Mortaiseuse semi-automatique

Aller en bas

Mortaiseuse semi-automatique

Message  sscalpa le Mer 1 Mar 2017 - 1:30

Bonjour à tous
Heureux possesseur d'une mortaiseuse à bédane carré, j'ai mal aux épaules! Cette machine est bien pratique mais je manque de force et , bien qu'ayant largement rallongé le bras de levier, je ne peux plus l'utiliser sans compter dix jours à m'en remettre.

1- Arrive alors l'idée de fixer un vérin linéaire d'occasion à la tête afin de piloter la montée-descente, juste en appuyant sur un bouton. La tête est guidée en translation, la course totale est de 250mm, la force max à appliquer est de 2500 à 3000N (disons 3000) et la vitesse de descente de l'ordre de 10mm/s.
Je prends le pire-cas : une mortaise de 40mm de profondeur et de 100mm de long sur 19mm de large dans un bois dur. Disons que les 2 trous des extrémités vont demander 3000N à 6mm/s, et les autres, par chevauchement, 2000N à 10mm/s, puis un "charriotage" pour fignoler le fond de 300N à 15mm/s.
L'opération prend moins de 40s et nécessite plusieurs cycles (disons 15) de montée-descente : il faut prévoir un vérin de 3000N avec un facteur de service à 3000N, ou 6000N à FS 10 à 20%.
On trouve des vérins 12 ou 24V facilement, la vitesse est un peu lente et je ne vois pas comment la régler.
Il y a également des vérins 220V monophasés, ou bien des vérins triphasés qui me permettraient, avec un variateur de fréquence d'ajuster la vitesse. La motorisation de ces vérins est inférieure à 400W.

2- J'envisage sinon de motoriser l'axe de la crémaillère par un système de pignons-chaîne. La transmission se ferait à l'axe au niveau du bras de levier et motorisée à l'aide d'un motoréducteur. Il faut penser à maintenir la tension de la chaîne pendant la montée-descente, c'est faisable. L'effort à transmettre est un couple de 125Nm pour une vitesse de 2 à 3RPM : un moteur 220V de 250W fait largement l'affaire.
Compte-tenu des 30 arrêts/démarrages (2 par cycle) en 40s quel type de moteur dois-je choisir? Un moteur à courant continu est-il adapté à ce travail? Un moteur tri avec un petit variateur de puissance est-il la meilleure solution? Faut-il prévoir un freinage moteur?

3- Et une dernière préoccupation : je souhaite mettre deux fins de course  intelligents pour arrêter le moteur, changer son sens de rotation, et le redémarrer. Un en haut de la course, l'autre en bas. Ainsi la tête perceuse fait des aller-retours toute seule, je n'ai plus qu'à gérer la marche initiale et l'arrêt final, et le déplacement de mon chariot.
Des relais bistables répondent-ils à ce besoin? La touche d'inversion de rotation des variateurs de fréquence peut-elle être utilisée alors que le moteur tourne?

Grand lecteur de métabricoleur, je m'en remets à vos conseils et bonnes idées car mes heures de recherche sur le net ont du mal à aboutir!
avatar
sscalpa
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 20
Points : 28
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 43
Localisation : 18240

http://sscalpa.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mortaiseuse semi-automatique

Message  bilou(te) le Mer 1 Mar 2017 - 6:53

sscalpa a écrit:Bonjour à tous
Heureux possesseur d'une mortaiseuse à bédane carré, j'ai mal aux épaules! Cette machine est bien pratique mais je manque de force et , bien qu'ayant largement rallongé le bras de levier, je ne peux plus l'utiliser sans compter dix jours à m'en remettre.

1- Arrive alors l'idée de fixer un vérin linéaire d'occasion à la tête afin de piloter la montée-descente, juste en appuyant sur un bouton. La tête est guidée en translation, la course totale est de 250mm, la force max à appliquer est de 2500 à 3000N (disons 3000) et la vitesse de descente de l'ordre de 10mm/s.
Je prends le pire-cas : une mortaise de 40mm de profondeur et de 100mm de long sur 19mm de large dans un bois dur. Disons que les 2 trous des extrémités vont demander 3000N à 6mm/s, et les autres, par chevauchement, 2000N à 10mm/s, puis un "charriotage" pour fignoler le fond de 300N à 15mm/s.
L'opération prend moins de 40s et nécessite plusieurs cycles (disons 15) de montée-descente : il faut prévoir un vérin de 3000N avec un facteur de service à 3000N, ou 6000N à FS 10 à 20%.
On trouve des vérins 12 ou 24V facilement, la vitesse est un peu lente et je ne vois pas comment la régler.
Il y a également des vérins 220V monophasés, ou bien des vérins triphasés qui me permettraient, avec un variateur de fréquence d'ajuster la vitesse. La motorisation de ces vérins est inférieure à 400W.

2- J'envisage sinon de motoriser l'axe de la crémaillère par un système de pignons-chaîne. La transmission se ferait à l'axe au niveau du bras de levier et motorisée à l'aide d'un motoréducteur. Il faut penser à maintenir la tension de la chaîne pendant la montée-descente, c'est faisable. L'effort à transmettre est un couple de 125Nm pour une vitesse de 2 à 3RPM : un moteur 220V de 250W fait largement l'affaire.
Compte-tenu des 30 arrêts/démarrages (2 par cycle) en 40s quel type de moteur dois-je choisir? Un moteur à courant continu est-il adapté à ce travail? Un moteur tri avec un petit variateur de puissance est-il la meilleure solution? Faut-il prévoir un freinage moteur?

3- Et une dernière préoccupation : je souhaite mettre deux fins de course  intelligents pour arrêter le moteur, changer son sens de rotation, et le redémarrer. Un en haut de la course, l'autre en bas. Ainsi la tête perceuse fait des aller-retours toute seule, je n'ai plus qu'à gérer la marche initiale et l'arrêt final, et le déplacement de mon chariot.
Des relais bistables répondent-ils à ce besoin? La touche d'inversion de rotation des variateurs de fréquence peut-elle être utilisée alors que le moteur tourne?

Grand lecteur de métabricoleur, je m'en remets à vos conseils et bonnes idées car mes heures de recherche sur le net ont du mal à aboutir!

Bonjour

Ce n'est pas tout à fait une réponse à ta question, mais ne peux-tu pas faire ça en pneumatique ?
Un distributeur pousse un côté du vérin, en fin de course, ça bascule sur l'autre alimentation (il faut un vérin à deux entrées), et ça recommence (tu peux même, en fin de remontée, mettre une tempo réglable qui te permet de décaler ton bois). En agissant sur ton distributeur, tu pourrais même gérer ta vitesse de descente et de remontée séparément, pour arréter la machine, tu coupes à la dernière descente, ça remonte juste et ça ne bascule pas.
Avantage, avec de l'air, tu ne prends pas de puissance sur ton réseau, et la vitesse de descente sera auto régulée.
Enfin, avec une alim bien faite, tu pourras faire des remontées de bédane au moins pour la première mortaise (pour évacuer les copeaux). Je n'ai pas vu ce point dans ton approche.

Personnellement, c'est là-dessus que je partirai, mais j'ai un compresseur...

avatar
bilou(te)
complétement accro
complétement accro

Messages : 1350
Points : 2586
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 34
Localisation : Terre /europe/normandie/eure/crosvill-la-vieille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mortaiseuse semi-automatique

Message  sscalpa le Mer 1 Mar 2017 - 21:21

Bonjour Biloute et merci pour ta réponse!

Tu ne réponds pas forcément à mes questions et entièrement à mon besoin! C'est vrai que j'ai vite écarté la solution pneumatique car je n'ai pas de compresseur... (ça fait un boucan d'enfer!) et je n'ai aucune pratique de l'engin.
Cependant ça peut être l'occasion de m'y mettre car effectivement un piston double effet semble être LA solution. Je ne savais pas que l'on pouvait gérer les fins de course ni réguler la vitesse. Si je comprends bien, le vérin a une entrée d'air descente, une autre montée, toutes deux reliées à un distributeur. Ce distributeur est piloté par un "truc" de fin de course qui lui dit de basculer sur telle ou telle voie? Et le distributeur permet de régler le débit d'air envoyé, ce qui ajuste la vitesse. Si c'est cela, ça me met plus en confiance que d'arrêter/démarrer 30 fois un moteur pour une mortaise!

Enfin, avec une alim bien faite, tu pourras faire des remontées de bédane au moins pour la première mortaise (pour évacuer les copeaux). Je n'ai pas vu ce point dans ton approche.
Je ne suis pas sûr de comprendre. Si par "première mortaise" tu entends les trous d'extrémité droite et gauche il faut effectivement prévoir une certaine force de traction pour retirer le bédane. Oui, je ne l'ai pas préciser mais dans mes solutions les forces de poussée et de tractions sont à peu près identiques.

mettre une tempo réglable qui te permet de décaler ton bois
Houla! Ca existe ça?

En première approche il faudrait un vérin de diamètre 80mm sous 6 bars. Ca fait pour  15 cycles de 100mm : 0,0075m3 d'air déplacé. Pas besoin d'un gros compresseur alors?


Et je pensais aussi, si je reste à une solution mécanique, à un système bille-manivelle bien adapté aux aller-retours, et pour cause. La mise en oeuvre semble délicate pour un bon coulissage. Quelqu'un a-t-il un avis?
avatar
sscalpa
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 20
Points : 28
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 43
Localisation : 18240

http://sscalpa.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mortaiseuse semi-automatique

Message  bilou(te) le Jeu 2 Mar 2017 - 6:43

Bonjour

Désolé de ne pas avoir répondu exactement à tes questions, mais ça fait avancer quand même a priori

Pour les butées, je ne sais pas si il y a des vérins qui ont d'office des butées, mais avec de la tige filetée et deux écrous, ça doit pouvoir se faire facilement.

Pour changer le sens de mouvement, ce genre de chose :
http://www.festo-didactic.com/int-fr/learning-systems/ensembles-de-formation/pneumatique/composants/distributeur-3-2-a-galet,normalement-ferme.htm?fbid=aW50LmZyLjU1Ny4xNi4xOC41NjQuMzQ5Mw

Ensuite, en faisant un circuit logique sur base de ce type de composants, ça doit pouvoir se faire tranquillement
http://www.festo-didactic.com/int-fr/learning-systems/ensembles-de-formation/pneumatique/composants/fonction-logique-et.htm?fbid=aW50LmZyLjU1Ny4xNi4xOC41NjQuNDY3MQ
avec la tempo :
http://www.festo-didactic.com/int-fr/learning-systems/ensembles-de-formation/pneumatique/composants/temporisateur-pneumatique,ferme-au-repos.htm?fbid=aW50LmZyLjU1Ny4xNi4xOC41NjQuNDUwNA

Et pour limiter le débit :
http://www.festo-didactic.com/int-fr/learning-systems/ensembles-de-formation/pneumatique/composants/limiteur-de-debit.htm?fbid=aW50LmZyLjU1Ny4xNi4xOC41NjQuNzUyOQ

Pour le vérin : soit du simple effet qui remonte tout seul dès que tu arrètes de pousser vers le bas, soit du double effet qui gère aussi la vitesse de remontée.


Sinon, pour le reste, tu as bien compris mon idée, c'est déjà ça.
Par première mortaise, je pensais effectivement à celles d'extrémités (je suis d'ailleurs surpris que tu en fasses une de chaque côté avant de creuser au milieu). Pour ces "perçages" là, tu fais la descente d'un seul coup, tu ne remontes pas de temps en temps pour évacuer les copeaux ? (remarque, je n'ai pas de mortaiseuse, je compare avec une perceuse, c'est peut-être différent).


Remarques :
Je n'ai absolument aucune idée du coût des composants mis en lien, j'ai juste tapé "temporisation pneumatique" sur google, et comme je connais Fest, je suis allé là-dessus. Mais ça peut chiffrer, je n'en ai aucune idée.
Il y a peut-être d'autres solutions (c'est même sûr n fait)
Si tu pars sur du pneumatique, je veux bien essayer de faire un schéma avec les composants
Enfin, qu'entends-tu pas un système "manivelle bille" ?
avatar
bilou(te)
complétement accro
complétement accro

Messages : 1350
Points : 2586
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 34
Localisation : Terre /europe/normandie/eure/crosvill-la-vieille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mortaiseuse semi-automatique

Message  bilou(te) le Jeu 2 Mar 2017 - 11:18

Bonjour Sscalpa

J'ai pensé un peu à toi sur mon trajet, voici un schéma pneumatique simple pour l'actionnement du vérin :



Principe de fonctionnement "en route" (je ne parle pas ici du démarrage et de l'arrêt), il faudra une commande pour commencer les mouvements et une autre pour terminer (en gros, une commande sur l'arrivée d'air)

Le distributeur 5/2 a 3 entrées ( 1, 2 et 3) et deux sorties (4 et 5).
Fonctionnement : l'air peut circuler de 1 vers 4 ou de 1 vers 5.
Si on met de l'air (juste une impulsion) en 2, l'air ira de 1 vers 4
Si on met de l'air en 3, l'air ira de 1 vers 5.

Au démarrage, le vérin est en haut, et l'air est de 1 vers 5.
Les deux FDC sont fermés (l'air ne passe pas)
Comme l'air va de 1 vers 5, il y a de la pression dans le module de temporisation, au bout d'un temps défini, l'air va en 6 et pousse le vérin vers le bas, la mortaise se creuse

Arrivé en bas, l'air actionne le FDCbas, il y a donc de l'air en 3, ça "ferme le robinet" de 1 vers 4 et ça ouvre le robinet de 1 vers 5.
Comme la pression est en 5 (et plus en 4), le vérin peut remonter (il remonte instantanément, pas de tempo ici)

Quand le vérin arrive en haut, le FDChaut est actionné, entrée d'air dans le distributeur en 2, le robinet 1->5 est fermé et le robinet 1->4 est ouvert, la tempo s'active et le vérin recommence à descendre.

Une page qui explique le fonctionnement des distributeurs (voir figure 35 page Cool
https://www.festo.com/rep/fr-be_be/assets/pdf/Distributeurs_a_voies_multiples.pdf

Pour la tempo, le principe est que si il y a une pression en en entrée, il y a une attente avant que cette même pression ne soit en sortie, ce sera utilisé pour déplacer ton bois sur la mortaiseuse (même principe qu'une bobine en électricité)

Pour la faisabilité de ce montage, il faudrait voir si la pression d'un vérin actionné par un compresseur est suffisante pour faire descendre le bédane.
Pour ça, tu peux essayer de voir la force à appliquer pour faire une mortaise, par exemple de la façon suivante (si tu as un peson) :
Tu mets un bois dans la mortaiseuse.
Peson accroché au bout du levier, tu tires pour faire descendre et tu lis au peson la force exercée en bout de levier pour faire descendre le bédane dans le bois. Avec un peu de mathématiques, tu en déduis la force appliquée sur la mortaiseuse pour qu'elle descende, et le choix du vérin sera à faire en conséquence.

Précision sur la mise en route/l'arrêt du système :
Tu mets l'air dans le circuit, deux options, soit l'actionneur est bien placé (en gros, à l'arrêt précédent, tu as arrêté le système vérin en fin de course haute), et tout se met en route, soit l'actionneur est mal placé (arrêt "à l'arrache" et soit le vérin va commencer par remonter pour ensuite activer le tempo et redescendre, soit tu appuies manuellement sur la FDC haute et là, tempo puis descente). Une fois la mortaise finie et le vérin remonté, tu coupes l'alim en air, tout s'arrête.

Niveau conception, soit une bride fixe sur le vérin actionne les deux FDC qui eux sont réglables (pour gérer la profondeur de la mortaise) soit tu as deux brides réglables sur le vérin et les FDC sont fixes.

Voilà, si il y a des vérins capables de mettre suffisamment de force pour faire la mortaise, tu te retrouves avec une mortaiseuse automatique. Un tableau avec tout ça dessus, une vanne ou un bouton pour ouvrir/fermer l'alimentation en air, et en une seule manip, tu lances les opérations.

A priori on n'est que deux à discuter ce fil, si des personnes plus calées en pneumatique passent par là... (le principe de fonctionnement de mon tableau est simple et bon, mais la capacité à faire monter/descendre le bédane, ça, je ne maîtrise pas, de même que la capacité d'un compresseur "basique" à fournir la force nécessaire)

Edit : Je n'ai pas vu sur RS de vérin simple effet, j'ai donc fait tout le schéma pour du double effet, si tu trouves un simple effet et que tu veux un coup de main pour le schéma, pas de soucis). Pour ce que j'en ai vu, il faut compter autour de 100€ pour le vérin (j'ai regardé pour des courses de 100 à 200mm) et un peu moins pour le distributeur. Quelques raccords, du tuyau, je pense que tu arrives à 250€ hors compresseur (qui pourra servir à autre chose). Budget non négligeable, mais il y a sans doute moyen de trouver pour moins cher (EBay, récup, LBC, autres sites de VPC)

Bonne journée

Boris
avatar
bilou(te)
complétement accro
complétement accro

Messages : 1350
Points : 2586
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 34
Localisation : Terre /europe/normandie/eure/crosvill-la-vieille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mortaiseuse semi-automatique

Message  sscalpa le Jeu 2 Mar 2017 - 22:40

Bonjour Boris
Merci beaucoup pour tes réponses très claires, ton super schéma, et le temps que tu y as passé. C'est vraiment sympa et je te confirme que tu me fais bien avancer!
Mes quelques réponses : par bille-manivelle, j'ai juste oublié le "e" et je voulais parler de bielle manivelle. Mais ta solution est meilleure.

En ce qui concerne les butées des FdC aucun problème pour fixer tout cela d'une manière ou d'une autre.

Sur la méthode pour mortaiser, effectivement sur des grosses mortaises, on de descend pas forcément au fond d'un coup, surtout sur le premier trou carré, en raison de la force à appliquer pour enfoncer et retirer l'outil. Les trous suivant se font par chevauchement donc plus facilement. Les copeaux s'évacuent bien (voir mèche : https://www.hmdiffusion.com/Bedanes-carres-queue-19-mm-11-7564-p.htm#image).
En fonction des différents cas de figure, tu m'apportes la solution : un clic manuel sur le FdC bas et on repart pour un tour!

Il faut donc bien un vérin double effet car la traction sur le premier trou peut être importante. Comme je le disais sur mon premier post le dimensionnement du vérin est de 3000N (cas vraiment défavorable!), force estimée en partie avec la méthode que tu  décris et autres calculs savants!

Ces vérins, de diamètre 80mm sous 6 bars, existent bien, y compris en occase, et nécessite un faible débit dans mon cas (de l'ordre de 30l répartis sur 15 minutes avant des périodes de repos). L'outillage pneumatique semble fonctionner sous 6 bars. Ca devrait passer avec un compresseur domestique 25 ou 50l... Je me renseignerai si personne n'intervient à ce sujet!

Ok pour la tempo, je n'avais pas bien compris ce point. Si le régulateur de débit me permet de régler la vitesse du vérin autour de 5 à 15 mm/s, je ne pense pas avoir besoin de tempo. Cette vitesse de montée/descente "au ralenti" est bien possible avec la méthode pneumatique au régulateur?

Autre inquiétude également : la cohabitation compresseur et poussière de bois. J'imagine qu'il faut souvent nettoyer le filtre à air!

Côté budget en partant sur de l'occasion et hors compresseur, c'est plus cher que la solution vérin électrique (qui me coûte autour de 70€) mais semblable aux autres solutions électriques plus compliquées (150 à 200€). En revanche côté utilisation j'ai l'impression que le pneumatique emporte la couronne! Je vais creuser un peu l'aspect budgétaire et peut-être essayer la solution bon marché dans un premier temps. C'est un projet pour dans quelques mois de toute façon et tu m'as vraiment mis la puce à l'oreille.

Encore un grand merci pour toutes tes infos. J'ai appris plein de chose et tu m'as donné plein de pistes!!
avatar
sscalpa
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 20
Points : 28
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 43
Localisation : 18240

http://sscalpa.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mortaiseuse semi-automatique

Message  bilou(te) le Sam 4 Mar 2017 - 10:00

sscalpa a écrit:Bonjour Boris
Merci beaucoup pour tes réponses très claires, ton super schéma, et le temps que tu y as passé. C'est vraiment sympa et je te confirme que tu me fais bien avancer!
Mes quelques réponses : par bille-manivelle, j'ai juste oublié le "e" et je voulais parler de bielle manivelle. Mais ta solution est meilleure.

En ce qui concerne les butées des FdC aucun problème pour fixer tout cela d'une manière ou d'une autre.

Sur la méthode pour mortaiser, effectivement sur des grosses mortaises, on de descend pas forcément au fond d'un coup, surtout sur le premier trou carré, en raison de la force à appliquer pour enfoncer et retirer l'outil. Les trous suivant se font par chevauchement donc plus facilement. Les copeaux s'évacuent bien (voir mèche : https://www.hmdiffusion.com/Bedanes-carres-queue-19-mm-11-7564-p.htm#image).
En fonction des différents cas de figure, tu m'apportes la solution : un clic manuel sur le FdC bas et on repart pour un tour!

Il faut donc bien un vérin double effet car la traction sur le premier trou peut être importante. Comme je le disais sur mon premier post le dimensionnement du vérin est de 3000N (cas vraiment défavorable!), force estimée en partie avec la méthode que tu  décris et autres calculs savants!

Ces vérins, de diamètre 80mm sous 6 bars, existent bien, y compris en occase, et nécessite un faible débit dans mon cas (de l'ordre de 30l répartis sur 15 minutes avant des périodes de repos). L'outillage pneumatique semble fonctionner sous 6 bars. Ca devrait passer avec un compresseur domestique 25 ou 50l... Je me renseignerai si personne n'intervient à ce sujet!

Ok pour la tempo, je n'avais pas bien compris ce point. Si le régulateur de débit me permet de régler la vitesse du vérin autour de 5 à 15 mm/s, je ne pense pas avoir besoin de tempo. Cette vitesse de montée/descente "au ralenti" est bien possible avec la méthode pneumatique au régulateur?

Autre inquiétude également : la cohabitation compresseur et poussière de bois. J'imagine qu'il faut souvent nettoyer le filtre à air!

Côté budget en partant sur de l'occasion et hors compresseur, c'est plus cher que la solution vérin électrique (qui me coûte autour de 70€) mais semblable aux autres solutions électriques plus compliquées (150 à 200€). En revanche côté utilisation j'ai l'impression que le pneumatique emporte la couronne!  Je vais creuser un peu l'aspect budgétaire et peut-être essayer la solution bon marché dans un premier temps. C'est un projet pour dans quelques mois de toute façon et tu m'as vraiment mis la puce à l'oreille.

Encore un grand merci pour toutes tes infos. J'ai appris plein de chose et tu m'as donné plein de pistes!!

Bonjour

C'est re-moi (en même temps ,qui d'autre Wink )
Pas de problème pour le temps, j'y réfléchis le matin sur mon vélo en allant au boulot (en temps masqué), ça rend le trajet moins monotone, et comme je travaille avec des BE, j'aime bien.
Effectivement, un clic simple sur le FDC bas fera remonter le vérin et si tu en mets un deuxième en parallèle du premier (comme en électricité), tu pourras même commander la remontée sans approcher tes doigts des mouvements.
Je n'avais pas vu la forcé à appliquer dans le premier post, désolé, du coup, tant mieux, ça devrait se trouver sans trop de problèmes.

Niveau choix du compresseur, je ne suis pas le plus calé, loin de là (j'ai un petit de 50L que j'utilise peu et sinon, je ne connais que les réseaux industriels et là, la problématique de débit/bruit/pression devient moindre même si on cherche à limiter les consommations). Mais j'ai tendance à me dire que si tu as une mortaiseuse, tu doit faire des meubles ou autres choses en bois, donc parfois du vernis, et là, je pense donc que quitte à en acheter un, autant en prendre un qui permette de peindre dans de bonnes conditions. Évidemment, ne connaissant ni ce que tu fais, ni la taille de ton atelier, ni ton budget, ça n'aide pas, mais sans dire qu'un compresseur est indispensable, je me dis que quitte à en acheter un, il faut peut-être réfléchir à tout ce que tu feras avec (dans mon cas, je ne l'ai pas payé, c'est différent), et le choisir en fonction de la place dispo aussi.
D'ailleurs, niveau poussière, je n'ai pas de problème à ce niveau-là sur le compresseur, mais je n'ai pas trop regardé (récupéré il y a 6 mois, je m'en suis servi 4 fois maximum, je n'ai pas le réflexe). Si tu peux, et si tu as par exemple une buanderie à côté de l'atelier, si tu pars sur un petit compresseur, essaye de le mettre à l'extérieur, niveau bruit, ça sera moins gênant.

Je suis surpris que tu parles d'effort si important pour faire remonter le bédane, tes bédanes sont en bon état ? Tu mets un produit facilitant la glisse dessus ?
Je pense qu'automatiser la monter descente est une très bonne idée, mais je suis surpris des efforts dont tu parles.

Pour la position des FDC, tu peux les mettre soit sur le vérin, soit sur la tête de la mortaiseuse, là où il y a sans doute déjà des butées.

Enfin, j'ai parlé de vanne, mais il faut peut-être plus parler de pressostat.

Voilà, là, ce sont mes idées, et un schéma de principe, mais il faut regarder pus loin, s'il faut des échappements, où il faut mettre les vannes, s'il faut des antiretours, je ne sais pas trop.
Comme tu as parlé de plusieurs mois avant de mettre le truc en route, ça laisse le temps de tout vérifier.
Tu viendras nous montrer ?
avatar
bilou(te)
complétement accro
complétement accro

Messages : 1350
Points : 2586
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 34
Localisation : Terre /europe/normandie/eure/crosvill-la-vieille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mortaiseuse semi-automatique

Message  sscalpa le Sam 4 Mar 2017 - 17:15

C'est vrai qu'on n'est pas embêté par les voisins!!
Oui une commande de remontée en parallèle est une bonne solution et peut servir en cas d'urgence avant de trouer ma table croisée!!
Je poste quelques photos histoire d'ajouter des couleurs (bédane réglé à l'arrache!).

La bête vue du côté bras de levier


La bête vue de l'autre côté avec un magnifique cercle (?) rouge qui entoure la butée qui tapera sur les fdc.


Après quelques contacts de vendeurs de vérins un compresseur domestique convient bien à la manoeuvre. Si je pars là-dessus je ne dépasserai pas les 50l pour une question de place et d'utilisation qui ne sera qu'occasionnelle (à moins que je ne me lève la nuit pour faire des mortaises !). J'ai déjà une station HVLP pour les peintures/vernis que je n'utilise jamais : je ne fais pas bcp de grande surface et n'ai pas du tout le coup de main pour m'en servir. Sans compter qu'il faut vraiment faire un super nettoyage des poussières avant l'utilisation, et de l'appareil après. Je n'ai qu'une petite production en amateur! D'ailleurs j'ai mis mon site en signature, si tu sais surfer en faisant du vélo! Wink
J'aurais bien mis le compresseur dans la cuisine, mais bon... Je n'ai pas trop le choix : c'est dans les combles, dans l'atelier, ou dehors et il faut le sortir à chaque fois! J'ai failli en acheter un l'année dernière pour m'équiper d'une ponceuse ultra-légère pneumatique, et finalement je suis resté sur de l'électrique.
Il pourrait me servir à faire d'autres automatismes (comme une cabine à vernir automatique!), ou des petites presses "de confort", etc... Pour tout te dire j'ai quelques problèmes musculaires et je réfléchis en ce moment à tout ce qui pourrait me faciliter la vie dans l'atelier : vérin sur la mortaiseuse, motoréducteurs sur des réglages à manivelle, etc... Et donc la piste du pneumatique apporte pas mal de solution pour la souplesse des réglages mais oblige à gonfler le compresseur pour la moindre utilisation (par exemple pas adapté si je veux faire un réglage ponctuel de la hauteur d'un établi par vérin).
Enfin bref, je regarde autour de moi si qqn a un compresseur qui l'encombre!

Pour la force de 3000N c'est vraiment un effort max :
1- J'ai fait un test de mortaise dans du chêne (qui n'est pas non plus d'une extrême dureté) avec un pèse-personne et dès que le bédane commence à s'enfoncer (sachant que la mèche fait un un avant-trou), l'aiguille monte en flèche et dépasse allègrement les 160kg du cadran. Je me suis dit qu'en comptant 250kg je suis tranquille.

2 - Ensuite, en estimant la force max qu'un opérateur, appelons-le George, raisonnablement bâti doit appliquer sur le bras de levier à 25kg. Le bras de levier fait 50cm, et un quart de tour de ce levier fait descendre de 5 à 6cm le bédane (mesures très approximatives!). On a travail bédane = travail de Georges : 250Nx0.5xPI/2=Force bédane x .06 ce qui donne Fbédane = 3272N et 3700 pour 5cm (houla, je vais aller préciser ce rapport angle de levier/descente).

3 - Et enfin plus simplement le pignon de la crémaillère a un rayon primitif de 5cm et alors : Couple sur levier = Couple sur pignon donne : force de Georges=force bédane/10. Le bédane est 10 fois plus fort que son maître Georges, incroyable!

Finalement je me suis dit qu'un menuisier qui s'appelle Georges (et qui n'a pas un bédane très affûté!) doit être un peu costaud et peut appliquer jusqu'à 3000N sur le bédane quand il veut bourriner. Mais Georges doit connaître son métier et adapter la course de son bédane et son mode opératoire au bois qu'il a devant lui!

...Après une tirade comme celle-là, je comprends pourquoi on n'a pas de voisin! scratch

Je n'ai pas essayé les produits de glisse (paraffine) là-dessus et je pense que c'est à éviter car risque après de poser des problèmes de collage.

J'ai bien pris note de tes précisions et bien sûr que je posterai le résultat!
avatar
sscalpa
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 20
Points : 28
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 43
Localisation : 18240

http://sscalpa.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mortaiseuse semi-automatique

Message  tomailya le Sam 4 Mar 2017 - 17:48

Bonjour
Je suis dans l ombre car ce sont des reflexions tres interessantes...
Mais je dois dire que je suis impressionné par vos posts fleuves...impressionnants !
J espere que vous tapez plus vite que moi sur le clavier Very Happy
avatar
tomailya
complétement accro
complétement accro

Messages : 1479
Points : 2682
Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 44
Localisation : hautes alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mortaiseuse semi-automatique

Message  sscalpa le Sam 4 Mar 2017 - 18:10

Merci pour tes encouragements!
Tu as raison, les doigts chauffent un peu... et si j'avais un compresseur j'y mettrai vite fait un coup de soufflette! Very Happy
avatar
sscalpa
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 20
Points : 28
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 43
Localisation : 18240

http://sscalpa.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mortaiseuse semi-automatique

Message  sscalpa le Sam 4 Mar 2017 - 20:35

Une réponse à moi-même :

2 - Ensuite, en estimant la force max qu'un opérateur, appelons-le George, raisonnablement bâti doit appliquer sur le bras de levier à 25kg. Le bras de levier fait 50cm, et un quart de tour de ce levier fait descendre de 5 à 6cm le bédane (mesures très approximatives!). On a travail bédane = travail de Georges : 250Nx0.5xPI/2=Force bédane x .06 ce qui donne Fbédane = 3272N et 3700 pour 5cm (houla, je vais aller préciser ce rapport angle de levier/descente).

Rectification : 1/4 de tour correspond assez précisément à une descente de 7cm et donne Fbédane=2800N pour FGeorges=250N.
Je retombe à peu près sur mes pieds. Ouf, sacré Georges!
avatar
sscalpa
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 20
Points : 28
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 43
Localisation : 18240

http://sscalpa.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mortaiseuse semi-automatique

Message  sscalpa le Ven 26 Mai 2017 - 0:45

Me revoici après plusieurs heures (semaines!) passées sur lbc, le forum d'en face, et partout ailleurs...
J'ai pu dégoter un vérin électrique d'occasion qui correspond exactement à mon besoin, un variateur de fréquence, etc... Des contacts que j'ai eus sur lbc, la solution pneumatique présente l'avantage d'une pénétration plus en douceur dans le bois mais risque d'être moins précise en fin de course.

Je me suis mis pas mal au travail et beaucoup dispersé vers la motorisation de manivelles sur un entraineur, que j'ai maintenant terminée.

Le vérin Leroy Somer 3000N course 225mm


L'idée est de faire une potence en bois qui vient se prendre sur la colonne de la mortaiseuse. Le vérin est soutenu par la potence et appui sur le bâti entre le moteur et la crémaillère.
Afin de répartir les efforts, j'ai fait des ronds en bois venant s'insérer dans les trous. Leur épaisseur est inférieure à l'épaisseur du métal :


Je colle ces ronds sur 2 mâchoires en forme :


Et je colle ces mâchoires sur ce qui sera ma potence :

avatar
sscalpa
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 20
Points : 28
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 43
Localisation : 18240

http://sscalpa.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mortaiseuse semi-automatique

Message  sscalpa le Dim 4 Juin 2017 - 20:14

La fixation provisoire du montant de la potence. J'ai passé pas mal de temps à ajuster les ronds et les mâchoires et les efforts sont récompensés car mes montants sont bien alignés et verticaux.
J'espère qu'il n'y aura pas trop de torsion ni de flambage lors des efforts, sinon je renforcerai cela. Les planches font 12cm de large et 20mm d'épaisseur environ.
" />
avatar
sscalpa
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 20
Points : 28
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 43
Localisation : 18240

http://sscalpa.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mortaiseuse semi-automatique

Message  sscalpa le Dim 4 Juin 2017 - 20:18

Bon, je n'arrive pas à réduire la taille de mes images...

Depuis plusieurs jours je me suis lancé dans la soudure à l'arc pour la jonction vérin/potence... et ce n'est pas la gloire!
Je sais faire des pâtés de sanglier, et maintenant des pâtés d'acier:cheers:
Les soudures en angle ne sont pas mon fort... Je continue à m'entraîner!
avatar
sscalpa
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 20
Points : 28
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 43
Localisation : 18240

http://sscalpa.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mortaiseuse semi-automatique

Message  sscalpa le Jeu 15 Juin 2017 - 19:50

Suite des opérations
Après beaucoup d'essais j'ai finalement réussi à souder les pièces de  jonction entre le vérin et la tête perceuse.
C'est la première fois que je bricole du métal et que je soude... C'est pas beau mais ça semble tenir. En même temps je n'ai peut-être pas commencé par le plus simple drunken
Les deux pièces principales

Je n'ai pas trouvé la solution pour aller nettoyer les soudures inaccessibles (... c'est tout juste si j'ai trouvé la solution pour les faire!!)

Le test pendant une nuit, pour voir si ça tient... Ouf, ça tient!



La photo n'est pas top mais un feuillard d'acier retient la tête et est relié à ma pièce d'orfèvrerie par un tendeur tige M10. Je pense le doubler si jamais il se déchire... J'aurai pu trouvé un système avec une sangle plus simplement??
Il a fallu que je démonte la crémaillère et le manche pour gagner de la place car le vérin rentre tout juste et le feuillard risquait d'être à cheval sur la pièce qui retient le moteur. D'ailleurs cette pièce, moulée, n'a aucune surface droite. J'ai mis des cales de bois pour contourner le problème et répartir les efforts de poussée sur les parois verticales.

Mise en place du vérin ce week-end si j'ai le temps...


Dernière édition par sscalpa le Mar 4 Juil 2017 - 11:33, édité 1 fois
avatar
sscalpa
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 20
Points : 28
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 43
Localisation : 18240

http://sscalpa.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mortaiseuse semi-automatique

Message  sscalpa le Jeu 29 Juin 2017 - 19:42

Après quelques déboires électriques ça finit par fonctionner. La tête monte et descend.



Je décide de fixer l'ensemble par des vis et tiges filetées. Il sera toujours temps de coller si besoin mais je préfère me laisser la possibilité du démontage.
Installation des commandes en cours...


Dernière édition par sscalpa le Mar 4 Juil 2017 - 11:35, édité 1 fois
avatar
sscalpa
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 20
Points : 28
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 43
Localisation : 18240

http://sscalpa.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mortaiseuse semi-automatique

Message  sscalpa le Sam 1 Juil 2017 - 12:29

C'était la dernière ligne droite... Le vérin était installé, les fins de course près à être réglés, le boîtier de commande percé... et boum, le court-jus en sortie du variateur de fréquence sur des fils branchés provisoirement cheers cheers
Il n'a pas trop aimé, le variateur et son module de puissance est mort... Je repars en quête d'un variateur de 0,25CV ou 250W...
avatar
sscalpa
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 20
Points : 28
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 43
Localisation : 18240

http://sscalpa.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mortaiseuse semi-automatique

Message  sscalpa le Sam 22 Juil 2017 - 22:56

Et voilà c'est terminé et ça fonctionne bien


Les fins de course  avec l'ajout d'un interrupteur pour le variateur. J'ai protégé le vérin des poussières avec un beau soufflet en sac plastique


Le variateur


Les commandes montée descente réglage de vitesse et présélection de vitesse



Les essais sont concluants et les fins de course très précis.

Je ne sais pas si ce post servira à quelqu'un mais je suis bien content du résultat et j'ai appris plein de choses!
avatar
sscalpa
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 20
Points : 28
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 43
Localisation : 18240

http://sscalpa.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mortaiseuse semi-automatique

Message  Rémi(de la Montagne Noire le Sam 22 Juil 2017 - 23:51

Je n' ai pas de B2 mais, quel boulot, bravo!
avatar
Rémi(de la Montagne Noire
complétement accro
complétement accro

Messages : 1672
Points : 3383
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 63
Localisation : Aude

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mortaiseuse semi-automatique

Message  diomedea le Dim 23 Juil 2017 - 7:04

Bonjour à tous,
Je ne voyais pas ou tu voulais en venir, mais c'est original! Beau travail! Tu n'as plus qu'à mettre tout ça au propre...
Tu fais beaucoup de mortaises? De mon coté depuis que j'ai la Domino ma B² prend la poussière, j'ai même failli m'en séparer!
Bonne journée,
JPaul
avatar
diomedea
complétement accro
complétement accro

Messages : 10661
Points : 21298
Date d'inscription : 14/01/2009
Age : 58
Localisation : Bretagne (29)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mortaiseuse semi-automatique

Message  lamecanique76 le Dim 23 Juil 2017 - 8:03

pas mal  cheers

intéressant au niveau de l'utilisation de ce genre de vérin  Cool

pour sa force et les fins de course précise  Cool
avatar
lamecanique76
complétement accro
complétement accro

Messages : 1715
Points : 1719
Date d'inscription : 02/05/2016
Age : 43
Localisation : region de fecamp et autour

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mortaiseuse semi-automatique

Message  sscalpa le Dim 23 Juil 2017 - 10:47

Bonjour à tous les trois et merci pour vos réactions.
J'aurais dû faire un petit croquis au début pour plus de clarté!!

Je ne fais pas beaucoup de mortaise en fait  et je ne peux pas utiliser correctement la domino, pas pratique pour moi... Et un investissement certain!
Avec cette installation je vais pouvoir m'y remettre. La B2 me permet aussi de faire une monomortaise pour un assemblage assez spécial. Voir "onglet onglet onglet " ici http://sscalpa.pagesperso-orange.fr/RRevelation.html
avatar
sscalpa
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 20
Points : 28
Date d'inscription : 06/01/2015
Age : 43
Localisation : 18240

http://sscalpa.pagesperso-orange.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Mortaiseuse semi-automatique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum