Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple)

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple)

Message  éricM le Ven 15 Fév 2013 - 13:50

Je n'arrive pas à dormir. J'ai les doigts qui me démangent et pleins d'envies, d'idées en tête.

« Le salariat a trop de contraintes, le marché de l'emploi est une telle connerie qu'on se demande vraiment ce qu'il faut faire pour un simple boulot. »
D'avoir une activité pro en utilisant son matos tout en continuant la recherche d'emploi... si...
Plutôt que "d'attendre" qu'une boîte d'interim ou qu'un patron se décident à m'embaucher je perd mon temps (bien sur que je les relance, j'ai même parfois l'impression d'insisté lourdement), j'ai pensé à l'auto-entreprise : www.lautoentrepreneur.fr.

Je suis conscient qu'il y a des avantages et aussi des inconvénients.
Achats des machines outils sans possibilité d'amortissement ; Prix T.TC. ; Pas de frais généraux ; Etc.

Qu'en pensez-vous de ce status pour un menuisier ?
Les avantages et les limites d'un tel status.
Est-ce un bon moyen pour faire son trou tout en commençant petit ?


Vos témoignages. Vos avis pour et contre.



Dernière édition par éricM le Dim 17 Fév 2013 - 13:27, édité 1 fois
avatar
éricM
Banni

Messages : 40
Points : 72
Date d'inscription : 12/02/2013
Age : 49
Localisation : entre 01 et 43

Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple)

Message  TH26 le Ven 15 Fév 2013 - 16:07

Bonjour Eric

Le statut d'auto entrepreneur est idéal pour tester une activité, ou exercer une activité en complément d'un emploi salarié.

Si ton activité se développe, il faudra changer de statut (exemple EURL) et probablement opter pour un assujetissement à la TVA.
Il ne te restera plus qu'à choisir ton option fiscale par la suite (Bénéfice industriel et commerciaux ou impôt sur les sociétés).

Il s'agit là d'une approche sommaire, une étude plus poussée devra être réalisée, afin de tenir compte de ton patrimoine, des revenus du foyer, et de la composition de ta famille.

Si tu le souhaite, nous pouvons aborder en MP, les questions plus personnelles évoquées précédemment.

Cordialement



TH26
TH26
je prends du galon
je prends du galon

Messages : 54
Points : 127
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 49
Localisation : ROMANS SUR ISERE (26)

Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple)

Message  sieben le Ven 15 Fév 2013 - 16:43

J'ai déjà regardé sérieusement à l'auto-entreprise, les démarche sont simple et faisable via internet.

En dehors des inconvénients de base que tu site pour la plupart (ne pas oublier les frais de repas, pas d’échéance de paiement chez les fournisseurs etc) Il y a surtout celui du chiffre d'affaire.

Si tu dépasse 10k Edit 32k de CA (entreprise de service) change de statut rapidement sinon tu va banquer niveau impôt. tu trouvera des barèmes suivant le type de service sur le site gouv auto-entrepreneur.

Bref comme viens de la dire TH26, si c'est juste pour te lancer c'est niquel, si c'est pour durer (+ de 4/6 mois a pleins temps) prend les devant en préparant un changement de statut (il y a celui d’artisan qui est très viable).


Bonne chance Wink

Edit : regarde aussi niveau chomage mais il me semble que tu ne cotise pas pour ça
sieben
sieben
très actif
très actif

Messages : 324
Points : 670
Date d'inscription : 03/05/2012
Localisation : Morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple)

Message  jb53 le Ven 15 Fév 2013 - 17:09

bonjour ericM,
je me suis mis en autoentrepreneur depuis 2009 en attendant l'heure de ma retraite. Ce qu'il faut surtout en retenir et le seul avantage que j'y vois c'est le fait de ne payer des charges qu'en fonction de tes revenus alors que pour les autres statuts il faut banquer même si tu ne ramènes rien comme argent à la fin du mois.
Il faut quand même avoir un minimum de revenus pour valider des trimestres de retraite.
Tu ne peux déduire aucune charges et aucun frais de tes revenus et bien sur tu n'as pas droit au chômage en cas d'inactivité.
Les charges à régler ne sont pas si faibles que çà (plus de 23 % quand même)
C'est un système qui permet de se lancer à moindre frais mais il ne faudrait pas avoir de gros investissement à faire en attendant de choisir un statut définitif.
salutations
joël
avatar
jb53
complétement accro
complétement accro

Messages : 2175
Points : 4700
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 65
Localisation : 89250

Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple)

Message  speed87 le Ven 15 Fév 2013 - 20:25

13% si l'on fabrique.
Par contre, il faudra m'expliquer comment faire un devis et la déclaration qui va avec, en fabriquant une menuiserie et en la posant ???
speed87
speed87
posteur Régulier
posteur Régulier

Messages : 145
Points : 350
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 57
Localisation : haute-vienne

Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple)

Message  speed87 le Ven 15 Fév 2013 - 20:28

jb53 a écrit:bonjour ericM,

Tu ne peux déduire aucune charges et aucun frais de tes revenus et bien sur tu n'as pas droit au chômage en cas d'inactivité.

joël

Tu as le droit au chomage, il faut tout simplement donner une photocopie de ta déclaration d'activité (mensuel ou trimestriel.
speed87
speed87
posteur Régulier
posteur Régulier

Messages : 145
Points : 350
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 57
Localisation : haute-vienne

Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple)

Message  J-Max.fr le Ven 15 Fév 2013 - 21:28

Bonjour Eric,

Mon avis est que l'auto-entrepreneur c'est une super bonne idée... pour l'état et les impôts.
Sous l'illusion d'une fiscalité soit-disant avantageuse,
cela limite le travail au noir, améliore les chiffres du chômage,
mais n'est pas un moyen de sortir ni du lot, ni de la précarité de l'emploi.
Par ailleurs, la quasi totalité des auto-entrepreneurs mettent la clef sous la porte rapidement.
Ce qui n'est pas une surprise en soi, dès que l'on creuse un peu la question.

J'ai été à mon compte de 1996 à 2003. Bien que bénéficiant du régime
le plus avantageux de la fiscalité Française (très loin de l'auto-entrepreneur),
se mettre à son compte seul n'est pas une bonne idée, pour plusieurs raisons.

D'abord, créer une activité ne peut pas se contenter de bonne volonté, d'un peu d'outillage,
ni d'une déclaration au fisc. Il faut éprouver son idée d'activité par un business plan,
où l'on confrontera son idée à la réalité : investissements, étude de marché,
concurrence, seuil de rentabilité, analyse prévisionnelle...
Mener à terme un business plan, prouver qu'il est viable
et trouver un financement est un bon gagede réussite pour la suite...

Ensuite, un des gros fléaux de l'auto-entrepreneur est sa solitude.
Sans accompagnement, il est livré à lui même face à des décisions
nécessitant des compétences (gestion, fiscalité, juridique...) qu'il possède rarement.

Démarrer en auto-entrepreneur est aussi piégeant car ce n'est pas un statut pérenne.
Au delà d'un certain temps, ou d'une certaine activité, il faut un autre statut.
Paradoxalement, les limitations légales liées au statut d'auto-entrepreneur
ne permettent pas une croissance et une évolution fluide.
En effet, l'évolution logique d'une activité est de décrocher des marchés
de plus en plus gros, et embaucher pour répondre à cette augmentation de volume d'affaire.
Mais l'enveloppe fiscale autorisée permet déjà à peine une activité rentable,
et il sera impossible de croitre au sein du statut d'auto-entrepreneur.
En clair, vous pouvez "bricoler" mais il est impossible mécaniquement d'aller plus loin.
En effet, l'activité peut connaitre sa rentabilité dans sa forme initiale,
mais ne plus être viable à échéance, quand la législation commandera
la transformation vers les autres types d'entreprise (EURL, SARL...).
Et sauter le pas, nécessitera de revoir de fond en comble
tout son modèle économique. Et souvent de repartir à zéro
avec d'autres prestations, d'autres tarifs, et une autre clientèle.

Au final, mieux vaut directement monter une vraie entreprise
avec laquelle on aura un accompagnement, un réel statut,
et aucun autre frein à la croissance que l'activité elle même.

Mais le pire est le fait que le système Français condamne les entrepreneurs à réussir.
On ne peut créer une entreprise sans prendre des risques maximums.
Tant que l'entreprise est rentable, ça va, encore qu'on a intérêt
d'avoir les reins bien solides, de cotiser pour toutes les assurances
et retraites complémentaires dès le début de l'activité, sinon
la retraite risque d'avoir le goût du pain sec.
En revanche, si l'entreprise échoue, alors c'est la ruine (pour de vrai),
sans compter qu'il sera quasi impossible de rebondir sans chômage,
avec la caravane des fournisseurs au train, fisc et ursaf en tête.

J'ai réussi à cesser mon activité sans trop de casse (il y en a eu),
et je tente de rattraper 7 ans de retraite non cotisée.

Mon conseil est de ne pas y aller si on est pas déjà propriétaire
de son logement (amorti) et à l'aise financièrement dans la vie.
Ensuite, il faut monter une vraie entreprise, avec un vrai projet calculé,
un vrai accompagnement, un vrai financement,
le tout dans une vraie logique de rentabilité de marché.
Il y aura du risque, du stress et du combat tous les jours contre tous
(administrations, clients, concurrence, fournisseurs, personnel....)
et la finalité sera sans doute bien différente du début de l'activité :
le talentueux menuisier deviendra administrateur de son entreprise, sans doute.
Et pourtant, ça peut être aussi une belle et lucrative aventure,
si on sait la mener à bien. Wink

++JM

P.S. @Speed87, calcule donc quels seraient les droits au chômage
en sortant de trois ans d'auto-entrepreneur à la limite du plafond.
Moi j'appelle ça la misère... Sad de plus, avec le mode de calcul particulier,
il n'y aura pas 600 jours d'indemnisation avant fin de droit.
Il vaut mieux ne pas compter avec !
J-Max.fr
J-Max.fr
complétement accro
complétement accro

Messages : 3660
Points : 8928
Date d'inscription : 25/04/2012
Localisation : Breizh

http://www.j-max.fr

Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Devenir auto-entrepreneur.

Message  Invité le Ven 15 Fév 2013 - 22:27

Bonsoir
entiérement d'accord avec Jf
perso j'ai eu une expérience de douze années en temps qu'artisan , j'avais le droit à l'utilisation du titre au bénéfice des années d'expérience (il n'y avait pas de diplome existant dans le métier exercé) mais je n'étais ni plus ni moins qu'un travailleur indépendant
j'ai été obligé de cesser mon activité pour incapacité à exercer le métier ( probléme de dos) d'ailleur j'ai une reconnaissance de la part des AVA (caisse des travailleur indépendant)
à ma cessation d'activité ( qui pour moi c'est bien passé) je n'ai pas en droit à des indemnités de chomage, par contre j'ai pu m'inscrire comme demandeur d'emploi
Depuis ce moment, je suis un "kleenex" c'est à dire intérimaire (le personnel qu'y est renvoyé quand y a plus de taff d'ou la désignation de Kleenex)
ceci était pour la présentation
maintenant mon avis sur le statut (précaire à mon avis) d'auto-entrepreneur qui n'est qu'un miroir aux alouhettes pour minimiser les chiffres du chomage et pas pérénisé dans le temps (voir ce qu'en disent les syndicats des travailleurs indépendant)
si on veux rester dans la légalité ( déclarer tous travaux réalisés) on ne gagnera pas plus (voir moins que le smig) à moins que ça vienne en complément d'une activité salarial (d'ailleur c'était l'idée de départ pour lutter contre le travail au noir)
au débit du projet de loi, il n'était pas prévu en d'autre sens
à mon avis etre auto-entrepreneur sans complément de revenu fixe régulier = danger = précarité
quand à bénificier d'indemnité de chomage en cas de probléme j'ai un gros doute, je n'ai (à ce jour) encore rien lu et vu qui va dans ce sens
d'alleur à ma connaissance l'auto-entrepreneur ne cotise pas aux assedic (en tant que tel)
il serait bien que les personnes du forum( j'en connais deux) qui on ce statut donnent leur avis et vécu en toute objectivité
je me suis intéréssé à ce statut au tout début de sa mise en place sur la préconnisation de chez Pol (emploi) comme quoi il font bien leur boulot il ne recherche pas d'ou on vient , il préconise mais n'est pas plus appronfondi vue mon passé
Maintenant, il y' a le statut de travailleur indépendant (se renseigner a la chambres de métier du département) qui à mon sens est plus viable et pérenne mais dont le cout (taxes,impot,charges) n'est pas le méme

à + Lulu
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Devenir auto-entrepreneur.

Message  Invité le Ven 15 Fév 2013 - 23:00

Re bonsoir
je viens d'aller faire un tour sur le lien cité au début du post
dans questions posées il est evoqué les cotisations aux assedic et il est bien précisé qu'un auto-entrepreneur ne peut pas cotiser aux assedic pour s'ouvrir de nouveaux droits
il ne faut pas confondre avec la situation d'un chomeur qui est indemnisé et ce proclame auto-entrepreneur dans cette situation là il peut bénificier de l'accre (de mémoire) qui est en gros une prime du solde de ces indemnités de chomage (anciennement la prime à la création d'entreprise)

à + Lulu
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple)

Message  éricM le Ven 15 Fév 2013 - 23:03

Merci à tous pour vos participations.


Fin 2012, j'ai obtenu un Titre Professionnel de Menuisier de Fabrication Bâtiment Ameublement.
Avant de passer ce diplôme, j'ai accumulé une expérience de plus de 14 mois en menuiserie,
ébénisterie et agencement. Et je suis actuellement chômeur indemnisé.
- - -

Je suis propriétaire d'une maison et de ses dépendances (maison payée construite dans les années 90).
Pour l'instant ce sont mes parents qui l'occupent. Avec mon épouse et mon fils, nous louons une maison
de 80m2 dans le même secteur. Dans cette maison, j'ai un locale où m'installer gratuitement et stocker.

J'aurai des charges, eau, électricité à payer c'est sûr.
- - -

Je suis en train de m'équiper des machines outils necessaires et je commence petit et je ne veux pas
me développer et employer quelqu'un. Les règles de sécurité dés qu'on prend un salarié deviennent
draconiennes.

A acheter : matières premières, fournitures, consommables, etc.
- - -

Créneaux, travail visé : ce que les grosses structures ne veulent ou ne peuvent plus se permettre de faire,
parce qu'ils ont investi des millions en machines numériques qu'il faut faire tourner avec de la série pour
rembourser leurs crédits.
Petits travail unitaire, du sur mesure, de la réparation, de la restauration et pourquoi pas produire des objets
de la vie courante et aller les vendre sur les marchés. Et se servir de ses objets comme carte de visite pour de
plus grosses réalisations.

Je ne pense pas faire dans le bâtiment : porte et fenêtre. Pour ça il me faudrait une bonne assurance décennale
et il y a déjà assez de fabriquant dans la région qui ont de grosses CN.
- - -

Si je pense à me mettre à mon compte c'est parce que j'aime bosser de temps en temps tout seul.
Par contre je ne travaillerai pas tout le temps seul. Je connais déjà plusieurs artisans (plombier, électricien,
charpentier.) qui bossent ensembles quand ils ont de gros chantiers. Je pense que la mise en commun
de savoir-faire individuelle peut-être une bonne solution. Et à la campagne je vois que ce type de
regroupement fonctionne de plus en plus.
- - -

Si je parle auto-entreprise c'est parce qu'un jeune voisin son CAP/BEP de plombier en poche s'est installé
en tant que tel à coté de chez moi. Et cela fait plus de 3 ans. Ok son épouse a un job sûr.

En 2000, j'ai payé et suivi le stage d'un mois obligatoire pour se mettre à son compte. On parlait à
l'époque de micro-entreprise, de EI (Entreprise Individuelle) de SARL, SA, etc.
Je ne suis pas arrêté sur le statu d'auto-entrepreneur. Mon idée est de créer mon emploi et bien sur que
je ne me lancerai pas à la légère sans peser le pour et le contre avant.

Qu'est-ce que le statut de travailleur indépendant


Dernière édition par éricM le Ven 15 Fév 2013 - 23:32, édité 3 fois
avatar
éricM
Banni

Messages : 40
Points : 72
Date d'inscription : 12/02/2013
Age : 49
Localisation : entre 01 et 43

Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Devenir auto-entrepreneur.

Message  Invité le Ven 15 Fév 2013 - 23:25

Re EricM
le statut de travailleur indépendant est le méme que artisant mais sans le titre
un artisant est un travailleur indépendant mais pas l'inverse, un travailleur indépendant n'est pas forcement un artisant et ne pourra pas utiliser ce titre sans etre hors la loi
lors de l'inscription à la chambre des métiers si tu es titulaire d'un diplome sanctionnant le métier choisie ou si tu peux justifier de x annees (je ne me rapelle plus le nombre) d'exercice du métier alors là il pourra t'etre délivré le titre d'artisant et ce sera noté sur ta carte c'est un peu un titre honorifique qui n'est pas employé à sa juste valeur dans le language courant
comme un artisant ne pourra etre maitre artisant à l'inscription (le a en logo rouge)

à + Lulu

PS lors de l'inscription au RM il t'es attribué un code Ape pour l'activité principale et tu peux en choisir un second dans le batiment c'était courant de prendre "petit travaux de batiment" et avec ça tu pouvais faire tout les corps d'état du batiment (plombier, electricien,maçon,plaquiste)
Anonymous
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple)

Message  TH26 le Sam 16 Fév 2013 - 6:10

Presque tout a été dit, a partir du moment ou il y a du personnel, du patrimoine, et que ton activité est en croissance, je t'invite à limiter tes risques par une EURL, ou une déclaration d'insaisabilité d'une quote part de tes biens chez ton notaire.

Le statut entrepreneur individuel/artisant, implique une fiscalité soumise à l'impôt sur le revenu dans la catégorie des bénéfices industriels et commerciaux.

Paradoxalement une inscription au registre des sociétés n'implique pas une nécessité d'avoir un titre professionnel, contrairement au registre des sociétés.

En étant Entrepreneur individuel, tu n'aura pas le statut de salarié (donc attention aux conséquences de perte d'emploi, de retraite complémentaire, et de prévoyance)

Démarrer en autoentrepreneur c'est bien, le rester c'est moins bien, c'est un tremplin pour un autre statut.



TH26
TH26
je prends du galon
je prends du galon

Messages : 54
Points : 127
Date d'inscription : 07/09/2012
Age : 49
Localisation : ROMANS SUR ISERE (26)

Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple)

Message  speed87 le Sam 16 Fév 2013 - 9:13

Autoentrepreneur est un statut à la fois bien et moins bien, mal vu par les artisans (pas de vrai explication de leur part), mal vu par les chambres des métiers et de commerces (enfin chez nous), mais pour une raison plus simples (il ne vendent pas leur stages).
Par expérience, ne jamais dire son statut, ni en parler, ce qui ne veux pas dire que l'on soit moins performant que certains artisans ou moins bon en qualité.
Certains fournisseurs ne veulent pas ouvrir de compte à un autoentrepreneur (???).
Maintenant, ce statut est pas si mal que cela pour lancer certaines activitées peu répendu, car il est très difficile de faire une étude de marché.
Devenir autoentrepreneur, ne veut pas dire que plustard ont aura envie de toucher de gros marchés ou d'avoir plusieurs ouvriés, certains collégues s'ont passés de ce statut à celui plus classiques.
D'autres restent sur celui d'autoentrepreneur.
PAS FACILE de faire le bon choix, mais il est vrai que c'est un bon tremplin.
speed87
speed87
posteur Régulier
posteur Régulier

Messages : 145
Points : 350
Date d'inscription : 15/08/2012
Age : 57
Localisation : haute-vienne

Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple)

Message  J-Max.fr le Sam 16 Fév 2013 - 10:11

Bonjour,

A moins de gagner une misère, le statut d'auto-entrepreneur n'est pas pérenne.
Entendez par là que ceux qui restent auto-entrepreneurs
ont de très faibles revenus par cette activité. Calculez vous même.
Par ailleurs, toutes les mécaniques intéressantes pour une entreprise :
TVA, amortissement, abattements fiscaux vous seront interdits.
En clair, l'état gagne plus avec un auto-entrepreneur. Il faut aussi y penser.

Les fournisseurs n'appliquent pas le même coefficient selon le statut
du client : auto-entrepreneur, artisan, entreprise, industrie.
Et ce n'est pas une question de volume, mais de compétitivité à la revente.

Eric, je t'invite à te rapprocher de la Chambre de Métiers.
D'abord tu pourras être accompagné dans ton projet,
vérifier sa viabilité, être aidé financièrement, éviter les pièges,
vérifier les bilans, etc. Bref, on peut critiquer certains points,
mais force est de constater que c'est une aide précieuse.

Encore une fois, il ne faut pas partir sur un coup de tête,
avec son courage en bandoulière en ce disant que d'autres l'ont bien fait,
ou que l'on verra bien. On ne mesure pas les risques.
Crois-moi ou pas, ils sont bien présents,
personne ne te fera de cadeau, et cerains
(banques, administrations...) n'auront aucun scrupules à t'enfoncer.
Rappelle-toi : c'est sur le clou qui dépasse que l'on tape.

Quand tu feras ton business plan (car ne pas le faire est inconscient),
tu auras une vraie visibilité sur le volume d'affaire à générer
pour sortir un certain bénéfice. Ce sera fait en prenant tout en compte :
charges, fiscalité, retraite complémentaire et assurances, déplacements,
fournitures, remplacement du matériel, heures de travail possibles, etc.
De tête, ça peut être très alléchant, mais sur papier on prend en compte
beaucoup de choses, comme l'échéance pour changer de véhicule, etc.
Par ailleurs, on append aussi qu'acquérir soi même du matériel, sans financement,
n'est pas une bonne idée finalement, car il n'aide en rien à défiscaliser.

Bien savoir ou l'on va n'est pas du temps perdu.
Peut-être que, seul, même en travaillant 15h par jour,
le salaire qu'il sera possible de sortir, ne sera pas mirobolant.
Ça personne ne te le dira, pourtant c'est une réalité.

Bref, tu as envie d'y aller, ce qui est une bonne chose.
Maintenant c'est le moment d'étudier la question sérieusement.
Dans ton activité, c'est plus avec un conseiller de la Chambre de Métiers
qu'il faut le faire que sur un forum, aussi sympathique soit-il.

++JM
J-Max.fr
J-Max.fr
complétement accro
complétement accro

Messages : 3660
Points : 8928
Date d'inscription : 25/04/2012
Localisation : Breizh

http://www.j-max.fr

Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple)

Message  Mizott le Sam 16 Fév 2013 - 10:27

J-Max.fr a écrit:
Dans ton activité, c'est plus avec un conseiller de la Chambre de Métiers
qu'il faut le faire que sur un forum, aussi sympathique soit-il.

++JM

Certes, ce n'est pas le but du forum. Mais au moins vos interventions ouvrent à Eric de nombreuses pistes de réflexions qui lui feront gagner du temps et surtout éviter des écueils qui peuvent saper le moral.
C'est déjà une bonne chose.
Sinon, je suis entièrement d'accord avec ce qui précède dans ton post.
Eric, adresse toi à des professionnels de la création d'entreprise. Ils te permettront de te retrouver dans le labyrinthe administratif et éviter des pièges qui pourraient te freiner au démarrage.

Bonne chance.

Être libre et indépendant est magnifique. Mais la liberté coûte cher.

Mizott
Mizott
Mizott
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 482
Points : 1072
Date d'inscription : 07/02/2012

Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple)

Message  Ordinerf le Sam 16 Fév 2013 - 13:06

je ferais court promis Very Happy
je dirais que quelque soit le statu juridique de ton entreprise, le principal est de bien tout poser et de bien prendre ton temps pour analyser chaque détail avant de te lancer, quitte à te remettre en question et voir si tu es capable de le faire.
de plus il faut bien en discuter avec sa conjointe parce que beaucoup de couple se sont séparé suite à la création d'une entreprise, perso ça m'a permis de justement ouvrir les yeux sur la personne en question et ainsi mieux choisir celle qui a suivi mais quand elle se barre en te reprochant de bosser trop ça peu déstabiliser.
l'auto entreprise est bien pour se lancer sans trop de risque mais pas pour durer dans le temps, une fois lancé il vaut mieux passer à un autre statu si on en tire un salaire et bénéfice évidemment.
je dirais que l'auto entreprise est la version démo de l'entreprise mais que si tu veux la version complète il vaut mieux changer de statu.
je termine en disant qu'une entreprise c'est un très gros projet et qu'il ne faut pas courrir bêtement dans tous les sens et surtout ne pas tenir compte de la pression du pôle emplois SI on est au chômage lors de sa création d'entreprise parce qu'ils poussent à te faire dégager mais pas du tout à aller dans ton sens, ils en on rien à faire que tu réussis ou pas, euh ils veulent réduire le chômage !!!
avatar
Ordinerf
Banni

Messages : 454
Points : 1120
Date d'inscription : 22/02/2012
Localisation : Aube

Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple)

Message  marty le Sam 16 Fév 2013 - 13:58

Bonjour,

+1 Mizott
Effectivement ,un forum est une source de"pistes" qui peuvent nous aiguiller vers d'autres sources informations plus officielles que ce soit pour l'auto entrepreunariat ou toutes autres choses,d'ailleurs.

J'ai eu un rendez vous avec un conseiller de la chambre des métiers.Il a été très court;

"Vous ne pouvez pas vendre les meubles que vous fabriquez vous mêmes ,si vous n'avez pas au moins un CAP ou équivalent dans le bâtiment ,secteur"bois"."

Et il a rajouté;"Ne me demandez pas ce que j'en pense....!"

Beau pays ,non?

+1 J-MAX
"En clair, l'état gagne plus avec un auto-entrepreneur. Il faut aussi y penser."

C'est vrai que contrairement à ce qu'on entend et surtout,de la part des artisans,tous comptes faits,la fiscalité de ce statut est plus lourdes ,en % qu'un autre.Car à l'imposition sur le revenu,il ne faut pas oublier de rajouter toute la tva que vous payez sur vos produits et vos prestations.

+1 Speed 87
"Autoentrepreneur est un statut à la fois bien et moins bien, mal vu par les artisans (pas de vrai explication de leur part), "

Plusieurs discours;
-C'est de la concurrence déloyale au niveau fiscale.
C'est faux comme je l'ai expliqué plus haut,d'autant plus que HOLLANDE va imposer des charges forfaitaires aux AE.

-On doit protéger les clients en exigeant des autoentrepreneurs une qualification.
scratch AH!Il ne vous est jamais arrivé de tomber sur des artisans qui travaillent mal malgré leurs diplômes!Diplômé ou pas,la question d'un bon travail n'est pas là.Il y a des mauvais partout avec ou sans diplôme.

-Ils nous volent notre travail.
Souvent ,le travail en question concerne un volume qui n'est pas intéressant (pas assez rentable)pour un artisan mais qui reste faisable pour un AE qui a une autre activité.
Ce sont les fameux devis qu'on demande et qu'on ne reçoit jamais.

Ne croyez pas que je veuille régler mes comptes!Je veux moi aussi devenir artisan.Mais je n'apprécie pas la mauvaise foi.Et je connais des artisans qui n'ont pas le temps de se soucier de cette "concurrence" tellement ils ont de travail.

Mais c'est la crise,et les AE sont un défouloir facile pour les "vrais professionnels".D'ailleurs comment se fait il que des "vrais professionnels" se fassent concurrencer par des "amateurs"?Si tel est le cas,n'y a t il pas une remise en question à faire?

+1 TH26

"Presque tout a été dit, a partir du moment ou il y a du personnel, du patrimoine, et que ton activité est en croissance, je t'invite à limiter tes risques par une EURL, ou une déclaration d'insaisabilité d'une quote part de tes biens chez ton notaire."

Ca coûte moins de 100 euros chez le notaire et un ami(expert comptable) me confirme que l' EURL est de loin ,le plus intéressant.

+1 Ordinerf

"de plus il faut bien en discuter avec sa conjointe parce que beaucoup de couple se sont séparé suite à la création d'une entreprise"

Créer une entreprise est un choix de vie,pas seulement de source de revenu.Un choix qu'on impose à notre entourage.
Je suis employé et mon employeur m'emploie de moins en moins ,en ce moment....ça sent pas bon!
Donc je me prépare une "poire pour la soif" au cas où ....mais l'idéal serait de garder cet emploi quelques années encore......au cas où il y ait un ver dans la poire et que je ne perde pas tout.Choix cornélien scratch

Amicalement.

Marty






marty
marty
complétement accro
complétement accro

Messages : 1437
Points : 3269
Date d'inscription : 29/08/2009
Age : 48
Localisation : val de marne

Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple)

Message  bwed le Sam 16 Fév 2013 - 14:08

marty , j'ai fait ce choix que tu hesites à faire . J'étais salarié autoentrepreneur, ne travaillant pas sur le meme secteur que mon entreprise. Au bout de 4 mois de 'cohabitation", je me suis fait virer. Bilan, on met les bouchées doubles car comme je me suis immatriculé il y a plus de trois mois, je ne suis donc pas créateur d'entreprise: pas d'accre pas d'alegement de charges bref que les emmerdes et pas d'avantages. Mais en 2009, il n'y avait pas de travail meme en interim. Depuis, c'est tres tendu. Commencer une activité a temps plein sans trésorerie, c'est très dur....
bwed
bwed
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 15
Points : 31
Date d'inscription : 11/02/2013
Localisation : morbihan

Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple)

Message  J-Max.fr le Sam 16 Fév 2013 - 14:27

Re,
Et bien voila, la preuve par l'exemple... Rolling Eyes

++JM
J-Max.fr
J-Max.fr
complétement accro
complétement accro

Messages : 3660
Points : 8928
Date d'inscription : 25/04/2012
Localisation : Breizh

http://www.j-max.fr

Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple)

Message  Ordinerf le Sam 16 Fév 2013 - 15:01

marty a écrit:Je suis employé et mon employeur m'emploie de moins en moins
je l'adore cette phrase, un employé pas employé Very Happy
avatar
Ordinerf
Banni

Messages : 454
Points : 1120
Date d'inscription : 22/02/2012
Localisation : Aube

Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple)

Message  jb53 le Sam 16 Fév 2013 - 15:13

[quote="marty"]Bonjour,

"Presque tout a été dit, a partir du moment ou il y a du personnel, du patrimoine, et que ton activité est en croissance, je t'invite à limiter tes risques par une EURL, ou une déclaration d'insaisabilité d'une quote part de tes biens chez ton notaire."

Ca coûte moins de 100 euros chez le notaire et un ami(expert comptable) me confirme que l' EURL est de loin ,le plus intéressant.

Marty


Je me suis renseigné chez mon notaire pour la déclaration d'insaisissabilité, il faut compter 600 €, pas moins.
salutations
joël
avatar
jb53
complétement accro
complétement accro

Messages : 2175
Points : 4700
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 65
Localisation : 89250

Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple)

Message  éricM le Sam 16 Fév 2013 - 15:17

Punaise je ne pensais pas déclencher un ras de réponses.
Je vous remercie tous. J'ai matière à réfléchir.



Et en vrac je précise ceci :

La principale réflexion qui m'a amené à penser à créer mon propre emploi :
(Je n'ai pas parlé de ce projet à PE. Donc je ne ne m'a jamais poussé à le faire

1) Rester au chaud-mdu (chomdu), parasiter tant que quelques sous rentrent encore et vivoter en attendant
qu'un artisan, qu'une entreprise fasse appel à mon savoir-faire tout en regardant le temps passer.

2) Mettre le nez dehors dans le froid de la crise (elle a bon dos car depuis les années 70 nous avons des idées
mais pas de pétrol) en prendre des risque en se mettant à son compte et en travaillant seul.
Je ne pense pas embaucher.

3) Trouver une place bien au chaud en tant que salarié. Ce qui n'est pas si évident.
- - -

Je suis marié avec une extra-terrestre qui n'a pas envie de retourner vivre seule avec nos enfants sur sa
planète Tokyo. Elle sait que la vie seule est dur partout. Et qu'une famille c'est sacrée. Les japonais ne comptent
pas leurs heures au travail.

Donc si je comprend bien, laisser tomber les status :
d'Auto-Entrepreneur (AE)
> une sorte de "fisher Price" de l'entreprise, ni trop ni pas assez.

d'Entreprise Individuelle (EI)
> pas de sépartion entre biens perso et biens pro
> danger de se retrouver tout nu en cas de faillite.


Et préférer celui de
d'Entreprise Unipersonnelle à Responsabilité Limitée (EURL)
> séparation entre biens perso et biens pro (EURL, SARL, SAS)
> Pas tous les oeufs dans le même panier. Biens perso peuvent être mis au nom de madame par exemple.


- - -

J-Max.fr a écrit: Par ailleurs, on append aussi qu'acquérir soi même du matériel, sans financement,
n'est pas une bonne idée finalement, car il n'aide en rien à défiscaliser.
Je peux toujours y mettre les machines-outils en ma possession ou besoin de facture de fournisseurs ?

Grace à vous le contenu de la formation payante passée en 2000 à la CMA me revient tout doucement en tête.
J'ai des questions précises à poser. Et l'entretient sera plus pro.


Dernière édition par éricM le Sam 16 Fév 2013 - 15:53, édité 2 fois
avatar
éricM
Banni

Messages : 40
Points : 72
Date d'inscription : 12/02/2013
Age : 49
Localisation : entre 01 et 43

Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple)

Message  dia le Sam 16 Fév 2013 - 15:50

Bonjour EricM,
J'ai édité ton message car les couleurs Cyan et Rouge sont réservés aux actes de modérations et d'administration comme précisé dans la Charte de bonne conduite du forum.

Merci de ta compréhension Smile
dia
dia
Modérateur
Modérateur

Messages : 2064
Points : 4067
Date d'inscription : 01/04/2011
Age : 34
Localisation : Indre et Loire

Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple)

Message  J-Max.fr le Sam 16 Fév 2013 - 15:53

Re,

Cool, les mécanismes fiscaux commencent à t'intéresser Wink
C'est un bon point et un premier pas. J'explique.

Quand tu es en société, tu est imposé sur tes bénéfices.
Or tu as la possibilité d'amortir tes investissements sur plusieurs années.
En clair, tu vas pouvoir déduire de ton imposition une partie de ton investissement.
Ex. une scie à panneaux à 10.000€ s'amortira de 2.000€ par an pendant 5 ans.
Ainsi, rien que pour cette scie, tu pourras déduire cette somme,
tous les ans de ton Revenu Brut après Exploitation (RBE).

Savoir gérer une entreprise est aussi savoir réaliser les meilleurs investissements
de manière à bénéficier d'une fiscalité réduite. Certaines entreprises
ré-investissent leurs bénéfices constamment plutôt que d'en donner une bonne part à l’État.
Dans un même ordre d'idée, certains entrepreneurs préfèrent se payer
une fois par an dans un "remboursement de compte courant associé"
plutôt que de se verser un gros salaire, c'est plus rentable.
Certains ne sont d'ailleurs pas salariés.

Comme tu vois, si tu pars sans connaissances en la matière, tu vas te faire plumer.
Je comprends que l'inactivité te pèse, mais une entreprise ne s'improvise pas.
Profite de ton chômage et de tes droits pour faire de vraies formations
(comme une formation de droitet fiscalité des entreprises au CNAM, par exemple).
Prends contact avec des clients potentiels, fais ton étude de marché,
et ton business plan, trouve un financement, et lance-toi une fois que tout sera sur les rails.

Il existe mille moyens de lancer une entreprise, mais qu'une seule bonne.
Auto-financer son matériel est une erreur, parmi d'autres.
Avec un bon business plan, tu connaitras quel est le chiffre d'affaire à atteindre,
mais aussi celui à ne pas dépasser. Et si tu le dépasse, combien et comment investir.
Bref, faire la gestion la plus avantageuse pour l'entreprise, donc pour toi.
Et c'est bien de gestion qu'il s'agit. Le savoir-faire n'est qu'accessoire.
De bons gestionnaires ont une entreprise profitable malgré un savoir-faire très perfectible.

A méditer Wink

++JM
J-Max.fr
J-Max.fr
complétement accro
complétement accro

Messages : 3660
Points : 8928
Date d'inscription : 25/04/2012
Localisation : Breizh

http://www.j-max.fr

Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple)

Message  éricM le Sam 16 Fév 2013 - 16:02

Une fois de plus je me sens en train de reculer.
Rien est simple dans la vie, ça je le sais.


- Être salarié et devoir supporter les tentions de tout poil entre collègues et avec les patrons.


- Être son propre patron et devoir porter la double casquette de menuisier et gestionnaire.


Mais alors comment se débrouille ce jeune artisan plombier AE à coté de chez moi depuis
plusieurs années. Tout à l'air de rouler pour lui en AE. Ou ce n'est qu'une façade temporaire
qui risque de s'écrouler ?
Ok, je ne suis pas dans ces petits papiers, les apparences sont trompeuses. Mais bon il n'a
pas l'air de se prendre le choux.

Il n'y a pas de solution miracle. Il y a des solutions plus ou moins viables.
Mon projet à besoin de murir encore.

(Rien que de penser à une formation en droit et fiscalité des entreprises au CNAM me donne
mal au crane.)

Very Happy


Merci grâce à vous tous, je me sens aller de plus en plus loin dans la réflexion.
avatar
éricM
Banni

Messages : 40
Points : 72
Date d'inscription : 12/02/2013
Age : 49
Localisation : entre 01 et 43

Revenir en haut Aller en bas

Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple) Empty Re: Créer son propre emploi : devenir auto-entrepreneur (par exemple)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum