Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  vincent91 le Lun 14 Oct 2013 - 17:32

Les manches d'outils anciens se dégradent,  se fendent se cassent à la longue . Il faut les remplacer. J'adore ça!
probablement par gout et formation anglophone.

Dans ce domaine ce sont les  artisans français qui sont des manches. Par tradition ils  dénigrent ceux qui  savent tourner le bois et ceux qui aiment les jolis outils. Une absence de goût qui remonte au corporations quand  les métiers étaient segmentés et quand  les seuls outils autorisés aux simples ouvriers étaient ceux du patron.  Suivez  plutôt la tradition anglaise . Eux ont la fierté de leurs outils.

Ça fait plusieurs mois que je voulais vous montrer ça, , puis j'y avais renoncé, car j'ai découvert sur un site anglophone les reportages d' un certain James Thomson qui traite de ce sujet et détaille précisément mes modeles de manches preferés.[/img] Je vous engage à vous reporter à ses reportages . Cette série d'article est remarquablement détaillées et decrit non seulement la façon de faire des manches de ciseaux mais une flopée d'autre techniques utiles.

Cela dit sans vouloir rivaliser avec ce pro , comme je suis en train de restaurer une  série de gouges et de ciseaux très  variés  je vais en profiter pour  vous dévoiler des variantes et trucs personnels. Comme souvent  il n'y a pas UNE technique mais plusieurs,  avec de  multiples variantes  selon les   applications, outillages et habitudes de chacun. , Je vais donc présenter ma version de trois des manches que décrit   James Thomson, qui sont en fait trois types de base de manches de ciseaux et gouges.

Ces trois types sont les suivants:

1- les manches à "soie" ( " tang"  en anglais).
La soie est  prolongement du ciseau  qui entre dans le manche). c'est le système d'emmanchement le plus courant.

2-les manches  à "douille" ("socket").
La douille est un cylindre creux, ou plutôt un tronc de cône  qui prolonge l'outil et dans lequel le manche s'emboîte: ce système,  utilisé pour les outils de jardin comme les  bêches et les râteaux, est plus  rarement rencontré sur les outils de coupe  car il est  est plus couteux à forger,  mais il est  solide et qualitatif. Il se trouve  sur certains types de ciseaux  anglais destinés à un usage lourd (  "slick"= grand ciseau de charpentier de marine, "firmer chisel", ciseau à frapper épais et sans chanfreins) et sur les séries  anglaises haut de gamme  (système repris sur certains  outils US comme la serie  Stanley Everlast d'avant guerre et les  Lie-Nielsen actuels).

3-le manches modèle  londonien  (London Pattern handles) . C'est  un  cas particulier du manche à soie qui mérite un statut propre (un statut à soie, bien sûr!). Il est fait en buis avec une partie arrière  octogonale, c'était   le modèle de manche le plus cher des anciens catalogues,  la Rolls des manches!  On le trouve souvent sur le gouges des fabricants londoniens d'avant guerre,  Addis and Sons et  Herring Brothers, réputées  les meilleures gouges du monde pour les meilleurs sculpteurs du monde, les émules du grand Grinling Gibbons. Enfin c'est les Anglais qui le disent, et on peut les croire, ils ne sont pas du tout chauvins Very Happy . En tout cas le modele londonien est mon preféré, pourtant je ne suis pas snob. Le snobisme chez moi c'est comme le chauvinisme chez les Anglais, c'est vachement rare! jesors

Je vais vous présenter d'abord la réalisation d'un manche de type 1 c'est à dire  à soie de forme ronde muni d'une virole en cuivre.
Ce modèle est le plus courant. La forme est très  variable ,  les dimensions aussi , adaptées à celles de l'outil. Mes préférés  deux modèles préférés sont le modèle oblong  (en forme d'olive  allongée)  et le modèle que j'appelle "tournevis" (cylindrique avec une gorge pour le pouce et l'index, qui diffère cependant du manche en bois de tournevis par l'absence de cannelures et par la présence d'un bouton de frappe à l'arrière.

Je vais en détailler la réalisation car on y trouve des trucs ( adaptation de la virole en cuivre, la façon de percer un trou bien axé,  l'emmanchement  de la soie) qui sont communs à divers types de manches.  

Bon, maintenant il ne me reste plus qu'à aller faire ce manche et prendre des photos! !
A tout à l'heure!


Dernière édition par vincent91 le Mar 24 Nov 2015 - 11:48, édité 3 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  bricoleux le Lun 14 Oct 2013 - 17:41

Salut Vincent,

on t'attend avec impatience.

attention, ce n'est pas le moment de te blesser...

++,

bricoleux
complétement accro
complétement accro

Messages : 2604
Points : 6369
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : belgique/ardennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  FredM le Lun 14 Oct 2013 - 17:46

bonjour,

tout comme Bernard !!!

cordialement
fredM

FredM
complétement accro
complétement accro

Messages : 2233
Points : 5326
Date d'inscription : 30/07/2012
Age : 46
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  boiseux33 le Lun 14 Oct 2013 - 22:38

je vais suivre ça de près

boiseux33
complétement accro
complétement accro

Messages : 1197
Points : 2254
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 36
Localisation : Bassin d'Arcachon ou mer de la tranquilité selon les moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  bricoleux le Lun 14 Oct 2013 - 23:20

A tout à l'heure!.
ça va, Vincent ???


++

bricoleux
complétement accro
complétement accro

Messages : 2604
Points : 6369
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : belgique/ardennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  vincent91 le Mar 15 Oct 2013 - 0:18

P.. de b... de M...! je viens encore de perdre deux heures de boulot tout le début de mon topo avec les photos chargées. Je ne me souviens jamais ce qu'il faut faire pour éviter ce genre de gag.
Bon je recommence...

J'ai fait un premier manche pour un ciseau un peu plus petit mais de même type:  un manche à soie, type "tournevis" , en frêne avec une virole en cuivre. Pour ce deuxième ciseau qui est plus gros (30 mm de large)  j'ai  copié ce premier manche en augmentant   ses dimensions soit environ  12 mm de plus en longueur,  4 mm de plus en diamètre max.   Le manche fini fait 16 cm de long et 34 mm de diamètre,  dimensions déterminées avec toute la rigueur de mon pifomètre; mais qui seront reproduites à l'identique si j'ai un autre ciseau de cette taille a emmancher.
Voici ce ciseau, de marque William Marples and sons , Sheffield England et le logo de la marque: un brin de "shamrock"  (un synonyme  irlandais de  clover,  le trèfle).  Quelque chose me dit que la famille Marples était d'origine irlandaise...


je vais me servir de mon tour Woodfast M600 un excellent tour australien lourd et  stable qui tourne sans une vibration. c'est  un modèle d'exposition acheté il y a une dizaine d'années chez Bordet,  pas donné malgré le discount,  mais que je ne l'ai  jamais regretté. Il est simplissime d'emploi mais dispose de deux perfectionnements bienvenus:  un variateur électronique et un "tilt" qui arrête le tour en cas de vibrations anormales
 
Le bois est un carrelet de frêne  à pousse rapide (cernes de 5 mm environ, ce qui est l’idéal. Il a  séché deux ans à l'air ce qui devrait être suffisant.




Le carrelet est monté sur le mandrin et maintenu avec la contre pointe. La prise de mandrin porte sur le  bois a peine dégrossi à la scie ruban,et elle  n'est pas très bonne mais je vais tourner une meilleure prise , un tenon en queue d’aronde, qui sera nécessaire tout a l'heure pour maintenir correctement l'ébauche pour le perçage axial.

Je commence par dégrossir le bois pour le "mettre au rond" à la gouge à dégrossir

Puis je dresse l’extrémité avec un bédane "grain d'orge".


Je réalise immédiatement le tenon en queue d'aronde



Après quoi je retourne la pièce sur le tour pour monter le tenon dans le mandrin: j'ai maintenant une prise fiable et bien centrée.
je finis de mettre la pièce au rond .


Il faut maintenant fixer la virole . J’utiliserai une virole de même diamètre que pour le manche précédent  ( 19 mm et quelques de diam. extérieur).


Il n'existe pas de tube de cuivre de 20 mm en GSB et la taille suivante 22 mm est  un peu grosse je vais donc utiliser la même taille 19 mm.

(A noter que pour les viroles de 19 mm j'utilise  des manchons de jonction pour tube de 18,  faute de mieux: normalement je fais mes viroles en coupant des segments de tube de cuivre de plomberie de différents diamètres avec un coupe tube à roulette. Il   existe des   tubes de cuivre  de diam. ext.  14, 16,  18,  22 et 24  mm etc, mais curieusement pas de  20 mm  d'où mon recours pour ce diamètre fréquent de virole  a des manchons de 19 , qui servent à réunir des tubes de 18.  
Les viroles en cuivre ainsi faites sont assez jolies, bien que plus rouge que le laiton classique , elles sont en tout cas plus épaisses , plus solides, et délicieusement bon marché. Je les garde enfilées sur des anneaux de fil de fer pendus au plafond.)


Je vais maintenant calibrer au bédane le tenon où s’insérera la virole. Je mesure le diamètre intérieur de la virole au pied à coulisse et j'utilise le pied à coulisse comme jauge.

J'arrête  à chaque fois le tour pour tester le diamètre afin que les vibrations ne dérèglent pas le pied à coulisse.


 Quand le pied passe juste, je termine le tenon avec une très légère pente pour que la virole entre en force.

Je retire le manche du mandrin: la virole entre à moitié ce qui est parfait on f=va user d'un peu de persuasion pour l’enchâsser complétement.

La persuasion consiste à chauffer la virole en l'exposant quelque secondes à un petit chalumeau au butane (désolé je n'ai pas de photo présentable,  celle que j'ai faite est floue) ,  puis a frapper sur le manche posé  sur un étau réglé  au  diamètre exact du tenon, ou par conséquent la virole ne peut passer.

La virole est ainsi bien sertie sur le manche.
(Naturellement il arrive qu'elle prenne du jeu par la suite,  si le bois sèche et rétrécit: dans de cas je  colle la virole  avec de la colle fusible ou bien je la frappe  avec un poinçon : celui-ci  crée une empreinte sur la face intérieure de la virole,  qui s'incruste dans le bois.)
Une fois la virole fixée,  le manche est remonté sur le tour et le tenon est arasé au ras de la virole .

Bon là je fatigue une peu.
Alors maintenant le papy il va faire dodo, et la suite sera pour demain,  si vous le voulez bien!!


Dernière édition par vincent91 le Mar 15 Oct 2013 - 2:16, édité 5 fois (Raison : mene le calibre)

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  sangten le Mar 15 Oct 2013 - 8:42

Bonjour Vincent.
Magnifique pas à pas. Tu es toujours aussi didactique.

_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.

sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 6013
Points : 11272
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  damien58 le Mar 15 Oct 2013 - 8:56

Bonjour à tous,

Merci Vincent pour ce très beau reportage qui donne envie de tourner !

Vivement la suite,
Amitiés, Damien.

damien58
complétement accro
complétement accro

Messages : 4043
Points : 9557
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 37
Localisation : Nièvre (58)

http://histoiresdebois.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  Jivé le Mar 15 Oct 2013 - 9:08

Bonjour

Une démonstration qui en intéressera plus d'un.
Je m'abonne
Merci pour le partage
Cdlt

Jivé
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 457
Points : 1300
Date d'inscription : 05/05/2010
Localisation : Languedoc Roussillon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  sangten le Mar 15 Oct 2013 - 9:21

Vincent, si je peux me permettre, pour résoudre tes problèmes informatiques de perte de travail :
pourquoi ne pas préparer ton texte, qui est toujours élaboré, avec un éditeur ou un traitement de texte. Ca te permet de le préparer, de revenir dessus, de le sauvegarder, y compris les sauvegardes périodiques automatiques, et une fois qu'il est prêt, tu peux faire un copier coller en une ou plusieurs parties, et enfin d'incorporer directement les photos sur le site.
comme ça, si tu perds,tout le travail de fond qui est le texte, seera récupérable. C'est aussi la fonction brouillon du site, mais je ne suis pas fan.

_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.

sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 6013
Points : 11272
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  JeanPierre le Mar 15 Oct 2013 - 9:28

Bonjour,
Beau sujet,très instructif,qui me donne envie de remettre à mon tour.
Mais... était-ce bien utile de commencer par cette phrase?

vincent91 a écrit:Dans ce domaine ce sont les  artisans français qui sont des manches.
Cordialement
JeanPierre

JeanPierre
complétement accro
complétement accro

Messages : 1481
Points : 2599
Date d'inscription : 19/11/2011
Age : 65
Localisation : 34000

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  vincent91 le Mar 15 Oct 2013 - 9:50

(Merci Alain, mais tu es trop gentil comme d'habitude  ( ça te perdra!  Pense à ton inspectrice des impôts avant de faire des compliments prématurés et peut-être  immérités!).
Bon, je continue mon pas à pas.

(Ne vous étonnez pas si je poste mon texte par petits bouts, et si je l'édite plusieurs fois. Je sais, ça fait  que  fait que vous recevez des premiers jets incomplets et bourrés de fautes et que vous n'êtes pas informé quand ce torchon se corrige et se complète au fil des éditions successives... Alain tu me l'as déjà reproché maintes fois mais comme le plus long  c'est de charger les photos, puis vérifier que ce sont les bonnes? j' écris le texte  en fonction des photos, ce que je fais  assez vite mais   que je n'arrive à faire qu'en fonction des photos , alors  sauvegarder ce texte seul a peu d’intérêt. Je préfère finalement faire comme ça  poster par petits bouts corriger et compléter . Etant besogneux et pas doué c'est une bonne  parade pour éviter de me faire avoir . A cause de quoi au fait? D'une fausse manœuvre de ma part  (quand  l'infirme fatigue) ou bien ( c'est le  parano qui parle ) à cause du dispositif dont je soupçonne l'existence,  inventé tout  exprès pour me nuire,  et  appelé  le   "now- shut up-you-garroulous" ou en français le  "ta-g... bavasseux!")


Je perce  maintenant le trou où va se placer la soie. j'aurai pu le faire plus tôt mais je préfère que la virole soit en place. Il faut en tout cas le faire sur une ébauche encore massive, plus il y a de bois, moins il y a de risques de vibrations et de décentrage du trou.
Ce perçage se fait avec un mandrin monté sur un cône Morse (CM2 en l’occurrence) qui se pose sur la poupée mobile à la place de la contre pointe tournante. Voila ce mandrin (photo prise en fait un peu plus tard dans la réalisation):


L'idée est de faire un perçage étagé avec des  mèches de diamètres différents pour que la soie entre dans le manche sans forcer sauf les deux derniers cm.
La difficulté est de faire ce trou bien centré . Avec l’expérience  (en clair: après avoir fait une tétra-chiée   de trous  excentrés plus foireux les uns que les autres )  j'ai appris quelques trucs:
- bien araser la surface du bois à percer; tout moignon restant est  une cause de décentrage.
-facultativement pointer le trou avec une pointe d' outil adapté (plane de tourneur ou grain d'orge )
-commencer le perçage avec une mèche de diamètre intermédiaire, pas trop fine pour qu'elle soit rigide, par trop grosse pour que l'effort à l'amorce du trou ne décentre pas la pièce
-J'ai appris sur ce forum (qu'il est  instructif!) que les  tourneurs sur métaux ont un accessoire appelé mèche à centrer qui permet d'amorcer des trous parfaitement centrés , accessoire  peu connu des  boiseux comme moi: à essayer dès que possible!

Je choisis mes mèches avec soin, en fonction des dimensions de la soie. La mèche intermédiaire, la première à intervenir,  a en principe un  diamètre à peu près égal au coté de la section carrée de la soie, sauf qu'ici cette section est ronde( exprès pour m'embêter bien sûr)
Le perçage commence :

Au total j'utilise ici trois  ou quatre mèches en étageant les profondeurs  avec soin  pour que la soie entre dans le trou sauf 2 cm environ. Le test se fait sur le tour, ici c'est juste  pour la photo que  j'ai démonté le manche du tour:


Je le remonte immédiatement après avoir remis la contre-pointe tournante,  positionnée dans le trou  qui par l'effet de mon habileté  et surtout de la chance  est très bien centré. (si ce n'étais pas le cas j'utiliserais la contrepointe creuse, dont la zone de contact est annulaire , elle s’avère très utile non seulement pour les perçages long ( au fleuret de perçage, à travers la poupée mobile)mais aussi  pour maintenir des  bois mal foutus, fragiles, présentant des fentes ,   ou une empreinte ou un perçage non  centré).
Je trace les points remarquables au pifomètre:  ce manche est plus gros que le premier, ce ciseau-ci étant plus gros. Le premier manche ne sert  que de modèle que pour les  proportions approximatives,  pas pour les dimensions.


Je commence le modelage par le coté droit ce qui est la règle. C'est un tournage élémentaire qui peut se faire avec deux outils: le bédane/grain-d'orge, l'outil a tout faire est utilisé ici pour arrondir sans risque  le nez du manche jusqu'au ras de la virole. Noter que la virole peut- être un peu  retouchée au passage  avec le même outil, pour lui faire un chanfrein ou effacer des marques par exemple car  le cuivre étant bien plus tendre que le HSS de l'outil: (

edit:  Attention, vous me voyez là faire un geste dangereux et à eviter: c'est  Jean-Paul (diomedea) qui me le signale:mon bras  gauche frole la piece et le mandrin en rotation.
Le fait que le tour à bois soit moins dangereux que le tour a metal (le couple n'est pas le même) n'excuse rien. C'est effectiement une faute et un maucvais exemple. Toutes mes excuses.   La bonne technique est ici de faire une marque au crayon  avec le tour arrêté , puis de compléter le trait sur le tour en rotation . Merci Jean-Paul de m'avoir avoir signalé cette c...rie.




Pour faire la gorge intermédiaire,  la gouge à dégrossir est parfaite (on  prendrait une gouge plus étroite, une gouge à profiler pour une gorge plus étroite):


Je passe ensuite un coup de plane (bon d'accord c'est un troisième outil) . La plane est un outils très intéressant dont on se sert de plus en plus avec l’expérience et qui peut presque tout faire en laissant  une excellente finition. Elle est idéale pour  planer les parties cylindriques , mais aussi  avec un peu de métier pour des tas d'autres gestes ,  dégrossissage, rainurage, tronçonnages,  profilages. Prudence  quand même,  comme en rallye il y a  risque de plantage  dans les courbes!


Je m'arrête là pour répondre au aimables remarques et conseils  reçus entre temps et je reprends tout de suite.


Dernière édition par vincent91 le Mar 30 Aoû 2016 - 17:38, édité 8 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  bricoleux le Mar 15 Oct 2013 - 10:17

Salut Vincent,

très intéressant ce fil, qui en plus lie les techniques bois avec celle du fer, puisqu'en général si on parle de tournage, c'est de métal qu'il s'agit.

pour tes problèmes informatiques, je te jure, ce n'est pas moi qui via des chemins secrets connus des seuls modérateurs sabote ta conférence !
utilise donc la fonction brouillon, ça va très bien, je ne vois pas ce qu'on lui reproche !
brouillon toutes les 10 min, et tout ce que tu peux perdre, c'est ... 10 min de travail.
c'est le principe de tous les backups.

tu peux aussi, en plus, faire un copier /coller de tout ton texte dans un éditeru quelconque, word pad ou autre.

il y a une opération dangereuse, qui fait souvent perdre le post, c'est lorsqu'on fait "envoyer", que quelqu'un a posté avant toi, le système te demande si tu persévères ou si tu veux d'abord modifier ton texte.
là, si tu ne fais pas attention au message, tu as tout perdu.

++

bricoleux
complétement accro
complétement accro

Messages : 2604
Points : 6369
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : belgique/ardennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  sangten le Mar 15 Oct 2013 - 10:36

vincent91 a écrit:(Merci Alain, mais tu es trop gentil comme d'habitude  ( ça te perdra!  Pense à ton inspectrice des impôts avant de faire des compliments
Là, Vincent, c'est un coup en dessous de la ceinture...

Je l'avais complètement oubliée celle-là. Pourtant, malgré son air ingénu, elle m'a assassiné. Ce n'est pas un vain mot. On va à la contestation. Sinon je perds ma chemise et surtout, mon atelier.

_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.

sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 6013
Points : 11272
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  FredM le Mar 15 Oct 2013 - 11:44

Bonjour à tous !!

Vincent, ton fil est super bien !!

Fais vraiment attention quand tu postes tes messages.. Je te dis ça de manière très égoïste, parce que moi, quand je plante deux heures de boulot, autant te dire que quand je recommence, je ne fais pas aussi bien que la première fois, parce que j'ai les nerfs !!!

Une chose très simple qui peut te sauver la vie : avant de faire une manip "risquée" comme prévisualiser ou insérer une photo, tu appuies sur la touche CTRL (en bas a gauche de ton clavier) puis en maintenant cette touche appuyée, tu appuies sur la touche A. Cette manip sélectionne l'intégralité de ton texte (A comme All), qui du coup change de couleur à l'écran.
Puis , en maintenant la touche CTRL appuyée, tu appuies sur la touche C. cela a pour effet de "copier" (d'ou le C) le texte sélectionné dans un coin de mémoire de ton ordi qu'on appelle le "presse papier" : une mémoire tampon.

Si tu as un problème et que tu perds ton texte, il suffit de faire un CTRL maintenu puis d'appuyer sur la touche V et tu rappatries ce qui est dans ton presse papier (sur un nouveau message que tu crées ou dans un autre logiciel comme Word ou Open office par ex).

Attention : à chaque fois que tu refais un CTRL + C, tu reremplis ton  presse papier avec un nouveau contenu sélectionné mais ça écrase le contenu précédent. De même si tu éteins ton ordi, le contenu du presse papier est perdu.

Bref "CTRL + A" puis "CTRL + C", ça prends 1/2 seconde et ca peut sauver.. euh pas la vie, mais du boulot .. surtout quand la taille des messages est consequente...siffle et "CTRL+V" pour rapatrier....

(je fais des posts longs, moi aussi, même si je pense que mes "contenus" ne sont pas aussi passionnants que les tiens !!)

Bien cordialement,
fredM

FredM
complétement accro
complétement accro

Messages : 2233
Points : 5326
Date d'inscription : 30/07/2012
Age : 46
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  desmo 38 le Mar 15 Oct 2013 - 11:47

Salut Vincent,

Je vais également suivre cette réalisation, j'aime bien le principe de faire les choses par soi-même.
D'ailleurs on trouve pas facilement a acheter de beaux manches sur le net.
Une chose est sur et je la retiens, faire tes viroles avec des tubes en cuivre, une excellente idée.

Amitiés, Cyril

desmo 38
complétement accro
complétement accro

Messages : 1594
Points : 3496
Date d'inscription : 03/02/2012
Age : 45
Localisation : Isére

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  6°sens le Mar 15 Oct 2013 - 12:14

Passionnant, ton post Vincent,

En te lisant, je calculais où j'allais placer un bon gros tour à bois dans mon sous sol.

C'est pas bien de me faire ça. Le tour génère beaucoup de poussière et je me bats tous les jours contre elle.
L'idéal serait peut-être de cantonner le tour dans une pièce dédiée...
Mais, le plus simple serait de résister, résister, résister !

Amicalement,
Renaud

_________________
« Heureux sont les fêlés, car ils laissent passer la lumière » M. Audiard
Un égoïste, c'est quelqu'un qui ne pense pas à moi. Eugène Labiche
Quand on ne travaillera plus les lendemains des jours de repos, la fatigue sera vaincue. Alphonse Allais

6°sens
Modérateur
Modérateur

Messages : 5672
Points : 12338
Date d'inscription : 25/03/2011
Age : 63
Localisation : Cambrésis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  Ugo le Mar 15 Oct 2013 - 13:02

Merci pour le partage ! Je trouve ce forum sensationnel pour ça : on ne trouve pas partout des gens prêts à prendre de leur temps pour aider/inspirer les autres sans calcul, et c'est aussi agréable que c'est rare...
Même si je n'ai pas de tour, je suis cela avec intérêt, juste pour la beauté du travail. Wink

Ugo
complétement accro
complétement accro

Messages : 1088
Points : 2219
Date d'inscription : 22/12/2012
Localisation : Doubs

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  vincent91 le Mar 15 Oct 2013 - 13:53

(Oui désolé Alain, je manque un peu beaucoup de tact,  je n'aurais pas du te rappeler ce mauvais  souvenir . Mais ne t’inquiète pas,  tu auras raison en définitive ...Les fonctionnaires des impôts sont parfois des pourris (le système fait que la malhonnêteté personnelle peut très bien être  de leur côté et contrairement à celle des contribuables elle est  impunie) ,  mais les juges c'est très  rare.


Bricoleux , FredM, Alain, merci de vos conseils,  je vais en tous cas tâcher de me souvenir de  copier ce que je tapes par Ctrl et C qui est une commande que j'utilise déjà pour manipuler les photos)

Il ne reste qu'a façonner l'extrémité  de frappe: une petite marche et un bouton  en relief . J' ébauche ça au grain-d'orge qui définit les dimensions avec précision,  sans risque de " bouffer la cote". Le bédane grain d'orge est très sécurisant pour les débutants, si on n'est pas encore trop à l'aise en tournage , il permet d'obtenir des courbes sans risque de plantage, en  utilisant des passes fines avec  les coins de l'outil. Mais pour une bonne finition et ne pas avoir trop de ponçage derrière,  c'est mieux de  terminer avec un outil qui coupe bien ici une gouge à profiler (d'accord ça fait 4 outils, mais je vous jure on peut le faire avec 2... )



on passe ensuite à la finition.
Ponçage  classique sur le tour :  P80,  P150,  P320 et P400.  Je me méfie de ce dernier ,  il est fait de carbure de silicium qui peut laisser des traces grisâtres d'aspect sale  sur les bois clairs,  mais là ça n'a pas été le cas. Le grain P400 fait  bien reluire  les viroles de cuivre ( il n'y a pas de contrepèterie)


Noter mon installation d'aspiration. J'y ai beaucoup cogité . La buse est faite maison: tuyau de PVC déformé à la main à chaud, après chauffage au decapeur thermique. Le tube qui la tient par le haut coulisse sur un autre tube horizontal fixé au dessus du tour. La buse se déplace  et se règle avec deux  doigts.  Quant à la commande marhe arêt de l'aspirateur elle se commande aussi avec deux doigts .  C'est  une "télécommande du pauvre ",  c'est à dire une affaire de tringle  Comment? le café du pauvre était autrefois aussi une aff... Oh!  Vous n'avez pas honte avec vos plaisanteries de garçon de bains?!   En tout cas mon  système marche  au petit poil depuis des années, je n'en   changerais  pour rien au monde .

Le frêne est un bois  d'une solidité parfaite pour les manches mais souvent sa couleur claire devient  grisâtre et  blafarde si on le laisse sans finition. Je le réchauffe  donc légèrement  en passant  une teinte jaune en solution aqueuse . Dommage que la photo prise au déclencheur soit complétement floue, sinon vous pourriez lire sur la bouteille:" Concentré liquide de Chicorée  Leroux"  ( en vente dans toutes les bonnes épiceries).


Comme toutes les teintes à l'eau,  il faut la passer diluée pour éviter traînées et  taches. Je  sèche et je lisse ensuite le bois avec le même chiffon,  bien replié pour ne pas se brûler et pour éviter qu'il soit agrippé par la pièce en rotation. J'ai arrondi d' un coup de bédane tous les angles de bois qui débordent la longueur de la pièce pour la même raison.




Je finis par une couche de vernis cellulo que je polis avec le même chiffon ou même avec une poignée de copeaux. Je m'en tiens là: je n'aime pa trop les manches dont le vernis est épis et brillant, peu agreables en main, voire générateurs d'ampoules. Je veux juste une protection contre les salissures.

Je détache la pièce  en finissant de  tronçonner son attache au bédane.

edit: même remarque que plus haut: ne faites pas comme moi! pas de bras qui passe au dessus du tour en rotation  surtout avec une manche  qui traine: soit on coupe la pièce en rotation quitte à la ramasser par terre (dans les copeaux elle ne craint rien), soit on laisse un ou deux mm  de bois , et on casse ou on coupe le bois restant sur le tour arrêté.
.

Le picot qui subsiste est arasé à la plane


puis poncé sur un abrasif posé sur un plan dur (c'est plus efficace que  l'inverse , tenir l'abrasif à la main).



Il reste à emmancher le ciseau: on chauffe la soie avec un petit  chalumeau butagaz :


La bonne température pour la soie , c'est just avant celle où  le métal commence  à rougeoyer. On  sait rapidement si la température est bonne. Pas assez chaude , la soie ne s'enfonce pas ( il ne faut taper sur le manche, sauf dans les derniers millimètres, sinon il risque d'éclater ).  Trop chaude,  elle s'enfonce comme dans du beurre avec  des flammes qui sortent du trou:  il faut immédiatement la retirer  et la laisser un peu refroidir sinon le trou devient trop grand, se met  de travers en quelques secondes.  L'idéal c'est que la soie s'enfonce une poussée continue et modérée jusqu'à ce que la garde soit à  5 ou 6   mm de la virole, l'enfoncement  est alors terminé en frappant sur le manche, le tranchant étant appuyé  sur une chute de bois.

Après quoi je refroidis la soie ou du moins  la garde et la virole avec un peu d'eau en faisant attention que l'eau bouillante ne coule pas sur le bois verni , qui n'aime pas beaucoup ça . La photo  n'est pas très claire: en fait j'utilise un pulvérisateur pour arroser la virole:


Ce type de fixation traditionnelle  est solide tout en étant réversible. Je pense que la carbonisation du bois doit produire un peu de goudron qui  contribue à l’adhérence.

Si le trou est par malheur, un peu trop grand et que le ciseau ne tient pas,  la colle fusible est pour moi la meilleure solution, son emploi est plus fiable que de retrecir le trou avec des copeaux et plus failement reversible que l'mploi  d'Araldite.  Comme colle proprement dite, la colle fusible ne vaut rien mais elle est géniale pour des tas d'usages: comme colle  provisoires , pour des cales par exemples, joint souple, produit de remplissage neutre et  isolant . Elle est  peu salissante et  réversible ( ici il suffirait   de chauffer  la base du ciseau au décapeur thermique)

Je vais encore vous poster une vue des deux ciseaux côte à côte  et de quelques autres que  j'ai un peu rafraichis  plus tous ceux ceux qui me restent à faire. Je mets ça dans  un envoi séparé  pour que vous soyez avertis que le reportage est fini (mes éditions successives doivent être difficiles a suivre...)


Dernière édition par vincent91 le Lun 15 Sep 2014 - 18:13, édité 7 fois (Raison : ture)

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  bricoleux le Mar 15 Oct 2013 - 16:46

RE, Vincent,

super reportage, sujet intéressant et tout neuf !

et puis, tu as remplacé le choc des mots par le pods des photos ..

à te lire, on a l'impression que faire des creux et des congés au tour est tout simple.
eh bien non, j'ai fait un stage de tournage, je peux témoigner que faire un cylindre, c'est facile et amusant.
mais dans les courbes, si l'outil n'a pas les bons angles (horizontal et vertical), il prend dans le bois avec le mauvais tranchant et, avec un bruit sinistre et caractéristique (généralement accompagné de jurons), met à mal le travail déjà accompli

++

bricoleux
complétement accro
complétement accro

Messages : 2604
Points : 6369
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : belgique/ardennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  vincent91 le Ven 18 Oct 2013 - 1:09

J'ai édité il y a deux jours mon précédent message : la fabrication du manche et la restauration du ciseau est donc terminée.
Je vous envoie une photo de ces  deux ciseaux dotés  de manches neufs identiques aux dimensions près. Je suis content de l'aspect du bois de frêne. la teinture par la chicorée a fait ressortir  un  joli motif ondé qui s'est trouvé là par hasard.


Je vous envoie aussi quelques photos des autres outils déjà restaurés ou en cours  vous y voyez les types de manches dont je vous ai parlé au début


Voici une petite partie des ciseaux en cours de restauration: ceux là sont de qualité ordinaire, de s marques de Sheffield convenables comme William  Marples , Ian ou Robert Sorby etc mais de qualité convenable mais un ton en dessous: les manches sont plus ordinaires , en en hêtre ou  en frêne,  et ils portent rarement l'estampille du propriétaire . Ces ciseaux et gouges là  j'en ai restauré une cinquantaine et il m'en reste largement autant à faire.  


Voici les manches pour ciseaux à douille.


Ces manches sont très solides  il ne sont pas fragilisés par un perçage et les chocs les resserrent dans la douille). Ils sont  démontables a moins d'être collés ( il suffit de les saisir par la lame et de les frapper à plat suer l’établi pour qu'ils se séparent de la lame). ce n'est pas forcement souhaitable quoique Lie-Nielsen offre par ce moyen d'utiliser ses ciseaux tantôt avec un manche court  tantôt avec un manche long.

On trouve aussi ce montage à douille sur les ciseaux hauts-de-gamme comme cette série de ciseaux d'avant guerre fait par Ward à Sheffield, une  firme réputée pour la qualité de son acier.

Je témoigne que ces ciseaux s'affutent bien et conserve leur fil longtemps:   l'un de ces ciseaux est une fois tombé de mon établi et m'a effleuré le genou.  J'aurais pu  abîmer mon pantalon, mais j'ai eu du pot , c'était l'été, j'étais en short:  7 points de suture!

Les manches , quand il s'agit de ciseau à frapper sot toujours solides, parfois munis  virole en acier en haut du manche, parfois  de rondelles de cuir empilées en haut du manche .

Pour cela on tourne un petit tenon en haut du manche , d'environ 10 x 10 mm, on enfile dessus plusieurs morceaux de cuir percés au diamètre , passés au papier de verre et collés entre eux à la vinylique, on serre les rondelles avec un montage ad hoc pendant le séchage. Ensuite on coupe le tenon a 3 mm des rondelles de cuir et on le "champignonne" en le  martelant avec un tout petit marteau comme on fait pour un rivet métallique. Après quoi on remonte le manche sur le tour en ajustant le centrage et on arase le cuir juste  au diamètre du manche.

On note qu'il faut toujours laisser un intervalle de deux ou trois mm entre le tenon conique et le rebord de la douille:  cette marge est nécessaire en cas de retentissement du bois, sinon sous les coups, le manche s'enfonce dans la douille et le bord de celle ci fait éclater le rebord du manche. c'est à cause de ce problème que je dois en général changer ce type de manche. Lie-Nielsen laisse facilement 3 a 4 mm de marge sur ses manches.
Je n'ai pas de ciseau lie-Nielsen, mais on voit bien ce "gap" sur certains manches (non fait par moi):

Je n'ai plus de ciseaux à douille a equiper de manche sinon je vous aurai montré le processus en image, car tous les details ne sont pas dans les reportages de ce James Thomson dont j'ai parlé. Enfin si vous insistez beaucoup, je changerai le plus moche des manches existants.



Et puis il y a  les fameux manches en buis  octogonaux, modèle londonien les   "London pattern handles".  On  les ai surtout trouvées sur des gouges  Addis ou Harring, qui étaient précisément des fabricants fort réputés d'avant guerre qui se trouvaient être londoniens : est-ce  eux qui ont introduit ce modèle de manche  pour se  différencier je n'en sais rien . En tous cas il est associé au haut de gamme. J'en ai trouvé  aussi sur des gouges Ward and Payne,  assez réputées également après la guerre  et aussi sur les ciseaux à bois,   souvent de grands  ciseaux à parer de diverses marques, mais jamais sur des outils ordinaires. Sur presque tous ces manches on trouve presque toujours l'estampille de leurs   propriétaires, qui n'étaient à l’évidence ni des bricoleurs , ni des partageurs!
 Depuis quelques années les gouges françaises Auriou se sont  acquis en Angleterre la  réputation d'être les plus proches  des meilleures gouges anglaises d'avant guerre, tant en tenue d'affutage que pour les sensations tactiles . Il se trouve que  les toutes premières gouges  que j'ai achetées ( c'était il y a trente ans dans une boutique du "Faubourg"),  étaient des gouges Auriou.  J'aurais pu plus mal tomber!  Après des années de loyaux services, elles avaient bien mérité que je leur offre de nouveaux manches pour remplacer  les bouts de  bois initiaux. Je leur ai fait des manches modèle  londonien : il n'était  pas de raisons qu'elles se payent la honte devant leurs nouvelles  copines anglaises,  que je venais de rapporter  d' une vente aux enchères.
Cependant  les manches en buis tout neufs d'un superbe  d'un jaune citron  faisaient un peu "nouveau riche", aussi  je les ai patinés avec du thé (on ne peut pas faire plus anglais). Ça leur a donné ce  teint de  caramel mou qui fait toute la classe du buis patiné. Quelques années plus tard on les distingue difficilement de leurs petites copines !

Manque de chance, alors que  j'ai pris plein de photos d' outils cet après midi,  j'ai oublié les London Pattern!

Je vous les  montrerai donc  demain, et au passage je vous montrerai comment je les fais( mais seulement si ça vous intéresse)

J'ai encore du pain sur la planches pour quelques jours  j'ai déjà bien avancé mes manches standard  ( à soie) comme ceux de ces gouges de modeleur (gouges droites longues à biseau intérieur pour rectifier les perçages.
dont je vais revendre les deux tiers après avoir sélectionné et gardé une série cohérente.

J'ai encore du travail avec les gouges et les ciseaux: il  me reste quelques gouges à restaurer et répertorier ( je ne vous montre pas tout,  ça déborde de la table).

Après quoi on pourra parler des rabots ... Il y a du pain sur la planche: j'en ai une trentaine à restaurer, certains; dont un Norris A5 sont des ruines mais tous me semblent récupérables avec du travail.


Dernière édition par vincent91 le Ven 18 Oct 2013 - 11:11, édité 1 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  melor27 le Ven 18 Oct 2013 - 3:31

Bonjour Vincent,
Très enrichissant ton pas à pas et surtout plein d'humour...
Oui, visiblement tu as encore du pain sur la planche!!!

melor27
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 46
Points : 104
Date d'inscription : 15/06/2012
Age : 66
Localisation : EURE

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  6°sens le Ven 18 Oct 2013 - 7:18

Super Vincent,
Merci pour cette tranche de culture,
Amicalement,
Renaud

_________________
« Heureux sont les fêlés, car ils laissent passer la lumière » M. Audiard
Un égoïste, c'est quelqu'un qui ne pense pas à moi. Eugène Labiche
Quand on ne travaillera plus les lendemains des jours de repos, la fatigue sera vaincue. Alphonse Allais

6°sens
Modérateur
Modérateur

Messages : 5672
Points : 12338
Date d'inscription : 25/03/2011
Age : 63
Localisation : Cambrésis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  sangten le Ven 18 Oct 2013 - 8:56

Bravo vincent

quel beau reportage.
Mais je vois que tu as fait de nombreux manches, en livraison à soi-même. En termes de TVA, veux-tu que je t'explique ? parce que maintenant, je deviens expert.
Je pense que tu n'auras pas la TVA à autoliquider, mais que tu paieras juste les intérêts, puisque tu peux justifier ta bonne foi, et ainsi éviter les 40% de pénalité.

Pas compris ? tu veux que je recommence ?

_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.

sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 6013
Points : 11272
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  meles le Ven 18 Oct 2013 - 10:09

sangten a écrit:Pas compris ? tu veux que je recommence ?
Bonjour, moi je veux bien, j'ai rien pigé drunken 

@+

meles
Admin
Admin

Messages : 7220
Points : 13999
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 45
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche de ciseau à bois munie d'une soie ( turning a handle for a tang type chisel)

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 16:28


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum