Pas à pas construction d'un rabot bois

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Pas à pas construction d'un rabot bois

Message  Antoine le Mar 8 Juil 2014 - 23:40

Bonsoir à tous,

6°sens a écrit:Je n'avais pas imaginé qu'un rabot (en bois) puisse être fabriqué par son utilisateur.

Rooooh.... Tu avais pourtant un indice depuis fin décembre :
Spoiler:

Là ! Le petit guillaume !

Samuel, les copeaux que tu sort sont impressionnants, un grand bravo !

Antoine
Modérateur
Modérateur

Messages : 2211
Points : 5357
Date d'inscription : 28/06/2011
Age : 21
Localisation : Ille et Vilaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas à pas construction d'un rabot bois

Message  6°sens le Mer 9 Juil 2014 - 7:18

Antoine a écrit:Bonsoir à tous,

6°sens a écrit:Je n'avais pas imaginé qu'un rabot (en bois) puisse être fabriqué par son utilisateur.

Rooooh.... Tu avais pourtant un indice depuis fin décembre :
Spoiler:

Là ! Le petit guillaume !

Samuel, les copeaux que tu sort sont impressionnants, un grand bravo !

Là ! Le petit guillaume !
Toi aussi ?
C'est toi qui as fabriqué ce petit guillaume ?
Et t ne l'as pas dit !!!
Et tu n'as pas fait de post ?
Mais c'est pas bien, dis donc espèce d'Antoine cachottier...
J'aurais été moins en état de choc en voyant les réalisation du Samuel si tu avais présenté la tienne !

Alors, Bravo à vous deux.

Les réalisations de Pierre sont galactiques et je sais que je ne les copierai jamais, mais les vôtres sont envisageables.
Surtout avec les pas-à-pas de Samuel (hein, Antoine !)

Gros (°I=) à vous deux,
Amicalement,
Renaud

_________________
« Heureux sont les fêlés, car ils laissent passer la lumière » M. Audiard
Un égoïste, c'est quelqu'un qui ne pense pas à moi. Eugène Labiche
Quand on ne travaillera plus les lendemains des jours de repos, la fatigue sera vaincue. Alphonse Allais

6°sens
Modérateur
Modérateur

Messages : 5667
Points : 12333
Date d'inscription : 25/03/2011
Age : 63
Localisation : Cambrésis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas à pas construction d'un rabot bois

Message  noebus86 le Mer 9 Juil 2014 - 8:10

slt Samuel et à vous tous les ami(e)s,
bravo pour ta réal. , tu a remis au gout du jour ce que faisait et fond encore je pense les " Compagnons "
c'est a dire la création de leurs outils  Very Happy  cheers 
ainsi tu ressuscite un certains savoir faire qui ce " Barré directe aux oubliettes "
rien que pour cela je te décerne les palmes de la gloire   Very Happy  cheers  cheers 
( ce que je relate on peu le voir dans l'ancien feuilleton Télé " Ardéchois cœur fidèle " renseignement là )
jean phil

noebus86
complétement accro
complétement accro

Messages : 2290
Points : 3952
Date d'inscription : 04/08/2013
Age : 57
Localisation : France / Vienne 86000

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas à pas construction d'un rabot bois

Message  toutikini le Mer 9 Juil 2014 - 9:47

Bonjour à tous,
Au risque de faire un HS, (les modo déplaceront si tel est le cas, et je m’en excuse) j’aimerais avoir des éclaircissements, si c’est possible, sur le fonctionnement d’un tel rabot (en fait, de tous les rabots manuel). Je m’explique :
J’ai un rabot électrique ainsi qu’un petit de paume. Le premier à une semelle avant qu’il m’est possible de régler en fonction de l’épaisseur à enlever. La semelle arrière est pile poil alignée avec les fers du rabot et les deux semelles sont parfaitement //. Ainsi, pour travailler il suffit d’avancer le rabot, la semelle avant en appui sur la partie à « usiner », et au fur et à mesure que l’on avance, la semelle arrière se retrouve sur la partie « usinée ». Pour le rabot manuel, les deux semelles sont parfaitement coplanaire et la lame du rabot débordante … Quelle est donc la procédure parfaite pour utiliser ce genre d’engin ??
Ma réponse serait d’appuyer fermement sur l’avant du rabot, afin de la maintenir en permanece en contact avec la piece de bois, laissant ainsi l’arrière dans le « vide » !! Et si c’est la bonne procédure, pourquoi les rabots sont tous conçu avec un couteau centré dans la longueur ?? Pourquoi ne pas le mettre totalement à l’arrière ??
Je ne doute pas qu’il doit y avoir des réponses et que je me pose peut etre des questions là où il n'y en a pas !!!

cordialement et bravo pour ces réalisations qui me tentent bien

toutikini
complétement accro
complétement accro

Messages : 749
Points : 1530
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 46
Localisation : Poitiers (86)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas à pas construction d'un rabot bois

Message  bilou(te) le Mer 9 Juil 2014 - 10:05

Bonjour toutikini

Je n'ai pas la réponse à ta question (je me suis posé les mêmes, je ne les ai pas posées, et puis comme j'arrive à raboter plan quand même, j'ai arrêté d'y penser)
Par contre je suis quand même intéressé.
A mon avis, une des différences entre rabot manuel et rabot électrique est la profondeur de passe, moins du 10ème de millimètre sur un manuel (selon mon père, 20 passes pour enlever 1mm sur un rabot bien réglé), et 1mm sur un électrique.
Du coup, sur un manuel, la partie du bois en avant du fer et celle en arrière sont quasi coplanaires.

Samuel, tu as dégauchi tes blocs à la machine ou avec tes premiers rabots ?

Bonne journée

Boris



bilou(te)
complétement accro
complétement accro

Messages : 1196
Points : 2432
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 32
Localisation : Terre /europe/normandie/eure/crosvill-la-vieille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas à pas construction d'un rabot bois

Message  toutenbois le Mer 9 Juil 2014 - 12:56

Très bonne question, et je dois avouer que je n'ai pas de vrai réponse!
Deux remarques:
la semelle d'un rabot à main est plus large que la lame, et on ne le pousse que rarement parfaitement droit donc si la lame ne dépassait pas du plan de la semelle on ne ferait rien !

Pour le petit guillaume que je me suis fait il y à 2 semaine, je me suis fait la même remarque que toi quand j'ai remarqué qu'il avait tendance à produire une surface bombée après plusieurs passes. Ce qui me semble logique au même titre qu'une dégaux avec une table de sortie plus basse que la lame produit une surface bombée... j'ai donc baissé l'avant du guillaume et aligné la lame avec l'arrière, c'est mieux mais pas parfait, je planche encore sur le sujet...

J'ai pas plus de réponse, alors Vincent si tu passe par ici un petit coup de main n'est pas de refus

@+
Samuel

toutenbois
complétement accro
complétement accro

Messages : 1933
Points : 4056
Date d'inscription : 13/09/2013
Age : 41

https://plus.google.com/u/0/111436452009601116830/posts

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas à pas construction d'un rabot bois

Message  sangten le Mer 9 Juil 2014 - 16:34

bilou(te) a écrit:Bonjour toutikini

A mon avis, une des différences entre rabot manuel et rabot électrique est la profondeur de passe, moins du 10ème de millimètre sur un manuel (selon mon père, 20 passes pour enlever 1mm sur un rabot bien réglé), et 1mm sur un électrique.
Du coup, sur un manuel, la partie du bois en avant du fer et celle en arrière sont quasi coplanaires.
Je pense que c'est la bonne réponse. On enlève quelques centièmes avec le rabot à main. Du coup, c'est la longueur de fer sortie du rabot qui fait l'épaisseur du copeau.

Vincent, si tu passes par ici, ce dont je ne saurais douter, puisque c'est un sujet que tu connais particulièrement bien, tu peux expliquer ?


Je viens de voir que Samuel écrit la même chose. Désolé Samuel.


Concernant ton bombé, je pense que c'est plutôt parce que tu presses plus sur l'une des deux parties du rabot. Avant ou arrière, je ne saurais dire. Vincent, si tu passes par là...



_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.

sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 5996
Points : 11255
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas à pas construction d'un rabot bois

Message  vincent91 le Mer 9 Juil 2014 - 22:09

Vincent passe par là!
mais Vincent , il ne connait pas grand chose au rabot electrique, ni à la degau, d'ailleurs, donc il ne va parler que de ce qu'il connait, l'utilisation  des rabots d'etablis ( ainsi qu'on appelle les rabots courants, pour dresser et polir le bois) .

Voici quelques idées:  

-La semelle d'un rabot d’établi est strictement plane, aux variations  d'usinage et d'usure près.

- l’épaisseur du copeau dépend de la saillie du fer , qui dépend lui même de deux facteurs: la protrusion qu'on a réglée et de la convexite qu'on a donnée au fer par l'affûtage . Le tranchant a en effet  le plus souvent  une convexité variable selon l'usage prevu du rabot:  forte ( jusqu'au 1/2 mm) pour le dégrossissage, très faible  ( 2 à 4 /100 mm)  pour le dressage et la  finition). Seuls les rabots à angle faible et  biseau  inversé (bevel up)  se dispensent parfois de cette convexité,  s'ils  servent à recaler des pièces sur un guide.

-Dans le geste de rabotage on tient le rabot à l'horizontale , fortement plaqué sur la pièce.  On  appuie sur  le nez du rabot  en début de passe, et sur le talon,  en soulageant le nez ,  en fin de passe. Ce geste qui devient vite   automatique évite de rendre la pièce convexe dans la longueur, ce qui se produirait sans cette précaution (le poids en porte-à-faux d'une partie du rabot  tend à épaissir  le copeau en début et fin de passe)

-Pour éviter les "vagues" crées par la convexité du fer sur la largeur d' une planche, on rabote par passes successives parallèles et  chevauchantes.

-Pour un défaut de perpendicularité d'un chant, révélé par l'équerre, on rabote ce chant en decalant  la passe en largeur:  le milieu du rabot , qui prend le copeau le plus épais ( vu la convexite de la lame) est positionné là où il faut enlever le plus de bois.
 
-Il peut être utile de créer une concavité  sur un chant de panneau drerssé à la degau et destiné à être collé à plat joint. Une concavité de 2 ou 3/100 de mm permet une pression de serrage maximale aux extrémités du panneau collé, ce qui le rend  le collage plus solide.   Il suffit de faire quelques passes sur le chant en  en jouant sur la flexibilité (modeste) du rabot) avec un pression forte ,  en évitant de raboter les bouts) jusqu'à ce que la lame ne prenne plus de copeau.

-Pour la finition des bois difficiles  on utilise de préférence un rabot court à fer épais,  réglé pour des copeaux minces. On peut ainsi effacer des arrachements par des passes courtes et croisées permettant  de creuser la surface de façon localisée sur quelques centièmes de mm .  Selon les goûts, on utilise soit un bon  rabot standard (45° biseau  en dessous, type Lie-Nielsen n°4 ou   Norris A4), soit  d'un rabot à angle faible et biseau inversé (idéalement avec affutage obtus, 40-50° au lieu des 25-30° usuels)  ou  encore d'un rabot racloir (fer installé  à plus de 90°)

Je parlerai une autre fois des avantages respectifs des rabots métallique et des rabotss de bois. et aussi de James Krenov,  menuisier enseignant et de  Ron Hock artisan fabricant de fers,  qui ont relancé  à eux deux l'art de faire des rabots simples et superbement efficaces, art  que nous a magistralement démontré Samuel.  
C'était quoi la question dejà?


Dernière édition par vincent91 le Mer 9 Juil 2014 - 22:25, édité 1 fois (Raison : cteurs:)

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas à pas construction d'un rabot bois

Message  sangten le Mer 9 Juil 2014 - 23:25

peu importe la question, nous avons les réponses.

_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.

sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 5996
Points : 11255
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas à pas construction d'un rabot bois

Message  toutikini le Jeu 10 Juil 2014 - 7:08

Merci vincentpédia  Very Happy 

En fait, si je comprends bien, on peut en quelque sorte varier le résultat obtenu, selon la façon dont on se sert de notre rabot manuel ( pancoops d'établi). On peut "creuser" un bois, ce que peut difficilement faire une dégau, ou un rabot électrique (sauf si mauvais réglage). Le bon résultat dépend donc entièrement de la dextérité et de l'expérience de l'utilisateur ... Ma réflexion de créer un rabot avec un fer complétement reculer et un appui ferme et constant sur l'avant du rabot pendant son passage devient aberrante: en effet cela aurait pour effet de rendre la surface propre (lisse) mais avec un profile identique à la pièce brute (concave ou convexe). Il pourrait convenir, pour une pièce déjà rabotée, et assemblée, à laquelle il faudrait enlever une épaisseur constante après réflexion ...Le contraire serait intéressant à tester, un fer complétement à l'avant du rabot, avec un appui sur l’arrière, soit sur la partie travaillée ... en théorie on devrait retrouver le schéma de travail d'une dégau mécanique ..

Question subsidiaire: j'ai un seul rabot d'établi: un petit de paume, tout en acier, acheter en GSB pour 2 francs 6 sous .... j'aimerais en avoir un plus sérieux, plus grand, pour m'y essayer ... quel type me conseillez_vous ??? j'ai cru lire un n°4 ... un Stanley peut être ? (je n'ai pas envie de mettre trop cher dedans, ce n'ai pas ma priorité actuelle, ... un bon rapport qualité prix quoi ?? merci

toutikini
complétement accro
complétement accro

Messages : 749
Points : 1530
Date d'inscription : 04/07/2011
Age : 46
Localisation : Poitiers (86)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas à pas construction d'un rabot bois

Message  cascabel le Jeu 10 Juil 2014 - 8:01

Bonjour à tous,

toutikini a écrit:

Question subsidiaire: j'ai un seul rabot d'établi: un petit de paume, tout en acier, acheter en GSB pour 2 francs 6 sous .... j'aimerais en avoir un plus sérieux, plus grand, pour m'y essayer ... quel type me conseillez_vous ??? j'ai cru lire un n°4 ... un Stanley peut être ? (je n'ai pas envie de mettre trop cher dedans, ce n'ai pas ma priorité actuelle, ... un bon rapport qualité prix quoi ?? merci

Apparemment, les rabots série D de chez Dicktum sont plutôt pas mal. Je crois qu'il y a plusieurs propriétaires de rabot de cette marques sur le forum. J'ai lu aussi quelques avis sur le forum de copain des copeaux qui en dise du bien

Cordialement

Cascabel

cascabel
posteur Régulier
posteur Régulier

Messages : 126
Points : 327
Date d'inscription : 14/01/2012
Localisation : Bretagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas à pas construction d'un rabot bois

Message  toutenbois le Jeu 10 Juil 2014 - 8:09

Bonjour
Vincent on te le dit souvent mais quel plaisir de te lire...

vincent91 a écrit:-La semelle d'un rabot d’établi est strictement plane, aux variations  d'usinage et d'usure près.

ceci est-il également vrai pour les guillaume?

vincent91 a écrit:soit  d'un rabot à angle faible et biseau inversé (idéalement avec affutage obtus, 40-50° au lieu des 25-30° usuels
C'est bon a savoir, on se retrouve donc avec un angle de coupe légèrement supérieur à celui de mon dernier joujou. Dans ce cas, le sens du biseau a-t'il une importance, ou utilise tu un rabot à biseau haut (BH comme dis Marty) pour justement pouvoir changer l'angle de coupe en modifiant l'angle d'affutage sans avoir plusieurs rabot?

vincent91 a écrit:encore d'un rabot racloir (fer installé  à plus de 90°)
On voit parfois des rabot avec une lame presque verticale
peux tu nous en dire plus sur l’affûtage de ce leur lame?

Merci encore as tous pour vos commentaires sympathiques mais vous exagéré, je ne fais rien renaître, je suis dans l’improvisation et pas toujours académique

@+

Samuel

toutenbois
complétement accro
complétement accro

Messages : 1933
Points : 4056
Date d'inscription : 13/09/2013
Age : 41

https://plus.google.com/u/0/111436452009601116830/posts

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas à pas construction d'un rabot bois

Message  dodor le Jeu 10 Juil 2014 - 8:26

Je suis vraiment admiratif de tes réalisations, ce n'est pas parce que je ne dis rien que je ne regarde pas...
Merci pour les yeux et bonne journée! drunken 

dodor
je prends du galon
je prends du galon

Messages : 74
Points : 164
Date d'inscription : 06/03/2014
Age : 34
Localisation : haute savoie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas à pas construction d'un rabot bois

Message  bilou(te) le Jeu 10 Juil 2014 - 9:01

toutikini a écrit:Merci vincentpédia  Very Happy 

Question subsidiaire: j'ai un seul rabot d'établi: un petit de paume, tout en acier, acheter en GSB pour 2 francs 6 sous .... j'aimerais en avoir un plus sérieux, plus grand, pour m'y essayer ... quel type me conseillez_vous ??? j'ai cru lire un n°4 ... un Stanley peut être ? (je n'ai pas envie de mettre trop cher dedans, ce n'ai pas ma priorité actuelle, ... un bon rapport qualité prix quoi ?? merci

Salut toutikini

Pour le rabot, ça peut être intéressant de regarder du côté de l'occasion, j'ai acheté il y a quasi un an un Record n°5 en foire à tout, 8€, un peu de rouille par-ci par-là, mais en une journée (moins, en fait, mais j'étais tout le temps interrompu), avec du papier de verre fin et de l'huile de coude, j'en ai fait un rabot qui fonctionne très bien. J'avais fait un post dédié, là-dessus, et il y a eu un article dans une revue il y a un an environ (le bouvet, peut-être ?). Rien d'insurmontable, le plus long avait été de nettoyer les poignées de toute la crasse accumulée pour leur redonner une jeunesse.

edit : pour illustrer mes propos : http://www.metabricoleur.com/t5644-rabot-n5-record?highlight=rabot+record
Depuis, il sert régulièrement, j'ai dégauchi des étagères de 15cm de large par 1m40 de long sans trop de problème (gaffe aux clous).
Et pour la rouille, qu'on voit sur les photos, c'est dû à la photo, en vrai, il est beaucoup moins marqué et ça n'influence pas du tout sa glisse. (je dois par contre repasser la semelle au papier de verre très fin, il n'a que moyennement aimé l'hiver dans le garage pancoops , rien de grave puisque c'est très superficiel, mais je préfère faire du préventif.

bilou(te)
complétement accro
complétement accro

Messages : 1196
Points : 2432
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 32
Localisation : Terre /europe/normandie/eure/crosvill-la-vieille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas à pas construction d'un rabot bois

Message  sangten le Jeu 10 Juil 2014 - 9:35

bonjour

toutenbois a écrit:Merci encore as tous pour vos commentaires sympathiques mais vous exagéré, je ne fais rien renaître, je suis dans l’improvisation et pas toujours académique

Samuel, c'est justement en sortant de l'académisme et des idées reçues, que l'on fait naître de nouvelles voies d'exploration et de création.

_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.

sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 5996
Points : 11255
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas à pas construction d'un rabot bois

Message  6°sens le Jeu 10 Juil 2014 - 9:52

+1,
Et, en plus, je crois aussi que les anciens innovaient pas mal (+/- contrains et forcés.)
Amicalement,
Renaud

_________________
« Heureux sont les fêlés, car ils laissent passer la lumière » M. Audiard
Un égoïste, c'est quelqu'un qui ne pense pas à moi. Eugène Labiche
Quand on ne travaillera plus les lendemains des jours de repos, la fatigue sera vaincue. Alphonse Allais

6°sens
Modérateur
Modérateur

Messages : 5667
Points : 12333
Date d'inscription : 25/03/2011
Age : 63
Localisation : Cambrésis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas à pas construction d'un rabot bois

Message  vincent91 le Jeu 10 Juil 2014 - 11:24

toutikini
Il faut conserver ton petit rabot de paume, sauf s'il est vraiment trop mal usiné pour être rendu utilisable.
Dans mon experience, les rabots premiers prix que j'ai acheté pour mon Association , des Groz (fabricant indien , d' entrée de gamme mais assez sérieux) Ils marchent correctement même s'ils n'ont pas la fluidité de réglage d'un vrai Stanley ou d'un petit Lie-Nielsen.

Il te faut néanmoins un deuxième rabot, pour faire des ajustements ou usinages plus importants. Tu as le choix entre un "assez petit" n°4 (ou n°3 ou n° 4 1/2) et un assez grand type n°5 (ou n°5 1/2)
Le n° 4 est mieux adapté à la finition (et aux petites mains) les n°5 plus et plus lourd long au dressage de pièces (et aux gros biceps). mMis l'un et l'autre conviennent comme rabot à tout faire c'est juste une question d'habitude .
La, il faut être attentif à la marque ,  se mefier de  l'entrée de gamme actuel, y compris les marques assez  connues comme FisherDarex ou FirstLine,j'ai été déçu également par Groz, vraiment pas très bons. Pour les  occasions semi-recentes (1960-2000), s'en tenir aux marques connues (Record,Stanley, Footprint) et avec une certaine mefiance...Les meilleurs , ceux que j'ai achetés assez massivement pour les membres de l'Association ce sont des rabots de seconde mainachetée chez Tony Murland (specialiste anglais d'outillage ancien, très competent et bien placé comme prix, qui est vendeur aux enchères, marchand sur internet et present dans des foires d'outils anciens et des salons en France comme Bièvre ou Saint Nectaire) . Il a un choix large de Stanley , Record, Preston, Marples, et autre marques correctes d'avant guerre, qui sont vraiment agréables à utiliser. Ils n'ont pas les performances d'un Lie-Nielsen ou d'un Clifton, mais cela tient beaucoup au fer, les fers standard coupent bien pour l'usage courant , mais "broutent" dans le contrefil (c-a-d vibrent et arrachent le bois lorsque le fil du bois est mal orienté). J'utilise pour ma part comme rabot à tout faire un Footprint n°5, muni d'un fer Lie-Nielsen. Il a pratiquement les performances d''un rabot Lie-Nielsen tout en étant moins lourd et moins fatigant à manier pour un usage intensif. Il m'est revenu à près de 100€ (environ 30-35 € pour le rabot de base, 55-60€ pour le fer et le contrefer). Mais mais c'est un tiers du prix d'un LN, et ça fait "connaisseur" plutôt que "nouveau riche" (c'est ma petite coquetterie...)

Le problème c'est que plus un rabot est bas de gamme, plus le travail de préparation  est important et plus le risque est grand d'échouer en fin de compte a le rendre vraiment utilisable.
Donc  si tu as as une occasion d'acheter un rabot ancien qui a des traces d'usure, donc qui a été bien utilisé, donc qui a priori marche bien, (ça se voit au raccourcissement du fer, au poli de la semelle, aux écailles de la peinture, à l'état pas terrible du vernis des poignées) ne t'arrête pas à la rouille et à la crasse, vérifie qu'il n'y a pas de pièces cassées ou manquantes, ne discute pas trop le prix (s'il est correct, 30- 35 € pour un n°4, 40-45 pour un n°5) achète!

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas à pas construction d'un rabot bois

Message  vincent91 le Jeu 10 Juil 2014 - 12:32

Entretemps, bilou(te) a  repondu a toutikini. Je suis d'accord avec ses conclusions avec quelques nuances. .
Certes, aussi, on  peut acheter un rabot Record ou Stanley  dans une brocante non spécialisée à très bas prix. Mais il faut être alors soit connaisseur, soit joueur, soit en phase d'apprentissage.
En pratique, en terme de rabots métalliques, je n'ai jamais trouvé en brocante en France que des  rabots récents (postérieurs à 1955-1960) voire neufs , de qualité de plus en plus douteuse quand on s'approche de la période actuelle.

Méfiez vous des rabots qui , même rouillés et  décatis,  sont en fait neufs, et  n'ont manifestement jamais été utilisés . Ce sont des rabots parfois encore dans leur boîte d'origine,  de marques parfois connues, mais du "creux de la vague",la période   1960-2000 , avec des  poignées en plastique, et qui ont conservé  les traces d'usinages sur le fer et la semelle, traces  qui normalement  sont effacées par la préparation et par un usage sérieux.  Ils est clair qu'ils n'ont pas été utilisés par quelqu'un qui s'y connaissait . Ils peuvent se révéler soit utilisables soit aussi bien inutilisables après pas mal de temps et d'efforts pour les mettre, ou les remettre,  en service.

A   8€ direz-vous, on ne risque pas grand chose, et ce n'est  pas toujours du temps perdu  de restaurer de  la "drouille", ou  de traquer  le "chopin"  (termes de brocanteurs,  respectivement : de la m...,  ou au contraire  la perle rare). Mais pour moi c'est un jeu, enfin, un autre jeu, le jeu du  chineur plus que celui de l'utilisateur d'outils.

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas à pas construction d'un rabot bois

Message  bilou(te) le Jeu 10 Juil 2014 - 12:54

vincent91 a écrit:Entretemps, bilou(te) a  repondu a toutikini. Je suis d'accord avec ses conclusions avec quelques nuances. .
Certes, aussi, on  peut acheter un rabot Record ou Stanley  dans une brocante non spécialisée à très bas prix. Mais il faut être alors soit connaisseur, soit joueur, soit en phase d'apprentissage.
En pratique, en terme de rabots métalliques, je n'ai jamais trouvé en brocante en France que des  rabots récents (postérieurs à 1955-1960) voire neufs , de qualité de plus en plus douteuse quand on s'approche de la période actuelle.

A   8€ direz-vous, on ne risque pas grand chose, et ce n'est  pas toujours du temps perdu  de restaurer de  la "drouille", ou  de traquer  le "chopin"  (termes de brocanteurs,  respectivement : de la m...,  ou au contraire  la perle rare). Mais pour moi c'est un jeu, enfin,  un autre jeu, le  jeu du  chineur plus que celui de l'utilisateur d'outils.

Bonjour Vincent

Comme tu le dis, à 8€ le risque était faible. Cependant, il était mesuré quand j'avais acheté le rabot :
- je ne suis qu'un amateur, pas pressé d'utiliser le rabot quand je l'avais acheté
- certains indices (une rayure sous la semelle, sans doute un clou oublié, poignée bois encrassée, poussière de bois sur les vis, etc...) laissaient penser une utilisation normale du rabot et une qualité correcte (marque, poignées bois, encore)
- la semelle était plane et d'équerre avec les côtés
- je l'avais acheté autant pour le plaisir de le rénover que pour l'utiliser
- je n'avais pas les moyens/l'envie de dépenser une somme astronomique pour un rabot de qualité neuf ou quasi

Au final, je ne regrette pas mes 8€ (pourtant, faible coût ne rime pas toujours avec "pas de regret"). Et si j'en retrouvais un dans les mêmes conditions, plus petit au au contraire plus grand, j'aurai aujourd'hui un regard plus critique, mais il est fort possible que je franchirai quand même le pas

bilou(te)
complétement accro
complétement accro

Messages : 1196
Points : 2432
Date d'inscription : 28/08/2013
Age : 32
Localisation : Terre /europe/normandie/eure/crosvill-la-vieille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Pas à pas construction d'un rabot bois

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 22:46


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum