rabot n°5 Record

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

rabot n°5 Record

Message  bilou(te) le Sam 21 Sep 2013 - 16:42

Bonjour à tous

Après quelques temps à lire ce forum (et quelques autres, mais chut), ainsi que des livres de menuiserie, je suis tombé sur un article traitant de la restauration de rabots.
En plein milieu de la saison des foire-à-tout, l'occasion était trop belle de regarder pour en trouver un à bas prix.
C'est donc parti, quête d'un rabot, n°4 ou n°5 (polyvalent d'après ce que j'ai pu lire), avec de préférence des indices d'âge ancien (poignées bois, notamment), et voilà que je suis tombé sur un vieux record qui semblait sorti d'un bateau naufragé depuis quelques temps :

bon, là, on voit bien qu'il y a un peu de boulot, principalement du nettoyage/dérouillage, mais à 8€, je me suis dit que ça serait sympa d'essayer de faire quelque chose de bon avec ça...
(j'avais quand même vérifié grossièrement a planéité de la semelle et l'état de la lame au niveau du biseau, la rouille en partie haute ne me semblant pas trop génante.
pour commencer, repérage des vis, rondelles, prise de photos, et hop, on démonte :

là, on voit bien que c'est rouillé !!
un peu d'huile de coude, ça fait du bien, et ça donne ça, dans la salle à manger, parce qu'il commence à faire froid dehors :

pour au final, après quelques jours de travail (le plus dur aura été de décaper les poignées au papier de verre et d'avoir quelque chose de propre) :

il reste un peu de rouille sur le fer, mais tant pis, lorsque j'aurai besoin de le changer, ce sera de l'histoire ancienne, et puis après un peu d'affûtage il copeaute très bien ce rabot !!
au final, je pense que je ne m'en servirais pas souvent, mais j'ai pris beaucoup de plaisir à le refaire, et même si ce n'est pas parfait, il est en bon état de fonctionnement.
avec des copeaux (je l'ai réglé depuis pour avoir de meilleurs copeaux, papa dit qu'il faut 20 passes pour enlever 1mm, mais j'avais hâte de l'essayer) :

bilou(te)
complétement accro
complétement accro

Messages : 1196
Points : 2432
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 32
Localisation : Terre /europe/normandie/eure/crosvill-la-vieille

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  jb53 le Sam 21 Sep 2013 - 17:23

Bonjour bilou(te)
ta restauration est en bonne voie. Il ne te reste que la peinture de la semelle et le vernissage de la poignée et le voilà repartit pour de longues années de service.
salutations
joël

jb53
complétement accro
complétement accro

Messages : 2016
Points : 4565
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 63
Localisation : 89250

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  ==fred== le Dim 22 Sep 2013 - 22:30

beau travail, pour une première c'est bien !

==fred==
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 37
Points : 71
Date d'inscription : 07/05/2013
Age : 37
Localisation : orne

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  chado le Lun 23 Sep 2013 - 10:34

Bonjour

Pour le prix, je n'aurai pas hésité également.
Et surtout dans cet état.
Neuf, son prix était presque multiplié par dix.
Bonne affaire et bonne restauration.

Amicalement
chado

chado
complétement accro
complétement accro

Messages : 1365
Points : 3019
Date d'inscription : 21/09/2010
Age : 69
Localisation : F-44140

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  bilou(te) le Lun 23 Sep 2013 - 11:18

Bonjour à tous et merci pour vos messages.
Pour la peinture de la semelle, je ne sais pas si il vaut mieux laisser comme ça ou refaire une peinture, j'attends vos suggestions.
Pour les poignées, je n'avais pas de vernis sous la main, alors j'ai bien poncé, ciré, passé un coup de paille de fer et reciré, etc... vu que le rabot ne sera utilisé qu'occasionnellement, est-ce suffisant ?
Enfin, pour me faire la main, je pense lui faire une boite, comme ça il sera protégé Very Happy (si c'est en contreplaqué, quelle épaisseur ? 5mm ? sinon, en bois brut, mais je viens de déménager et je n'ai pas des masses de chutes...)

bilou(te)
complétement accro
complétement accro

Messages : 1196
Points : 2432
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 32
Localisation : Terre /europe/normandie/eure/crosvill-la-vieille

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  meles le Lun 23 Sep 2013 - 14:52

bilou(te) a écrit:Bonjour à tous et merci pour vos messages.
Pour la peinture de la semelle, je ne sais pas si il vaut mieux laisser comme ça ou refaire une peinture, j'attends vos suggestions.
Pour les poignées, je n'avais pas de vernis sous la main, alors j'ai bien poncé, ciré, passé un coup de paille de fer et reciré, etc... vu que le rabot ne sera utilisé qu'occasionnellement, est-ce suffisant ?
Perso, je préfère ciré ou huilé car je trouve que le vernis, on fait des ampoules dessus. Après, je suppose que c'est au choix de chacun.

@+

meles
Admin
Admin

Messages : 7201
Points : 13978
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 45
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  vincent91 le Lun 23 Sep 2013 - 23:42

Belle restauration.
Les Record  de fabrication  de anglaise)ont vu  leur qualité decliner  après la guerre mais en principe un peu moins vite que leurs concurrents américains Stanley, d'ailleurs à l'epoque souvent faits egalement  à Sheffield en Angleterre.  Celui-ci n'est pas ancien (années 60 à 70 ,  a vue de nez) :  on le voit au décalcomanie qui decore la poignée, et aux poignées en hêtre et non en palissandre comme avant la guerre. Je n'ai pas vu de poignées en plastique sur des rabots record avant les années 1980, contrairement aux marques Stanley, ou Darex-Peugeot-Goldenberg qui en avaient depuis les années 1950.  

Pour le dérouillage,  personnellement je le fait à la brosse métallique montée sur une perceuse, la piece étant immobilisée  dans la presse. Je complète par un  polissage soigneux  de la semelle sur des abrasifs collés , ce que tu as fait jusqu'à un grain assez fin (on peut aller jusqu'à 600 ou 1000 pour que ça brille mais au delà de 320, ça n'apporte rien au fonctionnement . Il ne faut pas effacer les marques qui figurent sur le fer et contrefer, donc ça on peut le finir en douceur l'abrasif très fin ou la paille de fer 4/0.

Pour la finition du bois, je ne m'embête plus avec de l'huile siccative ( ça qui sèche trop lentement)  ou de la cire (ça "poisse" parfois un peu en usage intensif) Je préfère un fonddur cellulo ou un vernis de ce type, passé et poli au chiffon, En couche mince, ça sèche instantanément, c'est assez "classe" et c'est facile à restaurer.  

Tes copeaux sont encore loin des  5/100 de mm recommandés à juste titre par ton Papa (20 copeaux au mm) mais tu es sur la bonne voie. Je reverrai l'affutage qui peut surement être encore affiné.

Un numéro 5 , ou 5 1/2  est un rabot le plus utile pour façonner et dresser le bois. ( l'additif 1/2 , après le numero , signifie qu'il s'agit d'un rabot de même longueur mais plus large , par ailleurs   les numéros  de la plupart des   fabricants reprennent ceux  de Stanley).  Il est bon d'en avoir un autre plus court un n°4 ou 4 1/2 pour la finition des surfaces, qu'on règle avec peu de fer, un lulmière étroite et un très faible convexité du fer.   Et enfin un bon petit rabot de paume (type Stanley 60 1/2 ou Stanley 9  1/2 un pour araser le bois de bout, faire un chanfrein, ce genre de petits travaux).


Dernière édition par vincent91 le Jeu 10 Juil 2014 - 12:52, édité 1 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  sangten le Lun 23 Sep 2013 - 23:43

+1 avec meles pour huile ou cire. Il prendra au fil du temps une patine magnifique que tu n'auras pas avec un vernis.

_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.

sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 5997
Points : 11256
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  vincent91 le Mar 24 Sep 2013 - 9:23

La discussion vernis contre huile est inépuisable chacun a son idée sur la question. J'ai essayé pas mal de trucs et maintenant je vais au plus simplen c'est à dire au vernis. L'apparence de la finition dépend moins du produit que de la façon dont elle est appliquée. Les aspects d'une huile et d'un vernis, passés au chiffon sont proches. Le vernis l'emporte le plus souvent pour moi parce qu'il est plus pratique: il sèche vite et il ne rate pas.  

J'ai du racler et poncer et refaire plusieurs fois  des finitions huilées ratées  ( que ce soit avec l'huile de lin, me danish oil, l'huile de tung etc)  mais rarement un vernis. On a immédiatement un résultat acceptable, qui s’améliore avec le nombre de couches. On s'arrête quand on veut selon qu'on est plus ou moins pressé. A la limite d'ailleurs on ne s''arrête jamais: je fais l'entretien-nettoyage des manches et poignées avec un chiffon imprégné de vernis dilué...

Quand à la durabilité; les huiles sont réputées supérieures aux vernis, mais la encore les reproches faits aux vernis (l'écaillage, le jaunissement à la lumière, semblent surtout concerner, comme le detestable aspect de "matière plastique" les couches épaisses passées au pinceau ou au pistolet. Si on passe son vernis en couches fines, un peu diluées, à l'aide d'un au chiffon ou d'une compresse on a me semble-t-il la durabilité tout autant que l'aspect d'une finition huilée.

Les huiles, c'est sûr qu'on ne risque pas de les passer en couche épaisse!  Sinon ça ne sèche jamais, et c'est là qu'il faut tout racler ! Le fait que ça seche si lentement, qu'il faille à chaque couche appliquer , laisser sécher une demi-heure, essuyer me surplus, attendre un jour, et recommencer cinq fois; ou dix fois, c' est non seulement fastidieux mais ça expose à des erreurs ou à la tentation de griller les étapes. J'y ai cedé plusieurs fois, à mes frais!

Le virage des couleurs apportée pas la finition lord de son viellissement est aussi une question qui se discute: Le vernis cellulo jaunit ce qui  est gênant pour les bois clairs,  mais l'huile de lin, elle, vire carrément au brun...  

Noter qu'on peut  mélanger une huile et un  vernis ( du moins un vernis à base  d'huile, type glycéro ou   polyuréthane monocomposant à solvant minéral) , pour essayer de bénéficier des qualités des deux composants, l'aspect et la durabilité de l'huile, et  le  temps de séchage court du vernis.

Quand à la cire c'est un truc qu'on peut toujours passer  sur n'importe quelle finition pour avoir un beau brillant  mais ce n'est pas très agréable en main pour un objet qu'on manipule. C'est plutôt un truc pour des objets décoratifs (pieds de lampe, objets de vitrine, meubles délicats).  Mais on peut toujours en passer quelques couches pour la photo ou une  expo. Ça "flashe" à peu de frais.   C'est ce que la revue Fine Woodworking recommande aux lecteurs qui soumettent des photos de leurs œuvres pour la "Reader's Gallery" . On peut  l'enlever avec un dégraissant après...


Dernière édition par vincent91 le Mar 24 Sep 2013 - 10:57, édité 1 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  meles le Mar 24 Sep 2013 - 9:32

Vincent,
  je partage ton avis sur bien des points, mais en l’occurrence, il s'agit de poignée de rabot et j'ai remarqué que les finitions vernies me filait des ampoules, alors que les huiles ou les cires non (ça vaut aussi sur les manche de pioche, marteau,etc...).

D'ou mon conseil.

Cordialement

meles
Admin
Admin

Messages : 7201
Points : 13978
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 45
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  sangten le Mar 24 Sep 2013 - 10:48

Bonjour

Je ne partage pas du tout l'avis de Vincent concernant la finition huilée, mais je pense que nous ne parlons pas des mêmes huiles.
Je n'utilise pas les huiles de lin ni de tung, mais de l'huile dure Biopin ou Biofa. Ca sèche rapidement et on en met autant de couches que l'on veut.

Je fais toutes mes finitions comme ça, que ce soit des éléments de cuisine, ma salle de bain (le parquet et la douche), les meubles de salle de bain, les armoires, bibliothèques, tables etc.
Par dessus, je passe, ou pas, une couche de cire dure au carnauba, toujours de marque Biopin, et c'est parti pour un bon moment. Le parquet huilé de ma salle de bain n'a même pas été ciré, et il tient depuis 3 ou 4 ans. L'intérieur de la douche qui est en bambou, n'a pas été huilé depuis 4 ans.

Quant au toucher de la cire dure, si elle est lustrée correctement, elle ne colle pas, et elle est très douce au toucher, plus douce et plus naturelle qu'un vernis.
Je n'aime pas trop les vernis, c'est tout. Ce n'est que ma petite expérience. Elle vaut ce qu'elle vaut.

_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.

sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 5997
Points : 11256
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  bilou(te) le Mar 24 Sep 2013 - 10:59

Bonjour à tous

Je ne pensais pas que cette question de finition sur le bois me donnerait autant de réponses, même si, après réflexion, je ne suis pas surpris qu'il y ait des avis différents sur ce point.
En ce qui me concerne, il y a assez peu de chances que je l'utilise au point d'avoir des ampoules, mais bon, on ne sait jaais, on verra à ce moment là. Par contre, je m'en suis fait en ponçant les poignées !!
j'ai aussi un petit rabot de paume, un stanley de grande surface, c'est pas la même chose, même si ça dépanne. Je pense aussi que je me débrouillerai mieux avec le petit quand je saurai bien me servir du grand, et que j'arriverai à faire de bons réglages/affûtages.
Pour l'utilisation du n°5 pur les chanfreins, c'est à cause du volume de l'engin ? parce que j'ai essayé, et ça marche, mais j'ai eu du mal à avoir quelque chose de bien droit (en même temps, n'ayant pas de presse pour le moment, je ne travaille jamais dans de bonnes positions, ça n'aide pas)

bilou(te)
complétement accro
complétement accro

Messages : 1196
Points : 2432
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 32
Localisation : Terre /europe/normandie/eure/crosvill-la-vieille

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  vincent91 le Mar 24 Sep 2013 - 12:49

Dont acte, sangten, tu es un homme de goût chacun le sait , de même que meles. Vos points de vue sont assez proches et excellents , plus encore si on recourt à ton huile de compétition et une cire dure type carnauba. J'ai pour ma part beaucoup varié , essayé des solutions plus simples en étant très objectif pour juger mes résultats et dans l'ensemble la recette moderne (vernis passé au chiffon) me parait si pratique à mette en œuvre pour un resultat si proche que je m'y tiens pour le moment.

Au fait je ne t'ai pas félicité , bilou(te) pour ton acquisition. Je suis habitué à acheter des rabots anglo-americains anciens bon marché sur des "flee-markets"'( marchés aux puces) "garage sales" (vide -greniers de particuliers) ou "auctions" ( enchères), pour les restaurer et les revendre à prix coutant aux membres de mon association, je connais assez bien la valeur des outils sur le marché,et en general il sont bien meilleurs et moins chers en Angleterre ou aux US. je viens d'en acheter un bon stock (une trentaine ) à une vente aux enchères, mais je n'ai pas fait une si bonne affaire que toi: un Record n°5 complet avec une lame peu usée, juste un peu rouillé, à 8 Euros, c'est ce que les brocanteurs appellent un "chopin"!

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  niaproun le Mar 24 Sep 2013 - 14:28

Ave
C'est toujours physiquement clamant et mentalement reposant de travailler avec un rabot à main. Le top ce sera quand on pourra avoir une aspiration intégrée silencieuse Very Happy 
Ce forum est magique, se cotoient sur les mêmes pages les traqueurs acharnés de la moindre poussiére à coup de m3/h et les jeteurs de copeaux calibrés (0,05 maxi) par terre.

niaproun
complétement accro
complétement accro

Messages : 3036
Points : 6897
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : région Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  sangten le Mar 24 Sep 2013 - 15:35

vincent91 a écrit:Dont acte,  sangten, tu es un homme de goût chacun le sait , de même que meles.  Vos points  de vue sont  assez  proches et excellents , plus encore si on recourt à ton  huile de compétition et une  cire dure type carnauba. J'ai pour ma part beaucoup varié , essayé des solutions plus simples en étant très objectif pour juger mes résultats et dans l'ensemble la recette  moderne (vernis passé au chiffon)  me parait si pratique à mette en œuvre pour un resultat si proche  que je m'y tiens pour le moment.
Vincent, tu me fais rougir. A propos de cire dure, j'ai fabriqué la mienne, cire d'abeille blanchie, carnauba et solvant aux agrumes qui donne d'excellents résultats. Une recette hyper simple.


niaproun a écrit:Ave
C'est toujours physiquement clamant et mentalement reposant de travailler avec un rabot à main. Le top ce sera quand on pourra avoir une aspiration intégrée silencieuse Very Happy 
Ce forum est magique, se cotoient sur les mêmes pages les traqueurs acharnés de la moindre poussiére à coup de m3/h et les jeteurs de copeaux calibrés (0,05 maxi) par terre.
je fais partie des 2 catégories. Aspirateur à séparateur, comme chacun sait, expérimentateur de toute solution exotique de filtration, et quelques (une petite dizaine) Lie et Veritas, qui me donnent un plaisir fou, tout particulièrement par ce silence qui les caractérise. Serait-ce le comble du mauvais gout ?Very Happy

_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.

sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 5997
Points : 11256
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  niaproun le Mar 24 Sep 2013 - 18:45

sangten a écrit:
je fais partie des 2 catégories. Aspirateur à séparateur, comme chacun sait, expérimentateur de toute solution exotique de filtration, et quelques (une petite dizaine) Lie et Veritas, qui me donnent un plaisir fou, tout particulièrement par ce silence qui les caractérise. Serait-ce le comble du mauvais gout ?Very Happy
Mauvais gout ????
Qui serais je pour en juger ?
Mais ça doit être dur pour maitre-aspiro de voir un tas de copeaux Very Happy  ou pour un mano-raboteur fou de supporter le bourdonnement d'une turbine Very Happy 
A moins qu'il y ait des bons copeaux bien blonds bien ronds fait main et de mauvais copeaux industialo-machinés, mais là je passe mon tour, ça excéde mes compétences.

La barbe en dessus ou en dessous des draps ?

PS: Pas de guerre picrocholine en vue, c'est seulement par plaisanterie.
Je ne suis ni grosboutiste ni petitboutiste. Merci

niaproun
complétement accro
complétement accro

Messages : 3036
Points : 6897
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : région Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  sangten le Mar 24 Sep 2013 - 20:16

niaproun a écrit:
Mais ça doit être dur pour maitre-aspiro de voir un tas de copeaux Very Happy 

j'essaie d'être animé par un sentiment de grande tolérance. Very Happy Quoi de plus beau qu'un long copeau, fin et élancé, qui tourbillonne en tombant dans un gracieux mouvement de liberté ?



ou pour un mano-raboteur fou de supporter le bourdonnement d'une turbine Very Happy 

Jamais simultanément. Je n'ai jamais été tenté par l'accessoire conçu par Veritas, l'aspirateur à copeaux pour rabot qu'ils ont mis sur le marché en avril 2011 ou 2012.


PS: Pas de guerre picrocholine en vue, c'est seulement par plaisanterie.
Je ne suis ni grosboutiste ni petitboutiste. Merci
Moi non plus. Tout est affaire de mesure.


niaproun a écrit:
La barbe en dessus ou en dessous des draps ?

Ca dépend du temps, quelques fois les deux. Quelques fois entre les deux.

_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.

sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 5997
Points : 11256
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  Fredo974 le Mar 2 Juin 2015 - 16:20

Salut à tous!

Je déterre ce sujet à l'insu de mon plein gré, car je suis à la recherche d'infos (oui et alors, je recherche toujours des infos!!) concernant la restauration de vieux outils! Et là, forcément, inévitablement avec plaisirement, on ne peut pas, ne pas tomber sur Metabricoleur!!!

Quoiqu'il en soit je viens encore d'apprendre tout un paquet de choses super intéressantes et je remercie chacun d'entre vous qui partagez votre savoir, notamment avec un branque comme moi qui n'a comme unique collection que deux mains gauches!!!

A plus.

Fred...

Fredo974
complétement accro
complétement accro

Messages : 910
Points : 1548
Date d'inscription : 03/06/2014
Age : 45
Localisation : Réunion Island

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  bilou(te) le Mar 19 Avr 2016 - 7:45

Bonjour à tous

En parallèle de la fabrication de la basse qui est en stand-by pour cause d'absence de la principale intéressée, j'ai entrepris de reprendre le rabot.
En effet, j'avais refait la finition des deux poignées, mais sans arriver à un résultat satisfaisant, et, ayant de grandes mains, je trouvais la poignée avant trop fine.
Ayant eu un joli cadeau de chez Liogier (râpe fauteuil N°9) par Dul', j'ai profité d'un peu de temps pour attaquer la réfection des poignées.

Avis aux puristes, ne lisez pas la suite, je refais les deux poignées à neuf... Comme ej fais la poignée avant plus grosse/plate, je fais la poignée arrière assortie.

J'avais des bois assez épais, mais, malheuresement, pas de mèche de la bonne longueur pour percer la poignée arrière sur toute sa hauteur, et je ne me sentais pas de percer par les deux côtés pour que les trous se rejoignent.

Méthode du pauvre/débrouillard, je contrecolle trois bois, deux plis d'érable et un pli central dans un bois que je ne connais pas (mais qui avait la bonne épaisseur). Le pli central est fait de deux pièces espacées de la taille du perçage donc j'ai besoin. (en gros, le trou existe dès le collage, je ne sais pas si je suis très clair.

Evidemment, ça ne se voit pas sur la photo...

Pour la suite, je prends les dimensions utiles sur la poignée actuelle, c'est à dire l'axe des perçages :


Que je reporte sur mon bois, la référence n'étant pas un chant, mais le perçage prncipal :

c'est la grande diagonale qui me sert de référence.

Je découpe un peu à la main


Ou à la scie à ruban (traces de brulé, avoyage et affûtage à revoir), selon l'humeur du moment, et je retrace, toujours en utilisant la poignée actuelle en référence :


Les deux poignées du rabot (on peut voir que la poignée avant n'est pas très bien peaufinée à la finition, elle était teintée au départ et pour enlever la teinte, j'aurai eu beaucoup de boulot et de bois en moins, alors que je voudrai plutôt en rajouter)

On voit aussi la râpe, sa boîte, et sa brosse de nettoyage

J'enlève un peu dans tous les sens, un coup dans l'épaisseur pour avoir mon pli central au centre et en même temps la bonne largeur de poignée, un coup sur les chants :

Merci la presse rapide qui permet de bouger la poignée dans tous les sens
Pour l'épaisseur, je fais ça avec le petit rabot de paume, un vieux Goldenberg récupéré chez mère-grand, dont j'ai refait la planéité de la semelle et l'affûtage, maintenant, il coupe du bois de bout sans sourciller.

Je m'approche doucement de la forme finale recherchée :

J'ai aussitôt viré les deux glissières de l'établi, que j'avais mises là pour utiliser la SAR (où elle n'avaient rien à faire non plus, soit dit en passant)

Et je poursuis mon petit travail :

Un vrai bonheur à utiliser cette râpe, j'appuie un peu, ça enlève du bois, je la fais glisser, ça enlève les traces.

Test sur le rabot :

Ca se met bien, mais il faut que je fasse le dessous de la poignée encore (un peu de matière à enlever sur l'arrière)

Vue de dos, un seul côté de fait :


De très jolies veines, ce bois :


Là, j'ai voulu un peu changer et tourner, pour laisser Mme Liogier se reposer (et puis je me suis un peu coupé un doigt à un moment, et ça avait tendance à faire des taches sur le bois, rien de grave, rassurez-vous)

Du coup, je vous présente ma queue de cochon du pauvre :

En fait, il s'agit d'une molette, réalésée, avec une vis à agglomérée qui traverse, et qui est prise dans le mandrin.
Ca semble barbare, mais à pondérer :
- faibles passes
- outils qui coupent bien (chaud d'affûter des outils de tournage sans touret - le mien à les meules en fin de vie- , tout à la pierre diamantée et à l'abrasif, mais ça se fait)
- pièce déjà bien dégrossie au rabot et équilibrée
- pas une grosse vitesse de rotation
- utilisation de la contrepointe durant la plus grosse partie de l'exercice
- c'est pas très gros, donc très peu de vibrations
- tour avec une courroie qui patine si effort de coupe trop important
- arrêt d'urgence au niveau du genou
La surface de la molette sert d'appui sur le bois.
Tel que présenté, je comprends que ça puisse faire peur, mais c'est bien plus fiable que ce qu'on pourrait penser.

Bref, j'ai cylindré mon collage :


Puis mis en forme le bas de la future poignée :


Après un peu de ponçage (pas assez en voyant les photos, mais ça ne se voit pas en vrai)

Un coup de fondur et de matine cellulo qui feront la finition de la basse, pour tester l'aspect et la mise en place de la finition

Voilà, je devrais poursuivre ça ce soir.
Photos à venir !


bilou(te)
complétement accro
complétement accro

Messages : 1196
Points : 2432
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 32
Localisation : Terre /europe/normandie/eure/crosvill-la-vieille

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  pompom37 le Mar 19 Avr 2016 - 8:28

Bonjour Bilout
Du beau travail cette poignée enfin les deux Very Happy
j'aime bien cette insertion de bois entre les deux ca lui donne un cachet
j'attend la suite Very Happy

_________________
Amicalement  Christian




Un intellectuel assis va moins loin qu’un con qui marche
La simplicité et la candeur sont les véritables rayons de la sagesse
Le sage se perd en combattant ses pensées, et l'insensé se perd en les suivant

pompom37
Modérateur
Modérateur

Messages : 3256
Points : 5445
Date d'inscription : 03/12/2009
Age : 60
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  toutenbois le Mar 19 Avr 2016 - 8:32

Il va avoir de la gueule ce rabot

toutenbois
complétement accro
complétement accro

Messages : 1933
Points : 4056
Date d'inscription : 13/09/2013
Age : 41

https://plus.google.com/u/0/111436452009601116830/posts

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  bilou(te) le Mar 19 Avr 2016 - 9:39

pompom37 a écrit:Bonjour Bilout
Du beau travail cette poignée enfin les deux Very Happy
j'aime bien cette insertion de bois entre les deux ca lui donne un cachet
j'attend la suite Very Happy
Merci Pompom

Pour l'insertion, elle est liée à la difficulté de percer sur 10cm, elle permet de faire un trou sans percer (le trou est carré à l'origine par contre)
D'ailleurs, je ne l'ai pas dit, mais pour avoir un trou un peu plus rond, j'avais laissé un espace de 3/4mm, qui m'a guidé pour percer au bon diamètre à la fin.
Du coup, quitte à faire plusieurs plis, j'ai pris dans mon bac à chute (qui ne se vide pas pour autant), pour ajouter un peu de contraste.

Samuel, oui, j'espère qu'il aura une bonne tête, même si ce n'est pas le but d'un rabot, qu'il sera plus ergonomique pour moi (poignée plus plate que celle d'origine), et il me permet de faire des essais (râpe, finition) pour plus tard.

La râpe, c'est ta faute, quand j'avais vu tes tabourets ça m'avait fait envie, puis, en voyant d'autres sujets, ça m'est apparu comme un outil méconnu ou du moins, pas connu à sa juste valeur. C'est formidable de précision, de rapidité, et de confort (j'avais pensé à une fraise 1/4 de rond, mais sur une pièce de cette taille et avec cette forme, pas évident, et il fallait quand même avoir la bonne forme au départ)

Sinon, j'aime beaucoup l'érable pour plusieurs aspects, facilité à usiner à la main, (parce qu'à la machine, en rabotage, c'est pas évident, ça à tendance à "brouter"), se rabote bien, c'est joli, ça se tourne bien, bref, j'aime bien (et ça contraste bien avec d'autres bois)

bilou(te)
complétement accro
complétement accro

Messages : 1196
Points : 2432
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 32
Localisation : Terre /europe/normandie/eure/crosvill-la-vieille

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  Ty Coat le Mar 19 Avr 2016 - 10:48

Bonjour Bilou(te) et à tous,
Ton rabot va avoir la classe, tu lui as fait des poignées de compétitions. Tout à fait d'accord avec toi. Les râpes Liogier , ou piquées main, sont un véritable bonheur. Pour moi, avant de les connaitre et d'y gouter, la râpe était un outil de mauvais bricoleur comme une clé à molette pour un mécanicien. Comme tu le dis c'est un outil à redécouvrir qui permet de faire à la main et en un tour de main des choses qu'on mettrait des heures à faire à la défonceuse.

Ty Coat

Ty Coat
complétement accro
complétement accro

Messages : 1181
Points : 2101
Date d'inscription : 20/08/2014
Age : 66
Localisation : Plounevez-Lochrist

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  bilou(te) le Mar 19 Avr 2016 - 11:55

Ty Coat a écrit:Bonjour Bilou(te) et à tous,
Ton rabot va avoir la classe, tu lui as fait des poignées de compétitions. Tout à fait d'accord avec toi. Les râpes Liogier , ou piquées main, sont un véritable bonheur. Pour moi, avant de les connaitre et d'y gouter, la râpe était un outil de mauvais bricoleur comme une clé à molette pour un mécanicien. Comme tu le dis c'est un outil à redécouvrir qui permet de faire à la main et en un tour de main des choses qu'on mettrait des heures à faire à la défonceuse.

Ty Coat

Pour la râpe, c'est juste impressionnant, aux premières utilisations, je me suis dit "mouais, bof", mais je devais m'y prendre comme un manche (et puis c'était sur de l'ébène, qui est vraiment raide à travailler en bois de bout).
Là, dans l'érable, je dégrossis rapidement, puis j'adoucis les passages, et j'ai fait un coup de ponçage mais je vais peut-être tenter le racloir (pas sûr, c'est un peu trop "dans tous les sens" pour le racloir). Au ponçage, je perds un peu de l'aspect du bois (vite retrouvé au rabot de paume, qui, lui, est un bonheur à utiliser, il est très vieux, mais bien affûté, il le fait très bien).

Papa était ébéniste, je me débrouille avec un bout de bois mais je suis très très loin derrière son savoir-faire (il a été à l'institut Lemonnier, à Caen je crois, pour ceux qui pourraient connaître), et je ne crois pas qu'il ait eu l'occasion de tester ce genre de râpe. Comme pour beaucoup, pour lui, une râpe, c'est pour bricoler, ça va avec la scie sauteuse et le CP (et un peu la défonceuse, il est plus orienté toupie, une autre époque), pas de ça en menuiserie. (bon, finalement, depuis qu'il n'est plus ébéniste, il travaille pas mal avec du CP et de l'agglo et il a une défonceuse).

Mais après en avoir vu quelques unes et ce qu'on peut faire avec sur ce site, j'ai eu envie de me faire mon propre avis (bon, se faire son propre avis, c'est bien, mais je le faisais en étant un minimum sûr, à plus de 70€ l'avis, il vaut mieux qu'il soit bon). Je ne regrette pas, je la nettoie après chaque usage (d'où la brosse à dent), je la range dans son étui et je ne la pose pas sur l'établi.

Dul' aura quand même le droit de s'en servir, je ne sais pas si vous voyez la confiance que j'ai en elle Smile Smile

bilou(te)
complétement accro
complétement accro

Messages : 1196
Points : 2432
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 32
Localisation : Terre /europe/normandie/eure/crosvill-la-vieille

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  meles le Mar 19 Avr 2016 - 18:47

bilou(te) a écrit:En effet, j'avais refait la finition des deux poignées, mais sans arriver à un résultat satisfaisant, et, ayant de grandes mains, je trouvais la poignée avant trop fine.
Ayant eu un joli cadeau de chez Liogier (râpe fauteuil N°9) par Dul', j'ai profité d'un peu de temps pour attaquer la réfection des poignées.

Avis aux puristes, ne lisez pas la suite, je refais les deux poignées à neuf... Comme ej fais la poignée avant plus grosse/plate, je fais la poignée arrière assortie.

Tout cela me rappelle bien des choses : http://www.metabricoleur.com/t6862-poignee-de-numero-5

Mêmes causes,  mêmes effets, et même difficultés (perçage) et même plaisir (la rape piquée main).


et j'aime beaucoup ton résultat bicolore.

@+

meles
Admin
Admin

Messages : 7201
Points : 13978
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 45
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: rabot n°5 Record

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 17:39


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum