purge de frein VTT

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

purge de frein VTT

Message  bilou(te) le Ven 25 Mar 2016 - 11:23

Bonjour à tous

Comme annoncé sur un autre fil (construction d'une basse), je fais un peu de VTT, et, de temps en temps, il faut faire de l'entretien.
Si de nombreuses opérations sont assez simples (réglage d'un dérailleur - sauf si patte tordue, d'un jeu de direction), les parties comportant de l'hydraulique sont généralement plus complexes et peuvent faire peur. Je pense ici notamment aux freins et aux fourches suspendues (ou amortisseur).

Dans le cas de l'hydraulique d'une fourche, ou d'un amorto', si il y a une erreur, ça peut coûter cher en réparations, mais dans le cas des freins, le véritable problème est que c'est un élément de sécurité, il ne faut pas trop rigoler avec ça (j'ai testé la bulle d'air et la surchauffe, je déconseille fortement pour la santé).

Puisque plusieurs ici sont équipés de freins hydrauliques, je fais un petit post, qui est adapté aux freins formula récents sans vase d'expansion apparent.

Petit historique :
les freins à disque sont devenus une norme dans le VTT dans les années 2000, d'abord en descente (besoin de puissance) et en trial, puis ils se sont développés pour les autres disciplines (de nombreux avantages, pas de problème sous la pluie, roue voilée possible pour finir sa sortie, plus d'usure des jantes, et quelques inconvénients, l'entretien pour les versions hydrauliques, le poids au départ qui était plus élevé).

Il existe deux types de freins à disques dans le domaine du vélo :
- hydrauliques, les plus courants, les plus technologiques, ceux qui ne posent pas de problème de coulissement de câble dans une gaine, plus chers aussi, imposent un levier spécifique (notamment sur route où freins et changement de vitesse sont dans un seul levier), c'est ce sujet que je vais traiter

- à câble ou mécanique, surtout présent sur route ou sur des VTT de grande surface (dans ce deuxième cas, ce n'est pas très intéressant, ce sont des modèles pas forcément bien conçus, avec beaucoup de frictions, une rigidité aléatoire, mieux vaut de bons freins sur jante, même si ça fait "moins bien"). Avec de bonnes versions (avid bb7 notamment), c'est intéressant sur des vélos de route, entretien facile et réparation aisée sur des voyages de plusieurs jours dans des coins perdus.

Il existe plusieurs types de freins hydrauliques, les plus connus sont les freins à disque (diamètre du disque en fonction de la pratique et du poids du pilote, de 140mm - arrière uniquement - à 203mm pour la descente et le free-ride), mais Magura a développé des freins sur jante qui remplacent les v-brake, qui cumulent certains avantages et certains inconvénients des autres types de freinage, puissance, douceur du freinage, mais freinage sur jante, purges, ils étaient très utilisés avant l'arrivée du disque en trial et ils sont encore très utilisés en Allemagne (marque allemande, ça peut jouer). Il y a aussi depuis quelques années des freins sur jante de route qui sont hydrauliques (Magura pour le chrono, Sram pour les vélos de route classiques)

Bref, je pourrai écrire 30 pages, mais ce n'est pas le but, ici, je vais parler de freins hydrauliques et à disque, et plus particulièrement de la purge.

Pas précisé avant, il existe deux liquides de frein à VTT, le liquide minéral (utilisé notamment par Shimano et Magura) et le DOT (Dot4 dans mon cas), attention à bien choisir le liquide, ils ne sont pas compatibles. Si le liquide minéral n'est pas trop agressif (je n'en boirai pas pour autant), le liquide DOT est franchement pas top, donc :

Il faut s'habiller en conséquence avec une blouse

A tout à l'heure mon p'ti chien

Précautions :
- si vous avez peur, faites-le faire par un professionnel, ça coûte autour de 50€
- ne faites pas ça la veille d'une sortie, on ne sait jamais, si il y a un loupé, ce serait dommage de le voir en prenant le départ
- faites ça reposé, et pas après l'apéro

Préparez une zone de travail :

Des récipients, des chiffons, les outils, la notice, et, dans mon cas, un vieux guidon pour fixer le levier de frein dans la bonne position pendant le travail (ça dépend des freins, dans mon cas, j'ai préféré les démonter pour être à l'aise, et ça évite de pourrir le VTT avec les produits)

Donc, pour être à l'aise et avoir le levier dans la bonne position, je le mets sur le guidon :

On peut voir la vis de purge (du levier), qui est donc orientée vers le haut, ce qui est nécessaire à une bonne purge
A ce stade, j'ai tout mis en place, mais la purge n'est absolument pas commencée.
Comme pour un collage, il vaut mieux tout préparer avant, la manipulation de ce genre de produits est à faire avec précaution !

Comem j'aurai besoin de maintenir le levier pincé à un moment, là encore, je me prépare, je mets une sangle prête à être utilisée avec une seule main :


Le nécessaire (hors récipients et chiffons)

Toujours dans un récipient (pas complétement étanche) qui évitera de bousculer le reste du matériel et de renverser tout le liquide par terre en cas de problème. Si ça se renverse, le temps que ça sorte du récipient, j'ai le temps de rattraper le coup.
Il servira par la suite à stocker vis, clés, tout le matériel nécessaire

Un bocal en verre :

Non, il ne faut pas forcément qu'il soit fait pour des mûres de 2014 (c'est un plus), mais l'avantage du verre, c'est que je suis sûr qu'il n'y aura pas de fonte du bocal ! Et puis c'est facile à nettoyer (avant pour ne pas pourrir le liquide, ce bocal sera dédié aux purges)
RAPPEL : il ne faut pas balancer ce liquide n'importe où ! (je ne sais aps encore ce que je vais en faire, cela dit)

Pratique (même si avec un peu d'habitude et de logique, on peut faire sans sur des freins standards) :

Moins pratique, Formula fait une notice pour 8 ou 10 langues, et ils ne sont pas capables de mettre toute la notice dans une langue sur un même côté de la feuille, alors que ça passerait. Et forcément, parmi les langues qui sont sur les deux côtés du papier, il y a le français...

Bref, pour ne pas chercher le bon côté en cas de soucis et pour ne pas avoir une notice qui ne tiendrait même pas à plat dans l'atelier, je coupe ce qui est en trop :

ça reste grand ! et comme j'aurai peut-être besoin des deux côtés, pas possible de l'accrocher à un mur...
M. Formula, si tu me lis...

Ah, et comme on ne sait jamais ce qui peut se passer :

Risques d'éclaboussures, d'un œil qui gratte avec du produit sur les gants, etc, mieux vaut prévenir, donc, lunettes !

Tiens, j'ai pas accès aux photos suivantes, je poste ça et je reviens pour la suite !!

bilou(te)
complétement accro
complétement accro

Messages : 1196
Points : 2432
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 32
Localisation : Terre /europe/normandie/eure/crosvill-la-vieille

Revenir en haut Aller en bas

Re: purge de frein VTT

Message  bilou(te) le Ven 25 Mar 2016 - 12:23

Comme annoncé, la suite :

Un petit nettoyage rapide du frein, pas trop poussé (il faudra le nettoyer après le purge pour éviter d'avoir du produit qui risquerait d'arriver sur les plaquettes/le disque et de dégrader le freinage)

A ce stade, les plaquettes sont toujours en place (j'ai démonté juste après les adaptateurs pour avoir plus d'accès aux parties du frein).

Les clés nécessaires, toujours dans un récipient pour ne pas les chercher :

Le même récipient recevra les vis au fur et à mesure

Après avoir enlevé la vis de purge de l'étrier et nettoyé les pistons de frein avec un chiffon doux :

Mise en place de la seringue pré-remplie et sans bulles d'air (remplir la seringue, la mettre à la verticale et éjecter l'air qui est dans le tuyau en faisant attention à ne pas mettre du liquide partout)
Ici, on peut voir une petite bulle, elle n'empêche pas de faire la purge mais il faut faire attention à ne pas la pousser dans le circuit, c'est compliqué à virer quand ça se faufile dans l'étrier

Ayant un piston un peu grippé, je vais devoir le faire travailler.
Pour ça, j'enlève la plaquette du côté du piston bloqué pour lui laisser de la course, et je bloque l'autre piston (en laissant la plaquette, il faut éviter d'appuyer directement sur le piston, en plus, ça le bloque mieux)

Le blocage du piston "sain" se fait avec une clé BTR prise dans la forme de l'étrier
A ce stade, il faut mettre un peu de liquide sur le piston bloqué, et appuyer sur la seringue pour le débloquer, puis tirer sur la seringue, appuyer, tirer, etc... jusqu'à ce que le piston glisse sans problème et revienne bien.
Pas facile d'appuyer sur la seringue, je conseille de le faire avant d'enlever la vis de purge, c'est plus facile d'appuyer sur le levier que sur la seringue. Par contre, ça complique un peu la situation, à chaque pression, le système de rattrapage d'usure des plaquettes fait que le piston ne revient pas tout seul, il faut le repousser (là encore, prendre des précautions pour ne pas l'abîmer)

Une fois le piston débloqué, je suis à la situation suivante :
- une seringue pleine de liquide neuf (et idéalement sans bulle) connectée à l'étrier
- des pistons sans friction
- un levier auquel je n'ai pas encore touché

Je remplis donc la deuxième seringue (légèrement, juste pour éviter l'air, encore une fois, mais s'il y en a, ce n'est pas grave, il faudra juste éviter de l'intégrer dans le circuit)


J'enlève la vis de purge du levier


Et je branche la deuxième seringue, au levier :


J'ai donc, à ce stade
- une seringue pleine de liquide neuf, en bas, à l'étrier,
- et une seringue quasi vide, en haut au levier.
- entre les deux, un circuit hydraulique qui, normalement, ne contient pas d'air (sauf en cas de raccourcissement de durit, ou de fuite, ou que sais-je), on vérifiera par la suite, ça dépend de la purge précédente

Le principe, pousser le liquide de la seringue du bas vers la seringue du haut, pour remplacer l'ancien liquide par du nouveau. C'est à ce stade que l'absence de bulles d'air est utile, ça permet de voir s'il y en avait, et ça évite d'en mettre dans le circuit par erreur.

Comme on va jouer un peu avec les seringues, il faut essayer de les garder à la verticale, pour que les bulles éventuelles restent dans la seringue (pas flagrant sur la photo à venir, j'ai dû lâcher la seringue pour la photo, mais j'ai adapté mes manips)

Ici, on peut voir les deux seringues (pour rappel, il vaut mieux les garder verticales, la sortie de la seringue vers le bas)

On voit aussi la sangle qui maintient le levier de frein serré.
Explication :
dans un circuit, même si la purge précédente a été bien faite, on ne peut pas être sûr de l'absence d'air.
Pour vérifier ça, je ferme le circuit (en serrant le levier), et j'essaye d'aspirer par la seringue du bas. Ca va créer une dépression et aspirer les bulles dans la seringue. Ici, j'ai eu quelques bulles à virer (ma faute ou la purge d'avant, je ne sais pas).
En serrant le levier, j'isole deux parties du circuit :
- la partie freinage, entre le levier et l'étrier, partie qui fait le freinage
- la partie expansion, dans le levier, relié à la seringue du haut

Dans l'utilisation du VTT, deux cas :
- le frein est relâché, les parties communiquent, si il manque de l'huile en bas (que les pistons sont trop loin du disque, donc, cas de l'usure des plaquettes), au premier freinage, on poussera de l'huile du vase d'expansion vers la partie freinage pour compenser, si il y a trop d'huile en bas (freins qui frottent), elle partira dans le vase d'expansion
- le frein est serré, les deux parties sont indépendantes, l'action de levier pousse les pistons, le vase d'expansion vit sa vie.

Pour enlever l'air partout, il faut donc alternativement
- bloquer le levier et aspirer l'air qui serait dans l'étrier et aussi, de la même façon, l'air qui serait dans le vase d'expansion
- lâcher le levier et faire circuler de l'huile d'une seringue à l'autre (dans les deux sens pour déloger les bulles éventuelles)

et recommencer

Après tout ça, on se retrouve avec, à la fin
- plus d'air dans le circuit
- une seringue en bas vide
- une seringue en haut pleine de vieux liquide
- et un frein opérationnel (c'est quand même le but)

La seringue du haut, fixée au cintre pour faciliter les manips et limiter le risque d'intégrer de l'air au circuit :


Une fois tout ça bien fait, il ne reste plus qu'à enlever les seringues et remettre les vis de purge. Tester, si ça ne marche pas bien (rattrapage d'usure non efficace par exemple), il faut rajouter de l'huile, si les pistons ne reviennent pas (trop d'huile dans le circuit) même en les poussant, enlever un peu d'huile.

Normalement, avec les seringues, on a mis un peu de pression dans le circuit, donc de l'huile va sortir en enlevant les seringues. Pas grave, il faudra nettoyer, mais on est sûr de ne pas repousser d'air dans le circuit avec les vis

Un étrier prêt pour le service :


Quelques remarques :

1/ Travailler la purge avec de vieilles plaquettes
- ça évite de pourrir les nouvelles avec du liquide
- ça donne plus de courses aux pistons si ils sont grippés.

2/ faire attention à ne pas faire sortir un piston de l'étrier, c'est le bazar à remettre, ça ruine la purge, ça risque d'abîmer les joints, bref, c'est pas une bonne idée

3/ j'insiste, mais il ne faut pas mettre d'air dans le circuit, en cas de doute, mieux vaut recommencer.

4/ Bien nettoyer l'étrier après la manips parce que c'est plus agréable d'avoir un vélo propre, ça permet de voir si ça fuit, ça évite de contaminer les plaquettes, etc...

5/ mettre de nouvelles plaquettes après la purge, et les rôder (dépend du type de plaquettes).

6/ Nettoyer le disque, au produit vaisselle, pour enlever les traces éventuelles de gras


J'ai peut-être oublié quelques trucs, je répondrai volontiers aux questions.

Bonne purge et roulez bien !!

Boris

bilou(te)
complétement accro
complétement accro

Messages : 1196
Points : 2432
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 32
Localisation : Terre /europe/normandie/eure/crosvill-la-vieille

Revenir en haut Aller en bas

Re: purge de frein VTT

Message  meta_screw le Ven 25 Mar 2016 - 13:23

Bonjour Bilou

Si tu as dû de purger c'est qu'il y avait de l'air dans le circuit
La question est : pourquoi y avait-il de l'air ?
Et as-tu remédié à cela ?
Sinon tu vas devoir repurger très vite ....

Jacques

meta_screw
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 592
Points : 1198
Date d'inscription : 01/02/2012
Age : 60
Localisation : Essonne sud ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: purge de frein VTT

Message  Dulcinée27 le Ven 25 Mar 2016 - 13:26

bilou(te) a écrit:
Non, il ne faut pas forcément qu'il soit fait pour des mûres de 2014 (c'est un plus), mais l'avantage du verre, c'est que je suis sûr qu'il n'y aura pas de fonte du bocal ! Et puis c'est facile à nettoyer (avant pour ne pas pourrir le liquide, ce bocal sera dédié aux purges)
RAPPEL : il ne faut pas balancer ce liquide n'importe où ! (je ne sais aps encore ce que je vais en faire, cela dit)
Tu pourrais le mettre avec le bidon de vieille huile de vidange ? Tu sais, dans le coin de garage, là ! Rolling Eyes

Dulcinée27
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 31
Points : 35
Date d'inscription : 07/03/2016
Age : 31
Localisation : Crosville

Revenir en haut Aller en bas

Re: purge de frein VTT

Message  bilou(te) le Ven 25 Mar 2016 - 13:35

Bonjour Meta-Screw

Non, pas d'air au moment de la purge.

Pour une paire de freins, à VTT, il est conseillé de faire une purge tous les ans. C'est un conseil des fabricants, mais même sans problème, si le vélo n'a pas servi pendant un certain temps, en faire une peut faire du bien, notamment parce que, comme je l'ai dit, j'avais un piston qui grippait un peu.

Quand j'ai fait ma purge (sur le premier frein), en prenant une photo, j'ai une bulle que j'ai vu remonter dans le circuit (d'où l'intérêt d'éviter les bulles dans les seringues). Maîtrisant mon truc, j'ai pris la photo et je l'ai enlevée par la suite.

D'origine, certains freins sont mal purgés (ça dépend des marques), ça fait mal au derrière de savoir ça vu les prix, mais ça reste une réalité.

Ensuite, sur certains freins (les anciens Shimano avec un réservoir sur le dessus du levier, notamment), une bulle d'air dans le réservoir ne pose pas de problème (il est isolé au moment du freinage), sauf si le vélo est couché/retourné (je ne le fais pas personnellement).

J'ai quelques objectifs de distance cette année (Roc Marathon, Xtrem bike - 120kms), je préfère m'assurer que je n'aurai pas de problèmes sur de telles sorties. Comme pour toutes les mécaniques, un entretien de temps en temps est bénéfique voire primordial.

La dernière purge des freins datait d'il y a 3 ans environ, associée à une coupe des durit, il m'a donc semblé judicieux d'en faire une avant le début des sorties plus régulières, en profitant du fait qu'il fallait que je change els plaquettes et que c'est donc le bon moment.

bilou(te)
complétement accro
complétement accro

Messages : 1196
Points : 2432
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 32
Localisation : Terre /europe/normandie/eure/crosvill-la-vieille

Revenir en haut Aller en bas

Re: purge de frein VTT

Message  Le Doc le Ven 25 Mar 2016 - 14:37

Dulcinée27 a écrit:
bilou(te) a écrit:
Non, il ne faut pas forcément qu'il soit fait pour des mûres de 2014 (c'est un plus), mais l'avantage du verre, c'est que je suis sûr qu'il n'y aura pas de fonte du bocal ! Et puis c'est facile à nettoyer (avant pour ne pas pourrir le liquide, ce bocal sera dédié aux purges)
RAPPEL : il ne faut pas balancer ce liquide n'importe où ! (je ne sais aps encore ce que je vais en faire, cela dit)
Tu pourrais le mettre avec le bidon de vieille huile de vidange ? Tu sais, dans le coin de garage, là ! Rolling Eyes

Hello,

Le liquide de frein usagé ne doit pas être mélangé à l'huile de vidange pour son recyclage...
il se traite séparément en déchetterie tongue

Le Doc
posteur Régulier
posteur Régulier

Messages : 109
Points : 188
Date d'inscription : 02/05/2015
Age : 46
Localisation : Suisse, rive sud du lac de Neuch'

Revenir en haut Aller en bas

Re: purge de frein VTT

Message  ebe3 le Ven 25 Mar 2016 - 16:06

hello biloute,

j'ignorai que tu étais un fervent VTTiste pour les purges je les fais régulièrement les plaquette sont
changer 2 fois par ans et je viens juste de remplacer les disques semi flottant vus les rando programmé de cette année
lundi la lucéenne dans les cotes de toul
le vélo est déjà nettoyé et paré a affronter le dénivelé et les singles pour ce petit tuto je te dit bravos
en frein tu est en formula c'est ce que javais sur mon lapierre je les ais changé contre des shimano xt que je trouve plus confortable.

ebe3
complétement accro
complétement accro

Messages : 1914
Points : 3831
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 51
Localisation : meurthe et moselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: purge de frein VTT

Message  meles le Ven 25 Mar 2016 - 19:36

C'est quand même une aventure, cette histoire là Very Happy

Je vais temporiser un peu ! (et puis, c'est la journée de la procrastination, alors j'ai droit jesuisdehors )

@+

meles
Admin
Admin

Messages : 7185
Points : 13962
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 45
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: purge de frein VTT

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 3:28


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum