Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  gammon59 le Ven 20 Mai 2016 - 12:19

Le titre du post ne rend pas grâce à la qualité de la réalisation. Je prends un ticket pour la suite !

gammon59
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 25
Points : 39
Date d'inscription : 27/05/2015
Age : 45

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  grosb le Dim 22 Mai 2016 - 20:33

Bonsoir,
Me revoilà dans mon garatelier avec mon escalier en devenir.

J'ai une petite question pour ceux qui ont déjà donnés à cet exercice, faut-il coller les marches? Je ne pense pas, mais je n'en suis pas sûr.

Une petite deuxième question, bien sûr si pas collage, je pense passer à l'huile de lin les tenons des marches pour éviter les grincements, est-ce bien ce qu'il faut faire?

Une petite troisième question, j'envisage de fraiser à 7° le dessus des tenons des marches pour faciliter leurs mouvements dans les mortaises, mais est-ce bien nécessaire?
Pour la dernière question, j'ai lu ça dans un livre sur les escaliers, mais pour des marches assemblées avec des épaulements et en chêne.

Merci pour vos réponses éclairées, amicalement, Bernard.

PS: OK, je changerais le titre à la fin de la réalisation si j'arrive à un résultat présentable, même si je pense tenir le bon bout pour l'instant. Very Happy

grosb
complétement accro
complétement accro

Messages : 1833
Points : 3433
Date d'inscription : 30/05/2013
Age : 61
Localisation : Cotes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  ebe3 le Lun 23 Mai 2016 - 7:53

hello Bernard et les autres,

pour les marches point de collage l'huile de lin je ne pense pas que cela fonctionne bien longtemps
pour mes constructions je ne met que de la paraffine mais bien souvent le grincement provient du fais que les assemblages sont trop serré
ont crois toujours bien faire:scratch: et de la fixation mécanique et de l'orientation de tes bois ex si contre marche mettre
le bois du nez de marche cœur au dessus il auras tendance lors de la déformation a appuyer sur l’arasement de la languette bâtarde, le fraisage des marches pour l'emboitage OK, pour l’épaulement c'est pour pallier au retrait des nez de marches et ainsi évité les jours disgracieux pas forcément nécessaire avec des contres marches puisque celles ci empêche le retrais vers l’arrière et sur 30 mm pas beaucoup de retrait et sur l’arrière ce retrait et compensé par la réalisation d'une feuillure dans la contre-marche.

ebe3
complétement accro
complétement accro

Messages : 1920
Points : 3837
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 51
Localisation : meurthe et moselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  grosb le Lun 23 Mai 2016 - 8:55

Bonjour,

Merci Brice pour tes précieux conseils.

J'ai bien prévu le coeur sur le dessus des marches, donc ça c'est bon.
Je vais donc réaliser un gabarit pour la défonceuse pour pouvoir passer une fraise droite orientée à + ou - 7° ou faire cela au rabot. Je n'ai pas trouvé de fraise à cet angle avec roulement en bout.
Je note pour la parafine, j'y avais pensé mais je croyais que l'huile de lin était mieux.

Aujourd'hui je me mets au tracé des deux derniers limons, puis leurs tenons et mortaises sur le poteau du bas avec ses faces orientées à 135°.

Amicalement, Bernard.

grosb
complétement accro
complétement accro

Messages : 1833
Points : 3433
Date d'inscription : 30/05/2013
Age : 61
Localisation : Cotes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  grosb le Mer 8 Juin 2016 - 1:19

Bonjour,

Après deux petites semaines de travail sur l'escalier et de retour à ma connexion rapide, je peux enfin poster la suite de ma réalisation.

Voici la préparation des deux limons, départ et suivant, celui d'arrivée étant réalisé en premier et posé "à blanc" avec son poteau.

Tout d'abord, présentation et fixation du poteau intermédiaire qui assurera la jonction des deux limons en partie basse, pour ce faire j'ai vite réalisé deux pattes en fer plat et fixation au mur des pattes et du poteau de forme à cinq faces présenté précédemment pour assurer une jonction des limons à 135°.

Le poteau est fixé - vissé et ajusté à sa future place définitive et me permettra ainsi de traçer exactement in situ les limons en les positionnant sur le poteau....


Vérification des verticales, ajustage au maillet et torsion des pattes pour arriver à bien positionner le poteau à la bonne distance des faux limons fixés au mur, bref c'est bien moins long de l'écrire que de le faire...

Traçé de l'angle sur le limon qui était présenté sur le poteau (pas de photo, désolé) à sa place tenu par un serre-joint une main (je ne saurais m'en passer depuis que j'ai découvert ces modèles Urko, visibles plus loin).
Avec ces tracés, j'ai pu découper l'angle de dessous du limon pour le coller sur le dessus, afin d'assurer la montée plus raide de ce côté de l'escalier pour y reçevoir l'intérieur des marches et ceci avant la mise à longueur du limon à son angle pour venir se coller au poteau.
Dominotage ...

Et flipotage en vue, alors que j'avais bien réglé la profondeur de la domino pour éviter de traverser, mais une minute d'inattention et voilà, et m...de.

Collage ...

Enfin, traçé du tenon qui viendra se placer dans une mortaise du poteau, attention toujours en présentant le limon à sa place tenu par des serres-joints, ceci afin d'être sûr de l'angle à assurer. En fait la photo ci-dessous est faite avant la découpe du triangle et collage. Le traçé a été fait en présentant le limon sur le poteau à sa hauteur théorique, puis découpe du triangle et collage (ci-dessus), puis finalisation du traçé (j'espère ne pas être trop brouillon dans les explications, mais il me manque des photos pour un pas à pas plus détaillé, sorry).

Là on devine bien (ci-dessous) le traçé complété après collage, mais il est caché par le gabarit (c'est là que j'ai omis de shooter).
Passage à la dêfonceuse pour faire le tenon avant mise à longeur afin d'avoir le gabarit qui est serré avec deux presses sur le limon.

Mon gabarit étant rudimentaire et bien trop souple, il est important de mettre à longueur le limon après avoir fait la mortaise-tenon. La prochaine fois je ferais un gabarit bien plus rigide qui sera utilisable en porte à faux.
Au passage, pour ceux qui l'auraient oubliés, attention au sens d'usinage avec la défonçeuse, surtout avec de telles passes, la fraise le rappelle immédiatement en cas d'oubli!

Enfin mise à longeur du limon qui fait apparaitre un beau tenon de 35mm.
Ce tenon sera trop long sur sa partie en regard du limon suivant.
La scie japonaise avec la lame adéquate est super efficace et rapide pour cette coupe en travers de fil, à cette occasion je me suis aperçu qu'il existe deux types de dents pour les scies japonaises, celles adaptées pour les coupes en travers de fil et celles en // du fil.
Ce point n'est pas souvent mentionné sur les scies commercialisées, mais les dents sont d'un profil différent pour l'une ou l'autre destination et la différence à l'usage est vraiment flagrante.

Présentation sur le poteau pour traçer l'emplacement exacte où je devrais faire la mortaise du poteau, cela me permets aussi de vérifier que je ne me suis pas planté pour l'angle et que le limon est positionné à la bonne hauteur avec les bons angles.

Ca a l'air de coller au poil, fastidieuse comme methode, pas rentable car très longue, mais je ne suis qu'un amateur qui fait de son mieux.

Présentation avec le deuxième, mêmes étapes que pour le premier.
Vue d'ensemble, ouf, une bonne chose de faite compte tenu du côté tout dans le vide avec aucun repère fixe sur lequel s'appuyer.

Vérifications et traçés... Il s'agit de vérifier également avec l'ecartement entre limons et faux limons...


Ci-dessus, arrivée sur le poteau du haut et traçé de l'ensemble à mortaiser, je vous dis pas comme c'est lourd un limon à positionner seul avec deux serre-joints, même en pin sylvestre.

Mortaisagee du poteau où aucune face n'est perpendiculaire à l'autre (pas de photo de l'opération à la défonçeuse, pas gros intérêt si ce n'est que je me suis em.....é pour caler le gabarit), mais pour que mon escalier "est une âme"  drunken comme diraient certains.... j'équarrie tout de même au ciseau et maillet bois!
Cela me permets de fignoler les parties qui sont débouchantes d'un côté à l'autre.
Un poteau plus gros aurait évité cela, mais pas assez de bois, en plus je l'aurais trouvé trop gros...


Là on devine que le tenon mord sur la partie où viendra se poser le suivant, il reste peu de profondeur pour reçevoir le tenon suivant, donc repérage, dépose...
Et recoupe de la partie qui déborde, là encore la scie japonaise fait merveille et je pense que je n'aurai pas réussi à faire une telle coupe aussi facilement avec une scie "européenne", comme quoi, il faut prendre tout ce qui est bien des différentes cultures.



Maintenant on voit bien que l'espace pour le tenon suivant est bien plus profond...

Montage à blanc, cela semble bien joint.

Bon, c'est pas le tout de faire des mortaises à la défonçeuse, mais il me faut vider de temps en temps le cyclone.

Il était temps, bien plein, pourtant il contiend pas mal, cette fois j'ai vérifié le sac papier du CTL, rien dedans (pas de photo, car rien à photographier!)


En attendant la suite, je m'en vais faire dormir les yeux, je poste donc cette partie, qui je l'espère vous plaira...
Amicalement, Bernard.

grosb
complétement accro
complétement accro

Messages : 1833
Points : 3433
Date d'inscription : 30/05/2013
Age : 61
Localisation : Cotes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  Fredo974 le Mer 8 Juin 2016 - 4:13

Salut Bernard!

Ben si t'es un amateur, on va dire que t'assures GRAVE!!! Boulot de pro, super bien expliqué, chapeau bas Mister Bernard!!!

Fred...Un amateur, un vrai qui confonds encore truelle avec tournevis cruciforme...c'est dire le niveau!!!! Very Happy

Fredo974
complétement accro
complétement accro

Messages : 917
Points : 1555
Date d'inscription : 03/06/2014
Age : 45
Localisation : Réunion Island

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  6°sens le Mer 8 Juin 2016 - 7:12

Superbe pas à pas,
++
Renaud

_________________
« Heureux sont les fêlés, car ils laissent passer la lumière » M. Audiard
Un égoïste, c'est quelqu'un qui ne pense pas à moi. Eugène Labiche
Quand on ne travaillera plus les lendemains des jours de repos, la fatigue sera vaincue. Alphonse Allais

6°sens
Modérateur
Modérateur

Messages : 5670
Points : 12336
Date d'inscription : 25/03/2011
Age : 63
Localisation : Cambrésis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  Guilhèlmus le Mer 8 Juin 2016 - 7:18

Zioup,
Ça me plait !
Rien à dire de plus que de rester à admirer.

@+ Pegvi

Guilhèlmus
complétement accro
complétement accro

Messages : 2794
Points : 5473
Date d'inscription : 25/10/2013
Age : 37
Localisation : qpmdf

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  grosb le Mer 8 Juin 2016 - 8:19

Bonjour,

Merci pour vos commentaires, ça encourage à continuer à présenter ses "bricolages"!

Mais ne vous méprenez pas, la différence fondamentale ou plutôt les deux différences que je vois entre amateur et professionnel, c'est la première dans la rapidité d'exécution et sur ce point j'ai de gros gros progrès à faire (pas rentable du tout rapporté au taux horaire) et la seconde c'est dans le déroulement et la mise en oeuvre des opérations, là encore je fais comme je le sens et non comme un professionnel qui a suivi une longue formation le ferait.

Mais pour un amateur le principal est de prendre beaucoup de plaisir à faire et d'avoir la satisfaction de savoir que "Cmoiquiléfait".

Amicalement, Bernard.

grosb
complétement accro
complétement accro

Messages : 1833
Points : 3433
Date d'inscription : 30/05/2013
Age : 61
Localisation : Cotes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  JeanPierre le Mer 8 Juin 2016 - 8:49

Bonjour à tous, bonjour Bernard
Merci pour le reportage,ce n'est peut-être pas du travail de pro(selon toi) mais celui d'un amateur éclairé qui sait s'adapter et contourner les difficultés. Mon petit doigt me dit que ce provisoire devrait durer et c'est tant mieux. Wink
Amicalement
JeanPierre

JeanPierre
complétement accro
complétement accro

Messages : 1481
Points : 2599
Date d'inscription : 19/11/2011
Age : 65
Localisation : 34000

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  grosb le Mer 8 Juin 2016 - 9:35

Bonjour,

Voici la suite...
Le pin sylvestre marque pas mal et à force de manipulations les champs des limons sont marqués, je les reprends au rabot à main, toujours dans l'esprit de donner une âme à cet escalier Very Happy

Le n°3 pour enlever les traces de la scie faites par le découpage du triangle de dessous mis dessus (tout le monde suis?)


Je n'avais jamais eu l'occasion d'utiliser mon n°7, cadeau de ma moitié pour mes 60 piges...
Là je découvre son utilisation et je dois dire que je suis super content de son efficacité malgré son poids et dire qu'ils y en a qui paient pour faire de la muscu... scratch
Bien sûr on peut faire sans, mais quel plaisir d'arriver à produire le son que fait un beau copeau! Super fin le copeau...


Petite remarque sur mes tréteaux, maintenant j'ai compris pourquoi les pro se les fabriquent, ce modèle à des arêtes "saillantes" qui marquent le bois au moindre posé un peu rapide, encore un truc à me fabriquer, de bons tréteaux avec une surface d'appui généreuse en surtout plane, voir avec une protection type feutre de moquette...

Voilà, montage à blanc à l'emplacement définitif des limons pour le plaisir des yeux et surtout pour pouvoir traçer les mortaises qui recevront les marches.
Pour cela, prise de mesures dans tous les sens, vérification des équerrages en s'assurant que les marches seront posées à l'horizontale.
Vues en montant, on s'y croirait presque...




Vue en descendant...


Remarque sur le montage à blanc, les tenons et mortaises sont montées assez serrées sur les poteaux, j'ai donc parafiné les tenons, lors du montage définitif, il me faudra cheviller le tout et peut-être qu'il ne sera pas nécessaire de coller ces assemblages?
Si quelqu'un a un lien à me proposer sur le chevillage à la tire, je suis preneur.
Si par la suite je coupe le bas du poteau d'arrivée, je collerais ce dernier.

Très prochainement, le prochain épisode sera sur le traçé des mortaises des deux limons restants à mortaiser, à ponçer puis à vitrifier....
Et enfin, la découpe des marches débittées (5), et finition des autres en cours (11).
Mais ce ne sera pas fini pour autant, il restera les mains courantes et autres "fermetures" pour les petits, objectif premier de cette réalisation!

Amicalement, Bernard.

grosb
complétement accro
complétement accro

Messages : 1833
Points : 3433
Date d'inscription : 30/05/2013
Age : 61
Localisation : Cotes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  FredM le Mer 8 Juin 2016 - 11:25

Bernard, ton fil est super sympa à suivre !

Par contre, je n'ai pas bien compris à quel endroit tu voulais mettre tes chevilles... je verrai ça dans un futur proche je pense !
Bonne suite,

Cordialement,
fredM

FredM
complétement accro
complétement accro

Messages : 2230
Points : 5323
Date d'inscription : 30/07/2012
Age : 46
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  bilou(te) le Mer 8 Juin 2016 - 12:11

Bonjour

Encore un peu de boulot, mais bravo, ça avance !!
Et puis les rabots, j'aime beaucoup (ça change des Véritas, même si je n'ai rien contre eux)

Pour tes limons, vas-tu affiner le deuxième limon de gauche en montant ? (pour qu'il rejoigne le dernier)

Et au niveau de ton "limon à triangle", vas-tu adoucir les angles ou pas ? (même remarque pour le premier à gauche en montant)

J'ai du mal à concevoir que ça puisse n'être que temporaire, beaucoup de (bon) travail, de prises de tête a priori, de recherche, ce serait dommage de le démonter !

Edit : pour tes chevillages à la tire, quelle est la longueur de ton tenon ? Si tu fais un chevillage à la tire, il faut assez de matière côté arasement (sinon, tu arraches autour de ta mortaise) et assez de matière en fond de mortaise (sinon, tu arraches ton tenon)
Si tu penses coller, je pense que coller puis cheviller normalement (donc, pas à la tire) sera suffisant, le chevillage à la tire est plutôt pour des assemblages non collés.
Pour le coup de paraffine qui aide à enfoncer le tenon, tu n'as pas peur que ça détériore le collage ?


Dernière édition par bilou(te) le Mer 8 Juin 2016 - 14:53, édité 1 fois

bilou(te)
complétement accro
complétement accro

Messages : 1196
Points : 2432
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 32
Localisation : Terre /europe/normandie/eure/crosvill-la-vieille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  Jiptecool 02 le Mer 8 Juin 2016 - 14:36

Bonjour Bernard,

Pour le chevillage "a la tire" une petite vidéo du fofo d'en face Very Happy

Tu y trouveras ce que tu cherches, de plus très didactique, mais tu connais sans doute déjà.

Amicalement,

Jean-Paul

Jiptecool 02
posteur Régulier
posteur Régulier

Messages : 196
Points : 403
Date d'inscription : 16/01/2012
Age : 70
Localisation : Laon 02

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  grosb le Mer 8 Juin 2016 - 16:21

Merci à tous pour mes commentaires sympa.

Fred, pour le chevillage, je pensais le faire sur les trois tenons des limons (à droite en montant).
Mais comme le souligne Bilou(te), il me faut de la matière, mes tenons font 35 de profondeur, ce serait suffisant, mais je crains que les poteaux soient trop faibles de leurs côté, celui du bas est assez faible en épaisseur restante et en plus les tenons le traversent, j'aurai dû faire des doubles tenons en réalité, c'est ce qu'un pro m'a suggéré depuis d'ailleurs. Pour celui du haut, le tenon est déporté pour le limon d'arrivée et là encore peu de matière restante.

Donc finalement, comme le suggère Bilou(te), je pense que je collerais le tout avec bien entendu l'enlèvement de la parafine avant et chevilles faites après, plus décoratif qu'autre chose....
Mercci pour le lien de la vidéo, je vais regarder ça, mais je crains que cela ne soit pas possible avec ce bois (pin sylvestre).
Comme vous êtes nombreux à l'écrire, il va peut-être durer quelques années cet escalier. Very Happy

Pour l'affinage du faux limon intermédiaire pour le relier à celui du haut quart tournant, il est définitif, mais je compléterais prochainement par un petit triangle sur celui du haut quart tournant car le faux limon intermédiaire s'appuit sur celui du haut quart tourant.
J'ai fait un essai avec des chutes, c'est plus équilibré comme solution, cela cachera également le bout du corbeau en granit qui fait vérue et je conserve l'appui.
D'ailleurs, ce faux limon n'appuit pas sur la grosse poutre en chêne, car le corbeau dépasse un peu (15mm environ) et il va me falloir combler cet espac, en fait le fermer par un "fileur"?
Il est vrai qu'aujourd'hui ce coin n'est pas très joli, cela fait même bizarre, bricole....

Pour les triangles rapportés ou enlevés, j'ai adouci les angles et cela rendra pas mal, mais il faut le voir avec les marches qui vont affiner le tout, ce sera plus équilibré qu'actuellement.
Normalement, tous les nezs de marche sont à 50 du bord du limon partout (si je ne me suis pas planté).

Amicalement, Bernard.

grosb
complétement accro
complétement accro

Messages : 1833
Points : 3433
Date d'inscription : 30/05/2013
Age : 61
Localisation : Cotes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  bilou(te) le Mer 8 Juin 2016 - 16:54

grosb a écrit:Merci à tous pour mes commentaires sympa.

De rien c'est mérité

grosb a écrit:
Donc finalement, comme le suggère Bilou(te), je pense que je collerais le tout avec bien entendu l'enlèvement de la parafine avant et chevilles faites après, plus décoratif qu'autre chose....
Comme vous êtes nombreux à l'écrire, il va peut-être durer quelques années cet escalier. Very Happy

Décoratif, les chevilles, ça en dit long sur la durabilité présumée de l'escalier en question !
Pour la paraffine, j'ai fait la remarque, je ne sais pas si ça a un impact sur le collage mais instinctivement, je pense que oui (gras, qui bouche le bois a priori, ça peut gêner un collage)

grosb a écrit:
Pour l'affinage du faux limon intermédiaire pour le relier à celui du haut quart tournant, il est définitif, mais je compléterais prochainement par un petit triangle sur celui du haut quart tournant car le faux limon intermédiaire s'appuit sur celui du haut quart tourant.
J'ai fait un essai avec des chutes, c'est plus équilibré comme solution, cela cachera également le bout du corbeau en granit qui fait vérue et je conserve l'appui.

Bah oui, mais si tu ne nous dit pas tout, on s'y perd, aussi !

grosb a écrit:
Il est vrai qu'aujourd'hui ce coin n'est pas très joli, cela fait même bizarre, bricole....

Je n'aurai pas été jusque là quand même !

grosb a écrit:
Pour les triangles rapportés ou enlevés, j'ai adouci les angles et cela rendra pas mal, mais il faut le voir avec les marches qui vont affiner le tout, ce sera plus équilibré qu'actuellement.
Normalement, tous les nezs de marche sont à 50 du bord du limon partout (si je ne me suis pas planté).

Amicalement, Bernard.

Vu le travail déjà réalisé, je suis confiant pour les 50mm

Comme tu le dis, les limons seuls peuvent rendre d'une façon, et l'escalier complet d'une autre, il faut donc voir l'escalier dans son ensemble et non pas pièce par pièce.

Esthétique ou pas, c'est en tout cas bien réalisé avec des astuces dans tout les sens, bravo encore

bilou(te)
complétement accro
complétement accro

Messages : 1196
Points : 2432
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 32
Localisation : Terre /europe/normandie/eure/crosvill-la-vieille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  grosb le Ven 1 Juil 2016 - 17:15

Bonjour à tous,

Ben voilà la suite après deux semaines passées sous les cieux bretons...

Belle avancée, mais je dois avouer que j'en ai bavé.

Le tout en images et quelques trucs trouvés sur le tas (certains appellent ça l'expérience) au fur et à mesure que je cherchais des solutions à quelques difficultés rencontrées.

Comme j'en étais resté aux limons montés à blanc, il me faut maintenant tracer l'emplacement des mortaises pour recevoir les marches.
Là je suis un peu dans la mouise, car je n'ai aucune idée de comment faire pour être le plus précis possible, alors j'improvise tout d'abord un petit bout de "tenon" en hêtre rentré très serré (au maillet) dans les mortaises déjà réalisées sur les faux limons posés en définitif (et vitrifiés).

Je fixe dessus une équerre de maçon (après vérification elle me semble juste) avec deux petites presses (j'ai du bol l'équerre est presque de la largeur de l'emmarchement) et sur l'équerre je pose mon niveau à bulle.


Et comme je ne suis sûr de rien, ceinture et bretelles, je vérifie le tout avec un niveau laser (pas trop cher BricoDépot), mais je me méfie tout de même de ces instruments premier prix à l'étalonnage douteux, donc je garde mon niveau aussi.


De fil en aiguille, je trace les 5 premières marches, puis je les réalise "pour voir", car si je dois me planter je préfère le faire sur les premières qui seraient faciles à refaire car de format rectangulaire (sauf la 5ème avec un angle).
Nota: Je vous passe la réalisation des mortaises suivant les tracés car je l'ai déjà montré précédemment.

Passage à la dégauchisseuse pour lisser la coupe déjà très propre, j'aurais pu la poncer directement, mais il faut bien que j'amortisse la dégauchisseuse et en plus je goute au plaisir d'avoir deux machines séparées, avant il m'aurait fallu déplacer la combinée à chaque fois pour pouvoir raboter (15 à 20' de manutention), d'où mon opinion sur les combinées...


Et suivant les conseils de Brice, passage d'une fraise à angle faible (15°) sur le bord supérieur sur une largeur de 10mm et dessous sur une largeur de 3-4mm pour faciliter la pénétration dans la mortaise (on se calme au fond!!).

Et voilà ce que cela donne, youpi ça marche et même qu'elle tient toute seule cette marche, mais j'ai tout de même du paraffiner toujours comme préconisé par Brice.


Au tour de la 5ème, la première coupe biaise...


Ca marche encore et pourvu que ça dure...
Je n'ai pas montré la présentation du limon pour m'assurer que chaque marche réalisée s'encastrait bien dans la mortaise, mais je l'ai vérifié et on le devine sur cette dernière photo pour la 5ème.


Fort de ce succès tout relatif, mais qui motive car je vois enfin avancer ce projet, je continue les tracés et cela devient de plus en plus difficile avec les marches balancées et l'imprécision de mes plans papier crayon, imprécision due à leur échelle.
Donc je vérifie régulièrement que le tracé est bon par rapport au sol, car en prenant tantôt le dessus ou le dessous de la marche, une erreur est très vite arrivée, bien m'en a pris car je me suis planté plusieurs fois durant cette fastidieuse opération, mais une erreur de 3,5cm se détecte facilement par rapport au sol.




La grosse difficulté de l'opération a été d'être précis sur le nez des marches, aucune marche n'étant identique à part les 4 premières!
Je le répète, je ne peux pas compter sur mon plan DAO manuel, car pas assez précis, c'est sur ce point que je rêve de me mettre à la DAO... drunken

Finalement, on y arrive avec beaucoup de patience (et de temps), même si parfois les positions des mesures sont assez scabreuses, comme la prise de l'angle de cette marche de quart tournant du haut.

Visée optique avec mon oeil d'astigmate à la précision absolue.... rallonge assurée par pinces et réglet alu d'un mètre pour la longueur, qui sera vérifiée ensuite à la pige (deux lattes de bois dur associées au petit kit Véritas bien pratique).

A ce propos, pour ceux qui ne connaissent pas, j'ai utilisé la fausse équerre japonaise montrée sur la photo précédente sans laquelle je ne pense pas que je serais arrivé à être suffisamment précis, un écart minime de l'angle est super amplifié sur une telle longueur (pour ceux que cela intéresse chez Fine Tools, c'est dommage que je ne pratique pas la langue de Goete car sinon j'aurais tenté de les convaincre de participer à notre liste de fournisseurs offrant des conditions aux MB!).

Au vue de la difficulté à reporter mes relevés, sur les conseils de Jean-Paul (Diomedea),  j'ai foncé chez Gédimat acheté deux feuilles de CP de 5mm pour y reporter mes mesures et y découper des gabarits.

Je ne présenterai pas l'ensemble rail et scie plongeante, mais cet ensemble m'a paru salutaire pour faire mes gabarits avec la plus grande des précisions...


Comme on peut le voir cela ne m'a pas empêché de faire de grosses noc-eries dans mes reports de cotes, mais un peu de colle, quelques pinces et hop c'est corrigé.
J'ai bien fait d'écouter les conseils de ceux qui savent, cela m'a évité de devoir partir à la scierie pour un plateau de pin sylvestre, bon les conseils cela sert aussi à ça, mais quels sont ceux qui les écoutent toujours ?

Petit hors sujet:
J'en profite pour conseiller à mon tour à tout nouveau "posteur", de poster ses "intentions" sur le forum AVANT de réaliser son projet et d'écouter les critiques ou de poser pleins de questions pour leur éviter ensuite de se plaindre (ou pas d'ailleurs, en prétendant dans la plus grande mauvaise foi que ce qu'il ont fait est comme cela que....etc..) que c'est pas bien ou de recevoir plein de critiques (pas toujours tendres les pro, mais ils ont raisons de ne pas l'être face à certaines interventions!).
Fin du hors sujet... drunken

Bon, revenons à nos marches.... euh, non à nos gabarits... loupés.
En voici un bon exemple, mais rattrapé pile poil...par le rajout d'une languette sur le devant et en cours de reports sur la marche avant découpe de cette dernière.

Mais aussi, un de particulièrement réussi au vu de sa difficulté de traçage et d'ajustage "in situ" en haut de l'échelle.


Bon bref, vous l'aurez compris j'ai passé deux jours avec ces gabarits, mais je ne le regrette absolument pas, en fait j'ai gagné bien plus en temps, en argent et en sérénité d'esprit... car 16 marches dont seulement 4 identiques, je peux affirmer que ça angoisse un peu, car cela va-t-il s'assembler au final ?

Petite vue de l'ensemble des gabarits qui donnent bien une idée du résultat à atteindre, c'est plutôt encourageant de voir et d'imaginer son futur à partir des gabarits.






vue de dessous


Et aussi un avantage certain, c'est que l'on a tout le loisir de présenter sur la future marche sa découpe pour allier au mieux les dessins du bois, le sens des fibres, ajuster en évitant un noeud (quand on le peut), bien positionner les fibres parallèles au nez de marche, etc...
Méthode à conseiller donc et je crois bien que de nombreux pro le faisaient avant la DAO qui sort aujourd'hui des gabarits papier ou mylar à l'échelle 1:1.

Petit truc au passage sur la découpe des gabarits, je n'ai pas directement découpé à la scie circulaire les dimensions exactes reportées, pas facile sans une table adaptée (encore un truc à réaliser avec les servantes et les tréteaux  scratch ), donc utilisation de la SAF de la combinée et là pour m'assurer du parallélisme le plus rigoureux possible entre les deux champs des marches, j'ai positionné mon équerre fixée sur le cadre à la côte à respecter... bref, une petite photo pour voir le truc, cela parait simple et basique, mais cela m'a bien aidé pour des découpes parfaitement parallèles.

Là on voit bien que le champ appui bien sur l'équerre, certaines marches étaient en bout d'équerre de 80 de côté.


Maintenant, après avoir présenté, ajusté et vérifié tous les gabarits posés en situation entre les faux limons et les limons, désolé pas de photo dont je ne voyais pas l'intérêt, je reporte les gabarits sur les marches en devenir le plus précisément possible...


Et surtout sans oublier de reporter le numéro de marche et le sens de pose pour éviter de chercher.

Voilà une première pile prête à être découpée

Puis découpe avec un peu de "gras" autour de tous les tracés.


Et là je me rends compte que le chariot de ma combinée de 1,5m est un peu court, c'est pourquoi je pense que si j'avais à choisir une nouvelle SAF (pas à l'ordre du jour malheureusement), je ne prendrais pas un chariot de moins de 2m, voir plutôt de 2,5m minimum.

Voilà le résultat après une journée de découpe et de dégauchissage, 11 marches (les 5 premières étant déjà prêtes et vitrifiées).



La pile est prête à être mise aux cotes définitives, marche par marche.

Ajustage de chaque marche dans sa mortaise et là je dois dire que ce petit rabot à feuillure Véritas m'a sauvé la mise et si c'était à refaire je prendrais les deux modèles (coupe à droite et à gauche) afin d'être au mieux du fil du bois, ce modèle est celui dit pour droitier, mais en fait les deux sont opportuns pour ce type d'utilisation....

Voilà ce que cela donne, chaque marche est ajustée à sa mortaise et l'escalier commence à exister, mais il reste encore pas mal de boulot.

En fait, bien que mes mortaises aient été faites au gabarit et que toutes les marches ont été calibrées à la même épaisseur sur la raboteuse, de légers écarts se sont révélés, de l'ordre de 2 ou 3 dixièmes mesurés avec mon organe pifométrique, ce qui fait que les marches ne s'emboitaient pas, sauf exception, de plus j'ai remarqué que le bois selon sa texture, cad de coeur ou de dosse ou sur les bords tendres par rapport au centre plus dur avait des variations infimes d'épaisseurs, mais bien réelles pour un ajustage serré, donc le rabot à feuillure s'est révélé être la solution pour affiner l'ajustage.


Bref, après avoir posé toutes les marches fraîchement ajustées, dépose et ponçage pour une vitrification spéciale escalier (vitrificateur V33 spécial escalier chargé en particules anti-glisse).
Et là, durant le ponçage je commence à m'inquiéter pour mon stock de disques abrasifs (grain 120 comme préconisé par V33), car pour certaines marches, un disque complètement colmaté par la résine seulement pour une face poncée, c'est l'inconvénient du pin sylvestre, comme tous les résineux je suppose.
Ayant essayé récemment le produit CMT pour nettoyer les fraises de défonceuses ou autres lames de scie circulaire, j'ai tenté le nettoyage des disques avec ce produit, et là cela s'est révélé... extraordinaire, voyez plutôt le résultat après vaporisation du produit, une ou deux minutes d'attente, brossage avec un vieux truc pour la vaisselle, de droite à gauche, puis rinçage à l'eau claire et séchage sous le soleil de plomb breton.

Retour au ponçage en série de toutes les marches ajustées et quart de rond arrêté sur le nez de marche afin d'affiner la silhouette des marches et d'éviter de se cogner sur une arête vive (ça c'est pour le dessous des marches).

La Métabo a repris du service à cette occasion, elle s'est d'ailleurs révélée bien plus pratique que ma OF1010, mais chut pas trop fort, je vais me faire... pas sur la tête!
Sa tenue en main est vraiment parfaite pour fraiser les champs...
Mais ce n'est pas non plus une affleure!

J'ai mis une fiche multiple sur l'aspirateur pour ne pas avoir à brancher-débrancher sans cesse entre la défonceuse et la ponceuse.

Enfin, après avoir tout ajusté, poncé et vitrifié, je passe enfin à l'étape la plus attendue depuis quelques semaines, le montage définitif de l'escalier en croisant les doigts pour voir si je peux assembler le tout et tout seul!
C'est chose faite et j'ai pu monter au premier étage par l'escalier à 2h00 du matin mardi dernier après 6 heures de bataille pour l'assemblage.
Mais ce sera sur le prochain post car je dois d'abord "redresser" toutes les photos cadrées verticales qui apparaissent à l'horizontale sur le forum... comme une ci-dessus (il me faut comprendre enfin comment faire).

@+, amicalement, Bernard.


Dernière édition par grosb le Ven 1 Juil 2016 - 21:14, édité 1 fois

grosb
complétement accro
complétement accro

Messages : 1833
Points : 3433
Date d'inscription : 30/05/2013
Age : 61
Localisation : Cotes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  ebe3 le Ven 1 Juil 2016 - 17:47

hello,

j'admire la manière dont tu arrive a tes fin je serai bien incapable d'en faire autant
car ta façon de faire me parais d'une complexité un travail de titan abattu avec une main de maitre
dans ton cas j'aurais tracé mon escalier au sol et remonté les trace au fil a plomb sa t'aurais permis plus de flexibilité
et moins d’aléatoire il est vrais que j'aurais pu te le dire avant mais beaucoup de boulot en ce moment donc pas trop présent sur la toile .
je reste tout de même scotché .

ebe3
complétement accro
complétement accro

Messages : 1920
Points : 3837
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 51
Localisation : meurthe et moselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  grosb le Ven 1 Juil 2016 - 18:15

Bonjour Brice,

Merci pour les compliments, surtout venant de toi.

Ben pour la méthode c'est justement toute la différence entre un pro et un amateur, c'est que le premier a appris la ou les bonnes pratiques et a acquis l'expérience, le second essaie de réinventer la roue tout seul.... et il n'y arrive pas toujours. drunken

Pour la projection au sol, j'avoue que je n'y ai pas pensé. mais je crois bien aussi que je n'aurais pas eu la précision nécessaire étant seul pour faire le tracé.
J'ai pourtant lu pas mal d'ouvrages sur les escaliers et j'ai vu cette méthode, maintenant que tu la rappelles.

Amicalement, Bernard.

grosb
complétement accro
complétement accro

Messages : 1833
Points : 3433
Date d'inscription : 30/05/2013
Age : 61
Localisation : Cotes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  ebe3 le Ven 1 Juil 2016 - 18:23

l’essentiel Bernard c'est de sen souvenir et surtout c'est le résultat qui compte
pour ce qui est des techniques j'en trouve de temps en temps plus efficace que celles que
j'ai acquises dé fois en vous observant utiliser de drôles de méthodes mais qui quelques fois en
les améliorant peuvent être redoutables d'efficacités.
je ne fait pas souvent de commentaires mais j’analyse beaucoup .

ebe3
complétement accro
complétement accro

Messages : 1920
Points : 3837
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 51
Localisation : meurthe et moselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  amoilpot le Ven 1 Juil 2016 - 18:31

Bonjour Bernard
Je vois que tu a bien avancé superbe travail fait avec soin j’ai l’impression que le provisoire devrait tenir quelques années tu touche au but félicitation
Carol

amoilpot
posteur Régulier
posteur Régulier

Messages : 124
Points : 145
Date d'inscription : 20/12/2012
Age : 61
Localisation : Eure 27910

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  JeanPierre le Ven 1 Juil 2016 - 18:50

Bonsoir à tous, bonsoir Bernard
Ben voilà, peut-être pas très orthodoxe mais de la réflexion,une utilisation intelligente de ce que tu as sous la main et le résultat est là.
En plus tu me rappelles que je devrais penser plus souvent à ma Métabo (bien que j'ai aussi l'OF1010).
Bravo
Amicalement
JeanPierre

JeanPierre
complétement accro
complétement accro

Messages : 1481
Points : 2599
Date d'inscription : 19/11/2011
Age : 65
Localisation : 34000

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  FredM le Ven 1 Juil 2016 - 19:42

Bonjour, super boulot, meme si je crois aussi que je m'y serais pris differemment (Sketchup..). Mais c'est aussi super frustrant aussi de ne pas voir tes dernieres photos !!! redresse vite !! Very Happy

bien cordialement,
Fred M

FredM
complétement accro
complétement accro

Messages : 2230
Points : 5323
Date d'inscription : 30/07/2012
Age : 46
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  grosb le Ven 1 Juil 2016 - 20:15

La suite...
Mais il va manquer des photos d'ensemble que j'essaie depuis une heure de transférer de mon iPhone à l'ordi.... par le Clou(d)! En plus je rajouterai quelques vues des gabarits posés avant les découpes.. également sur le tel..

Tout d'abord petit essai de redressage d'images, j'ai enfin trouvé pour traiter en lot mes images, import dans photos (sous Mac) puis export dans un dossier dans lequel je vais piocher les photos pour Serving...
Et voilà


Bon la suite maintenant:
Petite précision, je dois assembler l'escalier en commençant par le haut, sinon il sera impossible d'y placer le limon sur la solive du pallier d'arrivée, c'est donc ce que je dois faire en premier (cf. les dernières photos).

Les principales étapes en images, cela m'a tout de même demandé 6 heures de bataille, le plus dur étant la pose du limon intermédiaire que je ne pouvais soulever et emboîter à cause de son poids, mais j'y suis tout de même arrivé à force de patience, de tréteaux, de presse et de la masse qui est comme chacun le sait l'âme du mécanicien!
Sans oublier, bien sûr j'ai bien failli le faire, la pose des tiges filetées sur les limons avant leur pose, ne pouvant les passer après puisque coincées entre deux murs.



Voici le fameux limon avec son poteau qui forment un ensemble très lourd à manipuler à bout de bras courbé sous les marches positionnées qui l'attendent.
Je ne pouvais pas poser les marches après avoir positionné le limon car elles ne rentraient plus et il me fallait rentrer dans sa mortaise le limon de biais sans tout me prendre sur le tête...



Serre joint une main afin de rentrer le limon dans sa mortaise tout en s'assurant que les marches ne sortent pas de leur logement du faux limon (de l'autre côté).


La tige filetée de 12 attend son tour pour être rentrée et vissée, mais là elle n'est pas encore en face...





Les deux premiers limons sont en place avec leurs marches, on passe au limon du bas de l'escalier.
Et là on voit que le limon s'applique bien sur le bas du poteau mais pas sur sa partie haute, problème et pourtant j'avais fait le tracé limon en place, bizarre....



Je vérifie donc les autres assemblages pour m'assurer qu'il n'y a pas un poteau et donc son assemblage de travers. Limon du haut, c'est parfaitement jointif et sans cheville.

Même chose pour la liaison limon intermédiaire sur le deuxième poteau.
Bon, je verrais par la suite le problème du limon du bas...


Le premier limon du haut encastré dans sa solive avec les marches verrouillées (tige filetés de 12).

Toujours en descendant... autres vues.




Voilà l'assemblage qui pose problème, mais à la reflexion l'écart en haut est de l'ordre de 3 - 4mm, donc compte tenu de la longueur du limon posé au sol, il suffit d'un écart de l'ordre de + ou - 1mm pour corriger l'assemblage et le rendre jointif sur le poteau.
Cela sera corrigé dans quelques jours, je ferais un retour sur ce point à ce moment là.




Voilà une aventure qui touche à sa fin, si ce n'est qu'il me reste à faire les mains courantes et autres protections pour les petits...
Pour les rampes, je vais finalement opter pour une main courante ronde en bois (à faire si je trouve la fraise adaptée) et des barres inox dessous qui suivent les limons, cela devrait préserver le côté "aérien" de cet escalier, tout en offrant une bonne protection.

Donc la suite et fin pour très bientôt....

Un dernier merci à tous ceux qui m'ont amicalement prodigués leurs pertinents conseils et aussi à tous les lecteurs qui ont eu la patience de me lire jusqu'ici. Very Happy
Amicalement, Bernard.

grosb
complétement accro
complétement accro

Messages : 1833
Points : 3433
Date d'inscription : 30/05/2013
Age : 61
Localisation : Cotes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  Marco66 le Ven 1 Juil 2016 - 20:23

grosb a écrit:Un dernier merci à tous ceux qui m'ont amicalement prodigués leurs pertinents conseils et aussi à tous les lecteurs qui ont eu la patience de me lire jusqu'ici.
Non, pas la patience, le plaisir cheers
Bravo à toi.

Marco66
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 541
Points : 607
Date d'inscription : 04/05/2014
Age : 50
Localisation : Région nantaise

Revenir en haut Aller en bas

Re: Projet d'un escalier bois provisoire, type échelle de meunier...

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 7:00


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum