[Réalisation] Chambre de bébé : le lit et sa commode

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Réalisation] Chambre de bébé : le lit et sa commode

Message  Jivé le Mer 1 Mar 2017 - 20:09

En 2012 (déjà!) me voilà averti par le fiston de mon statut de futur grand-père ! Chic, de quoi faire chanter l’atelier aussi…
http://www.metabricoleur.com/t2654-realisation-un-lit-de-jeune-enfant



Il a depuis servi au premier et maintenant à sa petite sœur.

Noël 2016, le cadeau de fifille. « Heuuuu, tu nous ferais un petit lit et sa commode ? Regarde, on a vu des choses qui nous plaisent »

On a fait de tour des magasins pour voir et quelques tours sur le Net. Je leurmontre un joli lit anglais qui m’a tapé dans l’œil : bois blond et panneaux blancs, la classe. Aïe, c’est vendu !

Sauf que l’Anglais avait des montants bien épais perpendiculaires aux panneaux. De quoi faire. Là, on me demande un lit « classique » avec montants couleur bois et panneaux blancs… Et le tout quasiment affleur. « Bon, un petit retrait, on te l’accorde, mais pas beaucoup»…

Faire la finition et coller ensuite ? Peur de m’y risquer.

C’est alors que je me souviens du « cadeau » envoyé par Festool : un des nouveaux connecteurs Domino. Avantage : c’est démontable et costaud. La voilà, ma solution !

Alors voilà  comment du bois juste sorti de la scierie va former les pièces d’un tout, que quelques tours de clé Allen suffiront à transformer en mobilier utile.




Premier choix dans un lot de plateaux dépareillés en frêne, de 27 mm d’épaisseur. Heureusement, il est permis de trier…


Pour les montants et les traverses de la tête et du pied de lit, c’est du 34 mm. Chez cet autre fournisseur, autre approche : ils ouvrent un plot (l’ensemble des plateaux d’un tronc) et pas moyen d’en ouvrir un autre tant que celui-ci n’est pas épuisé. Il vaut mieux arriver sur le début ou la fin pour en faire ouvrir un nouveau et choisir. C’était le cas




Le délignage se fait dehors, plus pratique


L’inévitable part du feu




Et voilà les plateaux transformés en planches




Le positionnement des pièces peut commencer à partir de la feuille de débit, tirée du dessin.




Les panneaux

A la fin du débit des plateaux, ça se présentait comme ci



Après dégauchissage et rabotage de ces mêmes pièces, ça se présente comme ça :


La différence ? Elle se trouve dans de gros sacs de copeaux !

Dimanche, les choses sérieuses ont commencé avec la réalisation des panneaux des tête et pied de lit.
Les planches sont disposées de façon à ce que leurs dessins s'harmonisent, mais aussi en tenant compte du sens des fibres dans le bois.




Pour assurer un meilleur collage des planches, on va rainurer chaque bord grâce à ce porte-outil équipé de fers en V.



Quand la première série de bordures est passée, on relève le porte-outil de 2mm, la valeur d'une d'une demi-dent. Ainsi la série des faces opposées pourra s'emboîter parfaitement avec la première.

Vient l'heure du collage. Grâce aux serre-joints dormants, tout le panneau peut être encollé en une seule opération. Qui demande toutefois une bonne préparation car la colle n'attend pas trop. Des cales sont prévues pour éviter que le panneau ne flambe sous l'effort de serrage. Ces cales sont protégées pour qu'elle ne se collent pas au panneau.



J’ai laissé le joint de colle (Sader vinylique) durcir un peu avant de le faire sauter à la spatule. Mal m’en a pris : la colle a laissé un joint foncé sur le frêne qui ne part pas au ponçage. Température trop basse dans l’atelier ?

Tête et pied de lit

Mise à longueur des pièces : attention, plus de marche arrière possible. Le Ctrl-Z ne fonctionne pas dans ce monde-là. On en aura hélas la confirmation bientôt...

Les montants et les traverses d'abord



Les panneaux ensuite






Il s'agit maintenant d'usiner les rainures dans lesquelles viendra s'insérer le panneau central. Deux rainures en fait, car si l'on veut un panneau près du bord, les "joues" de la rainure sont très minces et fragiles. Imaginer un sacripant allongé mettant des coups de pied dans le panneau (suivez mon regard...)
Alors, une rainure centrale complémentaire vient créer l'espace pour que le panneau se comporte comme un tenon géant dans des mortaises de la longueur des montants et traverses. Tranquille...



Le hic, c'est que ces rainures sont arrêtées et ne courent pas sur toute la longueur des montants (sinon, on les verrait au pied et sur la traverse du haut)

Leur usinage nécessite un dispositif de sécurité adapté : création d'un guide continu, avec une lame de plancher et confection de deux butées. Ainsi, pas de crainte de rejet qui emporte la pièce... et la main vers la fraise en rotation.







La rainure centrale profonde faite, on passe à la rainure élargie. Changement de fraise et modification du guide.





L'usinage s'est bien arrêtée à la marque, mais le bout de la rainure reste arrondi, à la forme de l'outil. Hors, le bout de la rainure doit être à la forme du panneau.

La défonceuse va permettre d'affiner un peu plus






La finition du bord de la rainure est faite à l'ancienne, de quelques coups de ciseau à bois.



La Domino a permis de réaliser rapidement les mortaises pour les faux-tenons.

D'un côté des assemblages se trouvent les inserts d'ancrage.



Ils rentrent facilement, mais s'écarteront ensuite sous la poussée d'une vis. Ceux-ci ne pourront plus être extraits de leur logement.











Il faut rajouter maintenant la ferrure de blocage de l'assemblage




Voilà, on est est prêt à assembler 2 pièces






Au fur et à mesure du serrage de la vis, les 2 pièces se rapprochent jusqu'à se trouver fortement serrées




C'est réversible. Quelques tours de clé, et c'est démonté. Magique !



Tout aurait été pour le mieux si un instant d'inattention n'avait pas amené un perçage du mauvais côté. Essai de rapiéçage vite abandonné car trop voyant.
Heureusement, dans les chutes une pièce de bois se trouvait assez grande pour refaire un montant. Et tous les usinages à refaire et réglages à retrouver. Rageant.



Au final, nous revoilà avec 4 montants,  4 traverses et 2 panneaux. Le compte est bon









Cordialement
avatar
Jivé
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 468
Points : 1315
Date d'inscription : 05/05/2010
Localisation : Languedoc Roussillon

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réalisation] Chambre de bébé : le lit et sa commode

Message  tvtorre le Mer 1 Mar 2017 - 20:37

Bonsoir Jivé,

Merci beaucoup pour ce beau reportage très complet et très agréable à suivre. Entre autres, les détails sur l'approvisionnement du bois sont intéressants (et on ne voit pas ça souvent).
Bonne suite!
avatar
tvtorre
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 556
Points : 904
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 34
Localisation : Hainaut (Belgique)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réalisation] Chambre de bébé : le lit et sa commode

Message  6°sens le Mer 1 Mar 2017 - 21:09

Ahhhh, du Jivé !!!
Du bonheur à suivre... je suis !
++ Bisous
Renaud

_________________
« Heureux sont les fêlés, car ils laissent passer la lumière » M. Audiard
Un égoïste, c'est quelqu'un qui ne pense pas à moi. Eugène Labiche
Quand on ne travaillera plus les lendemains des jours de repos, la fatigue sera vaincue. Alphonse Allais
avatar
6°sens
Modérateur
Modérateur

Messages : 6248
Points : 12949
Date d'inscription : 25/03/2011
Age : 64
Localisation : Cambrésis

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réalisation] Chambre de bébé : le lit et sa commode

Message  Pyves le Mer 1 Mar 2017 - 21:36

Félicitation pour ce superbe reportage.

Petite question, où trouves tu ton systeme d'assemblage? Ca parait très qualitatif.

Je vais suivre la suite avec attention!
avatar
Pyves
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 49
Points : 65
Date d'inscription : 24/02/2016
Age : 31
Localisation : Meuse

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réalisation] Chambre de bébé : le lit et sa commode

Message  tomailya le Mer 1 Mar 2017 - 21:57

BONSOIR,
Jivé,

quel plaisir de te lire a nouveau...ça faisait un bail...

j'ai eu cet été le meme probleme de traces de collages sur du frene olivier(voir le fil cuisine en platane et frene olivier)....tres difficile a faire disparaitre car profonde et bien brune sur le frene bien clair;par contre il faisait chaud dans l'atelier !?

peux tu donner une idée du prix de revient d'un assemblage que tu nous montres:les 2 ferrures complementaires stp .
avatar
tomailya
complétement accro
complétement accro

Messages : 1378
Points : 2575
Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 43
Localisation : hautes alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réalisation] Chambre de bébé : le lit et sa commode

Message  meles le Mer 1 Mar 2017 - 22:48

Je plussoie mes camarades, un vrais plaisir que de te retrouver dans un fil.

Concernant la boulette du perçage, le bouchon ne convenait pas, mais, il aurait peut etre été possible de faire une rainure sur toute la longeur au niveau du trou et de coller une baguette complète minutieusement sélectionnée, non ?

@+
avatar
meles
Admin
Admin

Messages : 8566
Points : 15383
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 46
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réalisation] Chambre de bébé : le lit et sa commode

Message  Jivé le Jeu 2 Mar 2017 - 14:23

Bonjour à tous

Agréables retrouvailles

Pyves a écrit:
où trouves tu ton systeme d'assemblage? Ca parait très qualitatif.

Ce système est décrit sur une notice sur le site Festool  sous l'appelation "le "Nouveau système d’assemblage amovible pour DOMINO XL DF 700" que tu pourras télécharger

En voici deux extraits




On le trouve chez tous les revendeurs Festool

Il y a aussi de la doc diffusée sur le site HM Diffusion

tomailya a écrit:
peux tu donner une idée du prix de revient d'un assemblage que tu nous montres:les 2 ferrures complementaires stp .


Les pièces qui composent l'assemblage peuvent être commandées séparément (lots de 32) ou par set (32 ensembles)
Le moins cher que j'ai trouvé : le "Set d'assemblage FESTOOL EV/32-Set" qui comprend 32 ensembles.
En fait 3 boîtes de chaque de 32 pièces chacune.
Le tout pour 89 € chez O... 2000.






meles a écrit:

Concernant la boulette du perçage, le bouchon ne convenait pas, mais, il aurait peut etre été possible de faire une rainure sur toute la longeur au niveau du trou et de coller une baguette complète minutieusement sélectionnée, non ?

Oui, bien sûr, mais j'avais peur de louper le flipotage et je voulais avancer. Alors, cette pièce d'essai me tendait les bras...
Mais tu  verras plus loin que je n'étais pas au bout de mes c...ies et j'ai dû user de la mèche à bouchonner.

Cordialement
Jean
avatar
Jivé
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 468
Points : 1315
Date d'inscription : 05/05/2010
Localisation : Languedoc Roussillon

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réalisation] Chambre de bébé : le lit et sa commode

Message  Jivé le Jeu 2 Mar 2017 - 18:54

Les barrières

Douze barreaux et autant de mortaises à réaliser sur chacune des 4 traverses. La Domino est un bon compagnon, rapide et efficace.



Ne pas oublier les montants



Compte-tenu de la finesse des barreaux, pas moyen d'utiliser des faux tenons. On fera donc des tenons classiques.

Une extrémité





Puis l'autre. On préserve la longueur du barreau grâce à une butée



Il reste encore à faire les épaulements



Les mortaises sont oblongues, les tenons rectangulaires. Arrondir les tenons ? Pas facile. Va pour équarrir les mortaises





Essai



Montage à blanc d'une barrière




Un petit congé (3 mm de rayon) pour adoucir la préhension.

avatar
Jivé
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 468
Points : 1315
Date d'inscription : 05/05/2010
Localisation : Languedoc Roussillon

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réalisation] Chambre de bébé : le lit et sa commode

Message  Jivé le Jeu 2 Mar 2017 - 19:59

Mise en place des inserts de fixation

Les barrières seront fixées sur les montants par des vis invisibles.

Essais de validation des tracés sur une pièce d'essai qui figure un montant.
Perçage du trou borgne

Vissage en force de l'insert. Grâce à la perceuse à colonne, la vis reste bien dans l'axe









Essais





Essais validés, tout tombe bien en face. On passe au perçage réel des montants

L'erreur d'inattention et voilà un trou... du mauvais côté. Heureusement que l'erreur a été réalisée dès le premier perçage...



La mèche à bouchon va nous apporter de quoi réparer.
Il faut d'abord agrandir (!) le trou à 15 mm (oui, moi aussi, ça m'a fait un peu peur)





Dans le reliquat de pièces d'essai, il faut trouver un endroit où le veinege est proche de celui du montant à réparer















Essais




Maintenant, on peut coller la barrière




Et re-montage à blanc



Le sommier

Onze barreaux à placer


Un petit gabarit pour percer les montants au milieu de façon à accueillir la traverse centrale



Opération demi-tenons sur les barreaux



Et voilà le sommier presque prêt après usinage du congé sur les arêtes



Il manque à réaliser les encoches sur la traverse centrale



Après équarrissage manuel des mortaises, collage du sommier en une seule opération



La vague de la tête de lit

Le dessin, reçu en mode vectoriel (svg) est mis à sa dimension réelle dans Inkscape et exporté en png. Repris dans Posterazor, il est imprimé à l'échelle en définissant les zones de recouvrement. Il n'y a plus qu'à scotcher les feuilles A4 entre elles et les coller sur une lame de lambris qui fera office de gabarit.



Pour réaliser ce gabarit, on va se servir d'un.... gabarit en matière plastique spécialisé auquel on va faire épouser la forme de la vague par vissage


On découpe la lame de lambris à la scie à ruban à quelques mm du tracé



Puis on va se servir du gabarit bleu à la toupie comme appui sur le roulement qui surmonte un "bouffe tout". Ce dernier va manger le bois restant jusqu'à la hauteur du gabarit bleu.





Le guide bleu ôté, le gabarit est opérationnel. Il est positionné sur la traverse haute de la tête de lit et on se sert de lui pour tracer la vague sur la pièce.





Découpe à la scie sauteuse à 2 mm du tracé





Adhésif double face sur la pièce



Et on se sert du gabarit comme guide en appui sur le roulement pour manger l'excédent sur la pièce





Montage à blanc








Quatre excentriques pour le sommier

Faire tomber les trous de passage des vis des barrières bien en face des inserts vissés dans les montants, c'était minutieux, mais faisable. Le montage à blanc l'a prouvé.

Mais qu'en serait-il ensuite une fois le lit monté, du sommier ? Comment être sûr que les trous tomberont bien en face. En traçant juste ? Mhh

"En théorie, la pratique déroule selon la théorie". L'expérience montre qu'en pratique, il n'en est pas toujours ainsi.

Ça me turlupinait et un matin, euréka ! "Il n'y a qu'à faire des excentriques, ça permettra de compenser d'éventuels écarts sans concéder de jeu".

Un rondin de laiton sur le tour pour une mise au bon diamètre (16)



Perçage décalé





Perçage du sommier


Avec le tiroir

Il restait à monter le tiroir sur ses coulisses. Usiner la façade avec une poignée invisible. Monter à blanc et peaufiner les réglages








avatar
Jivé
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 468
Points : 1315
Date d'inscription : 05/05/2010
Localisation : Languedoc Roussillon

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réalisation] Chambre de bébé : le lit et sa commode

Message  Jivé le Jeu 2 Mar 2017 - 20:12

Les finitions

Pour la partie "frêne naturel", la finition est huilée à l'huile dure universelle Kunos 244.
Cette huile est vendue en incolore et différentes teintes. L'avantage est qu'on peut commander des échantillons (flacons de quelques cl pour 3 ou 4 €)

Manque de bol, j'ai commandé 2 flacons échantillons,tous deux en incolore ! Choix essayé et adopté.



Pour l'application,j'ai croisé les préconisations Kunos avec celles de Festool


J'avais déjà les feutres blancs, les feutres verts sont venus d'Allemagne



A la 3e application au 3e jour



Panneaux, barrières, sommier : lasure badigeon cotonnade de chez Liberon

Pour les panneaux, j'ai testé la mèche de coton : il a fallu 4 couches pour obtenir une couverture acceptable.
Essais sur la barrière vite concluants. Ce ne sera pas à la mèche, ni au pinceau. Au rouleau, avec tous ces barreaux ? Bof.


Restait le pistolet. J'ai eu une station de peinture Earlex, revendue. Puis une autre, avec une plus grosse turbine. Revendue aussi après chantier.
Les contraintes l'emportaient sur la qualité du rendu (encombrement, bruit, brouillard, gros soufflage d'air et envol de poussières, nettoyage)

Depuis quelque temps, je lorgnais sur le couple compresseur  + pistolet HVLP.

Voilà ma synthèse.

Un compresseur 50 l avec moteur 3,5 CV +  un filtre épurateur



Un pistolet que l'on trouve un peu partout. Sauf que celui-ci était proposé avec un jeu complet de buses (et chapeaux)  :1,4 – 1,7 – 2 – 2,5 (50 € port inclus, de Pologne)



Et la "cabine de peinture" :



Le séchoir







Et voilà, paré à être emballé


avatar
Jivé
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 468
Points : 1315
Date d'inscription : 05/05/2010
Localisation : Languedoc Roussillon

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réalisation] Chambre de bébé : le lit et sa commode

Message  Jerome41 le Jeu 2 Mar 2017 - 21:54

Bonsoir Jivé,
Je me suis régalé à lire ces aventures! Le bois est très beau et tu l'as sublimé. Les petites erreurs n'occultent pas une grande maitrise. Ton récit est très instructif, un grand merci pour ce partage!
J'aime bien la finition aussi. C'est quelque chose que j'aimerais bien expérimenter prochainement.
J'ai déjà observé de telles traces de colles sur du frêne (emplacement des coulures de colle laissées sécher). Depuis, j'ai fait d'autres meubles en frêne en utilisant de la colle Kleiberit D3 303 et n'ai plus eu aucun problème. Est-ce lié à la colle, je ne sais dire...
Bonne soirée et encore merci!
Jérôme
avatar
Jerome41
très actif
très actif

Messages : 396
Points : 482
Date d'inscription : 05/08/2013
Age : 37
Localisation : Loir et Cher

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réalisation] Chambre de bébé : le lit et sa commode

Message  tomailya le Jeu 2 Mar 2017 - 23:42

bonsoir,

merci encore et toujours pour la qualité de tes fils,Jivé !

la domino 700 est une sacrée bete ! quels sont les points qui t'ont orienté sur ce choix plutot que la 500 ?

je viens de tester l huile dure universelle kunos teintée et comme toi je trouve le produit bon mais ça prend du temps...

Jerome souleve un doute que j'avais depuis mon dernier post a savoir que j'utilisais encore la sader quand j ai eu mes traces sur le frene et depuis j'utilise aussi la kleiberit et je vais faire un test avec un bout de frene chute identique.

peux tu donner le lien de l'achat de ton pistolet stp
et derniere question ,comment nettoies tu tes tampons festool apres usage?


quand a ce lit...juste parfait.
j'aime bien l'idée de faire des meubles aux lignes modernes mais en bois massif a la place des dérivés que l'on voit partout aujourd hui.
avatar
tomailya
complétement accro
complétement accro

Messages : 1378
Points : 2575
Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 43
Localisation : hautes alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réalisation] Chambre de bébé : le lit et sa commode

Message  Ty Coat le Ven 3 Mar 2017 - 7:25

Bonjour Jivé,

Je viens de passer un bon moment à lire et relire ton fil. C'est très pédagogique. J'apprends ou comprends plein de choses. Tiens par'exemple le nouvel assemblage Festool, j'en avais reçu un échantillon. Je l'ai laissé sur mon bureau en me disant qu'il fallait que je comprenne comment ça marche, et toi tu nous montres l'application réelle.
Je suis intéressé aussi par ta finition et ton pistolet HLVP. Je regarderai les réponses que tu donnera à Tomailya.
Enfin le Sujet en lui même, il est magnifique, le frêne naturel à cet avantage de ne pas jaunir dans le temps comme le chêne. Il devrait garder son aspect "frais".

Voilà une Maman et un bébé qui vont être bienheureux.

Ty Coat
avatar
Ty Coat
complétement accro
complétement accro

Messages : 1474
Points : 2410
Date d'inscription : 20/08/2014
Age : 67
Localisation : Plounevez-Lochrist

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réalisation] Chambre de bébé : le lit et sa commode

Message  Jivé le Ven 3 Mar 2017 - 12:03

Bonjour

Merci Jérôme, Tomailya et Ty Coat.

Jerome a écrit:
Depuis, j'ai fait d'autres meubles en frêne en utilisant de la colle Kleiberit D3 303 et n'ai plus eu aucun problème. Est-ce lié à la colle, je ne sais dire...

Je viens de commander un biberon de Kleiberit 303 en vue de la réalisation des panneaux de la commode. Merci du tuyau

tomailya a écrit:
la domino 700 est une sacrée bete ! quels sont les points qui t'ont orienté sur ce choix plutot que la 500 ?

La capacité supérieure. Ainsi pour la réalisation de mon lit, il fallait du conséquent
Lit et chevets

L'inconvénient, si c'en est un, c'est que les fraises de la DF 700 s'étagent du diam 8 au diam 14. Depuis, j'ai acheté aux USA un adaptateur pour les mèches de la DF500. Mais je ne m'en suis pas encore servi....

tomailya a écrit:
peux tu donner le lien de l'achat de ton pistolet stp
et derniere question ,comment nettoies tu tes tampons festool apres usage?

Le lien Ebay n'est plus actif, mais dans la même boutique, une offre presque similaire
Ebay HVLP

Il y a d'autres couplages de buses. me semble qu'il vendait aussi les buses séparément

Ty Coat a écrit:
Je suis intéressé aussi par ta finition et ton pistolet HLVP.

Au niveau des réglages et du rendu du pistolet HVLP, j'ai retrouvé les mêmes qu'avec mes précédentes stations de peinture.

La grosse différence, c'est qu'on n'entend plus le raffût de la turbine et que le volume d'air déplacé devant le pistolet est bien moindre.
La preuve en est que le tuyau n'était pas tacheté par du brouillard à proximité du pistolet, comme avec les stations.

L'inquiétude était de savoir si le compresseur "tiendrait" la cadence. J'en avais discuté avec le vendeur. Je l'ai acheté chez un marchand de peintures pro qui avait toute une gamme de compresseurs disponibles, sur place, du 6 l au 400 l.
Il m'avait assuré que le 50 l tiendrait, même en 2,5 cv. J'ai quand même pris le 3,5 cv.

A l'épreuve des faits, j'ai pu peindre une demi barrière avant que le compresseur ne déclenche. J'ai fini cette face là de la barrière compresseur en marche. Je l'ai laissé recharger le temps de poser la barrière et d'en amener une autre, avant de recommencer par retournement.

Un autre inconvénient du pistolet, c'est que s'il est rapide pour peindre, c'est long à nettoyer. Hé bien, au bout du compte, pas plus de 10-15' en démontant chapeau, buse et aiguille.

Et pour passer de la lasure des barrières à la peinture du tiroir, je n'ai fait que rincer le godet et le pistolet sans rien démonter.

Donc, bilan extrêmement positif pour ma part.

Cordialement
Jean
avatar
Jivé
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 468
Points : 1315
Date d'inscription : 05/05/2010
Localisation : Languedoc Roussillon

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réalisation] Chambre de bébé : le lit et sa commode

Message  Jivé le Ven 3 Mar 2017 - 17:19

Avant emballage, dernières vérifications. Et aussi pour le plaisir des yeux

La tête de lit


Le pied de lit avec sa quincaillerie (notez les arrêts de la façade du tiroir, tirés d'une planche à découper en téflon ou équivalent)


La tête de lit équipée
                          , mar. 2017))

Avec les tourillons pour le ban deau à l'arrière du tiroir



Un coup de bombe sur les vis


Séquence montage



Le bandeau arrière


La tête de lit



Première barrière



2e barrière



Le tiroir



Le sommier



La façade



Terminé





Il ne manque plus que les cabochons sur les montants. J'y cogite une plaque carrée avec un creux rond qui viendrait s'enficher sur une petite plaque ronde finement vissée sur le montant (sur la base des montages de fraisages par inclusion)
Si autres idées, je suis preneir. J'avais commandé des cabochons Festool pour servir de gabarits de fixation, mais il se sont perdus au-dessus de la Manche.
avatar
Jivé
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 468
Points : 1315
Date d'inscription : 05/05/2010
Localisation : Languedoc Roussillon

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réalisation] Chambre de bébé : le lit et sa commode

Message  desmo 38 le Ven 3 Mar 2017 - 17:45

Bonjour Jean,

Toujours aussi pointu dans tes réalisations, good job !
avatar
desmo 38
complétement accro
complétement accro

Messages : 1663
Points : 3569
Date d'inscription : 03/02/2012
Age : 46
Localisation : Isére

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réalisation] Chambre de bébé : le lit et sa commode

Message  tvtorre le Ven 3 Mar 2017 - 21:50

Et voilà une affaire rondement menée.
C'est NICKEL!

Merci pour le partage.
avatar
tvtorre
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 556
Points : 904
Date d'inscription : 27/06/2013
Age : 34
Localisation : Hainaut (Belgique)

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réalisation] Chambre de bébé : le lit et sa commode

Message  jmf le Sam 4 Mar 2017 - 14:46

realisation faite avec brio !! jmf
avatar
jmf
je prends du galon
je prends du galon

Messages : 84
Points : 188
Date d'inscription : 20/07/2012
Age : 46
Localisation : haute marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Réalisation] Chambre de bébé : le lit et sa commode

Message  Jivé le Dim 5 Mar 2017 - 13:47

Merci à vous. La suite

Mon cahier des charges : des cabochons de pas plus de 40 mm pour masquer les trous des connecteurs Festool (28 x 14 mm). Festool vend des caches mais faute de les avoir reçus, on va faire avec forme et contre-forme grâce au fraisage par inclusion.
On en trouve une description détaillée sur le site HM Diffusion.



On peut suivre aussi des explications détaillées sur le site de Samuel Mamias.

Fraisage d'inclusion

Il reste des barreaux de barrière de 15 ou 16 mm d'épaisseur . Pour les cabochons, on va les ramener à 12 mm ; pour les "bouchons", on descendra à 6 mm.

Pour ce faire, une rehausse est placée sur la table de la raboteuse (hauteur de passe minimale 6 mm)





Les bouchons devront faire dans les 30 mm de diamètre pour entrer dans un cabochons de 40 x 40 mm.

J'ai deux bagues de copiage, de 27 mm(D1)  et 17 mm (D2)



Et la pige de centrage de la bague



Me voilà parti dans de savants calculs pur arriver à un couple de D1 et fraise de 20 et D2 avec fraise de 10, soit différentiel de 7 mm et un gabarit de 44 mm (pile un diamètre d'un kit de cloches de perçage)



A fond les ballons et... je m'aperçois enfin que j'ai tout faux !

Si on lit bien la notice HM, le bon diamètre de la fraise est celui de la différence de diamètre des bagues /2 : soit (27_17)/2 = 5

Faisons le bon calcul du gabarit : le déport entre la bague et la fraise est de (27-5)/2=11 et (17+5)/2=11, soit un diamètre augmenté de 22.

Le gabarit devra avoir 30+222 = 52 mm. Bon, j'avais déjà un gabarit à 51 mm, il fera l'affaire puisque les coupes de la fraise se superposeront exactement de toute façon.Le "bouchons" fera un poil moins que 30 mm et le trou du cabochon aussi.

Heureusement, j'avais un barreau non entamé



Et voilà. Là, ça s'ajustera



Les chanfreins sont fait avec l'excellent petit rabot de paume suisse Rali



Le bouchons est vissé de part et d'autre du trou



Le cabochon vient s'enficher dessus et forçant un poil



Parés pour leur finition : 4 colorés et 4 huilé naturel



Cdlt

Jean
avatar
Jivé
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 468
Points : 1315
Date d'inscription : 05/05/2010
Localisation : Languedoc Roussillon

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum