Je vais regarder si je peux trouver une fraise ronde de diamètre 20.


Ty Coat

Ty Coat
complétement accro
complétement accro

Messages : 1186
Points : 2106
Date d'inscription : 20/08/2014
Age : 66
Localisation : Plounevez-Lochrist

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  Siaboa le Mer 6 Avr 2016 - 15:40

Bonjour à toutes et a tous

Dans mon petit coin la lecture du forum: c'est plein d'idées et d'astuces.

Voici ma petite contribution:

Pourquoi dépenser sur internet pour un miroir de perçage (une trentaine d'Euros quand mème) , alors que pour vous avez cela chez vous !

La réponse est dans l'image ci-dessous



encore une petite précision c'est valable pour tous perçage dans le bois le béton le métal etc....

Cordialement
Siaboa

Siaboa
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 16
Points : 24
Date d'inscription : 12/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  Ty Coat le Mer 6 Avr 2016 - 16:25

Bonjour Siaboa,

Le plus simple est toujours le meilleur cheers excellent recyclage des vieux CD.

Merci pour ta contribution.

Ty Coat

Ty Coat
complétement accro
complétement accro

Messages : 1186
Points : 2106
Date d'inscription : 20/08/2014
Age : 66
Localisation : Plounevez-Lochrist

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  ricoud le Mer 6 Avr 2016 - 17:41

Siaboa a écrit:

encore une petite précision c'est valable pour tous perçage dans le bois le béton le métal etc....

Cordialement
Siaboa


Pour le metal , j'ai bien des CD de metal.
Mais pour bois il faut quel type de musique ?

jesuisdehors

ricoud
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 579
Points : 926
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 37
Localisation : Nord Isere

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  Scorpio le Mer 6 Avr 2016 - 18:47

ricoud a écrit:

Pour le metal , j'ai bien des CD de metal.
Mais pour bois il faut quel type de musique ?
jesuisdehors

tu n'as pas un Jacques Dutronc , Marie Laforêt , Maxime Leforestier ,.... qui traîne ?

Je te rejoins jesuisdehors


Scorpio
complétement accro
complétement accro

Messages : 1177
Points : 2612
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 50
Localisation : Belgique - Jodoigne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  Scorpio le Mer 6 Avr 2016 - 18:49

Bonjour Ty Coat et à tous ,
pour le perçage dans l'axe , tu ne sais pas faire ça à la mortaiseuse ?

Scorpio
complétement accro
complétement accro

Messages : 1177
Points : 2612
Date d'inscription : 07/04/2012
Age : 50
Localisation : Belgique - Jodoigne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  Ty Coat le Mer 6 Avr 2016 - 20:05

Bonsoir Scorpio et à tous,

Si, si, je sais faire à la mortaiseuse. Simplement, aligner parfaitement d'équerre un morceau de 500 mm de long sur une table de 150 mm de large est sans doute moins précis que la méthode de bilou(te). A voir! Mais déjà, il faut que je remonte la mortaiseuse dont je ne me sers plus depuis que j'ai la domino.What a Face

Ty Coat

Ty Coat
complétement accro
complétement accro

Messages : 1186
Points : 2106
Date d'inscription : 20/08/2014
Age : 66
Localisation : Plounevez-Lochrist

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  grosb le Jeu 7 Avr 2016 - 9:11

Bonjour,

Je suis très admiratif de ton chantier, c'est une rénovation qui promet d'être superbe, bravo.

Pour l'axe, une idée comme ça, ne pourrais-tu pas tricher un peu sur la hauteur et poser un axe continu sur les deux roulements, plus de problèmes d'alignement et rapporter le bois sur deux demi morceaux collés à la PU.
L'axe passerait au dessus de la fixation de la cloche qui est de toute façon tenue par le feuillard inox..

Vu du sol, je pense que cela ne nuirait pas à l'esthétique de l'ensemble à peine plus haut.

Bonne continuation, amicalement, Bernard.

grosb
complétement accro
complétement accro

Messages : 1833
Points : 3433
Date d'inscription : 30/05/2013
Age : 62
Localisation : Cotes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  BZHades le Jeu 7 Avr 2016 - 9:29

Concernant les vibrations :
- je pense qu'autrefois, les architectes étaient très pieux et priaient souvent Very Happy... quand on lit les histoires de constructions de cathédrales, c'était beaucoup de système D, de bon sens, et de chance.
- Actuellement, tu vas avoir 2 soucis :
les vibrations de la résonance de la cloche, mais aussi la force d'inertie due au mouvement de balancier.

Pour les vibration, tu pourrais intercaler un morceau d'assour : c'est un matériaux antivibratile prévu pour amortir la transmission des pas sous les chapes. Ca coûte pas bien cher, et avec un peu de chance, tu vas sur un chantier en fin de gros oeuvre qui démarre ses chapes, tu pourras récupérer une chute dans la benne (avec l'accord du chef de chantier bien évidemment). Sinon, tu en trouve chez n'importe quelle GSB

Pour les forces dues au mouvement de balancier... j'ai pas beaucoup d'idée. L'idéal serait d'avoir deux cloches en opposition pour que les efforts se compensent... mais c'est pas possible (pour prendre une image que je connais bien : sur un monocylindre, tu as un balourd au niveau de l'axe de bielle qui permet de compenser l'effort du à l'arrêt brusque du piston lorsqu'il inverse sa course et limite les vibrations induites. Sur mon DR600, les ingénieurs ont même prévus deux balanciers secondaires pour atténuer les vibrations horizontales, dues au faite que la bielle n'a pas un mouvement linéaire, mais transmets des effort desaxés lorsque la course n'est pas aux extrémités)
Je pense que laisser un léger jeu et en rajoutant aussi de l'assour sur les contacts verticaux, ça devrait suffire.

Pour ton souci de roulement : J'ai un peu peur que le mouvement ne sollicite toujours les mêmes billes, et vienne à terme mater celles-ci. A voir si avec un palier lisse ça ne serait pas plus intéressant ?
L'autre solution : un montage avec des roulements coniques avec un montage en O pour permettre un peu de jeu dans l'alignement.

BZHades
posteur Régulier
posteur Régulier

Messages : 127
Points : 146
Date d'inscription : 04/02/2016
Age : 31
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  BZHades le Jeu 7 Avr 2016 - 9:33

Sinon, je pensais à ton problème de trous alignés pour le renfort inox :

Tu commences par mettre en place le renfort, tu le maintient avec un serre joint, et tu perces l'ensemble ainsi monté à blanc... au moins, tu es certain que tes trous sont alignés !

BZHades
posteur Régulier
posteur Régulier

Messages : 127
Points : 146
Date d'inscription : 04/02/2016
Age : 31
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  Ty Coat le Jeu 7 Avr 2016 - 9:57

grosb a écrit:
Pour l'axe, une idée comme ça, ne pourrais-tu pas tricher un peu sur la hauteur et poser un axe continu sur les deux roulements, plus de problèmes d'alignement et rapporter le bois sur deux demi morceaux collés à la PU.
L'axe passerait au dessus de la fixation de la cloche qui est de toute façon tenue par le feuillard inox..

.

Bonjour Bernard et à tous,

Hélas, ce n'est pas possible car l'axe passerait dans l'anse de la cloche. Si je baisse la cloche, pour passer au dessus comme tu le suggères, l'esthétique n'en pâtirait pas. En revanche, le centre de gravité mobile descendrait. L'équilibre du système serait différent et la cloche serait très , très lourde à manœuvrer. Le battant frapperait plus fort, engendrant des efforts beaucoup plus importants sur la cloche, au risque de la détériorer, et sur le clocher lui même. Je découvre au fur et à mesure les techniques de l'art campanaire. ( art des clochers et des cloches). Pour réduire les sollicitations sur le clocher, je devrais au contraire de ce que tu suggères, remonter le centre de gravité en mouvement, ce que les spécialistes appellent un montage rétrograde .

Ty Coat

Ty Coat
complétement accro
complétement accro

Messages : 1186
Points : 2106
Date d'inscription : 20/08/2014
Age : 66
Localisation : Plounevez-Lochrist

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  Ty Coat le Jeu 7 Avr 2016 - 10:17

BZHades a écrit:
Pour ton souci de roulement : J'ai un peu peur que le mouvement ne sollicite toujours les mêmes billes, et vienne à terme mater celles-ci. A voir si avec un palier lisse ça ne serait pas plus intéressant ?
L'autre solution : un montage avec des roulements coniques avec un montage en O pour permettre un peu de jeu dans l'alignement.

Bonjour BZHades,

Pour les vibrations, ce n'est tout de même pas le bourdon de ND de Paris! Je pense que je vais m'orienter vers ce que tu suggère ou une couche de Liège comme l'a suggéré un autre MB.

Pour les roulements, initialement, j'avais prévu d'usines un palier lisse en bronze. Mais quid du graissage. Je n'ai pas envie de monter à 6 ou 7 m tous les ans mettre mon petit coup de graisse. D'où les roulements graisses à vie, enfin, pour assez longtemps. Et apparement c'est ce que font les pros sur les Reno de clochers.

Ty Coat

Ty Coat
complétement accro
complétement accro

Messages : 1186
Points : 2106
Date d'inscription : 20/08/2014
Age : 66
Localisation : Plounevez-Lochrist

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  BZHades le Jeu 7 Avr 2016 - 10:40

Ty Coat a écrit:
BZHades a écrit:
Pour ton souci de roulement : J'ai un peu peur que le mouvement ne sollicite toujours les mêmes billes, et vienne à terme mater celles-ci. A voir si avec un palier lisse ça ne serait pas plus intéressant ?
L'autre solution : un montage avec des roulements coniques avec un montage en O pour permettre un peu de jeu dans l'alignement.

Bonjour BZHades,

Pour les vibrations, ce n'est tout de même pas le bourdon de ND de Paris! Je pense que je vais m'orienter vers ce que tu suggère ou une couche de Liège comme l'a suggéré un autre MB.

Pour les roulements, initialement, j'avais prévu d'usines un palier lisse en bronze. Mais quid du graissage. Je n'ai pas envie de monter à 6 ou 7 m tous les ans mettre mon petit coup de graisse. D'où les roulements graisses à vie, enfin, pour assez longtemps. Et apparement c'est ce que font les pros sur les Reno de clochers.

Ty Coat

C'est juste que j'ai été formé avec pour principe qu'un roulement graissé à vie, c'est comme un bébé mis dans une grosse boite, en disant qu'il a de l'air "à vie" ...
Disons que ça a des avantages (pas ou très peu de saletés qui pourraient venir dans le roulement, donc moins d'usure, pas besoin d'entretien pendant pas mal de temps), mais aussi des défauts (pas d'évacuation des limailles, graisse qui peu figer par temps très froid ou qui perd de ses propriétés avec le temps).
J'ai pas beaucoup réactualisé mes connaissances en la matière, et peut être qu'avec un peu de recul, il y a eût des améliorations. Par contre, sur le cardan des 1200GS où ils avaient mis un roulement "graissé à vie" sur les premiers modèles... bah BMW a changé le fusil d'épaule, et fait rappeler toutes les GS pour mettre un cardan avec lubrification (pour cause d'usure prématurée des roulements... entrainant un jeu, et une ruine du roulement de la roue arrière, ce qui, en moto, est assez préjudiciable Wink )

Après, il faut aussi relativiser : le poids de la cloche est important, mais il n'y a pas de vitesse de rotation, et l'utilisation est très ponctuelle (si ça sonne 2 fois dans la semaine, c'est déjà beaucoup je pense pour une petite chapelle). La solution du roulement est donc peut être la plus intéressante.

Il n'y a malheureusement pas de solution parfaite de toute manière.

Ceci dit, pour moi, les paliers lisses industriels ne nécessite pas de lubrification (alliage de bronze saturé en huile, ou couche de PTFE avec suffisamment de glissance pour que l'usure soit hyper faible).
Mes cours là dessus remontent à une paire d'année, mais c'était considéré comme une solution souvent plus intéressante qu'un roulement.

BZHades
posteur Régulier
posteur Régulier

Messages : 127
Points : 146
Date d'inscription : 04/02/2016
Age : 31
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  Ty Coat le Jeu 7 Avr 2016 - 13:55

@BZHades,

Tes arguments sont convaincants. Je n'ai pas encore commandé les paliers. Je regarde si je peux trouver des coussinets en bronze auto- lubrifiés. Merci.

Ty Coat

Ty Coat
complétement accro
complétement accro

Messages : 1186
Points : 2106
Date d'inscription : 20/08/2014
Age : 66
Localisation : Plounevez-Lochrist

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  ricoud le Jeu 7 Avr 2016 - 14:54

Exemple de coussinet autolubrifier :
http://www.norelem.fr/fr/fr/Produits/THE-BIG-GREEN-BOOK/norelem-actionne-Syst%C3%A8mes-et-composants-pour-la-construction-de-machines-et-d-installations/23000-Accouplements-Accouplements-rigides-Bagues-de-serrage-coniques-Joints-de-cardan-Accouplements-rapides-Paliers/Palier-lisse/23761-Palier-lisse-%C3%A0-collerette-bronze-fritt%C3%A9.html


En prenant du diam 20 et 32mm de long (6,68€) , apparemment ça tient 3 Tonnes statique chacun si je ne me suis pas trompé (j'avais peur mais on doit être large...)

ricoud
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 579
Points : 926
Date d'inscription : 04/01/2014
Age : 37
Localisation : Nord Isere

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  BZHades le Jeu 7 Avr 2016 - 17:43

Je viens de réfléchir à un truc :

de mémoire, l'huile du palier venait s'intercaler entre l'arbre et le palier via la dépression créée par l'arbre en rotation. Avec une cloche, la rotation de l'arbre est non seulement très lente (pas de dépression), mais aussi avec une course limitée. (ça fait au mieux 1/3 de tour avant de revenir). Je réfléchissais en tant que mécanique en mouvement pareil à une machine... sauf que non ^_^ !

Du coup, j'avoue que je sais pas trop ce qui est mieux ! Si on pose le problème, il faut bien voir que la partie inférieure récupérera la majorité des efforts, et ceux ci seront surtout radiaux. La rotation est à vitesse faible, et la fréquence encore plus faible. Il n'y a que la charge radiale (poids de la cloche) qui est importante.

Donc en récapitulant les solutions possible :
- rien du tout (ou alors une pièce d'usure : à éviter pour ne pas avoir à aller changer la pièce d'usure tous les 4 matins.
- palier lisse autolubrifié : à voir si le système est compatible avec le mouvement de rotation à vitesse faible, et tenue dans le temps. Le plus simple est presque de contacter directement un fabricant.
- Roulement sec : à éviter, c'est tellement plus facile avec du lubrifiant... non non, il n'y a aucun sous entendu (je m'en sert pour l'équilibrage de roue pour diminuer au maximum les frottement et avoir le système le plus sensible possible aux balourds... mais en dehors de ça, je vois pas l'intérêt)
- Roulement lubrifiés : bah, faut prévoir la maintenance qui va avec ^_^' - un petit tube qui monte en haut du clocher et un qui redescend pour y faire circuler l'huile ? Very Happy
- Roulement lubrifié à vie : Pourquoi pas après tout, on n'est pas dans une mécanique classique, en dehors de l'effort statique, l'effort dynamique est très faible. Il est possible que ça soit la meilleure solution. Attention cependant à l'oxydation potentielle du métal dans le temps ! autant le palier en bronze ne risque rien, autant l'acier... même inox peut se piquer dans le temps. (badigeonner de graisse puis protéger des intempéries..)

Si roulement il y a, il vaut mieux prendre du roulement à rouleaux conique, voir à aiguille (avec une pièce en bronze au bout par exemple pour limiter le jeu axiale) si on considère les efforts quasi uniquement radiaux. Par contre, j'ai un doute sur l'existence de tels roulement lubrifiés à vie. On en reviendrait donc aux roulements à bille classique, à dimensionner de manière traditionnelle (en surdimensionnant un peu, histoire que ça tienne longtemps)

Voilà un peu mes réflexions en vrac, désolé si ça ne donne pas vraiment une solution, mais ça permet (j'espère) d'envisager le maximum de solutions pour prendre la plus favorable.

BZHades
posteur Régulier
posteur Régulier

Messages : 127
Points : 146
Date d'inscription : 04/02/2016
Age : 31
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  tiatia le Jeu 7 Avr 2016 - 18:09

BZHades a écrit:Je viens de réfléchir à un truc :

Spoiler:
de mémoire, l'huile du palier venait s'intercaler entre l'arbre et le palier via la dépression créée par l'arbre en rotation. Avec une cloche, la rotation de l'arbre est non seulement très lente (pas de dépression), mais aussi avec une course limitée. (ça fait au mieux 1/3 de tour avant de revenir). Je réfléchissais en tant que mécanique en mouvement pareil à une machine... sauf que non ^_^ !

Du coup, j'avoue que je sais pas trop ce qui est mieux ! Si on pose le problème, il faut bien voir que la partie inférieure récupérera la majorité des efforts, et ceux ci seront surtout radiaux. La rotation est à vitesse faible, et la fréquence encore plus faible. Il n'y a que la charge radiale (poids de la cloche) qui est importante.

Donc en récapitulant les solutions possible :
- rien du tout (ou alors une pièce d'usure : à éviter pour ne pas avoir à aller changer la pièce d'usure tous les 4 matins.
- palier lisse autolubrifié : à voir si le système est compatible avec le mouvement de rotation à vitesse faible, et tenue dans le temps. Le plus simple est presque de contacter directement un fabricant.
- Roulement sec : à éviter, c'est tellement plus facile avec du lubrifiant... non non, il n'y a aucun sous entendu  (je m'en sert pour l'équilibrage de roue pour diminuer au maximum les frottement et avoir le système le plus sensible possible aux balourds... mais en dehors de ça, je vois pas l'intérêt)
- Roulement lubrifiés : bah, faut prévoir la maintenance qui va avec ^_^' - un petit tube qui monte en haut du clocher et un qui redescend pour y faire circuler l'huile ? Very Happy
- Roulement lubrifié à vie : Pourquoi pas après tout, on n'est pas dans une mécanique classique, en dehors de l'effort statique,
Spoiler:
l'effort dynamique est très faible. Il est possible que ça soit la meilleure solution. Attention cependant à l'oxydation potentielle du métal dans le temps ! autant le palier en bronze ne risque rien, autant l'acier... même inox peut se piquer dans le temps. (badigeonner de graisse puis protéger des intempéries..)

Si roulement il y a, il vaut mieux prendre du roulement à rouleaux conique, voir à aiguille (avec une pièce en bronze au bout par exemple pour limiter le jeu axiale) si on considère les efforts quasi uniquement radiaux. Par contre, j'ai un doute sur l'existence de tels roulement lubrifiés à vie. On en reviendrait donc aux roulements à bille classique, à dimensionner de manière traditionnelle (en surdimensionnant un peu, histoire que ça tienne longtemps)
Voilà un peu mes réflexions en vrac, désolé si ça ne donne pas vraiment une solution, mais ça permet (j'espère) d'envisager le maximum de solutions pour prendre la plus favorable.
Avec les Saintes Huiles, ou au pire les huiles d'extrême onction, ça ne marcherait pas , on pourrait envisager un graissage pour l'éternité non ?
il ne serait pas possible d'envisager un miracle ?  

tiatia
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 36
Points : 87
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 56
Localisation : tout près des grands crus du 21.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  Ty Coat le Jeu 14 Avr 2016 - 20:28

Bonsoir à tous,

Les travaux ont pas mal avancé, tout ou presque est commencé. Rien n'est terminé.

Pour la cloche, la bille de chêne que j'ai achetée et fait débiter en trois plateaux pour avoir le coeur de l'arbre, présente un taux d'humidité de 30% au coeur et 20% en surface! Pas top. Je me retourne à nouveau vers mon charpentier-couvreur qui me propose un beau morceau de charpente. C'est une pièce loupée dans la réfection d'une tourelle e château voisin. Elle fait 300mm de haut et autant de large avec une forme bizarre:



CA passe tout juste sur la SAR mais ça passe:


J'étudie mes coupes pour avoir tous les morceaux dont j'ai besoin:



Il y a quelques gerces, vu la masse et les étriers intox, cela devrait tenir.


Surprise! Ou mon humidimètre Schepach est de la daube ou ce bois n'est pas plus sec. 30% au coeur. En fait, malgré les années ( environ 15 ans depuis la coupe, le coeur dans une telle épaisseur n'a pas séché. Comme c'est pour être en permanence sous les intempéries, je me convainc (peut-être à tord, ) qu'il faut que je fasse avec.



La coupe avec la plus large lame de 16 mm est impeccable. Ca se fait finalement assez vite.


Dégauchissage des trois morceaux



j'ai régler à nouveau mon guide latéral avant de commencer pour m'assurer d'une bonne perpendicularité. Ce sera important au moment du traçage de mes axes de perçage.


Voilà les trois morceaux du mouton prêts pour les usinages qui recevront les axes et la mortaise pour l'oreille de la cloche. La partie supérieure du mouton est arrondie. Je décide de la garder puisqu'elle était usinée comme cela dans le morceau brut. Je vais ajusté mes plans en conséquences. De même le morceau du bas et 20mm plus haut que prévu. Je réduis la traverse intermédiaire d'autant.


Après avoir hésité à mettre des paliers fonte avec roulements, sur l'idée de BZHades, j'ai acheté deux coussinets en bronze fritté auto-lubrifié. Moins de 5 €! Ca donnera cela:




Je m'attaque aux paliers. Je vous passe le débit d'un cube, un par palier. Puis dressage aussi parfait que possible des faces bien perpendiculaires. Découpe du cube en deux: base et chapeau du palier.  Re-dressage, Ré-assemblage des deux morceaux pour perçage de l'emplacement du coussinet.







Je m'attaque maintenant au mortaisage de la traverse basse qui doit recevoir l'anse de la cloche. La forme est une pyramide inégale et tronquée. 100 mm de profondeur, 32mm x 113 à l'entrée et 26mmx 95 au fond. Je décide de monter là traverse sur l'étau de fraiseuse et de percer d'abord 3 trous avec une mèche Fortsner de 25. Je terminerai au ciseau.



Je suis obligé de monter une rallonge sur la mèche pour atteindre les 100 mm de profondeur. C'est assez tendu, mais cela passe sans trop de jeu. C'est là que j'apprécie la qualité de la mèche.

Bonne lecture

Ty Coat

Ty Coat
complétement accro
complétement accro

Messages : 1186
Points : 2106
Date d'inscription : 20/08/2014
Age : 66
Localisation : Plounevez-Lochrist

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  Impulson2 le Jeu 14 Avr 2016 - 23:15

Pour lubrifier, pq pas un graisseur automatique déporté sur piles ???

Impulson2
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 27
Points : 45
Date d'inscription : 12/11/2013
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Restauration d'une Chapelle

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:50


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum