colle à bois et dérivés, que choisir ?

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  niaproun le Mer 24 Avr 2013 - 12:37

Ave
Un site avec beaucoup de produits des pdf interessants Kleiberit
J'ai toujours été satisfaits de ce que j'ai prix chez eux.
Fabriqué en principe (on sait jamais Very Happy) en Allemagne et assez disponible dans les bonnes boutiques

En france filiale ou succursale en Alsace

niaproun
complétement accro
complétement accro

Messages : 3037
Points : 6898
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : région Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  marty le Mer 24 Avr 2013 - 12:47

Bonjour niaproun,

Merci pour ce lien.

A noter sur le site donné par niaproun,la présence de colle blanche à dispersion; ici qui peut être avantageuse par rapport à une vinylique classique qui sèche après évaporation des solvants.Celle à dispersion sèche par évaporation de l'eau.Ca évite les maux de tête lorsqu'on doit utiliser de la colle blanche pendant plusieurs heures.

Amicalement.

Marty


Dernière édition par marty le Mer 24 Avr 2013 - 16:54, édité 1 fois

marty
complétement accro
complétement accro

Messages : 1246
Points : 3046
Date d'inscription : 29/08/2009
Age : 45
Localisation : val de marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  sieben le Mer 24 Avr 2013 - 13:11

Merci Marty Very Happy

sieben
très actif
très actif

Messages : 324
Points : 670
Date d'inscription : 03/05/2012
Localisation : Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  micheld4036 le Mar 3 Sep 2013 - 21:37

marty a écrit:Bonjour Sieben,

Titebond I ; colle jaune ,menuiserie intérieure

Titebond II ; colle un peu plus pâle,menuiserie intérieure et extérieure(résistante à l'eau)

Titebond III; colle marron (caramel une fois sèche) menuiserie intérieure et extérieure,parfaite (selon moi) pour des bois foncés.En effet,la couleur de la colle se fonce en séchant et peut être visible sur des assemblages en bois clairs.

Amicalement.

Marty

Ps; Titebond Extend wood glue;colle pour lamellé collé (entre autres),très intéressante car elle a un long temps de prise.Je ne l'ai jamais essayée mais lors du collage ça  doit aider à rester plus serein pale

Bonsoir,

je vois que tu maitrise bien les colles.
Je recherche une colle à bois pour extérieur et intérieur qui soit bonne mais qui laisse aussi un temps d'encollage et d'assemblage suffisant. En effet, j'ai toujours peur que la colle sèche avant d'avoir fini l'assemblage. Embarassed 
Une dernière chose, si on peut travailler à une température  un peu basse (entre 10 et 15°) , j'aimerai bien, car chez moi les hivers sont froids et l'atelier n'est pas chauffé !!! Mais j'en demande peut-être trop.
J'aurai prochainement à faire une sorte de pergola cache soleil en cèdre (je ne connais pas le nom) avec de nombreux collages pour faire les poteaux un peu gros (je ne dispose que de pièces de 13X15cm) ainsi que pour les poutres porteuses et je ne voudrai pas que ça bouge dans le temps.

D'avance merci

micheld4036
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 471
Points : 887
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 65
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  niaproun le Mar 3 Sep 2013 - 22:03

Ave
Sur le lien que je donnais plus haut Kleiberit

il y a quatre pages de descriptif technique des applications
Tu devrais trouver des réponses.

niaproun
complétement accro
complétement accro

Messages : 3037
Points : 6898
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : région Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  footix_ le Mer 4 Sep 2013 - 19:58

Bonjour,

Pour mes meubles j'utilise aussi les colles TiteBond, original pour l'intérieur sec ( chambres, séjour... ), III pour le reste.

Elles sont un cran au dessus des autres en termes de temps ouvert et de facilité d'application. Elles comblent davantage les tous petits défauts ( mais personne n'en laisse de défauts non ? ) que les blanches vinyliques.
Il me semble que les pièces doivent être maintenues serrées un peu longtemps avec l'original. Par précaution, je serre trois heures et j'attends 24 heures avant de poncer ou de scier à format. Je ne suis pas un chantre de la productivité, alors ça me va.

La fiche toxicologique de l'Original est vierge, sur la II, pourtant "alimentaire indirect", il y a présence de chlorure d'aluminium ( qui n'est pas mon copain ).

Les Titebond s'appliquent tranquillement à 10°C, je l'ai fait plusieurs fois, comme pour les autres, le gel est à proscrire même en stockage.

Ce sont des colles très dures, les résidus sont plus difficiles à éliminer une fois secs que ceux des blanches vinyliques, mais tu as quand même trois ou quatre heures pour le faire tranquillement à la spatule et au chiffon humide avant durcissement des coulures.

En gros conditionnement et en Angleterre, la Titebond original revient au même prix au litre ( 7 euros ) que la colle Uhu que l'on trouve de temps en temps chez Lidl en 450 mL et qui vaut les autres blanches vinyliques.




footix_
complétement accro
complétement accro

Messages : 652
Points : 1921
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 44
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  micheld4036 le Mer 4 Sep 2013 - 21:38

Merci Footix pour ta réponse, qui répond bien à mes questions.

en résumé tu utilise titebond original wood glue pour les meubles d'intérieur au sec et tittebond III en milieu humide.

pour mon usage, ce n'est pas le temps de serrage qui me préoccupe (je ne suis pas au pièces, je suis ceinture et bretelles, Very Happy  je serre au moins 12 heures avec ma colle Briançon à prise lente), avec L'Original, le temps d'encollage puis d'assemblage me parait limite.

pour l'original wood glue, ils donnent un temps d'encollage ouvert de 5mn et en plus dix minutes pour l'assemblage.
je ne sais pas ce qu'ils entendent mais 5 mn pour encoller par exemple une porte  avec 4 traverses,  monter les 3 panneaux avant de pouvoir serrer c'est un peu juste. il est vrai que je sucre les fraises (l'âge est là scratch ) mais je manque de rapidité Sleep et le minimum que je puisse faire  doit tourner autour de 10mn au moins.
Penses-tu que le collage puisse se faire dans ces conditions ?

Pour la Titebond III, les temps d'encollage et d'assemblage semblent être plus longs et correspondent mieux à mes capacités.
Il est dit que cette colle est plus foncée : dans quelle mesure elle est foncée ? Et si on teinte un peu le bois, prend-elle bien la peinture dans les joints et sur les petits défauts que je vais laisser Crying or Very sad ?

Et dernière petite chose, combien de temps la colle se conserve-telle quand le pot est entamé ? Dans le cas ou je prends un gallon

D'avance merci

micheld4036
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 471
Points : 887
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 65
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  footix_ le Mer 4 Sep 2013 - 22:09

Le mieux est sans doute que tu te procure un petit flacon de chaque ( à partir de 5 euros ) pour être rassuré.

Pour le temps ouvert, il m'est arrivé de dépasser 10 minutes en encollant toutes les pièces d'un grand panneau pour une tête de lit et en me rendant compte que ma table de montage ne permettait pas la réalisation telle qu'elle était disposée, j'ai tout bougé, déposé puis reposé mes dormants, réaligné mes pièces, posé puis serré les serre-joints .

Je n'avais pas l’œil sur la montre mais j'ai largement dépassé 15-20 minutes à partir du début de l'enduction de la colle. C'était cet été, une journée chaude, en général je suis à 22-23°C dans mon atelier en cette saison, j'ai de la chance, il est assez tempéré.
Le collage a été tout ce qu'il y a de réussi.

La titeBond III se voit incontestablement sur des chênes clairs ( mais pas si l'assemblage est parfait ! ), pas du tout sur des chênes plus sombres, tout est question de nuance.

Pour ce qui est de la conservation, jusque là j'ai toujours acheté en 450 mL ( chez Axmisnter, ils sont livrés filmés ), pas de problème sur plusieurs mois ( en hiver ) à condition d'ajouter un sachet en plastique tenu par deux bracelets élastiques sur le sommet du flacon.

Là, je suis sur la fin de mon stock et je vais maintenant acheter en plus gros conditionnement.

footix_
complétement accro
complétement accro

Messages : 652
Points : 1921
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 44
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  micheld4036 le Mer 4 Sep 2013 - 22:34

Tu me rassures pour la durée d'encollage.

je me sers plutôt des pots d'encollage avec réservoir de colle où je laisse le pinceau tremper dans la colle sous le bouchon allongé.
je n'ai jamais acheté moins de 3/4 litre et je n'ai pas d'expérience avec les petits flacons avec des petits becs.
je voulais acheter un pot de 3 litres pour la colle extérieure et je prendrai aussi un litre pour l'intérieur.
sur le site que j'ai trouvé en France le prix est respectivement de 62,20 et 16, 50€ plus le port. Quant est -il en Angleterre ? quel est le coût pour tes petits conditionnements (si je veux essayer)
Mon anglais est trop mauvais pour que je décèle tous les pièges et frais annexes. Mais si le prix est intéressant, je demanderai à ma fille de faire la commande.

micheld4036
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 471
Points : 887
Date d'inscription : 24/03/2011
Age : 65
Localisation : Auvergne

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  Mizott le Mer 4 Sep 2013 - 23:03

Bonsoir a tous,

Il me reste un gallon de Titebond III acheté lors de ma dernière virée chez Axminster en mai dernier. Il est neuf et jamais ouvert. Si mes souvenirs sont bons, ça doit faire dans les 22 €/ litre frais de port compris pour 1 litre.
Je peux fractionner.
Si vous êtes intéressés, la suite en MP. Wink 

Mizott

Mizott
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 475
Points : 1067
Date d'inscription : 07/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  J-Max.fr le Mer 4 Sep 2013 - 23:10

Bonjour,

Pour ma part, je trouve que la Titebond III remplace bien les deux autres I et II.
Je me suis habitué à son temps d'ouverture, et elle représente mon premier choix tous les jours.

J'utilise aussi la colle polyuréthane Titebond (violette) qui est expansive.
Elle me sert pour les réparations et pour les assemblages nécessitant étanchéité (boite à air, etc.).

Pour la T.III ça part vite, en dessous d'un litre ça a peu de sens.
Par contre la polyuréthane en 250ml ça suffit (ça ne se conserve pas éternellement).

Ces deux là couvrent 90% de mes besoins, le reste je le fais avec de la Cyanoacrylate+Activateur, ou à l'Epoxy.

++JM

J-Max.fr
complétement accro
complétement accro

Messages : 3379
Points : 8651
Date d'inscription : 25/04/2012
Localisation : Breizh

http://www.j-max.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  sd74 le Jeu 5 Sep 2013 - 9:09

Sur la TIII il me semble que c'est indiqué quelle est accepté pour le contact alimentaire indirect par un organisme américain.
Par contre je ne sais pas si il y a du chlorure d'aluminium Neutral

sd74
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 507
Points : 1460
Date d'inscription : 20/09/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  footix_ le Jeu 5 Sep 2013 - 21:44

Bonsoir,

Rien de significatif dans la I :
http://engineering.case.edu/thinkbox/sites/engineering.case.edu.thinkbox/files/msds-31-titebond_original_wood_glue.pdf


Du chrorure d'aluminium dans la II :
http://www.multi-craft.net/wp/wp-content/uploads/2011/02/FRANKLIN-TITEBOND-II-PREMIUM-WOOD-GLUE.pdf

Un éther de glycol dans la III : http://engineering.case.edu/thinkbox/sites/engineering.case.edu.thinkbox/files/msds-4-titebond_iii_wood_glue.pdf

Pour les lits et le mobilier des chambres, chez moi, c'est la I.

footix_
complétement accro
complétement accro

Messages : 652
Points : 1921
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 44
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  Shitopicker le Jeu 5 Sep 2013 - 22:22

Hi,

ce sont des informations rendues obligatoires pour des expositions professionnelles répétées. Le chlorure d'aluminium est aussi utilisé en dermatologie... faut il aussi bannir l'aniline qui transforme l'hémoglobine en méthémoglobine que l'on trouve dans les cosmétiques ?

L'éther de glycol à doses élevées aura une faible toxicité, voir fiche INRS.

Shitopicker
complétement accro
complétement accro

Messages : 996
Points : 2279
Date d'inscription : 17/01/2012
Age : 55
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  footix_ le Jeu 5 Sep 2013 - 22:52

Bonsoir Shitopicker,

En France, l'aluminium et ses sels ont été bannis de l'enseignement de la chimie voilà plusieurs années, parmi les autres sels, le chlorure me semble ( même si je ne suis pas particulièrement spécialisé en biochimie ) particulièrement à même, à l'état anhydre, d'interagir avec une structure organique, l'aluminium brut est obligatoirement neutralisé en cuisine par des revêtements tels que le téflon, il est prohibé pour l'adduction d'eau, il est régulièrement mis en cause dans des affections neurologiques.

Je ne veux pas avoir l'air d'insister, mais personnellement je m'en méfie : professionnellement j'ai particulièrement à cœur d'éviter d'exposer les gens avec qui je travaille aux sels d'aluminium ( ce qui serait pourtant bien tentant du point de vue de leurs caractéristiques intrinsèques ), je suis d'autant plus prudent chez moi, évidemment.

Maintenant, tu es effectivement libre d’utiliser une substance contenant ce sel qui n’est pas encore proscrit.

footix_
complétement accro
complétement accro

Messages : 652
Points : 1921
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 44
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  Shitopicker le Jeu 5 Sep 2013 - 23:04

De quel enseignement parles tu ?

J'ai fréquenté quelques années l'ENSCMu par l'intermédiaire du CNAM avant l'accident, je pense avoir quelques notions.

Shitopicker
complétement accro
complétement accro

Messages : 996
Points : 2279
Date d'inscription : 17/01/2012
Age : 55
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  footix_ le Jeu 5 Sep 2013 - 23:21

On ne va pas débattre indéfiniment sur le chlolure d'aluminium, ce n’est pas le lieu mais je te réponds quand même là dessus.

Voila les faits : l'utilisation de l'aluminium concernait peu le lycée mais mais en 1998 puis en 2008, dans les programmes du collège, on est passé d'une utilisation massive de l'aluminium et de ses sels sous toutes les coutures :
attaque du métal par un acide puis une base, précipitation des produits de la réaction précédente, identification des ions d'aluminium dans différentes solutions en milieu basique, conductimétrie de solutions salines...

A rien du tout aujourd'hui, le métal est encore envisagé comme les autres métaux courants, en revanche les sels d’aluminium ne sont plus mentionnés parmi les protocoles envisageables, sans que cela soit explicité. C'est le seul des métaux courants dans ce cas alors qu'il s'agit de celui qui donne les résultats les plus spectaculaires.
L'aluminium métallique est par contre utilisé explicitement.

Maintenant, même à l'époque déjà ancienne de ma formation universitaire ( 1990-1995 ), les gens se méfiaient déjà quand ils devaient utiliser ce sel pour une synthèse, ça m'a toujours marqué parce qu'à l'époque, la culture du risque chimique n'était pas aussi prégnante dans ma branche professionnelle qu'elle l'est aujourd’hui.

footix_
complétement accro
complétement accro

Messages : 652
Points : 1921
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 44
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  Shitopicker le Jeu 5 Sep 2013 - 23:57

Voila les faits : l'utilisation de l'aluminium concernait peu le lycée mais mais en 1998 puis en 2008, dans les programmes du collège, on est passé d'une utilisation massive de l'aluminium et de ses sels sous toutes les coutures :
attaque du métal par un acide puis une base, précipitation des produits de la réaction précédente, identification des ions d'aluminium dans différentes solutions en milieu basique, conductimétrie de solutions salines...



J'ai repris les maths avec ma fille à partir de la seconde, la littérature proposée par l'EN était un mode d'emploi pour calculatrice Texas & Casio... idem pour les sciences.
Se focaliser sur une feuille alors que la forêt pose problème ?




la culture du risque chimique n'était pas aussi prégnante dans ma branche professionnelle qu'elle l'est aujourd’hui.

Je n'ai pas ce vécu, j'ai toujours été formé aux risques.



les sels d’aluminium ne sont plus mentionnés parmi les protocoles envisageables, sans que cela soit explicité
CQFD

Fin du HS

Shitopicker
complétement accro
complétement accro

Messages : 996
Points : 2279
Date d'inscription : 17/01/2012
Age : 55
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  footix_ le Ven 6 Sep 2013 - 0:31

Ton CQFD ne signifie rien en l'occurrence :

En France ton dentiste a le droit d'utiliser les amalgames contenant 50 % de mercure ( pas le dentiste allemand de l'autre côté de la frontière et ce depuis belle lurette, bien sûr ! ), ton radiologue français a tout à fait le droit d'utiliser des protocoles de désinfection des sondes endocavitaires inférieurs en efficacité à ceux qui faisaient force de loi jusqu'en 2008 chez nous et qui sont maintenant appliqués en Turquie notamment aujourd'hui, tant pis pour le patient !


Je trouve personnellement courageux qu'un ou des responsables, professionnels de la chimie choisissent dans ces conditions de laxisme national d'éviter à nos enfants ( à tous les enfants français finalement ) d'être en contact avec les sels d'aluminium qu'un certain nombre d'entre nous, bien modestes chimistes de formation, considérons comme suspects.

Que la décision ne soit pas explicitée est une évidence, seule la protection de nos enfants compte, elle est ici effective.
Toute polémique avec tel ou tel lobby de l'industrie chimique ou pharmaceutique serait en l'occurrence absolument stérile, tout comme nos échanges à tous deux ici.
Pire elle brouillerait le message comme les arguments que tu as développés juste au dessus concernant ton ressenti par rapport à la scolarité de ton enfant. Les techniques de communications des lobbys sont les mêmes.


J'applique le même principe de précaution chez moi.

Maintenant, j'ai bien compris que nous serons pas d'accord sur ce point, mais, il est pour moi important que mon point de vue sur la question soit publique :
Un nombre important de professionnels de la chimie jugent que les sels d'aluminium sont suspects, des décisions en ce sens ont été prises ces dernières années dans le domaine des réseaux d'adduction, de l'industrie alimentaire, de l'équipement de la maison, du monde éducatif. C'est indéniable.
La raison invite donc à éviter les sels d'aluminium quand cela est possible.



Très cordialement,


Footix

footix_
complétement accro
complétement accro

Messages : 652
Points : 1921
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 44
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  Shitopicker le Ven 6 Sep 2013 - 0:52

footix_ a écrit:Ton CQFD ne signifie rien en l'occurrence :

En France ton dentiste a le droit d'utiliser les amalgames contenant 50 % de mercure ( pas le dentiste allemand de l'autre côté de la frontière et ce depuis belle lurette, bien sûr ! ), ton radiologue français a tout à fait le droit d'utiliser des protocoles de désinfection des sondes endocavitaires inférieurs en efficacité à ceux qui faisaient force de loi jusqu'en 2008 chez nous et qui sont maintenant appliqués en Turquie notamment aujourd'hui, tant pis pour le patient !


Avant d'en arriver aux amalgames dentaires, il existe un traitement préventif qui consiste à combler la dent. Traitement que j'ai demandé pour ma fille qui aujourd'hui est remboursé par la sécu... J'ai toujours la liberté de choisir mon praticien.

Je ne mets pas de la tite dans la bouche !!!

Shitopicker
complétement accro
complétement accro

Messages : 996
Points : 2279
Date d'inscription : 17/01/2012
Age : 55
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  footix_ le Ven 6 Sep 2013 - 1:18

Shitopicker a écrit:
Avant d'en arriver aux amalgames dentaires, il existe un traitement préventif qui consiste à combler la dent. Traitement que j'ai demandé pour ma fille qui aujourd'hui est remboursé par la sécu... J'ai toujours la liberté de choisir mon praticien.

Je ne mets pas de la tite dans la bouche !!!
La TiteBond II selon le fabricant "est approuvé(e) par la FDA(Food and Drug Administration) pour le contact indirect avec la nourriture" !

Je l'ai dit, je n'ai rien contre cette colle, dans ma salle de bain je l'utilise volontiers, mais là où je n'ai pas besoin de sa résistance à l'humidité, je prends l'original pour cette unique raison qu'est la présence de chlorure d'aluminium.

J'arrête là pour cette nuit.

A plus tard,

Footix

footix_
complétement accro
complétement accro

Messages : 652
Points : 1921
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 44
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  Shitopicker le Ven 6 Sep 2013 - 2:19

La TiteBond II selon le fabricant "est approuvé(e) par la FDA(Food and Drug Administration) pour le contact indirect avec la nourriture" !


C'est une administration sur les denrée alimentaires et les médicaments. Elle n'a de valeur que sur le territoire des Etats-Unis et peut peut être interdire le foie gras.
Elle n'a pas vocation de faire d'étude, elle analyse le dossier transmis par le fabricant. C'est bien à celui ci d'apporter la preuve... un peu comme le marquage CE et le PIP (implant) national.
A l'inverse de chez nous, le système américain utilise une liste de produits interdits (ce qui n'est pas interdit est autorisé). Nous avons une liste de produits autorisés.

En Europe, il y a la directive REACH. Ce n'est pas encore parfait mais c'est un début.






La législation aux États-Unis n’est pas nécessairement la même qu’en Europe. Il faut d’abord faire référence à la législation de l’Union européenne, a la législation belge, aux résolutions du Conseil de l’Europe, etc. Une référence à la FDA peut éventuellement être reprise pour être complet mais ce n’est en soi pas suffisant.


La définition de contact indirect :

FDA



Le règlement (CE) N° 1935/2004 s’applique aux matériaux et objets destinés à entrer en contact direct ou indirect avec les denrées alimentaires. Par contact indirect, on entend tout contact impliquant la présence d’un autre matériau, de quelle nature que ce soit, entre l’aliment et le matériau concerné. Des matériaux de contact indirects sont par exemple la colle, l’encre et l’étiquette figurant sur la face extérieure d’une boîte. Dans le cas d’un aliment conditionné dans un emballage en plastique et entouré d’une boîte en carton, cette boîte a un contact indirect avec l’aliment.








Un nombre important de professionnels de la chimie jugent que les sels d'aluminium sont suspects


j'attend un lien vers un rapport d'analyse quel que soit le pays mais pas sur tous les sels ; sur le chlorure d'aluminium dont il est question dans la tite...
Pour l'éther de glycol, j'ai donné une piste. L'étude toxicologique (sur la fiche INRS) est expérimentale, faite sur des rats : je n'ai pas cherché dans la littérature étrangère pour une comparaison ou vérifier un copier/coller.

Pour ma part, il s'agit de l'aluminium qui sous forme de sel est soluble et peut être ingéré.

Shitopicker
complétement accro
complétement accro

Messages : 996
Points : 2279
Date d'inscription : 17/01/2012
Age : 55
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  footix_ le Ven 6 Sep 2013 - 7:18

Tu t'éloignes de nouveau de mon propos :

Je dis simplement que des dispositions ont été prises ( réseaux d'adduction, industrie alimentaire, équipement de la maison, monde éducatif ) pour protéger la population des sels d'aluminium en général, c'est indéniable. Moi, ça me suffit largement pour être prudent.


Tu cherches à tout crin des dispositions réglementaires, qui n'existent pas forcément ( Reach est une vaste mascarade dictée a minima par les lobbys européens des industries chimiques et pharmaceutiques ) et dont l'absence éventuelle n'a jamais empêché les décisions que je viens de décrire cinq lignes au dessus qui est pré et post-Reach.

footix_
complétement accro
complétement accro

Messages : 652
Points : 1921
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 44
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  Shitopicker le Ven 6 Sep 2013 - 7:29

Si tu le dis....

Shitopicker
complétement accro
complétement accro

Messages : 996
Points : 2279
Date d'inscription : 17/01/2012
Age : 55
Localisation : Alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  footix_ le Lun 16 Sep 2013 - 20:28

Bonjour,

Je déterre ce post, car ce soir en finissant les collages pour un lit en chêne, je me suis rappelé cette intervention de J-Max il y a quelques jours.




J-Max.fr a écrit:
Pour la T.III ça part vite, en dessous d'un litre ça a peu de sens.
Par contre la polyuréthane en 250ml ça suffit (ça ne se conserve pas éternellement).
Je ne fais jamais très attention aux quantités de colle que j'utilise, mais là, j'ai volontairement commencé un flacon de 450 mL de Titebond Original pour ce lit.

Donc il est fini ( il me reste les ponçages et les assemblages têtes / traverses qui seront démontables, donc plus de collage )  et il me reste environ 200 mL dans le flacon.

Je viens de commander la même colle en bidon de 3,8 litres et je ne sais pas si cette idée était vraiment la bonne, les flacons de 454 mL, filmés chez Axminster se conservant indéfiniment.
Mais quid de la conservation sur quelques mois d'un gros bidon ouvert puis rebouché ?

footix_
complétement accro
complétement accro

Messages : 652
Points : 1921
Date d'inscription : 07/01/2012
Age : 44
Localisation : Lorraine

Revenir en haut Aller en bas

Re: colle à bois et dérivés, que choisir ?

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:16


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum