construction d'un abri en charpente

Page 5 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  Ty Coat le Mar 21 Avr 2015 - 15:39

Bonjour Vincent et bonjour à tous,

C'est super, j'apprends plein de choses nouvelles, j'adore. Alors MERCI.


Ty Coat

Ty Coat
complétement accro
complétement accro

Messages : 1186
Points : 2106
Date d'inscription : 20/08/2014
Age : 66
Localisation : Plounevez-Lochrist

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  niaproun le Mar 21 Avr 2015 - 15:55

Ty Coat a écrit:Bonjour Vincent et bonjour à tous,

C'est super, j'apprends plein de choses nouvelles, j'adore. Alors MERCI.


Ty Coat

Ave
Sont ce tes confrères ?

niaproun
complétement accro
complétement accro

Messages : 3041
Points : 6902
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : région Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  ebe3 le Mar 21 Avr 2015 - 17:59

Fred M a écrit:PS notez , sur le schéma de Meles, la taille des crayons ( à mon avis exageree pour le visuel) : un tres grand "plat" (qui doit etre parfaitement plat, fait à l'ébauchoir, en poussant le tranchant loin de soi) . Ca permet de degauchir à l'oeil cette face plane du crayon avec une arete parallele (situee derriere) ou avec le fil à plomb et eviter ainsi les erreur de parallaxe...

amicalement,
fredM

Fred je me permet une intervention quand je trace un escalier ou une charpente j'ai un crayon spéciale il est composé de 2 crayons collé entre eux
après avoir dégauchi une tranche.



ça me permet d'avoir une mine bien tranchante avec un trais très fin et une mine moins fragile.

ebe3
complétement accro
complétement accro

Messages : 1925
Points : 3842
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 51
Localisation : meurthe et moselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  JoV le Mar 21 Avr 2015 - 18:18

Bonjour à tous,

Merci pour les précisions Vincent, je ne sais pas pourquoi je pensais que c’était une poutre horizontale, pas un montant. En compression évidement c’est différent.
Ce petit sentiment de vexation ne l’a-t-on pas tous eu (plus ou moins régulièrement).

HS : Fred M, moi j’étais plutôt ignées et métam, maintenant explo minière. Fin HS

@+

JoV
posteur Régulier
posteur Régulier

Messages : 120
Points : 186
Date d'inscription : 01/01/2015
Age : 35

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  meles le Mar 21 Avr 2015 - 18:27

Fred M a écrit:bonjour !!

Blaise ton schéma est super... D'ou le sors tu stp ??? peux tu nous mettre le lien ???

Bien sur : http://www.traditionaltimberframe.com/V1_0/index.php?mod=galerie&action=img&id_gal=8&id_img=76
Le site est fouillis, mais il y a de très beaux schémas.

@+

meles
Admin
Admin

Messages : 7232
Points : 14011
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 45
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  oliver67 le Mar 21 Avr 2015 - 20:57

sangten a écrit:tiens, puisque t'en parles si bien, Olivier, ben si t'en apportais un peu de la mirabelle de ton poto, je crois que ça plairait à ceux qui sont sur le terrain, pas vrai Vincent ?
Après le boulot, bien sûr, et sans conduire.


Attends un peu, on parle  d' essence de bois, et tout de suite on dérive sur ce que l' on boit comme essence.
Quoi qu'il en soit, cette mirabelle est un délice qui se partage avec plaisir et bien sûr aussi, comme le dit ce cher Vincent, avec Maude et rations.

Pour en revenir à l' essence, Vincent, aurais tu eu la même démarche avec un chêne?
Car autant l' épicéa est du beurre, autant avec une essence plus dense, je ne pense pas que j'aurai pu avoir la patience requise pour travailler à la mano.

Merci à toi de prendre le temps et de rendre accessible et donc de donner envie à des débutants comme moi cette merveilleuse sensation du travail du bois manuel.

oliver67
complétement accro
complétement accro

Messages : 956
Points : 2064
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 41
Localisation : de l'autre côté des Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  vincent91 le Mar 21 Avr 2015 - 21:34

J'aurais pu utiliser du chêne mais je pense que  c'est plus cher, plus lourd, que les sciages ont plus de défauts et que lorsqu'il commence à être sec il est plutôt dur à travailler à la main, surtout avec les volumes de bois à enlever dans une  mortaise de charpente.

Je n'ai donc pas  envisagé une charpente en chêne,  ça m'a fait peur pour cette  première expérience.

Cela dit Ted Benson semble utiliser principalement le chêne, et pas plus que d' autres bouquins que j'ai pu lire (RoundWood Timber Framing de Ben Law, ainsi qu'un autre bouquin anglais (Brittish) de  charpente traditionnelle dont je ne retrouve plus le titre)  il  ne signale pas  de difficulté  particulière à travailler le chêne.  Et  autrefois on le faisait bien , sans electroportatif  donc c'est possible.


Dernière édition par vincent91 le Lun 3 Oct 2016 - 19:31, édité 2 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1180
Points : 2437
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  tomailya le Mar 21 Avr 2015 - 22:04

Bonsoir

merci vincent pour ce fil magnifiquement monté .
ayant taillé une belle charpente en chene je peux vous garantir que ça n a rien a voir..les poteaux en 20 par 25 cm etait tres lourds a tourner pour la taille et bouger les bous sur epure etait du sport...quant a la mortaiseuse portative j ai cru tout d abord que la chaine etait naze avant de realiser que c etait pas du sapin..

je suis allé faire un tour sur le site de Blaise...je vais y passer un peu de temps je crois...!!

Freu chevillage...je n utilise la tire que sur des grosses pieces pour aider a l assemblage .
Je suis egalement jeune charpentier et donc encore novice avec tant de choses a apprendre et faire...mais meme si la taille de charpente est passionnante,le trait de charpente et le montage sont de gros morceaux...

je fais court car je vous suis depuis mon telephone..dur dur..

tomad,tu resumes assez bien ma position aussi a propos d

tomailya
complétement accro
complétement accro

Messages : 1228
Points : 2421
Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 42
Localisation : hautes alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  tomailya le Mar 21 Avr 2015 - 22:06

Aie...j ai fait au mieux mais c est encore du gloubi boulga...

tomailya
complétement accro
complétement accro

Messages : 1228
Points : 2421
Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 42
Localisation : hautes alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  vincent91 le Mar 21 Avr 2015 - 22:25

Jer poursuis ma présentation ces premiers assemblages qui concernent les montants et les pannes sablieres (les pieces en long qui réunissent les fermes,  en haut des murs)
Voici le tracé des mortaises  dans le montant, cette fois corrects,  en fait on trace simultanément le tenon du haut du montant, qui s'emboîte dans le dessous de l'entrait, et la mortaise de la sabliere. De la sorte aucune erreur n'est possible.
Première étape, recouper le montant à sa longueur exacte, 250 cm. Je tourne autour de la poutre avec la   TA55  

et je termine à la scie à main, il ne reste pas grand chose à couper, (il reste normalement  un carré de  45 mm,  ça valait pas le coup d'acheter une TA75 ou Hitachi 85 mm juste pour ça!...)

Je trace avec le premier gabarit l'emplacement de l'épaulement du tenon du haut, avec l'entrait,  et   l'épaulement  oblique du tenon  de la sablière

avec le deuxième gabarit, celui dont je me suis servi plus haut, je trace l'epaisseur du tenon,sur le bout du montant et les faces latérales  


Je coupe l’épaulement du tenon d'en haut avec la TA:

La précision n'est pas terrible, et je ne comprends pas pourquoi : désormais je ferai ces coupes à la main , là au moins si je les rate,  je comprends pourquoi ( distraction,  printemps , mirabelle... ) Tiens je m'aperçois que je me suis planté , je n'ai pas mis  le premier gabarit pas sur une face de référence... encore un c...rie que je n'avais pas vue . Par la suite, j'ai modifié le marquage de mes pieces , j'ai utilisé des craies grasses (de couleur différente pour chaque ferme) et j'ai tracé des chevrons sur l'angle des faces de reference, c'est plus visible ...


Dernière édition par vincent91 le Mer 22 Avr 2015 - 9:19, édité 1 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1180
Points : 2437
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  passionair le Mar 21 Avr 2015 - 22:53

Bonsoir Vincent

Je suis surpris par le manque de précision de ta TA55, avec un petit rail et les deux serres joints équipés de la poignée de blocage, il faut vraiment insister pour être à coté du trait.
Je remarque également que tu traces avec un stylo, aurait tu perdu tous tes crayons de charpentier...?
Amlt
Philippe

passionair
complétement accro
complétement accro

Messages : 1035
Points : 1859
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 60
Localisation : 77 et 03

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  vincent91 le Mer 22 Avr 2015 - 10:17

Philippe
Le probleme ne vient sûrement pas de la scie qui est de bonne facture (à tous points de vue!)) et n'a pas plus de dix ou quinze heures de service, mais plutôt de mon gabarit. J'ai verifié qu'il est bien d'équerre et et que ses bords sont parallèles (le second bord a été coupé par la scie elle-même en appui sur le premier).
L'imprecision peut venir d'un mauvais plaquage du gabarit sur la piece, à cause d'une arête deformée , des vis avec lesquelles j'ai monté le gabarit qui dépassaient un poil au dessous (je les ai meulées depuis) ou du fait que le guide a pu bouger pendant la coupe.
Evidemment , avec deux serre-joints, on est sûr que le guide ne bougera pas , mais ça triple le temps d'execution d'un greste élémentaire qui sera répété des dizaines de fois. La scie circulaire complique déjà un peu la vie: ne pas la poser n'importe ou, ne pas accrocher le fil, ne pas perdre le gabarit, tout rentrer dare-dare à la première goutte de pluie, alors les serre-joints, des gros en plus, qu'on passe son temps à chercher, à faire tomber, ça ma gonfle. Où est alors l'intérêt de la scie circulaire? La scie à main est plus simple , plus fiable et plus rapide et comporte moins de dangers et de nuisances. En revanche j'ai commencé à utiliser la scie circulaire à main levée et il m'a semblé que la précision était correcte et qu'avec de la pratique on doit frôler la perfection. C'est Fred je crois qui dit plus haut que c'est bien ainsi que travaillent les professionnels. Ca me semble la bonne voie. Un outillage de qualité est utile, mais la bonne pratique c'est de perfectionner son geste, de bien maîtriser son matériel plutôt que d'en sortir toujours davantage. Il faut apprendre à marcher sans béquilles.

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1180
Points : 2437
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  ebe3 le Mer 22 Avr 2015 - 10:25

plus 1 avec Fred quand je fait un peu de charpente la scie circulaire à la volée
est très correct en terme de précision ne pas oublier que c'est de la charpente.

ebe3
complétement accro
complétement accro

Messages : 1925
Points : 3842
Date d'inscription : 19/05/2013
Age : 51
Localisation : meurthe et moselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  passionair le Mer 22 Avr 2015 - 11:41

Bonjour

Je ne peux qu'être d'accord pour ne pas sortir l'artillerie lourde pour écraser un moustique.
Bien sur le faire à la volée est idéal en terme de rapidité, faut-il avoir le geste sur....!
Pour nous bricoleur qui n'allons pas faire des coupes comme ça tous les jours, Festool nous à bien facilité la tache avec cet accessoire.
Vincent je ne parlais pas de gros serres joints, mais de ce système de serrage à une main que je trouve très rapide à mettre en place et qui est pour moi d'une bonne efficacité .



Quoi qu'il en soit, tu as fais un sacré boulot et la recherche du meilleur compromis temps efficacité prend tout son sens dans ton cas.
Merci du partage
Amlt
Philippe

passionair
complétement accro
complétement accro

Messages : 1035
Points : 1859
Date d'inscription : 26/03/2013
Age : 60
Localisation : 77 et 03

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  vincent91 le Mer 22 Avr 2015 - 14:37

Philippe
effectivement il existe des  serre-joints (SJ) rapides, j'en ai de plusieurs types mais les szeuls doint je me servent couramment  sont aussi les moins chers , des serre-joints en tôle peints en rouge dit "Solo speed clamp" (type  legers, rapides, se serrant et desserant  instantanement  d'une seule main.
Attention ,pour ces SJ en tôle,  prenez impérativement le modele Solo ou une copie exacte, parce qu'il yen a en fait deux types qui ne se valent pas:
Il faut prendre ceux  qui ont une gâchette pour les desserrer, ils se serrent et se desserent d'un main, (quand ils sont serrés à bloc, il faut donner un petit coup sur la gâchette pour la débloquer).
Évitez ceux qui n'ont pas de gâchette de desserrage, ils se  desserrent  en tournant la tige de 180°sur son axe, (comme sur les pistolets extrudeurs pour mastic en cartouche)  manœuvre qui nécessite les deux mains et il faut ensuite   remettre la tige en position serrage.  
Le problème de ces SJ en tôle dans la charpente c'est  qu'ils n'ouvrent qu'à 200 mm ce qui est trop juste pour de grosses poutres.  
Je n'aime aucun des modeles  de SJ rapides de Bessey, je les trouve chers, et en plus pas  faciles à utiliser d'une main. J'ai un exemplaire du modele  Bessey Power grip, d'environ 50 cm c'et un Sere-jpint lourd, puissant, mais qui necessite l'usage des deux mains. La poignée rapide ne sert qu'en approche, le serrage proprement dit se fait avec une poignée rotative banale, et le desserrage aussi. On ne peut debloquer la gachette sans desserrer d'abord la poignée de serrage. Conclusion: je ne m'en sert quasiment jamais.  
l'autre modele de SJ rapides Bessey que j'ai c'est un modele léger, coulissant qui se serre avec un levier à came: pour moi il ne vaut rien: serage bien trop faible en force et amplitude, en plus inutilisable sans les deux mains: aucun intérêt pour moi.  J'ai aussi des  Qick-Grip de Irwin, c'est  mieux, ils sont legers, efficaces  et  assez puissants (Bessey semble les avoir les a copié avec son modèle  Single Handle EZS Clamps). Mais leur seul avantage sur les "Solo" est une ouverture plus grande alors que le prix est 4 fois plus elevé.


Dernière édition par vincent91 le Lun 3 Oct 2016 - 19:46, édité 1 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1180
Points : 2437
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  Ty Coat le Mer 22 Avr 2015 - 14:48

niaproun a écrit:
Ty Coat a écrit:Bonjour Vincent et bonjour à tous,

C'est super, j'apprends plein de choses nouvelles, j'adore. Alors MERCI.


Ty Coat

Ave
Sont ce tes confrères ?

Bonjour Niaproun,

Non, hélas, je ne peux me prévaloir d'être leur confrére! Tu me les fais découvrir, ils sont à 50 km de chez moi. Et je ne les connais pas.
Bien vu tout de même Very Happy

Ty Coat
complétement accro
complétement accro

Messages : 1186
Points : 2106
Date d'inscription : 20/08/2014
Age : 66
Localisation : Plounevez-Lochrist

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  vincent91 le Mer 22 Avr 2015 - 15:23

Je poursuis l'usinage de la mortaise du montant recevant le tenon épaulé de la sablière
Comme précédemment j'ai fait une dégrossissage de la mortaise à la mèche de 32 mm puis enlevé les interstices au ciseau à bois. Ici, j'utilise le "Swann Neck", le (ciseau) col de cygne pour parer le fond de la mortaise.
Je l'ai dit, je n''ai pas trouvé que ce ciseau  d'une utilité flagrante, s'agissant d'un mortaise de 200x200x45 mm , des proportions très accessibles au ciseau de charpente que j'utilise .
J'ai utilisé aussi  le "corner chisel" le ciseau à tirer dans les coins. Il  fonctionne bien mais là encore  pas spécialement mieux que le ciseau de charpente.

Une fois la mortaise terminée, je la vérifie   avec une pièce d'essai. Ce n'est pas  une mauvaise technique, la pièce d'essai étant  plus maniable que la poutre sablière tout  entière mais néanmoins c'est un peu long et pas vraiment nécessaire : de toute façon  il faut bien  assembler en  vrai,  "en  live" diraient les djeunz, pour percer  les  trous des chevilles, je n'ai donc pas fait d'autres pièces d'essai.
.

On va maintenant faire l' épaulement oblique.il faut donc enlever du bois autour de l'entrée de mortaise . Je donne  une série de traits de scie,  pour limiter le risque d’éclats  lorsque je vais faire sauter cette partie au ciseau. J'utilise la scie à main, pas la scie circulaire (où il me faudrait  régler la profondeur un peu au  pifomètre à chaque trait de scie).


on fait ensuite sauter le bois à enlever, rien de bien sorcier, je n'ai pas de trait e repère sur le coté intérieur de la mortaise, alors j'utilise le coté du ciseau comme règle pour vérifier que je n'en enlève pas trop.

Il ne reste plus ensuite qu'à terminer le tenon situé au dessus de cette  mortaise, mais vous connaissez ça par cœur:

Ensuite le deuxième côté du tenon:

le fil du bois se révélant  irrégulier  je donne là aussi quelques coups de scie supplémentaires  pour éviter que des éclats fâcheux se produisent

une fois terminé je contrôle avec l'équerre à combinaison.

Le problème  c'est que  la zone d'appui de l'équerre est insuffisante pour atteindre  le bout du tenon: je me suis fait un petit outil, un bout de bois raboté,  percé pour y insérer  un crayon dont le dépassement est réglable. Sa longueur fournit un bon appui, non seulement il visualise, mais il marque  les portions de tenon en relief  qu'il ne reste qu'à retoucher électivement.  
Là malheureusement je n'arrive plus à retrouver les photos où je m'en sers, je les aies vues ce matin, impossible de les retrouver. J'avais mis un stylo-bille à la place du crayon, la bille est en carbure, c'est plus costaud  qu'une mine de crayon...


Dernière édition par vincent91 le Lun 3 Oct 2016 - 20:06, édité 3 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1180
Points : 2437
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  Rémi(de la Montagne Noire le Mer 22 Avr 2015 - 15:53

Bonjour Vincent. Beau travail, merci pour les images et explications! Au sujet du "corner chisel", saurais-tu me ( nous ) dire comment ça s' affûte?

Rémi(de la Montagne Noire
complétement accro
complétement accro

Messages : 1450
Points : 3192
Date d'inscription : 28/04/2012
Age : 61
Localisation : Aude

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  Vincent 38 le Mer 22 Avr 2015 - 16:52

j'admire en silence.
bravo et merci pour le partage,

amicalement,

Vincent

Vincent 38
complétement accro
complétement accro

Messages : 1327
Points : 2120
Date d'inscription : 10/04/2014
Age : 53
Localisation : Isere ( Nord)

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  vincent91 le Mer 22 Avr 2015 - 17:02

Remi,
J'ai eu beaucoup de mal à affuter ce ciseau, encore cet affûtage n'est -il pas parfait.

J'ai lu mal de livres sur l'affûtage ( Bruno Meyer, Koch, Lie-Nielsen, Leonard Lee...) aucun ne parle de ce ciseau. Le seul qui en parle est l' excellent livre de Ron Hock,  The Perfect Edge  (Ed Popular Woodworking) . Or ce qu'il dit ne colle pas avec mon cas: il dit que  dans son expérience les  "corner chisels" sont faits dans un acier relativement tendre, ce permet de les degrossir les biseaux à la lime. Ce n'est pas du tout ce que je constate: sur le mien l'acier  est   dur comme du chicotin, il n'est pas entamé par  la lime glisse dessus comme un pet sur une toile cirée . Or ces biseaux sont difficilement accesible avec la meule car il sont du côté rentrant du dièdre. J'ai fabriqué  des  limes abrasives spéciales (une règle de bois dur rabotée avec un angle saillant d'environ 70- 80° environ, avec du papier abrasif de différents grains collés dessus (Du grain 8O au grain 2000). Le résultat est correct, pas transcendant:  ça coupe bien, mais la régularité des biseaux et du tranchant laisse à désirer. Ce type de ciseau est plus difficile à affuter  qu'un burin en V de sculpteur, qui a le même genre de forme dièdre, mais dont les biseaux sont du côté extérieur du dièdre, permettant l'emploi de la Tormek ainsi que d'un guide.  

Merci pour vos encouragements,  mais point trop n'en faut , déjà que je suis  bavard, si vous me faites enfler la  tête comme une coucourde,  je vais pisser de la copie  comme une vache sous Lasilix, vous risquez la noyade!


Dernière édition par vincent91 le Lun 3 Oct 2016 - 20:04, édité 7 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1180
Points : 2437
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  niaproun le Mer 22 Avr 2015 - 17:14

Ave
Dans Le guide de l'aiguiseur intempestif il y a pas mal de bibliographie  sur l'affutage, en anglais , mais cela ne devrait pas te géner

niaproun
complétement accro
complétement accro

Messages : 3041
Points : 6902
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : région Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  desmo 38 le Mer 22 Avr 2015 - 17:45

Bonjour Vincent,

Je suis également cette réalisation en silence, très détaillé en explications, certains ne me contrediront pas je pense!! Very Happy

Cyril

desmo 38
complétement accro
complétement accro

Messages : 1595
Points : 3497
Date d'inscription : 03/02/2012
Age : 45
Localisation : Isére

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  vincent91 le Dim 3 Mai 2015 - 20:16

Je reprends mon topo après deux semaines.   J'ai perdu des photos mais bon je vais commencer par le chevillage du montant avec la sablière (assemblage à tenon et mortaise épaulés
Là j'ai fait un chevillage à tire, que je n'ai plus utilisé par la suite. En pratique je perce d'abord les trous dans la mortaise, puis je ré-assemble et je marque sur le le tenon le point ou débouche le perçage  de la mortaise, puis je perce le tenon en décalant le point de perçage en direction de la base du tenon (de 4 mm dans le cas de cest assemblage) .Ce décalage fait que l'enfoncement de la cheville va "tirer"  sur le tenon en l'enfonçant plus profondément dans sa mortaise.  Malheureusement je ne peux pas vous le montrer, ce sont juste les clichés que je ne retrouve pas...
Voici en tous cas ma façon de percer la mortaise:


Les deux  points de perçage sont repérés par la mesure :   3 cm de l'épaulement  et 4 cm de chacun des  cotés si je me souviens bien. J'utilise un miroir en plastique percé ( un vieux CD peut jouer ce rôle)   pour vérifier que la mèche est  perpendiculaire à la surface à percer: si elle ne l'est pas, la mèche et son reflet  ne sont pas alignés: sur la première photo,  l'alignement n'est pas bon, sur la seconde on voit  il est meilleur.
Après perçage du tenon et de la mortaise puis du tenon (rapidement j'ai percé" les deux ensemble, en maintenant si nécessaire le tenon enfoncé  à fond  avec une sangle à cliquet ou un serre-joint), je mets en place les chevilles provisoire en fer (qui sont plus faciles à retirer, je l'ai dit que  des chevilles en bois)

Il faut ensuite mettre en place les liens de  contreventements, c'est à dire les bouts de bois obliques mis dans les angles de la charpente et qui empêchent  celle-ci de se replier en portefeuille au premier coup de vent, ce qui serait ennuyeux. Il faut beaucoup de précision pour les faire,  le  bouquin de Tedd  Benson  insiste beaucoup la dessus, citant  un vieux charpentier :
"N'importe quel idiot est capable d'assembler un tenon et une mortaise  mais seul un charpentier averti peut faire  les liens (knee braces)convenables ".    Ça m'a beaucoup stressé ce truc là, d'autant que  j'avais pu vérifier la totale exactitude de la la première partie de l'affirmation: mes tenons et mortaises s'assemblaient parfaitement.  A quoi  Benson ajoute  pour sa part   "un lien présentant une erreur de longueur d'une fraction de pouce ( deux ou trois mm) peut mettre toute une  charpente hors d'équerre".
Frappé de stupeur et tremblements,  je me suis donc appliqué tant que j'ai pu.
Mon  lien mesure 848 mm précis (longueur obtenue par le théorème de Pythagore et la calculette  c'est  l’hypoténuse d'un triangle isocèle droit de 60 cm de coté, longueur qui me semblait adéquate.  Je mesure cette longueur avec soin au réglet



Je trace les épaulements du tenon avec une équerre à 45° (avec la précision maxima  possible )

puis le tenon lui même  avec un gabarit

Un tracé au gabarit est moins précis qu'un tracé en reportant des mesure avec  règle-équerre-compas,  mais là seule une précision relative suffit.  Les trous dans le gabarit permettent  l'aligner avec l’épaulement qu'on vient de tracer.


Dernière édition par vincent91 le Lun 3 Oct 2016 - 20:08, édité 1 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1180
Points : 2437
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  vincent91 le Dim 3 Mai 2015 - 21:40

D'autres trous carrés dans le gabarit permettent de tracer l’épaisseur du tenon.

le tracé est reproduit à l'autre extrémité , après quoi on passe à la coupe des tenons.
Les épaulements exigent de la précision,  je les fais donc à la scie à main.


Voila qui est fait
Noter que le tenon est à gauche sur la photo, l’épaulement du coté droit, ma coupe est donc correcte, elle  laisse le  trait sur la pièce.
Pour couper les autre faces du tenon, je me suis servi de la scie à ruban, la pièce étant assez petite pour être manipulée sur  cette scie et la précision requise  étant relative (la encore c'est l'épaulement ainsi que l'une des   faces adjacentes  qui doivent être précis , ce sont les surfaces d'appui qui bloquent en compression les mouvements des pièces tenon-mortaises  et les chevilles qui le feront en traction,  le reste n'est que du guidage...)
La coupe des bouts est simple, mais nécessite de la précision, ce sont là  les surfaces d'appui du tenon:



La coupe des joues du tenon est un peu plus "sioux", il faut tenir  la pièce à 45° :

le procédé est  rapide,  un peu rustique peut-être,  mais là,  une  précision relative suffit il suffit que le tenon rentre et n'ai pas trop de jeu.
Les deux tenons étant coupés,  la pièce est présentée sur les pièces qu'elle doit réunir (l'équerrage des pièces,   montant et sablière a bien sû été vérifié avant la pose des  chevilles)

Je ne prends pas de mesure: c'est la pièce réalisée qui sert de base au tracé des mortaises, et non  la mesure théorique ( ici 600 mm pour le côté du triangle d'hypothenuse 848mm)

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1180
Points : 2437
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  Ugo le Dim 3 Mai 2015 - 23:45

Superbe, c'est un régal pour les yeux !

Ugo
complétement accro
complétement accro

Messages : 1088
Points : 2219
Date d'inscription : 22/12/2012
Localisation : Doubs

Revenir en haut Aller en bas

Re: construction d'un abri en charpente

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 14:47


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 13 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6 ... 11, 12, 13  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum