Le "stress" du bois aprés usinage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le "stress" du bois aprés usinage

Message  pifou le Sam 31 Jan 2015 - 13:22

Bonjours à tous,
J’ai quelques instants pour vous faire part de mes impressions de débutant sur le travail du bois, et surtout sur la mise aux cotes des tasseaux que l’on usine. J’ai acquis il y a 7 mois une R/D, dont j’ai usée et abusée. Je me suis rendu compte, hormis le vieillissement du bois et la mise en situation thermométrique et hydrométrique que tout le monde connaît, qu’il y avait aussi à mon sens un « stress » du bois engendré par l’usinage. Ce stress est à mon avis du au contraintes mécaniques induit par l’usinage (essentiellement de la R/D). J’en ai conclu qu’il était souhaitable d’usiner en deux fois : Une première ébauche de dégau et de rabot métant à des cotes légèrement supérieures aux cotes souhaitées, et, après quelques jours de repos, une mise au cotes précises. En fait, il me semble, que le bois se comporte comme un matériau viscoélastique, et qu’il a donc une « mémoire ».
Ceci n’engage que moi, mais j’aimerais l’avis de gens expérimentés.
Bon dimanche et amitiés à tous les « fadas » du bois, et oui j’habite le midi
Pifou

Pour le modérateur, ne pas hésiter à déplacer mon fil si je me suis trompé de rubrique.

pifou
très actif
très actif

Messages : 253
Points : 713
Date d'inscription : 24/04/2014
Age : 67
Localisation : bouches du rhone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le "stress" du bois aprés usinage

Message  silmarils94 le Sam 31 Jan 2015 - 14:52

Bonjour,
moi aussi je débute et j'ai observé ce phénomène sans toutefois y mettre un nom.
Je procède comme toi, mais c'est empirique et pas toujours vrai.
Je pense que Marty et niaproum, pardon si j'écorche, pourront en dire plus.
Cordialement
Cyrille

silmarils94
posteur Régulier
posteur Régulier

Messages : 195
Points : 396
Date d'inscription : 26/10/2012
Age : 48
Localisation : Fraisse des corbières ( aude )

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le "stress" du bois aprés usinage

Message  pifou le Sam 31 Jan 2015 - 16:10

Merci de ta réponse,

Il est évident que la nature du bois, son hydrométrie, son age ainsi que la température sont à prendre en compte. Cependant, j'ai observé ce phénoméne, sans faire de mesure systématiques, sur des bois étant dans les mêmes conditions. Tasseaux dê même ancieneté et conservés dans les mêmes conditions. je pense à l'avenir faire des mesures précises, si possible en "double aveugle", afin de déterminer si le phénoméne est bien réel, ou le fruit de mon imagination.

Amitiés,

Pifou

pifou
très actif
très actif

Messages : 253
Points : 713
Date d'inscription : 24/04/2014
Age : 67
Localisation : bouches du rhone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le "stress" du bois aprés usinage

Message  sangten le Sam 31 Jan 2015 - 17:29

salut

Le bois peut être plus ou moins nerveux et plus ou moins stressé. De nombreux facteurs peuvent intervenir et modifier la rectitude d'un bois usiné.

En fonction des essences, selon même la façon dont il sera refendu, on peut arriver à des choses surprenantes. Il arrive souvent qu'au délignage, les deux parties d'un plateau se séparent pour faire deux arcs de cercle, comme elles peuvent se resserrer et bloquer la lame. La proximité de noeuds peut influer, et même, je l'ai appris récemment, le fait que l'arbre ait poussé dans le vent, même si le tronc est droit. Lors du délignage, il peut à ce moment prendre la forme d'un arbre courbé par le vent.

De nombreux autres facteurs peuvent intervenir, et il est quelquefois difficile de prédire quel sera le comportement d'un bois.

Il y a aussi des bois qui seront très stables et avec lesquels il n'y aura aucun problème. On usinera le bois en fonction de ce qu'on peut prédire de sn comportement. Question d'habitude.


_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.

sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 5991
Points : 11250
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le "stress" du bois aprés usinage

Message  pifou le Sam 31 Jan 2015 - 18:34

Bonjour stengen,

Merci pour pour tes avis toujours pertinents, mais si je comprend bien il faudra que j'ai beaucoup plus d'expérience, ce dont je ne doute pas. Autrement dit il faut avoir eu des échecs et essayer de comprendre pourquoi ? mais par curiosité, j'aimerais paramétrer ces PB, cela est sans doute illusoire vu la complexité du comportement du bois.

Amitiés,

Pifou


pifou
très actif
très actif

Messages : 253
Points : 713
Date d'inscription : 24/04/2014
Age : 67
Localisation : bouches du rhone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le "stress" du bois aprés usinage

Message  sangten le Sam 31 Jan 2015 - 19:13

quelles essences travailles-tu ?

_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.

sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 5991
Points : 11250
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le "stress" du bois aprés usinage

Message  pifou le Sam 31 Jan 2015 - 19:18

Celles que je trouve, et à cassis c'est pas évident; Donc quand j'en ai, du chéne, sinon du douglas et enfin du pin (de 30 ans d'age comme un bon vin)
Pifou

pifou
très actif
très actif

Messages : 253
Points : 713
Date d'inscription : 24/04/2014
Age : 67
Localisation : bouches du rhone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le "stress" du bois aprés usinage

Message  sangten le Sam 31 Jan 2015 - 20:03

Dans l'ensemble, ce ne sont pas des bois trop nerveux. J'ai eu quelques déboires avec du robinier, de l'iroko, un peu quelquefois avec du châtaignier, mais globalement, le chêne (à moins que ce soit du chêne vert), le pin et le douglas, ce ne sont pas des essences à problème.
Tu peux me faire une photo de bout de ton douglas ?

_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.

sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 5991
Points : 11250
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le "stress" du bois aprés usinage

Message  pifou le Sam 31 Jan 2015 - 20:06

OK je te l'adresse demain
Bonne soirée,
Pifou

pifou
très actif
très actif

Messages : 253
Points : 713
Date d'inscription : 24/04/2014
Age : 67
Localisation : bouches du rhone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le "stress" du bois aprés usinage

Message  niaproun le Sam 31 Jan 2015 - 20:22

Ave
A mon sens, le critére le plus important reste la situation de ta planche dans la pile de plots.
Le comportement de base, et celui après un premier usinage va varier si tu es dans une planche proche des dosses ou un plateau de coeur.
Près des dosses ta pièce va tuiler, le centre  se déplace vers le coeur, les bords vers l'extérieur.
Sur le plateau de coeur la déformation tirera les extrémités vers l'extérieur et le milieu du plateau vers le coeur.
Ceci quelle que soit l'essence, et suivant les essences seule l'intensité du phénomène variera.
Préparer ses éléments en deux fois permet en effet d'atténuer le probléme, la tendance de fond persistera en cas de grosses variations hygromètriques.
Dans les débits à l'ancienne les plateaux de fortes épaisseurs étaient pris en quartier (plot de coeur) et les feuillets plus près des dosses.
Aujourd'hui les sciages sont plus uniformes sur la bille.
Au moment du tracage de tes pièces le positionnement sur un plot est important autant que le positionnement sur un plot donné.
De là l'importance d'avoir la bille compléte.
Le bois reste une matière vivante et il faut l'apprivoiser, le seul qui ne bougera plus beaucoup c'est l'agglo ou le mdf, mais que c'est triste.

niaproun
complétement accro
complétement accro

Messages : 3033
Points : 6894
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : région Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le "stress" du bois aprés usinage

Message  pifou le Sam 31 Jan 2015 - 20:36

Bonsoir,
merci de ta réponse, et c'est vrais que les MBF et autres ne bougent guére, mais que c'est laid ! A mon niveau je prend le bois que je trouve (je suis amateur) et je ne peux pas savoir comment il a été coupé, il n'y a pas de scirie chez nous. Ceci dit ton analyse est tout à fait pertinente, et je t'en remercie. Si je peux abuser de ta gentillesse ou trouver du bois correct prés de chez moi (cassis bdr), ce que je trouve dans les GSB est innomable et cher.

Bon dimanche,

pifou
très actif
très actif

Messages : 253
Points : 713
Date d'inscription : 24/04/2014
Age : 67
Localisation : bouches du rhone

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le "stress" du bois aprés usinage

Message  jean luc 38 le Sam 31 Jan 2015 - 20:58

bonjour a tous
si je ressors mes bouquins de technologie sur le bois du temps de mon cap en menuiserie study scratch scratch study
en gros pour faire cour drunken
pour avoir du bois feuillus ou résineux qui travail le moins possibles
il fraudais d'abord le faire pousser sous une cloche a l'abris de toutes perturbation climatique pas de vents une température quasi constante une hygrométrie idéale selon l’essence , en bref des conditions optimum que l'on ne trouve pas au naturel sur la vie d'un arbre avant de le débiter
de même que les plus jolie bois (nobles )etaient très souvent débités radialement pour évités les déformation lié au débits classique , cela entraine plus de pertes , mais le bois est plus jolie surtout pour les bois maillés

suije clair ???? vive le faux rhum

Jluc

jean luc 38
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 549
Points : 969
Date d'inscription : 22/01/2015
Age : 56
Localisation : saint victor de cessieu

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le "stress" du bois aprés usinage

Message  Saturne777 le Sam 31 Jan 2015 - 21:13

Bonsoir.
Montes dans le 05 Smile.
Bonne soirée.
Roland.

pifou a écrit:Bonsoir,
Si je peux abuser de ta gentillesse ou trouver du bois correct prés de chez moi (cassis bdr), ce que je trouve dans les GSB est innomable et cher.

Bon dimanche,

Saturne777
complétement accro
complétement accro

Messages : 1043
Points : 1429
Date d'inscription : 11/09/2014
Age : 54
Localisation : Gap, Hautes-Alpes.

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le "stress" du bois aprés usinage

Message  niaproun le Sam 31 Jan 2015 - 21:25

Ave
Ca ne va pas bien t'avancer.
Quand j'ai à acheter sur ma résidence sud (je suis dans le vaucluse) je m'adresse chez Rubis ou Brunet-Debaines c'est sur Avignon Vedéne.
C'est certaine que le prix du bois est plus élevé que sur Lyon et avec un choix très différent.
Sur ton coin il y a probablement des fournisseurs sérieux, d'autres ici te renseigneront.
Le seul conseil que je puisse te donner est de privilégier la qualité plutôt que l'essence.
Il vaut mieux de beaux débits d'une essence courante que des plateaux de second choix dans une essence plus noble. Ce sera plus gratifiant pour toi et ton travail et sans doute plus économique.
Après sur Paca tu trouves des essences que je ne vois plus jamais en région lyonnaise.
Ici je ne vois pas de platane (miam miam établi Very Happy ), d'euse ou d'azerou (tournerie tabletterie)
Je trouve du noyer, mais là on te vend souvent le nom, et cher.
Regarde aussi sur LBC parfois il y a des lots, il faut par contre pouvoir le stocker et acheter plus que nécessaire pour un projet ou se mettre à plusieurs. Dans ce cas n'achete pas des bois très vieux, au delà d'un certain age ils perdent une partie de leurs qualités, les vendeurs occasionnels pensent valoriser une ou deux bille en écrivant 30 ou 40 ans de séchage ce n'est que rarement, sinon jamais, le cas.
De toute façon, avec l'envie et le temps, tout s'apprend, ne désepéres pas et tu finiras par trouver.

niaproun
complétement accro
complétement accro

Messages : 3033
Points : 6894
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : région Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le "stress" du bois aprés usinage

Message  niaproun le Sam 31 Jan 2015 - 21:31

Ave
Pour te donner quelques idées
http://passion.bois.free.fr/le%20materiau%20bois/index_materiau_bois.htm
http://passion.bois.free.fr/le%20materiau%20bois/debit%20des%20bois/Debit%20des%20Bois.htm#INTRODUCTION10
http://www.crea-menuiserie.com/essence.php
http://www.cecobois.com/les-proprietes-du-bois/proprietes-physiques/hygroscopicite
http://www.cndb.org/?p=bois_et_eau
http://www.xycol.net/index.php?tri=e&sens=1&trisens=ASC&categorie=4&pageaffichee=7&cmdappellation=resultat&op=liste&debug=#enteteliste.

niaproun
complétement accro
complétement accro

Messages : 3033
Points : 6894
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : région Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le "stress" du bois aprés usinage

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 19:01


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum