gomme laque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

gomme laque

Message  mustang le Mar 14 Mai 2013 - 22:40

Je sais que l'ont peux faire son propre verni sois même à partir de gomme laque qui peux me renseigner et me donner des conseils pour la réalisation de ce verni,par avance merci

mustang
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 18
Points : 41
Date d'inscription : 13/05/2013
Age : 61
Localisation : La Crèche département des Deux Sèvres

http://mustangfigurine.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: gomme laque

Message  niaproun le Mar 14 Mai 2013 - 23:04

Ave
Pour mon expérience. je dissous la gomme laque (blonde) dans de l'alcool, l'ennui c'est que que je régle la quantité à l'oeil c'est à dire à la consistance de la solution.
Je vais voir sur mes recettes si je trouve des précisions pondérales.
Il existe deux gomme laque, la blonde et la blanche ou décirée qui respacte mieux les bois clairs, pour un usage courant l'alcool à bruler fonctionne, pour un résultat optimum il faut de l'alcool dit à vernir non dénaturé.
Ensuite la technique pour le vernis au tampon c'est un truc sur plusieurs années, je ne maitrise pas totalement je recherche un lien et je te le passe.

niaproun
complétement accro
complétement accro

Messages : 3041
Points : 6902
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : région Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: gomme laque

Message  niaproun le Mar 14 Mai 2013 - 23:11

Ave
Ce que je connais de mieux sur la question.
http://www.milburnguitars.com/fpbannerframes.html
Ils font le tour des problèmes, toutes les recettes.
Pour le tour de main il faut du temps et des essais.
Un trucs les plus "poilus" à bien faire, vernir on peut toujours réussir demande du temps.

niaproun
complétement accro
complétement accro

Messages : 3041
Points : 6902
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : région Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: gomme laque

Message  gilou le Mar 14 Mai 2013 - 23:41

bonsoir mustang,

Pour fabriquer ton vernis au tampon à base de gomme laque voici la recette qu'un ami marqueteur m'a donné :
Recette pour 1 litre de vernis:
Tu verses 200 g de gomme laque dans 1 litre d’alcool à 95°. Bien mélanger et laisser décanter 12 heures.
Quand toutes les paillettes de gomme laque sont dissoutes, tu filtres le tout et puis tu le mets dans un bocal hermétiquement fermé.
Ton vernis est prêt à l’emploi.
Bien agiter avant emploi.

Bonne préparation
Amicalement
gilou

gilou
très actif
très actif

Messages : 246
Points : 634
Date d'inscription : 03/05/2012
Age : 62
Localisation : pays de loire, les Mauges 49 FRANCE

Revenir en haut Aller en bas

Re: gomme laque

Message  mustang le Mer 15 Mai 2013 - 0:59

merci les amis pour vos précieux conseils je prend note, et je vais faire le teste, petite question en plus ... peut on teinter ce vernis ? le rendre plus foncer ou plus clair selon le colorie que l'on veux obtenir?

mustang
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 18
Points : 41
Date d'inscription : 13/05/2013
Age : 61
Localisation : La Crèche département des Deux Sèvres

http://mustangfigurine.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: gomme laque

Message  AlainB le Mer 15 Mai 2013 - 3:00

Chacun a ses propres recettes, mais en gros c'est toujours le même principe de base.

Ce premier lien donne la démarche :
http://telephoniste.free.fr/restauration/VernisTampon/

Illustration en vidéo
http://www.youtube.com/watch?v=d5G35VV5Kjc
http://www.youtube.com/watch?v=1Ifjrtfwb_A
http://www.youtube.com/watch?v=z3WZDWHDwLo

AlainB
posteur Régulier
posteur Régulier

Messages : 107
Points : 207
Date d'inscription : 02/04/2013
Age : 72
Localisation : Poitou Charente

Revenir en haut Aller en bas

Re: gomme laque

Message  AlainB le Mer 15 Mai 2013 - 3:15

mustang a écrit:merci les amis pour vos précieux conseils je prend note, et je vais faire le teste, petite question en plus ... peut on teinter ce vernis ? le rendre plus foncer ou plus clair selon le colorie que l'on veux obtenir?
Il est préférable de teinter AVANT, lorsque le bois est nu. La teinture va imprégner le bois en profondeur, alors que si c'est seulement le vernis qui est teinté la "couleur" restera davantage en surface, mais c'est possible avec des teintures à l'alcool.
Dans tous les cas, les teinture à l'alcool sont de meilleure qualité que les teinture à l'eau (type Brou de noix).
Après la teinture, il faut procéder à un léger ponçage (grain 400 ou 600 de préférence) car les fibre du bois sont ressorties sous l'effet de l'humidité.

Avant le passage du vernis ne pas oublier l'étape bouche pores.
La surface doit être absolument lisse pour obtenir un effet de brillance. Pour ma part, je refais un ponçage au grain 600 après le bouche pores.

AlainB
posteur Régulier
posteur Régulier

Messages : 107
Points : 207
Date d'inscription : 02/04/2013
Age : 72
Localisation : Poitou Charente

Revenir en haut Aller en bas

Re: gomme laque

Message  niaproun le Mer 15 Mai 2013 - 8:14

Ave
Hier soir je ne pouvais pas écrire, "je mets de l'alcool à vernir dans ma bouteille jusqu'au trait et je mets deux pots de yaourt de gomme", ce n'était pas informatif.
En fait cela représente 250gr/l.
Situ veux des précisions, mais à l'ancienne c'est à dire" pas précises" comme d'hab il y a un bouquin, le "Coutrait" genre vieil ébeniste qui dit tout mais sans que tu puisses vraiment compter dessus.
Les vernis commencent à 125gr/l dit demi vernis pour les fonds et apprets et jusqu' 300gr/l dit vernis tourneur. Ils peuvent le passer au pinceau sur une piéce en rotation (à quelle vitesse .... une certaine vitesse Very Happy ) si c'est trop liquide ou rapide tu vernis l'atelier et pas la piéce.
Pour les colorations du vernis il donne quelques pistes, l'aspect change si c'est la piéce ou le vernis qui porte une teinte.
Je préfére la gomme blanche décirée qui garde clairs les beaux bois.
Pour aviver les veinures il passe une huile avant de vernir, là encore les secrets sont à peine expliqués.
Et pour des résultats constants il recommande de prendre un vernis gomme laque tout pret de marque afin de conserver un aspect reproductible.
En fait le plus difficile et ici encore plus qu'ailleurs (Dieu que les anciens étaient ch...!! ) tu te feras ton expérience, je redis ça pour éviter que tu te décourage.

niaproun
complétement accro
complétement accro

Messages : 3041
Points : 6902
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : région Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: gomme laque

Message  niaproun le Mer 15 Mai 2013 - 8:18

J'ai remis la main sur le bouquin
Les secrets du vernissage et du laquage du bois
JP Coutrait
Éditions Charles Moreau

Pas d'indication d'année mais années 50
et pas d'ISBN

niaproun
complétement accro
complétement accro

Messages : 3041
Points : 6902
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : région Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: gomme laque

Message  vincent91 le Mer 15 Mai 2013 - 9:18

Le Coutrait est quand même très daté et assez archaïque. C'est un petit ouvrage pas cher et qui peit servir de repère mais c'est plus un aide memoire pour gens de metier qu'un manuel pour debuter. Il manque de synthèses, d' explications rationnelles physico-chimiques, de liste de produits et de fournisseurs actualisés (parce que le benjouin ou la sandaraque... )

C'est un peu plus moderne que le traité de Watin( vernisseur du Roi) mais à peine!

En gros voila ce que je dirais à un debutant en vernissage qui s'interesse aux gommes laques:

La gomme laque (ou shellac) est une gomme végétale.
Il en existe plusieurs variétés selon la couleur (orangée ou incolore) ou selon la ppresence de residus cireux (à eviter comme osu-couche sous couche pour d'aitres finitions.
Son solvant exclusif est l'alcool si possible à 95-100°, alcool à brûler (methylique) ou mieux alcool à vernir, qui doit être un alcool ethylique industriel pur. La concentration (designées par le mot "cut" en anglais ) de la solution de base est est d'environ 250 g de copeaux de gomme laque par litre d'alcool, mais ce n'est qu'indicatif : il faut ajuster la concentration par ajout d'alcool en fonction de l'emploi et de l'évaporation.
la gomme laque sèche mais ne polymérise pas, contrairement aux autres vernis, comme l'huile de lin ou le polyurethane par exemple. Elle reste toujours soluble dans l'alcool et sensible à l'eau et de ce fait fragile, ne convenant pas pour une finition soumise à l'humidité, ne serait-ce que celle des mains.
En revanche elle permet des resultats de qualité inegalée, mettant en valeur le bois par sa trasparence et sa finesse , capable aussi bien d'un poli miroir que d'un aspect satiné ou même rustique selon le degré de finition et le temps passé. .
Elle est très souple d'emploi et s'applique de multiples façons:

1-En "Wash-coat" , c'est à dire sous-couche diluées à l'alcool. C'est un usage que j'ai trouvé bien décrit uniquement chez deses auteurs anglophones mais qui est implicite pour les vernisseurs français car elle peut constituer une couche primaire d'accrochage de toute finition, soit la gomme-laque elle-même, soit d' autre nature. Elle regularise la prise des teintures, limitant les irregularités de teinte (notamment les vilaines taches ou "blotching" dues à l'absorbsion massive de teinture dans les zones de bois de bout). Elle permet de fixer les poidres utilisées comme bouche ( poudre de ponce , "pumice" en anglais) , de durcir le bois avant ponçage, et constitue une base d'accrochage compatible avec tous les types des finitions.

2- Au pinceau : technique un peu rustique, très utilisées en finition de lutherie, sculpture,petits objets , en fait tous les objets ou parties de meubles qui ne sont pas de suface unie et sans obstacle qui permette une finition au tampon.

3- Avec un linge . Dans la forme la plus achevée, c'est ce qu'on appelle le vernis au tampon: l'application avec un lige fin de couches fines multiples fondues entre elles. Le linge est une etoffe fine lin ou de coton (l'ideal: vieux T-shirt serrée autout d'une boule de textile absorbant (meche de coton, , vieille laine, compresse...) . Les anglophones, pudibonds, banissent le terme de "tampon" qui s'est specialisé chez eux pour designer les tampons periodiques.... Le vernis au tampon s'appellent donc le "French Polish" et le tampon lui-même "cloth pad" ou "muneca" ( terme apparemment espagnol que je decouvre ici)

Ce qu'il faut surtout retenir du vernis au tampon c'est que c'est une technique qui demande un coup de main donc un peu de temps et de pratique, mais qui est tout à fait accessible au profane .
On obtient très vite des resultats interessants, ameliorables en poursuivant le processus, et reversibles quand on n'est pas satisfait: ça se dissous ou se racle très facilement. C'est vrai que le grand, l'inégalable vernis miroir de professionnel est un art plein de subtilités auquel on ne parvient qu'avec du temps temps. Mais le coup de main de depart est vite pris . Il faut avoir le bon tampon, la bonne charge de vernis, la bonne dilution (ajout d'alcool sur le tampon, dès que le vernis est trop epais, et "corde", c'est à dire qu'il fait des trainées épaisses), la bonne glisse (par ajout d'une goutte d'huile) et enfin le bon mouvement. Le mouvement de base decrit une succession ininterrompue de chiffres 8 qui se recouvrent sans jamais s'interrompre, et sans repasser au même endroit avant que la couche précédente ne soit sèche.

Personnellement je n'ai jamais atteint un niveau professionnel en matière de vernis au tampon, il ya des trucs comme l'éclaircissage à l'alcool que je n'ai pas eu la patience de maitriser dans la finition ultime. Mais pour la plupart des objets, mes resultats imparfaits sont dejà meilleurs qu'avec tout autre vernis!

Je trouve que les articles que ces luthiers americains Orville et Robert Milburn ont mis sur leur site sont tout à fait remarquables, clairs, didactiques, utiles,
Il ya eu une bonne mise au point en français, un numero special de la revue Bois Plus, écrit par un ebeniste et formateur savoyard Patrice Messin ( j'espère que je n'écorche pas son nom car je ne retrouve plus ce numero )
Mais la plupart des articles en français que j'ai lus étaient minables, obscurs , compliqués, oeuvres d'artisans dont le seul but semblait être de decourager le lecteur de se lancer et de plutôt faire confiance aux professionels.


Vincent


Dernière édition par vincent91 le Jeu 16 Mai 2013 - 19:27, édité 5 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: gomme laque

Message  niaproun le Mer 15 Mai 2013 - 12:26

Ave
Vincent on est bien d'accord il n'y a pas grand chose de récent est utilisable facilement en français.
Les meilleurs connaisseurs de la gomme laque ne sont plus, à mon sens, les ébénistes ùais les luthiers, en effet le vernis des instruments participe au son et ils ont fortement travaillé le sujet (trop pour mon usage).
Une bonne synthése à été faite par les freres Robert et Milton Orville
http://www.milburnguitars.com/fpbannerframes.html
Tu pourras la lire dans le texte
Une bonne traduction se trouve ici
Ainsi que des liens intéressants
Ici également
Après c'est vrai il faut pratiquer et rater pour trouver le bon coup de main et c'est plus long que compliqué

niaproun
complétement accro
complétement accro

Messages : 3041
Points : 6902
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : région Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: gomme laque

Message  mustang le Jeu 16 Mai 2013 - 0:35

je vous remercie tous et avec tout ces enseignement si je n'arrive pas à faire un verni c'est que je suis nul

mustang
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 18
Points : 41
Date d'inscription : 13/05/2013
Age : 61
Localisation : La Crèche département des Deux Sèvres

http://mustangfigurine.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: gomme laque

Message  vincent91 le Jeu 16 Mai 2013 - 11:42

J'ai édité mon baratin ci-dessus: d'abord parce que c'était du charabia et ensuite, pour tenir compte des posts de niaproum, AlainB , et gilou, qui donnent des precisions et des references
Mon nouveau texte n'est malheureusement pas plus court mais peut-être plus comprehensible.

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: gomme laque

Message  niaproun le Jeu 16 Mai 2013 - 13:59

Ave
Tout à fait
Le vernis au tampon même passé par un profane comme moi reste quand même plus sympa qu'une mauvaise couche de truc synthétique.
Et comme on voit sans arrêt des vernis superbes sur de la lutherie ou de l'ébénisterie cela rest un domaine ou on a toujours la possibilté de se perfectionner. Il est quasi impossible de se dire que l'on obtenu le meilleur, ça rend très modeste et évite l'auto satisfaction.
Ensuite reste à savoir à quel moment on pense devoir s'arreter, on n'est pas des pros on n'a pas d'obligations de résultat autre que celles que l'on se fixe soi-même

niaproun
complétement accro
complétement accro

Messages : 3041
Points : 6902
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : région Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: gomme laque

Message  J-Max.fr le Jeu 16 Mai 2013 - 15:10

Bonjour,

Ma modeste expérience sur la question :
-maximum 30g de gomme laque pour 100ml d'alcool = un vernis dur.
-diluer d'avantage selon application, jusqu'à 10g/100ml.

Préférer la gomme laque en poudre, sinon réduire en poudre avant de mélanger.
La première miction doit être secouée régulièrement.

On peut utiliser d'autres solvants que l'alcool à vernir.
Ce dernier sèche quasi instantanément, ce qui peut être un avantage comme un inconvénient.
Pour ma part, j'ai noté de meilleurs résultats et un plus grand confort d'application
en utilisant de l'Isopropanol, qui sèche un peu moins vite.
Sinon,pour un temps ouvert encore plus court, certains utilisent de l'Ethanol.
Bon, je n'ai pas tout testé, mais avec ces trois là, vous avez le plus rapide, l'intermédiaire et le plus long.
Quoi qu'il en soit, même avec de l'isopropanol, la gomme laque est de loin
le mode de protection du bois le plus rapide.

Comme la gomme laque ne polymérise jamais, on peut la passer au pistolet,
et le nettoyage du matériel est relativement aisé.

La gomme laque n'a pas d'équivalent pour révéler un bois et lui apporter relief et profondeur.
C'est une finition fragile et périssable, par contre, comme une cire, elle est réversible
et il est facile de retoucher et revernir, sans travaux fastidieux.

Niveau application, ce qu'il faut retenir, c'est que plus les couches sont fines,
meilleur sera le résultat, et qu'il est inutile de poncer entre chaque couche.
Ma méthode au tampon est la suivante :
- préparer plusieurs tampons (on peut le faire plusieurs jours à l'avance)
- les imprégner dans la gomme laque
- les mettre à sécher, puis les stocker dans un bocal
- préparer le support et boucher les pores (fondur ou traditionnel à la poudre)
- au vernissage, prendre un tampon chargé sec
- mettre quelques goutes d'huile de lin
- tremper dans l'alcool pur (Isopropanol en ce qui me concerne)
- utiliser un éclairage rasant pour apprécier l'application et le séchage
- appliquer en couches fines (plus le travail avance, plus la gomme laque est diluée, donc fine)
- plus le mouvement est rapide, plus la couche est fine
- je fais des mouvements rectilignes dans le sens du fil et non des cercles (on m'a montré comme ça)
- réaliser autant de couches que nécessaire, jusqu'à obtenir l'effet de profondeur désiré
(en fait, même débutants, travaillez votre vernis jusqu'à ce qu'il vous convienne)
- laisser durcir 48h
- lustrer à la laine d'acier pour un effet satiné ou avec un polish à base d'huile pour un brillant de folie.

Il existe plusieurs teintes de gomme laque, pour ma part, je prends toujours la plus claire et dé-cirée.
Comme l'a suggéré mon éminent camarade, le bois se teinte avant la finition.
A moins d'aimer un rendu classique (ou restaurer des meubles anciens),
les gomme laques traditionnelles ambrées à rouge sont un peu surannées.
Par ailleurs, plus on multiplie les couches, plus ça fonce. C'est souvent dommage.

Enfin, un dernier truc, la gomme laque (dé-cirée) est idéale pour faire la jonction
entre deux types de finition incompatibles ou délicates : huile/polyuréthane ; huile/cire...
Laisser sécher 48-72h la première finition, passer au moins deux couches de gomme laque,
laisser durcir 48h, puis passer à la finition suivante.

Avec la gomme laque, comme avec la plupart des finitions, les meilleurs résultats s'obtiennent :
en prenant tout le soin possible à la préparation du support, dépoussiérage compris,
et en étant rigoureux et méthodique dans la réalisation.

Voila, c'est à peu près tout ce que je peux dire sur la question. Désolé pour le pavé Rolling Eyes Embarassed

++JM

J-Max.fr
complétement accro
complétement accro

Messages : 3379
Points : 8651
Date d'inscription : 25/04/2012
Localisation : Breizh

http://www.j-max.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: gomme laque

Message  niaproun le Jeu 16 Mai 2013 - 18:43

Ave
Un petit truc que je ne rapelle pas avoir vu sur les liens que j'ai donné, alors au cas où.
la dissolution de la gomme laque dans l'alcool est rapide, mais les paillettes ont la facheuse manie de de mettre en boule et de faire un amas qui lui met un certain temps à se dissoudre. Ajoutez deux trois billes de verre dans le bocal, ensuite évitez de secouer comme un fou sinon il pourrait se former des éclats de verre, remuez en rond et avec délicatesse Very Happy

niaproun
complétement accro
complétement accro

Messages : 3041
Points : 6902
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : région Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: gomme laque

Message  vincent91 le Jeu 16 Mai 2013 - 19:35

J-Max,
ton "pave" était très bien, plus pratique et plus court que le mien !

Je constate que ceux qui ont taté de cette technique en sont tous assez mordus, même si, comme le confirme niaproum, il ya tous les degrés de fintion possibles avant le poli professionnel parfait, et ces degrés intermediaires sont dejà souvent de très jolis vernis...qu'on peut d'ailleurs compléter ultérieurement.

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: gomme laque

Message  vincent91 le Jeu 16 Mai 2013 - 20:02

Exact niaproum, personne n'avait dit ça et c'est un truc important.
Personellement je mets une seule bille et j'utilise un flacon de 500 ml en plastique épais ( flacon d'eau distillée sterile servant aux pansements, recuperé par une amie infirmière). Comme ça pas de risque de casse.

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: gomme laque

Message  J-Max.fr le Jeu 16 Mai 2013 - 22:30

Bonsoir,

Tiens, tant que j'y pense et puisqu'on est dans le sujet,
voici un moyen simple de faire un bon mixeur pour gomme laque ou autre :



J'ai tout ce qui faut à la maison pour le réaliser, sauf le temps, comme toujours... Rolling Eyes

++JM

J-Max.fr
complétement accro
complétement accro

Messages : 3379
Points : 8651
Date d'inscription : 25/04/2012
Localisation : Breizh

http://www.j-max.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: gomme laque

Message  vincent91 le Ven 17 Mai 2013 - 7:23

J-Max
Voilà une video très bien faite sur un bricolage astucieux utilisant des composants electroniques de recup ou duisponibles au detail à coût moderé. En plus je comprends tout au topo, ce gars doit être instituteur ou prof, il articile si clairement que je comprends tout ( d'habitude pour l'anglais je comprends bien, à force de lire des revues, mais à l'oral, qu'est ce que je rame! )
Jusqu'à present jutilisais un mixeur (batteur à oeufs ) et je chauffais l'alcool (dans un bain marie hors du feu), mais malgré tout comme dit ce gars il faut s'y reprendre à plusieurs fois et c'est long. J'hesite cependant à faire ce bricolage qui prends du temps : même si j'utilise deux solutions differentes de gomme laque ( fine orange et de astra, qui est transparente et je crois decirée, ces solutions se conservent environ un an. Mais j'ai pris note des composants et je garde ça dans mes tablettes.

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: gomme laque

Message  niaproun le Ven 17 Mai 2013 - 7:36

Ave
Pour moi qui dispose d'un agitateur magnétique chauffant en plus (récup de labo) qui me sert pour mes soupes photographiques je n'envisage pas de l'utiliser pour la gomme.
Dans cette activité éminement manuelle qui à pour moi le même effet zen que le rabotage manuel pour certains, cela serait incongru. Pour vernir, un des ingrédients nécessaire est la patience, savoir respecter le temps, le sien et celui de la matière, et la préparation fait partie du procédé donc je trouve cela un bon bricolage mais pas pour cet usage.
Bonne journée

niaproun
complétement accro
complétement accro

Messages : 3041
Points : 6902
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : région Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: gomme laque

Message  AlainB le Ven 17 Mai 2013 - 11:29

Bonjour,
Je n'ai jamais eu de difficulté pour le mélange alcool/paillettes.
Il faut compter au moins 24 h, et chaque fois que je passe devant le bocal je l'agite un peu.
J'en ai fait un cette nuit (vers 1h du mat) et il sera pratiquement prêt à l'usage ce soir, il ne reste qu'un tout petit dépôt au fond du bocal.
Je l'ai mis dans mon bureau à portée de main et entre 2 tâches, je l'agite un petit coup et c'est tout.

AlainB
posteur Régulier
posteur Régulier

Messages : 107
Points : 207
Date d'inscription : 02/04/2013
Age : 72
Localisation : Poitou Charente

Revenir en haut Aller en bas

quelques compléments sur l'utilisation du vernis gomme laque

Message  domino le Ven 17 Mai 2013 - 12:26

Bonjour à tous,
Beaucoup de choses ont été dites sur le vernis gomme laque, et j'apporte une modeste contribution à la communauté :
Pour une meilleure dilution de la gomme laque dans l'alcool, on peut coucher sa bouteille sur un radiateur en hiver, ou la mettre au soleil l'été, en la tournant de temps en temps.
Si on veut une belle finition, même sans faire un vernis au tampon traditionnel, on doit faire au préalable un rempli de la surface à vernir, avec de la ponce, ce qui a pour effet à la fois de boucher réellement les pores du bois, et de le polir finement.
Ce qui est important pour le vernissage, c'est le temps. Il faut laisser le vernis tirer entre les passages. Et plus on fait de passages, plus il faut attendre entre les passages.
Si on ajoute de l'huile sur un tampon, il faudra le faire le plus tard possible, et toujours l'enlever après. C'est le role de l'éclaircissage. Si on ne le fait pas, l'huile aura tendance à apparaitre un peu plus tard sous forme d'auréole ou de nuage.
Le vernis gomme laque sert aussi à isoler une surface. Par exemple, il se peut qu'il y ait un problème de couleur sur une surface. Dans ce cas, je passe un peu de vernis gomme laque, puis je maquille l'endroit concerné (souvent en plusieurs fois), avant de repasser du vernis.

A bientôt

dominique

domino
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 6
Points : 16
Date d'inscription : 08/03/2013
Age : 63
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: gomme laque

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:16


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum