Rabots Véritas, piqure de rouille, conseil d'entretient ?

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Rabots Véritas, piqure de rouille, conseil d'entretient ?

Message  vincent91 le Ven 19 Sep 2014 - 18:33

Au fait Vincent, je crois pouvoir dire deux trois  choses sur ton cas particulier:

1- Veritas ne rouille pas plus qu'aucun rabot en acier, ancien ou moderne , bas ou haut de gamme. Les Lie-Nilsen ont en règle une semelle en fonte d'acier ductile, qui , avec le soins appropriés que j'ai décrits plus haut rouille merveilleusement bien. ( A ce propos je viens de vérifier les derniers outils que je conservais avec des protections de bois, des haches biens affutées rangées  faute de place, loins de mon regard et inutilisées depuis un an, elles aussi ont commencé à rouiller dans les zones en contact avec le bois).
Les Lie-Nielsen à semelle en bronze sont uniquement des rabots petits et d'usage peu intensif voire des rabots pour collectionneurs ( sur les modeles que je trouve  dans leur catalogue et qui ont (de série  ou en option) une semelle bronze,  seul le N°4 est d'usage courant , les autres, je veux dire les  bench planes N° 1-2-3, edge-plane n°95,   Rebate pl. N°98 et 99,  shoulder-pl. 1/2", block pl. N°9 1/2 , N° 60 1/2 et N°140 etc.) sont destinés à un usage peu intensif voire au seul plaisir des yeux d'un collectionneur. Pour moi,  un rabot métallique devrait être quasiment inusable et in-rayable,  donc avoir une  semelle  en acier (en fonte, ou pour le très haut de gamme en acier usiné (cf Holtey, Sauer, ou .... notre Pierre-pili).

2-Je ne crois pas trop au  caractère très corrosif de la sueur, dans les conditions courantes, du moins  sinon tous le rabots qui servent rouilleraient .
Notre  sueur contient,  comme nos  larmes  et notre  pipi, un agent de corrosion,  le sel qui agit je pense en empêchant l'évaporation complète de l' humidité de condensation qui peut se former au contact du metal.  Autre composant de la sueur , l'urée, qui peut se décomposer en ammoniaque, lui aussi  corrosif.  mais  les quantités apportées par   la sueur me semblent en fait négligeables. Il est possible que la sueur présente   quelques  variations de composition selon  le régime alimentaire, l'état de santé, les traitements, le stress ou l'âge du capitaine. Je dis que je n'y crois pas beaucoup mais il me revient brusquement qu'un de mes amis , menuisier et membre de notre association boiseuse, affirme que sa sueur est si corrosive qu'il trouve des points de rouille sur ses outils qui dessinent la trace de ses doigts: donc même si j'ai du mal à le croire, si je n'en comprends pas la cause et si ça ne doit pas être fréquent, le phénomène de sueur ou de doigts corrosifs semble exister .

3-Je ne suis pas sûr qu'un rabot enfermé au large dans une  boîte de bois soit spécialement à risque de rouiller, alors que je suis sûr que le contact direct du bois avec l'acier est  un facteur de rouille.  

Deux exemples : J'ai récupéré un coffret en bois de la marque Groz , marque indienne de rabots d'entrée de gamme), ce coffret destiné à des débutants contenait deux   rabots un rabot de paume type 9 1/2 et un rabot courant type N°4. Ils avaient servi, et ne baignaient pas dans la graisse comme les rabots neufs, ils n'etient pas au contact direct du bois et ils n'etaient pas rouillés. par contre , à la m^me vente en Angleterre, j'ai aussi récupéré un Stanley 45, rabot à moulures à fers multiples , et la c'était different: la monture (en acier chromé avec plein de vis et de bitonios) bien rangée dans sa boîte d'origine en carton n'était pas du tout rouillée, par contre, mais les  fers rangés dans leur étui de bois compartimenté étaient pour leur part bien rouillés.


Dernière édition par vincent91 le Sam 19 Aoû 2017 - 18:03, édité 1 fois
avatar
vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1215
Points : 2472
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabots Véritas, piqure de rouille, conseil d'entretient ?

Message  vincent7531 le Ven 19 Sep 2014 - 19:19

Vincent, merci pour ces précisions importantes.

J'ai dis n'importe quoi en insinuant que la fonte ductile de ce rabot avait un penchant inoxydable, j'ai confondu avec le NX60 dont la fonte est enrichie en nickel et possède d'après le constructeur, ces propriétés.

Et honte à moi également, je n'ai fais que survolé la notice en zappant les conseils d'entretient à la fin de celle ci. Voici la notice pour le DX60 : http://www.veritastools.com/Content/Assets/ProductInfo/FR/05P70.01FR.pdf
Il conseillent donc en premier lieu de nettoyer toutes les surfaces usinée à l'essence minérale (laquelle ?). Et de traiter ensuite à la cire en pâte, de préférence sans silicone, ou au Waxilit. Et pour l'entretient régulier, briquer à l'huile légère (Camélia ?) et cirer ensuite.
Affaire à suivre.
Je reste malgré tout surpris, n'ayant jamais fait rouiller des outils pourtant sans arrêt en contact avec les mains comme les ciseaux ... mais cet exemple n'est peut-être pas le bon, vu la quantité d'huile + pétrole qu'ils avalent lors des affutages réguliers ...

Vincent
avatar
vincent7531
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 468
Points : 1134
Date d'inscription : 17/02/2014
Age : 33
Localisation : Marne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabots Véritas, piqure de rouille, conseil d'entretient ?

Message  sangten le Ven 19 Sep 2014 - 20:59

bonsoir

Vincent, je voudrais apporter 2 petits commentaires à ton explication :

Bien que tu soies sceptique (un peu) quant aux qualités acides des doigts, ton explication concernant le sel est d'ailleurs très compréhensible, mais tu dis que ce ne serait pas suffisant pour rouiller. On remarque tout de même que la corrosion, même si elle est minime, montre les empreintes digitales de Vincent.

Le fait que les rabots puissent rouiller dans une boite en bois non ventilée ne me surprend pas. Il reste un peu d'humidité, quelques pourcents, dans un bois sec. Il est possible que cette humidité, ou une partie, soit transférée au métal et provoque son oxydation. J'ai eu le cas avec la plaque de bois qui maintenait la crémone de ma fenêtre. Je n'avais pas fait attention, le bois n'était pas sec, et je l'ai laissée sur l'établi 2 jours. Au bout de 2 jours, la marque de la planchette était bien visible sur l'établi, et le plateau d'icelui avait gonflé. Il y a dnc eu un transfert d'humidité. Le même phénomène, à moindre échelle est probable avec un rabot dans une boite non ventilée. La ventilation absorbant une parti de l'humidité, si celle-ci est absente, l'humidité peut se transférer pour réaliser un équilibre. Je ne suis pas thermodynamicien, et je demanderai à mon fils de valider ce raisonnement. Mais de ce que j'ai vu dans nos labos, c'est comme ça que ça fonctionne. Si on veut réduire l'hygométrie, on augmente le débit d'air avec un air plus sec. Suis-je suffisamment clair et concis ?

_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.
avatar
sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 7452
Points : 12763
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabots Véritas, piqure de rouille, conseil d'entretient ?

Message  vincent91 le Ven 19 Sep 2014 - 21:41

Don acte, Alain. J'avais mal regardé, effectivement la rouille est  SUR les empreintes de Vincent.

A propos Vincent, j'ai passé tes empreintes à un copain de la police, qui a trouvé un match avec un terroriste islamiste, mais bon, ne t'inquiète pas, tu es protégé  par l'anonymat de ton pseudo, ils ne ne te retrouveront JAMAIS!

Evidemment je déconne,  mais n'empêche, je suis sûr qu'on a déjà du identifier des gens recherchés grâce aux indices qu'ils disséminent  sur les réseaux sociaux. Déjà, j'ai vu qu'il est courant  pour les flics de  rechercher sur les sites  d'annonces  des objets  signalés volés, ou pour les inspecteurs du fisc de faire des enquêtes  sur les propriétaires  de Porsche Cayenne, ou sur les  bailleurs de locations de vacances un peu voyantes...
Pour vivre heureux vivons cachés! Qui peut être sûr de n'avoir jamais eu quelque chose à cacher, quelque chose qui   donne envie à un  Javert de banlieue de  faire du chiffre, à  un jaloux de vous  nuire, un cocu de se  venger,  un maître chanteur de vous arnaquer ou  un  pervers de prendre son pied?
avatar
vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1215
Points : 2472
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabots Véritas, piqure de rouille, conseil d'entretient ?

Message  FMJ le Sam 19 Aoû 2017 - 10:28

Bonjour

Je me permets ce petit déterrage pour apporter ma petite expérience sur le sujet qui peut être au combien emmerdant !
Mon atelier se trouve dans une cave fort humide (75-80% en été), ce qui fait que les problèmes de rouille sont fort récurrents.
Ayant une organisation merdique, la plupart de mes outils à main sont dans des boîtes (j'aurais déjà eu 100 fois le temps de faire une petite armoire ouverte plutôt que toutes ces petites boîtes, mais bon cela est un autre sujet ...) et pour l'instant j'arrive tant bien que mal à contenir la corrosion :
> D'abord il faut huiler, huiler et huiler ! C'est de loin la prévention la plus efficace. Je m'efforce de repasser au moins tous les 6 mois sur tous les outils (huile de camélia). Et idem pour les tables des machines (silbermachin). J'en mets aussi sur les lames de scies circulaires. Et huilage systématique en sortie d'affutage.
> Dans les boites, les outils ne sont pas directement au contact du bois : petite mousse ferme pour les rabots, noisettes de colle chaude pour les ciseaux.
> Pour finir, chaque boîte est dotée d'au moins un sachet de dessicant. Les racloirs qui sont dans une housse en cuir avaient commencé à sérieusement rouiller. Huilage et surtout dessicant dans le même sachet ont arrêté le phénomène. Donc oui c'est vrai, dans une housse en cuir non ventilée, ça rouille !
> On peut aussi stocker dans du papier craft, idéalement très légèrement huilé : c'est pas super pratique mais c'est redoutable d'efficacité ! Ex: le carton d'emballage des lames Leitz en contient, et je n'y ai jamais vu la moindre piqure !
> A l'achat, privilégier tout ce qui est en inox ou avec revêtement. Par exemple mon équerre Starret a fortement tendance à se piquer (pourtant elle est en permanence sur l'établi, donc je pense que c'est la transpiration), ce qui a le don de fortement m'agacer !

Bizarrement, aucun souci avec les lames des scies japonaises qui sont dans un tiroir et qui ne sortent pas tous les jours : jamais le moindre début de corrosion !

Par contre, c'est galère avec les limes et râpes : je n'ai pas trouvé de solution satisfaisante jusqu'à présent. Selon la qualité de l'acier, cela rouille peu ou pas mal selon les modèles.
A oui, n'oubliez pas non plus de traiter vos fraises et vos forets : leurs queues ont elles aussi tendance à s'oxyer !

En espérant qu cela puisse faire avancer le schmilblick !


Dernière édition par FMJ le Sam 19 Aoû 2017 - 10:37, édité 1 fois
avatar
FMJ
complétement accro
complétement accro

Messages : 1003
Points : 1618
Date d'inscription : 27/05/2013
Age : 100
Localisation : Sud sud sud Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabots Véritas, piqure de rouille, conseil d'entretient ?

Message  meles le Sam 19 Aoû 2017 - 10:33

as tu pensé a mettre un moteur de VMC pour evcuer / amener de l'air et obliger la cave a diminuer sont taux d'humidité.
avatar
meles
Admin
Admin

Messages : 8682
Points : 15511
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 46
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabots Véritas, piqure de rouille, conseil d'entretient ?

Message  FMJ le Sam 19 Aoû 2017 - 10:51

Oui, la cave est équipée d'un gros extracteur de 250mm. A la base pour évacuer poussières et vapeurs. Mais la cave est toute en longueur et l'extracteur se trouve à l'une des extrémités. Donc il ne brasse que 20 ou 30% du volume. En plus je ne peux pas le mettre sur horodateur car les pales ne sont pas protégées, (je ne le fais tourner qu'en ma présence). De toute façon je ne le supporterais pas très longtemps vu le boucan qu'il produit.

Pour bien faire, il faudrait que je crée un réseau d'aspiration en fond de cave avec plusieurs VMC (il y a 2 autres pièces) mais ce n'est pas simple (murs occupés, plafond bas avec des décrochement).
J'ai envisagé de prendre 2 ou 3 déshumidificateurs mais ça coûte un bras si l'on prend du qualitatif (600 à 800€ pièce) + il leur faudrait un réseau d'évacuation de l'eau.

Bref, jusqu'à présent je fais avec 4 bacs de dessicant qui sont changés tous les 1 à 3 mois, selon l'humidité ambiant.
Pour finir, l'atelier devra bouger un jour ou l'autre, donc je ne suis guère motivé à me lancer dans des travaux à utilité temporaire.
Entre temps, j'huile, je graisse, je silbergleite !
avatar
FMJ
complétement accro
complétement accro

Messages : 1003
Points : 1618
Date d'inscription : 27/05/2013
Age : 100
Localisation : Sud sud sud Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabots Véritas, piqure de rouille, conseil d'entretient ?

Message  grosb le Sam 19 Aoû 2017 - 11:24

Bonjour à tous,

Petite précision, même les rabots en bronze s'oxydent, se ternissent et peuvent prendre les empreintes...
(Je dois être un peu collectionneur, j'en ai plusieurs de ce métal que j'aime particulièrement au contact drunken )

Sinon, tous mes rabots sont en chaussettes Lie (Véritas fait les mêmes je crois), d'un tissu traité efficace, mais j'applique aussi de l'huile de camélia (qui ne semble pas siccativer) après nettoyage après chaque utilisation.
Ma boite à rabots est en CP (vitrifié V33), mais les rabots sont dans les chaussettes avec en plus une capsule de "désoxydant" ouverte dans la boîte.

Pas de soucis particulier jusqu'à présent...

A noter aussi que même le NX60 peut s'oxyder au contact d'un métal ferreux (comme tous les alliages inox d'ailleurs).

Pour le stockage longue durée, la cire doit être un bon moyen de protection à condition de ne pas la marquer en manipulant la pièce protégée.
avatar
grosb
complétement accro
complétement accro

Messages : 2398
Points : 4000
Date d'inscription : 30/05/2013
Age : 62
Localisation : Cotes d'Armor

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabots Véritas, piqure de rouille, conseil d'entretient ?

Message  sangten le Sam 19 Aoû 2017 - 11:56

salut

FMJ, tu as peut-être un petit plus par rapport à une humidité normale. Si tu n'es pas très loin de la cote, ton air est peut-être aussi chargé en sel, ce qui n'arrange rien.

je reviens également sur ça :

la cave est équipée d'un gros extracteur de 250mm. A la base pour évacuer poussières et vapeurs. Mais la cave est toute en longueur et l'extracteur se trouve à l'une des extrémités. Donc il ne brasse que 20 ou 30% du volume.

Non, tu ne brasses pas 20 ou 30% du volume, bien que je ne sache pas le débit de ton ventilo, mais un 250 doit bien faire 600/800 m3/h en nominal.
L'air que tu extraies rentre forcément par una autre ouverture. Fenêtre, porte mur, trous de souris (je blague pas) etc.
Donc dans tous les cas de figures, si tu as une prise d'air à l'opposé de ton atelier, cela permettra de créer un échange avec l'extérieur. L'air ne circulera pas uniformément, parce qu'il va turbuler autour des obstacles et créer un chemin favori, mais ça devrait quand même améliorer les choses, sauf, évidemment, si tu donnes sur la plage. Là, je ne garantis pas que l'air sera exempt d'embruns.

_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.
avatar
sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 7452
Points : 12763
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Rabots Véritas, piqure de rouille, conseil d'entretient ?

Message  FMJ le Sam 19 Aoû 2017 - 14:44

Je me trouve raisonnablement loin de la mer. Mais la région est surnommée le pot de chambre des Pyrénées. L'atmosphère est donc particulièrement humide et, proximité des montagnes aidant, le sol est également truffé de sources.

Un plan vaut mieux que 1000 discours, surtout lorsque c'est moi qui raconte. Donc voici à quoi ressemble schématiquement la cave.
La partie droite est réservée à l'atelier. La zone surlignée en rouge est celle où j'estime que l'action de l'extracteur est efficace.
En fait le flux d'air va de la fenêtre de la petite pièce à gauche vers l'extracteur, symbolisé par la flèche bleue. Le fond d'atelier et la zone du rack à bois sont hermétiques, c'est là que le taux d'humidité est le plus important.



Des conditions moyennes dans l'atelier. Ca peut monter à 85%.
avatar
FMJ
complétement accro
complétement accro

Messages : 1003
Points : 1618
Date d'inscription : 27/05/2013
Age : 100
Localisation : Sud sud sud Ouest

Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum