Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Page 21 sur 36 Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22 ... 28 ... 36  Suivant

Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  diomedea le Mer 14 Mar 2018 - 7:53

Bonjour Bernard,
Merci pour la mise en garde! Mais de toute façon je l'aurais laissée tomber si je n'avais pas pu retourner la lame...
grosb a écrit:Amha, tu n'es pas obligé d'avoir une symétrie parfaite pour les volutes, c'est bien comme cela que l'on reconnait un travail "fait main"...
Je suis parfaitement d'accord!
Voici un exemple d'une magnifique volute qui pourtant n'est pas parfaitement symétrique.


sangten a écrit:je vais pas encore m'extasier avec emphase, ça devient lassant pour JP...
Pfff...
avatar
diomedea
complétement accro
complétement accro

Messages : 10435
Points : 21069
Date d'inscription : 14/01/2009
Age : 58
Localisation : Bretagne (29)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  sangten le Mer 14 Mar 2018 - 8:01

JP, j'ai pas compris :
c'est la lame qui était montée à l'envers ou tu l'as retournée parce que tu n'aimes pas scier en tirant ?

_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.
avatar
sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 9181
Points : 14503
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  diomedea le Mer 14 Mar 2018 - 8:56

Parce que je n'aime pas scier en tirant.
Pour moi c'est contre nature!
avatar
diomedea
complétement accro
complétement accro

Messages : 10435
Points : 21069
Date d'inscription : 14/01/2009
Age : 58
Localisation : Bretagne (29)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  grosb le Mer 14 Mar 2018 - 16:50

Je reprends un peu ce que j'ai écrit... avec une Dozuki ("scie à dos") le risque est faible de la pêter en poussant la lame, la rigidité étant assurée par le dos...
Il est vrai que cela demande un peu d'habitude et on ne s'y fait pas toujours.

Le modèle de volute que nous montre Jean-Paul est vraiment magnifique... Jean-Paul, tu vas nous sculpter ça aussi ?
avatar
grosb
complétement accro
complétement accro

Messages : 2868
Points : 4453
Date d'inscription : 30/05/2013
Age : 63
Localisation : Cotes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  dh42 le Mer 14 Mar 2018 - 18:47

sangten a écrit:salut

je vais pas encore m'extasier avec emphase, ça devient lassant pour JP. Mais quand même...

+1

J'avoue que je me demandais bien quels outils magiques permettaient de faire cette forme ; mais finalement ce ne sont pas les outils qui sont magiques mais les mains de JP Very Happy

Je ne recevais plus les alertes pour ce sujet depuis 2 ou 3j et j'ai dut rater un truc scratch ... tu les a fabriqués comment les filets ? (je suppose que c'est du bois aussi ?)

++
David

_________________

Traduction Française de CamBam et de sa documentation.
avatar
dh42
Admin
Admin

Messages : 15504
Points : 28170
Date d'inscription : 21/06/2009
Age : 54
Localisation : Près de St Etienne (42)

http://dh42.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  Jerome41 le Mer 14 Mar 2018 - 20:43

Salut Jean-Paul,
Tout comme les autres, je suis tes avancées assidument et me régale. Mais vraiment, tu m'impressionnes par tes capacités d'adaptation à ces méthodes de travail à la main. Tout à l'air facile avec toi. Pour moi, je n'essaie pas tout ce que tu fais, mais je sais déjà que ça ne fait pas pareil!
J'ai plusieurs fois repassé en revue tous les sujets de ce forum, depuis sa création, et me rappelle bien le contenu de tes premiers sujets. Tu pouvais t'appuyer sur une solide expérience de la mécanique, mais malgré tout tu étais comme tout le monde qui découvre un domaine: d'abord essayer un type d'assemblage, puis apprendre de ses observations pour l'améliorer, puis en essayer un autre, et ainsi de suite. Le chemin de l'apprentissage!
Là, pour ce passage au travail à la main, je m'attendais à ce que tu suives le même cheminement. Mais franchement tu réussis tout directement. C'est fou. Tu travailles sans filet (enfin si! Pour la pose des filets! Very Happy), et ça marche.
C'est comme si tu avais passé un cap, un niveau de compréhension, qui te permettait de tout maitriser.
Chapeau bas!
Jérôme
avatar
Jerome41
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 459
Points : 547
Date d'inscription : 05/08/2013
Age : 38
Localisation : Loir et Cher

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  dh42 le Mer 14 Mar 2018 - 22:10

Re

Au fait, tu a trouvé comment dessiner la tête sous SW ?

Un essais laborieux en PJ ; je ne sais pas si c'est la méthode à utiliser ... et c'est loin d'être parfait.

++
David
Fichiers joints
test_courbure_SW.zip Vous n'avez pas la permission de télécharger les fichiers joints.(466 Ko) Téléchargé 3 fois

_________________

Traduction Française de CamBam et de sa documentation.
avatar
dh42
Admin
Admin

Messages : 15504
Points : 28170
Date d'inscription : 21/06/2009
Age : 54
Localisation : Près de St Etienne (42)

http://dh42.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  diomedea le Jeu 15 Mar 2018 - 6:50

Bonjour à tous,
grosb a écrit:Je reprends un peu ce que j'ai écrit... avec une Dozuki ("scie à dos") le risque est faible de la pêter en poussant la lame, la rigidité étant assurée par le dos...
Il est vrai que cela demande un peu d'habitude et on ne s'y fait pas toujours.
Je confirme!

grosb a écrit:Le modèle de volute que nous montre Jean-Paul est vraiment magnifique... Jean-Paul, tu vas nous sculpter ça aussi ?
Non, pas pour celle ci.

dh42 a écrit:
sangten a écrit:salut
je vais pas encore m'extasier avec emphase, ça devient lassant pour JP. Mais quand même...
+1
J'avoue que je me demandais bien quels outils magiques permettaient de faire cette forme ; mais finalement ce ne sont pas les outils qui sont magiques mais les mains de JP Very Happy
Je ne recevais plus les alertes pour ce sujet depuis 2 ou 3j et j'ai dut rater un truc  scratch  ... tu les a fabriqués comment les filets ? (je suppose que c'est du bois aussi ?)
Pas d'outils magiques! lol!
Les filets sont vendu tout fait: https://www.dictum.com/fr/accessoires-de-bois-jng/jeu-de-bandes-d-incrustation-droites-erable-poirier-erable-alto-487921

Jerome41 a écrit:
Tout comme les autres, je suis tes avancées assidument et me régale. Mais vraiment, tu m'impressionnes par tes capacités d'adaptation à ces méthodes de travail à la main. Tout à l'air facile avec toi. Pour moi, je n'essaie pas tout ce que tu fais, mais je sais déjà que ça ne fait pas pareil!
J'ai plusieurs fois repassé en revue tous les sujets de ce forum, depuis sa création, et me rappelle bien le contenu de tes premiers sujets. Tu pouvais t'appuyer sur une solide expérience de la mécanique, mais malgré tout tu étais comme tout le monde qui découvre un domaine: d'abord essayer un type d'assemblage, puis apprendre de ses observations pour l'améliorer, puis en essayer un autre, et ainsi de suite. Le chemin de l'apprentissage!
Là, pour ce passage au travail à la main, je m'attendais à ce que tu suives le même cheminement. Mais franchement tu réussis tout directement. C'est fou. Tu travailles sans filet (enfin si! Pour la pose des filets! Very Happy), et ça marche.
C'est comme si tu avais passé un cap, un niveau de compréhension, qui te permettait de tout maitriser.
Chapeau bas!
Et ben...  Embarassed Je ne vois pas ça comme ça, mais merci pour ton message qui m'encourage à persévérer!

dh42 a écrit:Au fait, tu a trouvé comment dessiner la tête sous SW ?
Un essais laborieux en PJ ; je ne sais pas si c'est la méthode à utiliser ... et c'est loin d'être parfait.
Non David, je n'ai pas réessayé depuis... je vais regardé ce que tu as fait et on en reparle. En tout cas merci!  cheers

Donc voici cette fameuse volute!
J'ai finalement ressorti ma scie à chantourner! J'ai remplacé la lame par une prévue pour ma scie électrique. Comme elle était trop courte, j'ai resserré le cadre.
Ça m'a permis d’atteindre plus facilement la partie la plus étroite de la volute.


Le reste est terminé au canif pointu.






A ce stade j'ai rectifier les surface à la râpe puis au papier de verre.  


Et après nettoyage.





C'est pas trop mal! Elle n'est pas parfaite, mais elle me convient!








J'y reviendrais lors du ponçage final avant le vernissage pour les ultimes retouches...

A suivre...
avatar
diomedea
complétement accro
complétement accro

Messages : 10435
Points : 21069
Date d'inscription : 14/01/2009
Age : 58
Localisation : Bretagne (29)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  Guilhem le Jeu 15 Mar 2018 - 7:11

Salut Diomedea,

Je suis ton fil (et les précédents!) depuis un bout de temps, bien caché au fond... Et je crois bien que c'est ton projet de viole de gambe qui m'a décidé à sortir de l'ombre! Je suis fasciné par ton mélange de techniques manuelles et machinées... Tu retiens à chaque fois le meilleur de chacune! Et comme en plus j'ai dans l'idée un jour de faire un peu de facture instrumentale (moins élaborée!), je vais pas me priver de te poser des questions...

diomedea a écrit:
Le reste est terminé au canif pointu.
Est-ce que t'as vraiment utilisé tous les canifs de ton nouveau jeu? Vu que les canifs sont en double pour chaque type, j'imagine qu'il y a un seul biseau à chaque fois: est-ce que ça veut dire que tu les utilises comme un ciseau à parer, en plaquant la "planche" sur le bord à rectifier?

Puisqu'on va bientôt attaquer le cheviller (et là ça m'intéresse beaucoup): tu vas mettre des cordes en boyaux? Est-ce que tu as une idée de la pression exercée et de ses conséquences sur la fixation du manche?

Au plaisir de te lire
avatar
Guilhem
je prends du galon
je prends du galon

Messages : 89
Points : 101
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 31
Localisation : Puy de Dôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  diomedea le Jeu 15 Mar 2018 - 7:27

Salut Guilhem,
Qu’entends tu par "on va bientôt attaquer le cheviller" ? Pour moi il ne reste plus qu'à rectifier les trous des chevilles à la lousse et il sera terminé!
Oui, j'ai utilisé tous les canifs, tous m'ont été utiles, je les utilises effectivement comme tu le décrit. Oui pour les cordes en boyaux, non pour la pression exercée sur la fixation du manche!
avatar
diomedea
complétement accro
complétement accro

Messages : 10435
Points : 21069
Date d'inscription : 14/01/2009
Age : 58
Localisation : Bretagne (29)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  Cordouan le Jeu 15 Mar 2018 - 7:58

Magnifique,
le matériel et la technique sont une chose, mais il y a aussi une vraie "intelligence de la main" et je ne sais pas qui tu es, mais suivre ton travail me rappelle la minutie du marqueteur que j'ai eu le chance d'observer il y a quelques années.
Ma journée commence avec plaisir,
Yves
avatar
Cordouan
posteur Régulier
posteur Régulier

Messages : 149
Points : 177
Date d'inscription : 27/12/2017
Age : 71
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  grosb le Jeu 15 Mar 2018 - 8:08

Bravo pour la volute, très très réussie !

Je vais peut-être dire une sonnerie mais n'as-tu pas été tenté de la dégager à partir du manche ou bien cela aurait trop fragilisé la volute ?
Ou bien tu respectes le tracé de celle qui te sert de modèle ?
avatar
grosb
complétement accro
complétement accro

Messages : 2868
Points : 4453
Date d'inscription : 30/05/2013
Age : 63
Localisation : Cotes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  sangten le Jeu 15 Mar 2018 - 8:25

Bonjour

Encore un début de matinée de bonheur. dehors, au loin, les crêtes étaient dans la brume, le soleil rentre dans la maison, et la viole de JP l'accompagne.

Je crois Bernard que tu as répondu à la question que je me posais également. Cela risquait de fragiliser la volute. Enfin, amha.

_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.
avatar
sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 9181
Points : 14503
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  Vincent 38 le Jeu 15 Mar 2018 - 8:30

bonjour à tous,

merci Jean Paul,

après 15 jours d'absence, loin du forum, quel plaisir de retrouver ce fil, et que d'avancées !

cette viole va être superbe, tes photos le sont également, et quelle dextérité !

je retourne admirer en silence,

amicalement,

Vincent
avatar
Vincent 38
complétement accro
complétement accro

Messages : 1686
Points : 2484
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 54
Localisation : Isere ( Nord)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  Guilhem le Jeu 15 Mar 2018 - 10:23

diomedea a écrit:
Qu’entends tu par "on va bientôt attaquer le cheviller" ? Pour moi il ne reste plus qu'à rectifier les trous des chevilles à la lousse et il sera terminé!
Ah oui! En fait c'est plutôt l'ajustement entre la cheville et le trou de cheville qui m'intéresse. Je joue d'un instrument traditionnel, le tambourin à cordes, dont l'accordage est pas toujours évident: entre les différents instruments dont j'ai pu jouer (différents facteurs, amateurs et pros), c'est parfois le jour et la nuit entre une cheville qui tourne par 1/4 de tour, et d'autres qui tournent juste ce qu'il faut. Je suis curieux de voir comment on utilise la lousse et le taille-cheville... D'ailleurs, est-ce que certains luthiers adaptent des mécaniques sur les violes?

Pour les boyaux, si tu n'as pas de fournisseur, je peux t'en indiquer un qui s'adapte à toutes les demandes (tout calibre et toute longueur, rectifié ou non etc.) Il est d'ailleurs possible qu'il ait déjà dû fournir des gambistes.
avatar
Guilhem
je prends du galon
je prends du galon

Messages : 89
Points : 101
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 31
Localisation : Puy de Dôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  niaproun le Jeu 15 Mar 2018 - 11:44

Guilhem a écrit:
diomedea a écrit:
Qu’entends tu par "on va bientôt attaquer le cheviller" ? Pour moi il ne reste plus qu'à rectifier les trous des chevilles à la lousse et il sera terminé!
Ah oui! En fait c'est plutôt l'ajustement entre la cheville et le trou de cheville qui m'intéresse. Je joue d'un instrument traditionnel, le tambourin à cordes, dont l'accordage est pas toujours évident: entre les différents instruments dont j'ai pu jouer (différents facteurs, amateurs et pros), c'est parfois le jour et la nuit entre une cheville qui tourne par 1/4 de tour, et d'autres qui tournent juste ce qu'il faut. Je suis curieux de voir comment on utilise la lousse et le taille-cheville... D'ailleurs, est-ce que certains luthiers adaptent des mécaniques sur les violes?

Pour les boyaux, si tu n'as pas de fournisseur, je peux t'en indiquer un qui s'adapte à toutes les demandes (tout calibre et toute longueur, rectifié ou non etc.) Il est d'ailleurs possible qu'il ait déjà dû fournir des gambistes.
Ave
Le tambourin à cordes a chez moi un nom particulier le TonTon
Le tambourin traditionnel
Le Tonton qui est je pense le tambourin dont tu joues, je pensais qu'il était d'origine béarnaise, là je suis à mes limites  What a Face
Et pour les oreilles une piéce dédiée au Tonton Escotish de Jorji e Francesca
Et une piéce au Tonton tura lura lura


Dernière édition par niaproun le Jeu 15 Mar 2018 - 13:14, édité 1 fois
avatar
niaproun
complétement accro
complétement accro

Messages : 3590
Points : 7446
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 67
Localisation : région Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  Guilhem le Jeu 15 Mar 2018 - 13:03

niaproun a écrit:
Le tambourin à cordes a chez moi un nom particulier le TonTon
Le tambourin traditionnel
Le Tonton qui est je pense le tambourin dont tu joues, je pensais qu'il était d'origine béarnaise, là je suis à mes limites  What a Face

Yep, c'est bien ça: ttun-ttun (en basque), ton-ton (occitan gascon, béarnais, bigourdan... tout ce que vous voulez dans le genre), chicotén (espagnol). Toujours le même principe (cordes frappées sur une caisse de résonance, monoxyle ou assemblée) et ça se joue traditionnellement des deux côtés des Pyrénées et dans toute la Gascogne. Je créerai un fil quand je me lancerai dans la fabrication; en attendant, je me régale de regarder Diomedea et j'apprends  Very Happy ! (Si tu veux plus d'infos, des cotes ou des photos de mon tambourin actuel, tu peux m'envoyer un mp).

Edit: il y a aussi eu une pratique savante du tambourin à cordes.... en duo avec la viole de gambe! (Enfin, avec le par-dessus de viole). Diomedea, voici du répertoire!
avatar
Guilhem
je prends du galon
je prends du galon

Messages : 89
Points : 101
Date d'inscription : 15/11/2017
Age : 31
Localisation : Puy de Dôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  seb92 le Jeu 15 Mar 2018 - 20:01

Bonsoir Diomedea,
"du fond de la classe" suivant l'expression… je manque rarement l'avancement de ton travail ; c'est un vrai bonheur de te voir œuvrer cheers
on sent bien tout l'amour que tu portes à la réalisation de cette viole !!
Tu avances à grands pas vers le bonheur de faire sonner cet instrument Very Happy
Tu va faire l'archet également ? j'imagine… les chevaux du coin n'ont qu'à bien se tenir quand tu leur prélèvera quelques crins de leur queue Very Happy
J'ai mémoire de ce magnifique film joué par JP Marielle où résonne cet instrument…
Bravo pour cette belle et longue entreprise remarquablement bien exécutée !
avatar
seb92
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 444
Points : 846
Date d'inscription : 02/01/2015
Age : 54
Localisation : 92

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  diomedea le Ven 16 Mar 2018 - 6:42

Bonjour à tous,
Merci pour vos gentils messages! Embarassed

grosb a écrit:Bravo pour la volute, très très réussie !
Je vais peut-être dire une sonnerie mais n'as-tu pas été tenté de la dégager à partir du manche ou bien cela aurait trop fragilisé la volute ?
Ou bien tu respectes le tracé de celle qui te sert de modèle ?
Les deux mon capitaine!
Toutes celles que j'ai vu sont comme ça, sans ce pont elles seraient trop fragiles.

Guilhem a écrit:... D'ailleurs, est-ce que certains luthiers adaptent des mécaniques sur les violes?
Pas que je sache...
Pour les cordes, je m'en remet à Michel (voir ici) Je le vois tout à l'heure... Mais merci pour ta proposition!

seb92 a écrit:...Tu va faire l'archet également ? j'imagine…
Non, c'est Michel qui s'en charge!

Plutôt que de poursuivre avec le manche (j'ai préféré attendre de voir la viole que Michel apportera) j'ai fabriqué l'ancre et commencé le cordier.
Pour l'ancre, je l'ai profilée à la scie à format en inclinant la lame de 7° et en utilisant des chutes de CP pour la maintenir.


J'ai terminé l'ajustage à la cale à poncer, je veux qu'elle coulisse facilement pour laisser de la place pour la colle.


Je l'ai mise en forme au rabot et au canif.


Il est possible que je retouche encore l'encoche du cordier, je verrais bien quand je le positionnerais...


Un grand merci à Franck ( http://www.cherubin-luthier.fr/ ) qui m'a très gentiment offert ce carrelet de palissandre!


Le cordier est en épicéa plaqué.


Son rayon est de 120mm, pour le tracer j'ai utilisé cette chute de buse en PVC.


La mise en forme extérieur se fait au rabot.


Pour le plaquage je vais utiliser de l'ébène issu de mon stock. Ils viennent tous du golf de Guinée.


J'ai choisi celui ci pour son coté décoratif.


Et c'est parti pour la refente... Cette lame est une vrai cochonnerie!


J'ai dû mettre 10min pour scier ce bout! j'ai arrêté quand ça commençait à fumer! D'accord c'est du bois dur, mais j'espérais qu'elle aurait quand même réussi à le couper sur une hauteur de 90mm...


Bon, j'ai tout de même réussi à en tirer assez pour mon plaquage.


A suivre...
avatar
diomedea
complétement accro
complétement accro

Messages : 10435
Points : 21069
Date d'inscription : 14/01/2009
Age : 58
Localisation : Bretagne (29)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  Woodboy54 le Ven 16 Mar 2018 - 11:56

Salut JP

Eh bien depuis le début je suis l'histoire de cette belle viole tout en silence parce que je n'ai rien à ajouter à tout ce qui a été dis avant moi et puis parce que je n'aurais pas grand chose à t'apporter sur ce sujet mais là je sors timidement de mon trou pour te dire toute l'admiration que j'ai pour ton travail extrêmement soigné.
Tout bonnement MAGNIFIQUE !!! Du début jusqu'à maintenant c'est une pure réussite.

Un énorme bravo à toi pour tout le travail accompli; aussi bien à l'atelier que dans ton reportage photo qui a le mérite de faire très "pro".
La qualité des images est somptueuse dans tous les sens du terme Very Happy

Je retourne m'asseoir à ma place et continue d'admirer ton travail en silence...

Bonne journée
Amicalement

Etienne

avatar
Woodboy54
complétement accro
complétement accro

Messages : 619
Points : 862
Date d'inscription : 06/09/2014
Age : 30
Localisation : Meurthe-et-Moselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  Pierre--- le Ven 16 Mar 2018 - 21:11

Très admiratif, comme tout le monde ! Mais un point me chiffonne et j'aimerais connaître ton point de vue.
Musicien et baroqueux (je pince plutôt que je ne racle), j'ai passé pas mal de temps dans les ateliers de luthiers, surtout violon et guitare, mais ça ne doit pas être très différent. D'après ce que j'ai pu voir, tu fais à peu près tout comme eux. cheers Sauf pour la table et quand tu parles de la volute :

diomedea a écrit:Sans doute la partie la plus complexe de la viole, la volute. Cette partie n'a aucune influence sur la sonorité de l’instrument et n'a qu’une fonction esthétique.
C'est ça qui m'interroge : la plus complexe. Si on n'a jamais fait de sculpture, c'est sûrement la plus inquiétante, mais comme tu dis, son importance autre qu'esthétique est minime.
Tous les luthiers que j'ai rencontrés disaient que la partie la plus complexe est la table. Après l'avoir dégrossie, ils passaient beaucoup de temps à l'affiner en s'arrêtant tout le temps pour la faire sonner en tapant avec un doigt, pour tester sa souplesse en la faisant un peu ployer entre les deux mains. Ils enlevaient un copeau, la refaisaient sonner et ployer, encore un coup de racloir, etc. Avec beaucoup de temps de repos entre chaque séance pour laisser le bois aller où il veut et je crois aussi pour ne pas faire ça à la va-vite. Ils se servaient du plan pour le dégrossissage, mais pour finir les épaisseurs, ils ne se référaient plus qu'au bois qu'ils utilisaient, au son qu'il rendait et à sa souplesse.
Évidemment, ce travail s'entend (plus ou moins) mais ne se voit pas, tandis que la volute...
avatar
Pierre---
posteur Régulier
posteur Régulier

Messages : 172
Points : 208
Date d'inscription : 21/05/2013
Age : 60
Localisation : Ile-de-France

https://www.etsy.com/fr/shop/penstreet

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  diomedea le Sam 17 Mar 2018 - 6:38

Bonjour à tous,
Merci Étienne!  Very Happy
J’essaie simplement de faire au mieux!

Pierre--- a écrit:...j'ai passé pas mal de temps dans les ateliers de luthiers, surtout violon et guitare, mais ça ne doit pas être très différent. D'après ce que j'ai pu voir, tu fais à peu près tout comme eux.  cheers   Sauf pour la table et quand tu parles de la volute :
diomedea a écrit:Sans doute la partie la plus complexe de la viole, la volute. Cette partie n'a aucune influence sur la sonorité de l’instrument et n'a qu’une fonction esthétique.
C'est ça qui m'interroge : la plus complexe. Si on n'a jamais fait de sculpture, c'est sûrement la plus inquiétante, mais comme tu dis, son importance autre qu'esthétique est minime.
Tous les luthiers que j'ai rencontrés disaient que la partie la plus complexe est la table. Après l'avoir dégrossie, ils passaient beaucoup de temps à l'affiner en s'arrêtant tout le temps pour la faire sonner en tapant avec un doigt, pour tester sa souplesse en la faisant un peu ployer entre les deux mains. Ils enlevaient un copeau, la refaisaient sonner et ployer, encore un coup de racloir, etc. Avec beaucoup de temps de repos entre chaque séance pour laisser le bois aller où il veut et je crois aussi pour ne pas faire ça à la va-vite. Ils se servaient du plan pour le dégrossissage, mais pour finir les épaisseurs, ils ne se référaient plus qu'au bois qu'ils utilisaient, au son qu'il rendait et à sa souplesse.
Évidemment, ce travail s'entend (plus ou moins) mais ne se voit pas, tandis que la volute...
Je me suis amusé à reproduire ces gestes par pure curiosité, mais n'ayant aucune référence ni expérience ça n'a servi à rien! Bien que mon expérience du travail du bois m'est très utile, je ne suis pas et ne serais jamais luthier! Tu joue que quel(s) instrument(s)?

Journée très chargée hier! Avec Michel nous avons dégauchi, raboté, calibré, scier et... joué de la viole!
J'ai enfin pu pour la première fois faire sonner les cordes d'une viole, c'est absolument magique! Autant vous dire que j'ai hâte de terminer la mienne pour m'y mettre sérieusement!
Un grand merci à Michel pour ce moment!
Du coté de ma viole, pas grand chose, sinon que j'ai un peu avancé sur mon cordier...
Le collage est bien réussi, reste à passer à la finition.
Comme je m'en doutais un peu, il ne s'agit pas d'ébène, mais du wengé ou du panga panga, je l'avais appelé ébène parce qu'il m'avait été donné comme tel.
C'est Franck, le luthier, qui l'a identifié.


Le plaquage est fendu, je vais la recharger avec de la sciure.


Je n'utilise cette technique à la Super Glue que sur les bois foncé car cette colle fonce les bois clair.





L'avantage avec cette colle c'est que ça va vite!


Après ponçage.


Le perçage est à 20mm du bas.


Il est encore un peu épais, je vais devoir enlever encore de l'épicéa.


Et pour le plaisir!


Celle de Michel est donc une 7 cordes, comme celle que je projette déjà de fabriquer!


A suivre...


Dernière édition par diomedea le Sam 17 Mar 2018 - 6:44, édité 1 fois
avatar
diomedea
complétement accro
complétement accro

Messages : 10435
Points : 21069
Date d'inscription : 14/01/2009
Age : 58
Localisation : Bretagne (29)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  sangten le Sam 17 Mar 2018 - 6:42

Hé, JP, attends un peu, j'ai pas encore été chercher le pain ! J'y vais vite, et je te pose la question qui me taraude depuis toujours

_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.
avatar
sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 9181
Points : 14503
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  diomedea le Sam 17 Mar 2018 - 6:46

Aïe! What a Face
avatar
diomedea
complétement accro
complétement accro

Messages : 10435
Points : 21069
Date d'inscription : 14/01/2009
Age : 58
Localisation : Bretagne (29)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte de la lutherie et fabrication d'une viole de gambe...

Message  sangten le Sam 17 Mar 2018 - 7:18

bon, ayé, chuis revenu.

Bon, ma question, c'est un peu la même que j'ai posée à Pierre, concernant son ULM. Lui, c'était les ailes, et toi, ce sera le manche.

Soumis aux contraintes de la tension, qui n'est pas anodine, parce que 6 cordes tendues, ça tire quand même un peu, comment le manche est-il collé pour résister à cette tension ? De l'autre coté, on a le cordier, lui-même bien arrimé amarré avec l'ancre, petit clin d'oeil marin, mais coté manche, c'est juste collé à plat joint ? Ou j'ai loupé un épisode ?.


_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.
avatar
sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 9181
Points : 14503
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Page 21 sur 36 Précédent  1 ... 12 ... 20, 21, 22 ... 28 ... 36  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum