anipassion.com

outils de tracage et de calcul (old school)

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: outils de tracage et de calcul (old school)

Message  bricoleux le Jeu 28 Nov 2013 - 13:19

Bonjour à tous,
 
merci Niaproun, pourquoi pas ? mais  je n'associe pas cette époque à l'idée que j'ai de Verdun !!!
 
racheter pour le revendre sous le nom de Dos.
MSDOS ! il y avait déjà le CPM et DRDOS, TR et autres DOS ...
au passage,
copy a: b: de MS Dos, qui dit copier de a: vers b:
sécrivait, en DRDOS, exactement à l'inverse, cad copy b: a: .....
 
P.... ça me rajeunit pas tout ça
non, vraiment pas, mais on a vécu une époque charnière, c'est intéressant.
 
je peux faire '"l'oncle Paul" un instant, même si je viens de voir un petit cartoon à son sujet, où il raconte ses histoires avec des gosses sur les genoux, son gros cigare à la bouche, des volutes de fumée partout,
et lorsqu'on lui en fait la remarque, il se vexe,  et quitte la pièce, faché ...
ce serait l'explication de la disparition des "belles histoires de l'oncle Paul".
 
l'informatique, pour des soixantenaires, c'est une approche différente pour chacun.
je ne peux que donner la mienne.
 
ma première vision des machines à calculer, c'est à oxford -où mon père a professé qq années-, une grande pièce avec des machines énormes partout, et un masque d'infirmier pour y rentrer.
des grosses bandes qui tournaient et détournaient ... (~58)
 
souvent, j'aidais mon père (prof de stat et proba), avec les machines à engrenage.
vous savez q'en stat, on fait beaucoup de calculs, répétitifs, simples mais fastidieux :
somme des x, somme des y, somme des x², somme des y².
j'ai passé des après midi à tourner la manivelle (photo ce soir de cette jolie machine à calculer).
 
après, lors de mes études, j'avais, toujours par mon père, accès d'une part à ces mêmes machines à calculer, mais électrifiées,(quel boucan, surtout pour une division)
et au terminal du centre de calcul de l'unif.
et là, cartes perforées, fortran ou cobol ... mais je n'avais pas grand chose à en faire.
 
fin des études (1972), apparition de la première machine à calculer, la première HP (35) peu après,  mais déjà trop tard pour mon mémoire, que j'ai calculé à la règle ou à la machine à engrenages, et tapé à la machine (sans correcteur orthographique, ni caractères graas et soulignés, si si cette époque a existé !)
 
en 73, j'entre chez Greisch, ou je reçois une énorme machine à calculer (comme un très gros écran), mais fonctionnant comme une HP, sauf que l'on voyait le stack, et que "Enter" ne doublait pas l'entrée.
elle n'a pas tenu longtemps !
et puis tout a été très vite.
des 41 pour tous les ingénieurs (programmable, mais pas de support extérieur, donc finalement peu d'intéret)
et une 67 pour moi ! avec les petites cartes magnétiques ! super, j'étais aux anges.
 
un premier "ordinateur", mémoire de masse des grandes cartes magnétiques (20cm sur 10), puis liaison au centre de calcul via un TRS et un modem (un vrai modulateur demodulateur, avec de grandes oreilles en caoutchouc dans lesquelles on deposait le cornet), utilisation d'un programme par éléments finis, à dsitance ou par cartes perforées.
mais tout le monde calculait encore ses poutres en BA au moyen d'abaques, et de la règle à calcul.
 
je me souviens avoir appris à mon directeur du personnel l'utilisation de la mémoire de sa calculette, pour faire aisément des sommes de produits (jusque là, il faisait ses multiplications à la règle, et ses additions à la machine).
 
pendant ce temps, les dessinateurs travaillaient au graphos ou au rotring, déjà des "anciens et des modernes".
certains tenaient à personnaliser par des écritures magnifiques mais peu conformes, la DAO règlera tout ça.
 
pendant ce temps, l'université dotait tous ses services d'un machine à calculer programmable, mémoire de masse bandelettes à trous, comme les RAD.
500.000 FB (environ 100000 FF) à l'époque, obsolète en moins d'un an !
ça fait réfléchir aussi, cela.
 
bon, fin du premier épisode, je reprendrai avec le début ds années 80, et l'avènement du PC.
 
en attendant, et pour fixer les choses pour les plus jeunes, une première date clé :
1972, apparition des premières machines à calculer électriques.
 
 
++
l'oncle Bernard

une machine hybride :

dotée au départ d'une manivelle, elle a été motorisée.
en 110, ce qui explique le montage et le transfo ...
à remarquer, l'allonge d'époque (comment ne sommes nous pas tous morts ?)


bricoleux
complétement accro
complétement accro

Messages : 2604
Points : 6369
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : belgique/ardennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: outils de tracage et de calcul (old school)

Message  Totem le Jeu 28 Nov 2013 - 19:57

ce système gagne du temps, enfin de la frappe, mais avec une pile de 4 nombre, il oblige à commencer le calcul par le bon bout.
pour moi, le principal avantage, c'est que TOUS LES RÉSULTATS INTERMÉDIAIRES SONT VISUALISES, et permet donc de détecter une erreur grossière, ce qui n'est pas le cas avec des parenthèses, où le résultat tombe un peu comme un miracle.
Bonjour Bernard,

+1 ! Amusant qu'on parle de cela sur ce forum... Very Happy 

Même si je ne suis pas de la "vieille" époque, je suis aussi adepte... Comme quoi, ce n'est pas ringard !

Sur les calculatrices modernes, la pile est devenue bien plus grande (jusqu'a 12 nombres) et il y a des fonctions swap x (si je rentre par exemple 4 et je fais swap x, il va inverser le dernier et le quatrième nombre de la pile) très pratiques quand on commence le calcul par le mauvais bout (on s'en sert tout le temps au début, puis de moins en moins, puis on est satisfait de s'apercevoir que l'on n'en a plus besoin What a Face)...

Pour l'instant, j'utilise ma Texas pour laquelle j'ai programmé une interface polonaise inverse... Mais pour Noël, je compte bien m'acheter une vraie HP Wink
J'hésite d'ailleurs entre la 28s que je trouve classe et le 48...

++
Lionel

Totem
complétement accro
complétement accro

Messages : 4106
Points : 11007
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 21
Localisation : 67 alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: outils de tracage et de calcul (old school)

Message  jl44 le Jeu 28 Nov 2013 - 20:07

J'avoue bricoleux j'ai commis ce crime (jeter des HP)What a Face What a Face What a Face 

Très vite j'ai utilisé des tableurs comme Lotus 123 puis je suis passé à Mathématica et Mathcad avant d'écrire moi même quelques programmes adaptés à mes besoins en Pascal, turbo Pascal (borland) et en C.

Je suis tout a fait d'accord avec toi niaproun le génie de Bill était plutôt commercial qu'informatique. De plus il a eu une chance énorme car quand en 1985 on compare les compatibles IBM PC avec les MAC avec un Mac OS très nettement supérieur au MSDOS on se demande comment MSDOS a pu s'imposer.

Amicalement jl44.

jl44
posteur Régulier
posteur Régulier

Messages : 102
Points : 274
Date d'inscription : 21/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: outils de tracage et de calcul (old school)

Message  niaproun le Jeu 28 Nov 2013 - 20:58

jl44 a écrit:........... le génie de Bill était plutôt commercial qu'informatique. ...............
Amicalement jl44.
Ave
Je ne suis pas complétement de cet avis Very Happy 
Il a surtout bénéficié de la stupidité de Jobs, il a ouvert le système à qui voulait l'utiliser, à l'époque les Taiwanais et ils ont inondé le marché. Une fois fois cela fait et quelque soit la valeur intrinsèque l'affaire est pliée.
Le système Jobs ne privilégie que les actionnaires car sur un sytème propriétaire basé sur un positionnement élitiste les prix sont sans comparaison et élevés. Pourquoi cet entétement à rester propriétaire ?
Le système Gates fonctionne comme les franchiseurs, vous foncez au prix que vous voulez et moi j'encaisse moins mais souvent.
A ce jeu les marginaux sont toujours perdants, il n'est qu' à voir les sytèmes vidéo style bétamax morts d 'être en marge et indépendement de leurs qualités.


niaproun
complétement accro
complétement accro

Messages : 3037
Points : 6898
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : région Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: outils de tracage et de calcul (old school)

Message  jl44 le Jeu 28 Nov 2013 - 22:39

Je suis d'accord avec toi sur la stupidité de JOB mais Bill a surtout l'ENORME CHANCE qu'IBM ne lui ai pas demandé l'exclusivité du DOS. A partir de là tout le monde à voulu copier le Maître IBM. Pour les taïwanais le hard et pour bilou le soft. C'était la grande époque des compatibles IBM.

JOB avait tout verrouillé, il y avait même l'applewriter (imprimante marchant que sur apple).
En 1985 le Mac était beaucoup plus en avance avec sa poubelle, son écran couleur, un graphisme stupéfiant etc.. le DOS à coté avec son écran texte était vraiment lamentable.

C'est quand même surprenant que la pomme n'a pas retenue la leçon et continue à verrouiller avec ses tablettes.

Amicalement jl44

jl44
posteur Régulier
posteur Régulier

Messages : 102
Points : 274
Date d'inscription : 21/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: outils de tracage et de calcul (old school)

Message  niaproun le Ven 29 Nov 2013 - 8:41

Ave
A cette époque j'avais bossé en CPM puis j'avais acheté un Apple IIe (double floppy svp Very Happy) et là j'ai fait une boulette, j'ai acheté Lisa. Gravissime erreu, l'caht d'une grosse daube, vite arrétée, mais je me suis trouvé avec toutes mes éconocroques dans un système isolé et mort-né.
Très douloureux à l'époque étant encore à la fac.
De là j'ai compris  qu'un système propriétaire était une impasse, et maintenant pour mon outillage j'évite, quand c'est possible, scrupuleusement l'achat d' outils à système fermé. Il vient toujours le moment ou, lassés de verser une rente, les clients privilégient la concurence des systèmes ouverts et il ne reste, comme pour Apple, aux systèmes propriétaires que le nom, le prix et le snobisme.
Comme quoi pour être appris il faut être pris.

Ps en lisant l'article Wiki je vois que j'aurais peut être pu le vendre en collection ...... trente ans après, mais j'avais pas le temps d'attendre.

niaproun
complétement accro
complétement accro

Messages : 3037
Points : 6898
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : région Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: outils de tracage et de calcul (old school)

Message  bricoleux le Ven 29 Nov 2013 - 11:05

Bonjour à tous,
 
Niaproun,
j'aime bien la manière dont tu es revenu à l'outillage en passant par les systèmes propriétaires !
 
bonjour Lionel,
et bien, je suis surpris mais content de voir que cette manière de faire convainc m^me les plus jeunes.
pour les piles multiples, je possede une 48G depuis très longtemps, ça sert bien en programmation, pour gagner en méméoire, mais pas en calcul direct, où c'est vite fastidieux.
 
qunt à ce crime
j'ai commis ce crime (jeter des HP)
je ne peux même pas l'imaginer !!!!
 
 
pour le succes du MSDos, et de l'IBM PC, moi aussi je crois que l'intelligence d'IBM a été de construire une architecture ouverte (son fameux BUS),
qui a permis à un tas de fabricants/concepteurs de s'engoufrer dans le créneau et de faire par ricochet la promoion des IBM.
 
debut 80 coexistaient une variété infinie ou presque de "machines" - le nom PC n'existait pas),
j'avais à ma dispostion un TI portable, ecran LCD, disquettes 3,5 (720), et un autre TI de bureau, bien plus performants que ce qu' IBM allait sortir (résolution haute ou couleurs, pas de pavé numérique séparé, disquette souple 6,25 etc)
mais tout le monde s'est mis a créer pour IBM, qui des claviers, qui des cartes graphiques, des écrans ...
si on ajoute à cela que les programmes circulaient librement, mystérieusement déprotégés (comme Autocad, dont une version déprotégée a toujours circulé peu après la sortie de la dernière version),
et toutes les autres marques ont déposé les armes.
 
il est remarquable de constater qu'encore aujourd'hui, ce fameux clavier merdique d'IBM nous poursuit, puisque nous trouvons encore sur nos pavés le choix entre les flèches et les nombres, ce qui n'a plus aucune raison d'être.
 
mon premier PC c'est 86, quand le prix est descendu en dessous de 100000FB (2500€, j'en gagnais pas mille à l'époque).
je cherchais un portable, introuvable, les marchands se moquaient de moi "pas de demande d'un PC portable, quelle idée ...").
j'en ai trouvé un, style machine à coudre, petit écran de 12 cm en Hercules !
il m'a bien servi.
 
par ailleurs, et pour revenir à apple, il a qd même bien pris le marché, les jeunes ne jurent que par Ipad Ipod, applications, apple store etc et windows 8, malgré ses "tuiles", ne convainc pas.
 
++


Dernière édition par bricoleux le Sam 30 Nov 2013 - 8:21, édité 1 fois

bricoleux
complétement accro
complétement accro

Messages : 2604
Points : 6369
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : belgique/ardennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: outils de tracage et de calcul (old school)

Message  grosb le Ven 29 Nov 2013 - 19:21

Et bien moi mon seul regret est de n'avoir pas acheté un Apple 1, importé confidentiellement par Pentasonic, Pont de Grenelle.... Comme j'ai du mal à jeter... On connait aujourd'hui sa valeur aux enchères....Very Happy 
J'ai fait la connerie d'attendre le suivant, l'Apple II.

Mais je suis étonné que vous parliez de système verrouillé, il y avait même des véroboard de disponibles pour l'Apple II et bien sûr un bus, ce n'était d'ailleurs que ça .... j'avais étendu la RAM du mien de 48Ko à 64Ko avec une carte, il y en a eu de mémoire jusqu'à 256Ko, grande carte couverte de Dil 14 ou 16 pattes, je ne sais plus.

L'Apple II a été clôné par un taïwanai, mais Bill a eu la chance inouie, comme dit si bien jl44, d'être choisi sans exclusivité par IBM, moi j'avais du mal à vendre des DEC Rainbow 100 (Digital), car les clients voulaient de la marque IBM sans même savoir pourquoi... Sur le DEC on choisissait même son OS (CPM 80/86 ou MS/DOS).

Mais que pesait à l'époque un Apple, un Commodore ou autre face à Big Blue....

En tout cas je peux affirmer une chose, pour avoir toujours fait cohabiter les PC avec des Apple, ces derniers m'ont toujours donnés moins de soucis utilisateur et une durée de vie utilisable bien plus grande que les PC, justement à cause de l'obsolescence programmée de l'OS de MS en collusion avec les fondeurs de processeurs Intel, qui rend un PC inutilisable au bout de 3-4ans (souvent même moins) alors qu'un Apple m'a toujours duré au moins 7-8ans dans des conditions acceptables.

Amicalement, Bernard.

PS: J'ai eu aussi la machine à coudre IBM dit portable avec son petit écran ambre, à l'époque Compaq a fait son succès avec son modèle bien mieux.....

grosb
complétement accro
complétement accro

Messages : 1833
Points : 3433
Date d'inscription : 30/05/2013
Age : 61
Localisation : Cotes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: outils de tracage et de calcul (old school)

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 18:57


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum