Nouveau livre sur les rabots

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Nouveau livre sur les rabots

Message  vincent91 le Lun 13 Nov 2017 - 11:48

Oliver,
Il n'y a pas de quoi, pardon: you're welcome!...
Le fait de t'excuser d'un possible HS auprès du créateur du fil traduit ta bonne education: il faudrait que j'en prenne de la graine...
vincent91
vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1291
Points : 2542
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau livre sur les rabots

Message  vincent91 le Mar 4 Déc 2018 - 20:33

Pierre--- a écrit:
pompom37 a écrit: j'aimerai savoir ce que le nouveau que tu site apporte de plus par rapport au premier



Les deux seuls minces reproches que je peux faire est l'inintérêt de certains chapitres (très peu heureusement) et le style, disons très américain, de la prose de l'auteur.

J'ajoute que je n'ai pas d'action dans la baraque...

Pierre
Je n'ai pas le bouquin en question de  Christopher Schwartz, donc je ne peux me prononcer sur son style dans ce livre particulier, mais ce que tu nous dis m'étonne un peu :  en général j'aime bien ce qu' ecrit  ce gars, le fond autant que la forme. Il aborde  les sujets de façon  claire, compétente, souvent  teintée  d'humour voire d'autodérision.  
La traduction est-elle responsable de cette perte en ligne? Tradutore traditore, taducteur traître, dit on en italien. Mais la c'est toi qui a relu la traduction et je sais que tu ecris avec   talent et precision. . Que Dieu me tripote, aurait dit Desproges,  je suis perplexe. Schwartz serait il devenu  négligent à trop écrire?

Pour ma part en tous cas je trouve de plus en plus que ce qui vient de l'anglais par le biais d'une traduction (ou d'un doublage dans le cas d'un film) est insupportable. J'ai eu la curiosité durant cette année de relire en anglais, plusieurs bouquins dont je n'avais avais lu, à des dates diverses  que la  traduction françaises.  
1- Barak Obama "Dreams of my father" ( les rêves de mon père),  livre de souvenirs paru avant son élection à la présidence des Etats-unis . La traduction française n'était pas mauvaise,  laissant deviner un conteur doué et un analyste social et psychologique d'une grande acuité, mais seul  l'original m'a revelé un écrivain exceptionnel,  un  styliste qui   trois fois par page sort une image originale, un raccourci expressif,  une expression   fulgurante. Il est rare qu'un homme politique soit un bon ecrivain il y a bien  Leon Blum, Churchill, de Gaulle... l'aréopage est sélectif mais Obama y a sa place.  C'est dire si j'attends  son prochain   bouquin  avec impatience!

2- Frank De Wals  (éthologiste américain d'origine néerlandaise, spécialiste des bonobos) "Are we smart enough to understand how smart animals are " "Sommes nous assez intelligents pour comprendre que les animaux sont intelligents". Quelqu'un qui connait l'auteur et qui sait mon intérêt pour le sujet m'a offert le bouquin en français. Le texte français est hélas baclé, nul non seulement sur le plan littéraire mais grammatical, incoherent dans la traduction des  termes techniques, pénible a lire. La seule chose que j'ai comprise c'est que c'était un texte important qui resume les  acquis récents en éthologie animale. J'ai donc racheté le bouquin en anglais:  le texte , sans être de la haute littérature est parfaitement simple claire et correct .

3-Henry David Thoreau  "Walden ou la vie sauvage"  . Thoreau  est un écrivain américain du milieu du 19°siècle, qui apparait de plus en plus comme un penseur majeur, mais qui est peu connu et très peu lu en France.  Il illustré par ses actions qui l'ont conduit en prison des idées qui n'avaient pas encore de noms et qui s'appellent maintenant  anti-racisme,  désobéissance  civile, non-violence. Et aussi écologie,  par sa sensibilité à la beauté et la fragilité de la nature, et sa prescience qu'elle était menacée dès cette epoque (premiere moitié du 19° siecle) par des phénomènes balbutiants que nous appelons maintenant  production de masse et société de consommation. Walden est un récit et une réflexion  sur deux années  passées volontairement par l'auteur  dans une forêt du  New Hampshire, au bord du lac Walden, presque  seul et en autarcie. Un texte  dense, parfois ardu mais profond, magnifique. Or je ne retrouve presque rien dans le texte français des formules de l'auteur, vivantes, originales, ciselées comme des médaillés: c'est devenu pesant comme du plomb, très  chiant...

4-Erik Malpass "Morning at Seven", "Le matin est servi". Ce roman est la chronique d'une famille anglaise des années cinquante dont le personnage central est  Gaylord, un adorable  garçonnet  débordant de vie et  de bon sens . L'humour du  texte anglais fait d'ironie bienveillante, de jeu sur les niveaux de langage , de  trouvailles  enfantines,  m'a sauté au yeux par la difficulté évidente de le rendre en français .Or  la version française, qui date des années soixante est  excellente. Plusieurs fois  je me suis creusé la tête pour trouver comment  je rendrais   en français  un passage aussi  savoureux que difficile à traduire, et  je me suis reporté par curiosité à  la version française. Presque a tout coup la solution du traducteur était  plus élégante et astucieuse que la mienne. Le titre français par exemple  rend  bien l'humour et la poesie  du  titre original en  transcendant  le mot a mot. Ce traducteur  était vraiment bon.  Peut-être aussi, en ces temps révolus, avait-il le  temps de faire  du bon travail,  alors que maintenant  il est prié de  corriger en une après midi  les bourdes les plus criantes de la traduction Google et de  renvoyer le résultat en copié-collé  avant 18 heures à une  secrétaire qui n'a  pas que ça a faire, merde .  


Quoiqu'il en soit de la qualité des traductions, je conseillerais toujours de préférer la version originale,  si on peut se la  procurer, et  même si on a une maîtrise modeste de la langue, ce qui était mon cas lorsque j'ai commencé a lire des revues en anglais puis des livres. L'avantage est multiple.  On n'est plus dépendant de traductions souvent  tardives, chères ou médiocres . On a acces à tous les textes,   dès leur parution et bnotamment à la masse énorme des textes qui ne seront jamais  traduits. On améliore la connaissance de la  langue  étrangère  apprise à l'ecole, et qu'on oublie très vite si on ne saute pas sur toutes les occasions  de la pratiquer , à l'oral comme a l'écrit, l'écrit étant plus facile que l'oral.   Cela demande certes  un effort initial.  Quand j'ai commencé à lire des  revues en anglais, je n'y comprenais à peu près rien. Mais dans autre côté dans les revues en français que j'ai commencé a lire sur les sujets comparables,  un peu techniques qui m'intéressaient ( biologie, médecine,  navigation, sciences, économie, menuiserie, etc.) je ne comprenais rien non plus: car  chaque discipline  il ya un vocabulaire,  des références culturelles, des problématiques  à assimiler. Et je dois dire que dans mon experience c'est parfois plus facile en anglais , vu le goût  appuyé des professionnels  français de toute obedience pour le   jargon et  l'ésotérisme.


Dernière édition par vincent91 le Dim 3 Fév 2019 - 17:55, édité 8 fois (Raison : uteur,)
vincent91
vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1291
Points : 2542
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau livre sur les rabots

Message  Pierre--- le Mar 4 Déc 2018 - 21:50

Salut l'ami Vincent ! Tu te fais rare !

Mon opinion (absolument subjective) est que l'original en américain est truffé de blagues à deux balles, parfois à même pas quelques centimes, ce qui pour moi est gênant si on traduit ces blagues en français : le lecteur n'est pas habitué à un tel ton dans un livre technique.

Exemple : Schwarz explique qu'il encourage ses filles à goûter chaque semaine un mets nouveau. Déjà, dans un livre sur le travail du bois, c'est un peu inattendu, peut-être pas d'un intérêt majeur.Mais l'auteur continue : "Au bout de deux ans, mes deux filles se sont habitués à ce régime, à moins bien sûr qu'elles ne soit atteintes du syndrome de Stockholm".
Il faut savoir que le syndrome de Stockholm est un comportement incompréhensible adopté par les victimes de prises d'otage, bref la souffrance de personnes qui n'ont pas eu de bol, alors faire de l'humour la dessus, bof, il ne s'appelle quand même pas Desproges. Et en plus, c'est pas drôle, je vois pas qui ça pourrait juste faire juste sourire. (Tu vois que je continue à être entièrement subjectif.)

Et tout à l'avenant tout au long du bouquin, j'exagère peut-être mais à peine. Je me suis battu avec le traducteur pour qu'il vire ces blagues, pas toujours avec succès...
Mais le reste est très bien ! cheers
Pierre---
Pierre---
très actif
très actif

Messages : 247
Points : 285
Date d'inscription : 21/05/2013
Age : 61
Localisation : Ile-de-France

https://www.etsy.com/fr/shop/penstreet

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau livre sur les rabots

Message  oliver67 le Mer 5 Déc 2018 - 0:11

Tu nous confirmes donc que l'ouvrage original de Schwartz a été trahi, par toi même en plus.
C'est énorme.
avatar
oliver67
complétement accro
complétement accro

Messages : 1422
Points : 2542
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 43
Localisation : de l'autre côté des Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau livre sur les rabots

Message  JoV le Mer 5 Déc 2018 - 13:26

Bonjour,

Discussion intéressante.

J’ai lu et apprécié de nombreux articles de C Schwartz dans Popular Woodworking (revue à laquelle il ne participera plus d’ailleurs à partir de fin 2018) et sur le net. J’aime beaucoup le travail de sa boite d’édition Lost Art Press dont je possède plusieurs bouquins d’excellente qualité et qui de plus a une relation égalitaire avec les auteurs (bénéfices partagés à 50%).

Je me faisais récement la réflexion que je n’ai aucun livre de lui et en y réfléchisant c’est parce que son humour et ses métaphores centrées sur la malbouffe américaine (légère exagération) me hérissent un peu, dans un ouvrage technique du moins. Dans un post de blog je suis moins regardant…
JoV
JoV
très actif
très actif

Messages : 201
Points : 279
Date d'inscription : 01/01/2015
Age : 37

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau livre sur les rabots

Message  Pierre--- le Mer 5 Déc 2018 - 21:33

oliver67 a écrit:Tu nous confirmes donc que l'ouvrage original de Schwartz a été trahi, par toi même en plus.
C'est énorme.
Pas du tout Môsieu, je l'ai adouci, clarifié, allégé, affiné, raffiné, épuré, en un mot francisé. jesors
 
@JoV : bien d'accord avec toi : mis à part son humour (et encore c'est subjectif), Schwarz fait et parle de pleins de trucs intéressants.
Pierre---
Pierre---
très actif
très actif

Messages : 247
Points : 285
Date d'inscription : 21/05/2013
Age : 61
Localisation : Ile-de-France

https://www.etsy.com/fr/shop/penstreet

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau livre sur les rabots

Message  vincent91 le Jeu 6 Déc 2018 - 1:26

Bon.
Je le trouvais plutôt marrant Schwartz, jusque là.
Mais peut-être ai-je moi aussi un syndrome qui consiste à trouver drôle une  blague débile   uniquement parce  je parviens  à la  comprendre.
Ce n'est peut-être pas un  syndrome de Stockholm, mais ça  peut s'en rapprocher, au sens ou ne pas comprendre la langue d'un groupe de personne conduit à la sensation stressante d'être exclu du groupe, , d'où une certaine perte de bon sens lorsqu'on a enfin une occasion de s'y intégrer.

Après l'humour à trois balles de Schwartz, vous avez droit à la psychologie à deux balles de Vincent!
vincent91
vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1291
Points : 2542
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nouveau livre sur les rabots

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum