conseil atelier

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

conseil atelier

Message  morice le Mar 27 Déc 2016 - 16:08

bonjour à tous,

j'envisage de construire un atelier, 50-60 m², dédié principalement à la menuiserie, dans le fond de mon jardin.

Rien est encore figé, je n'ai pas déposé de permis de construire. Je pense faire une structure ossature bois avec à l'étage un stockage du bois d'oeuvre.

Je viens chercher vos conseils avisés. Pour l'instant plutôt bricoleur touche-à-tout , je ne suis pas vraiment expérimenter ou estampillé "menuisier" même si j'ai quelques réalisations passées et futures à mon actif. Mais c'est un loisir qui me titille depuis trop longtemps, et le temps est venu de s'y mettre.

Je cherche surtout des conseils sur deux aspects du projet:

- d'une part, le dimensionnement de l'ossature bois pour que celle ci puisse supporter le poids d'un stockage important (ça va vite, quelques tonnes sont vite atteintes dès que l'on a quelques billes de bois d'essences différentes)

- d'autres part, j'envisage, pour une question de confort, de chauffer cet atelier et là j'entends de tout. entre ceux qui me disent qu'un bois d'oeuvre doit surtout être ventilé et mis à l'abris des UV et ceux qui me disent qu'un bois d'oeuvre dois, avant d'être travailler, avoir la même hygrométrie et température que l'atelier et donc être rentré dedans quelques semaines avant, voir stocké dans ce même atelier ... j'en perds mon latin

Vous, quels sont vos "dogmes" à ce niveau ?

merci !
avatar
morice
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 13
Points : 24
Date d'inscription : 27/12/2016
Age : 36
Localisation : bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  pompom37 le Mar 27 Déc 2016 - 17:21

Bonjour Morice

Pour tous les nouveaux membres L'utilisation du forum étant soumise à certaines règles spécifiques, je te suggères, si ce n'est déjà fait,  de lire la [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] de façon à conserver la bonne ambiance qui règne sur le site.
Ensuite il serait bien de lire également la
Présentation des Membres

Merci

_________________
Amicalement  Christian




Un intellectuel assis va moins loin qu’un con qui marche
La simplicité et la candeur sont les véritables rayons de la sagesse
Le sage se perd en combattant ses pensées, et l'insensé se perd en les suivant
avatar
pompom37
Modérateur
Modérateur

Messages : 4533
Points : 6801
Date d'inscription : 03/12/2009
Age : 62
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  morice le Mar 27 Déc 2016 - 19:55

Bonsoir,

Oups désolé, j'ai dérogé à la règle ....

Tu as raison, ce n'est pas très poli et c'est rectifié ici :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour la charte, mon précédent message contient des erreurs ? ou il s'agissait simplement d'une invitation à lire les règles de fonctionnement ?

amicalement
avatar
morice
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 13
Points : 24
Date d'inscription : 27/12/2016
Age : 36
Localisation : bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  pompom37 le Mar 27 Déc 2016 - 20:05

Juste de lire les règles de fonctionnement Very Happy

_________________
Amicalement  Christian




Un intellectuel assis va moins loin qu’un con qui marche
La simplicité et la candeur sont les véritables rayons de la sagesse
Le sage se perd en combattant ses pensées, et l'insensé se perd en les suivant
avatar
pompom37
Modérateur
Modérateur

Messages : 4533
Points : 6801
Date d'inscription : 03/12/2009
Age : 62
Localisation : Tours

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  Dagda le Mer 28 Déc 2016 - 1:03

Salut Smile

Alors, je vais donner mon avis, à prendre comme il se doit, comme un avis subjectif What a Face
Les idées en vrac ...

Si j'avais du construire un atelier au fond du jardin, j'aurais clairement opté pour le parpaing bois !
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Toiture en bois avec de la tuile bois, avantage de légèreté (charpente plus légère) meilleur isolation (moins de chaleur pénétrante par rayonnement solaire et moins de déperditions lors du chauffage en hiver), durée de vie trèèèès longue (voir au mont saint-michel, il y en a encore beaucoup) ... un peu chiant à trouver par contre !

Prévoir une hauteur sous plafond respectable (entre 2.70 et 3m ... 3m ne serait pas déconnant !)

Dans la conception, prévois un morceau de pièce donnant sur l'extérieur pour y mettre l'aspirateur d'atelier ... 2 avantages, ça sera insonorisé vis à vis de l'atelier et les particules fines seront dehors, et pas (du moins, nettement moins) dedans !

Penser qu'il n'y a jamais assez de prises de courant !

Bois d’œuvre à l'étage, ok, quel accès ? Grosse pièces ? Mezzanine ? Palan ?

Le chauffage ... si le but est d'avoir un stockage chauffé un minimum en plus d'un atelier confortable, il faut donc un chauffage permanent.
Avantage de la structure bois (d'autant plus avec le parpaing bois) c'est au niveau de l'isolation thermique, c'est très efficace (prévoir 20/30 cm d'isolant, laine minérale, en toiture si terre cuite, 10cm si bois suffirait - pas de machin en alu et bubules ... ce ne sont d'ailleurs pas des isolants mais des compléments d'isolation, voir la documentation du CSTB).
Bref, si c'est au fond du jardin, et que je vois que tu es estampillé BZH, je te conseil le bon vieux radiateur électrique (oui oui, le grille pain).
Pourquoi ? Si il est toujours vendu, ce n'est pas seulement parce qu'il ne coute pas cher, mais aussi parce qu'il a un avantage, c'est d'assécher l'air ! En zone humide, ou dans des locaux humides (garage, cave, sous-sol enterrés) c'est un choix intelligent, quoi qu'on en dise !
Préférer d'ailleurs, quelque soit le mode de chauffe, la multiplicité des sources de chaleur plutôt qu'un gros machin au milieu !
Typiquement, pour 50/60m², il te faudrait environ 5000W, que ce soit en grille pain ou en inertie d'ailleurs ... il vaut mieux avoir 5 x 1000W que 2 x 2500W (si tant est que ça existe encore).

Bien sur, rien n’empêche d'y mettre un poêle à bois pour le plaisir, mais gaffe aux delta de température !

Le plancher chauffant électrique peut être une solution, mais ça ne séchera pas l'air autant que les grilles pain ... et tu ne pourras rien fixer au sol !

Pour la ventilation, préférer l'insufflation à l'extraction, mettre le bâtiment en surpression permet de plaquer les poussières au sol (insufflation par le haut, bouches d'évacuation vers le bas).

Un puits canadien peut-être envisageable ... ça rafraichit en été et ça injecte de l'air radoucie en hiver ... après, l'intérêt en Bretagne est peut-être limité ...

Si tu peux avoir de la lumière zénithale, ça serait un luxe très agréable pour travailler ... sinon, baie vitré côté sud.

Voilà en vrac mes premières idées si ça peut te servir Wink
Je pourrais te conseiller pour la distribution électrique lorsque tu en seras là !

D.
avatar
Dagda
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 402
Points : 429
Date d'inscription : 18/02/2016
Age : 36
Localisation : Fontenay sous Bois

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  meles le Mer 28 Déc 2016 - 10:13

Bonjour,
ton stockage de bois dans les combles me parait pas une super idée.

C'est lourd (tu parle de tonnage), difficile a manipuler et ça n'a pas besoin d’être au sec chauffé.


Un appentis, avec un mur bien dimensionné, couvert mais ouvert au vent fera sans doute aussi bien pour le stockage en étant moins contraignant d'un point de vue structure. Et tu gardes les combles pour des stockages plus léger, chutes , tuyau, baguettes, etc .
avatar
meles
Admin
Admin

Messages : 9701
Points : 16493
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 47
Localisation : Aubagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  tomailya le Mer 28 Déc 2016 - 11:02

Bonjour
+1 avec Blaise pour le stockage a l etage...
Oblige le surdimensionnement de la charpente et si chauffage,la chaleur monte et peu entraîne un sechage trop rapide des bois d oeuvre.

avatar
tomailya
complétement accro
complétement accro

Messages : 1431
Points : 2628
Date d'inscription : 29/02/2012
Age : 44
Localisation : hautes alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  morice le Mer 28 Déc 2016 - 11:51

Wahouuuu ! merci Dagda ! ça c'est de la réponse constructive, j'aime !

c'est pas que je souhaite être désagréable d’emblée  Wink mais j'ai une première question, tu as l'air d'avoir de réelles compétences dans la construction mais est-ce aussi le cas dans la menuiserie/ébénisterie ??
je précise, à lire entre tes lignes, tu n'as pas l'air d'être dérangé de stocker ton bois d'oeuvre dans un atelier chauffé ( et je ne parle pas forcément de bois prêt à l'emploi, il y aura aussi du bois frai de sciage à sécher)
alors , concernant le chauffage, parlais tu d'un point de vue cohérence de la construction uniquement ou/et aussi d'un point de vue d’efficience d'utilisation du stock de bois ?

pour ma part, j'en suis un peu à ce point là, mes compétences en menuiserie sont limitée mais je pense quand même pas que ça pose de problème particuliers pour le bois (mais je me renseigne), par contre pour le coté utilisation globale du bâtiment, je pense que de stocker en interne est un plus, dans un bâtiment très bien isolé rajouter de l'inertie ne peut être que bénéfique.


Dagda a écrit:Salut Smile

Si j'avais du construire un atelier au fond du jardin, j'aurais clairement opté pour le parpaing bois !

C'est vraiment pas mal ton truc ! je ne connaissait pas ! même si je n'ai pas été très précis dans la description des techniques envisagées pour construire cet atelier, ça correspond dans les grandes lignes à ce que j'aimerais faire, sain, écolo et rapide à monter ! D'autant que dans ma "jeunesse" j'ai pas mal fureté du coté des constructions ossatures bois, isolation en bottes de paille et enduits terre, ça se rapproche assez tout en étant moins contraignant au niveau de la construction, je me réserve ça pour ma maison de rêve qui grandit dans un coin de ma tête, un jour je la ferai ...

bon par contre ça pique un peu niveau prix, au mètres carrés c'est dix fois plus cher que le parpaing (112 euros HT Vs 13 euros HT) !!!


Dagda a écrit:Prévoir une hauteur sous plafond respectable (entre 2.70 et 3m ... 3m ne serait pas déconnant !)

Dans la conception, prévois un morceau de pièce donnant sur l'extérieur pour y mettre l'aspirateur d'atelier ... 2 avantages, ça sera insonorisé vis à vis de l'atelier et les particules fines seront dehors, et pas (du moins, nettement moins) dedans !

Penser qu'il n'y a jamais assez de prises de courant !

Oui, rien n'est encore dessiné mais une telle hauteur serait pas mal, à voir avec les possibilités laissées dans ma commune

Je pensai bien à ce genre de solution pour aspi et compresseur.

Je suis artisan (hors batiment hein, et confirme que des prises, on en a jamais assez !!! quelques unes au plafond sur rail peuvent être très pratiques



Dagda a écrit:Bois d’œuvre à l'étage, ok, quel accès ? Grosse pièces ? Mezzanine ? Palan ?

ha ! la grosse interrogation .... voir plus haut pour plus de détails sur ce que j'en pense dans les grandes lignes, sinon oui, stocké à l'étage sur un plancher avec accès par une trémie et palan pour les grosses pièces. et aussi un petit stockage mural en bas pour ne pas avoir à monter sans arrêt, stocker les chutes etc ...

Dagda a écrit:Le chauffage ... si le but est d'avoir un stockage chauffé un minimum en plus d'un atelier confortable, il faut donc un chauffage permanent.
Bref, si c'est au fond du jardin, et que je vois que tu es estampillé BZH, je te conseil le bon vieux radiateur électrique (oui oui, le grille pain).

Dagda a écrit:Bien sur, rien n’empêche d'y mettre un poêle à bois pour le plaisir, mais gaffe aux delta de température !

Oui, l'idée est bien du chauffage permanent à 15/16 C° d'où l'importance de la construction ... je pensai aussi à des radiateurs électriques basiques pour la simplicité mais n'avait pas envisagé leur rôles assécheur
Le coté poêle à bois ça a son charme mais ce n'est pas une bonne idée pour un chauffage permanent.


Dagda a écrit:Pour la ventilation, préférer l'insufflation à l'extraction, mettre le bâtiment en surpression permet de plaquer les poussières au sol (insufflation par le haut, bouches d'évacuation vers le bas).

Faut que je regarde ça, je ne maîtrise pas des masses ce domaine, merci pour l'info


Dagda a écrit:Je pourrais te conseiller pour la distribution électrique lorsque tu en seras là !

Avec plaisir !!
L'installation électrique sera mise entre les mains de mon électricien préféré, je bricole pas avec ça même si je saurai en faire une grande partie.
Pour l'instant je creuse surtout le coté construction en elle même, l'installation edf est intiment liée aux futures machines et disposition de l'atelier et sans être une page blanche j'ai encore pas mal de choix à faire à ce niveau là

Merci bcp pour ton aide, ça aide à avancer.
amicalement
avatar
morice
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 13
Points : 24
Date d'inscription : 27/12/2016
Age : 36
Localisation : bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  morice le Mer 28 Déc 2016 - 12:11

meles a écrit:Bonjour,
   ton stockage de bois dans les combles me parait pas une super idée.

C'est lourd (tu parle de tonnage), difficile a manipuler et ça n'a pas besoin d’être au sec chauffé.


Un appentis, avec un mur bien dimensionné, couvert mais ouvert au vent fera sans doute aussi bien pour le stockage en étant moins contraignant d'un point de vue structure. Et tu gardes les combles pour des stockages plus léger, chutes , tuyau, baguettes, etc .

tomailya a écrit:Bonjour
+1 avec Blaise pour le stockage a l etage...
Oblige le surdimensionnement de la charpente et si chauffage,la chaleur monte et peu entraîne un sechage trop rapide des bois d oeuvre.


Bonjour meles et tomailya, merci également pour vos réponses !

Oui c'est lourd mais pas dans des proportions ingérable non plus si on dimensionne correctement la structure, les capacités de portage d'un plancher bois sont quand même correcte. Je sais que j'ai écrit "des tonnes", un mètre cube de chêne sec faisant environ 800 kg ça peut aller vite mais je n'envisage pas d'avoir bcp plus que deux-trois mètres cubes, toutes essences confondues ...
bien étalés sur l'ensemble du plancher ce n'est pas une folie je pense ...

Pour la manipulation, il y aura un palan/treuil au dessus de la trémie et un petit stockage mural en bas pour n' avoir qu'a manipuler une seule fois le bois de l'ensemble d'un projet ...

Le stockage à l'étage ne sera pas chauffé autrement que par convection de l'air du rez de chaussé et je peu très bien prévoir une trappe pour fermé la trémie à l'air ...

Les bois seront stockés dans les règles, c'est-à-dire, cirés et clampés en bois de bout ...

avec ces précisions, cela vous parait il mieux ?

merci pour vos avis !
amicalement.
avatar
morice
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 13
Points : 24
Date d'inscription : 27/12/2016
Age : 36
Localisation : bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  Dagda le Mer 28 Déc 2016 - 13:16

morice a écrit:c'est pas que je souhaite être désagréable d’emblée  Wink mais j'ai une première question, tu as l'air d'avoir de réelles compétences dans la construction mais est-ce aussi le cas dans la menuiserie/ébénisterie ??
Je suis un bricole tout ... en particulier le bois. Je fais un peu de lutherie amateur (guitare électrique), je suis électricien de formation, je fais de l'électronique audio et j'entretiens la maison ... enfin, il n'y avait que la plomberie qui me gavait, mais depuis, j'ai découvert le multicouche !

morice a écrit:je précise, à lire entre tes lignes, tu n'as pas l'air d'être dérangé de stocker ton bois d'oeuvre dans un atelier chauffé ( et je ne parle pas forcément de bois prêt à l'emploi, il y aura aussi du bois frai de sciage à sécher).
Je rejoins les copains sur le stockage.
Si c'est du frais de sciage, un appentis non chauffé et ventilé serait préférable.
Pour le bois sec, le stocker en interne n'est pas idiot, c'est ce que je fais dans mon atelier, depuis 2 ans, le bois va bien, mais c'est du sec qui a été entreposé sur place !

morice a écrit:alors , concernant le chauffage, parlais tu d'un point de vue cohérence de la construction uniquement ou/et aussi d'un point de vue d’efficience d'utilisation du stock de bois ?
C'est un tout, mais du coup, pour le séchage, ça serait préférable dehors, ou alors dans un grenier non chauffé et ventilé !
Tu peux parfaitement faire un étage fermée avec trappe pour que la chaleur reste au maximum dans l'atelier, et une bonne ventilation ... mais on retombe sur le soucis du poids du bois à emmener à l'étage (sans parler de la structure qui devra supporter un tel poids !)

morice a écrit:bon par contre ça pique un peu niveau prix, au mètres carrés c'est dix fois plus cher que le parpaing (112 euros HT Vs 13 euros HT) !!!
Oui, mais une fois le mur monté, c'est fini !
Ton 13€HT me semble faible ... tu as compté le ciment, sable, parpaing de 20 dans le calcul ?
Avec le parpaing béton, tu a l'isolation à faire, la finition, la peinture ... je te laisse faire le calcul Wink

morice a écrit:...et confirme que des prises, on en a jamais assez !!! quelques unes au plafond sur rail peuvent être très pratiques
Ouaip, bonne idée au plafond Wink

morice a écrit:ha ! la grosse interrogation .... voir plus haut pour plus de détails sur ce que j'en pense dans les grandes lignes, sinon oui, stocké à l'étage sur un plancher avec accès par une trémie et palan pour les grosses pièces. et aussi un petit stockage mural en bas pour ne pas avoir à monter sans arrêt, stocker les chutes etc ...
Voir ce qui a été dit par Blaise sur le sujet, pour le coup, c'était vraiment mon interrogation.
Pour exemple, mon atelier est en sous-sol, accessible par escalier intérieur en colimaçon carré ou en passant par le jardin ... c'est le point casse pied du sous-sol, avec la hauteur sous plafond de 2m !

morice a écrit:LOui, l'idée est bien du chauffage permanent à 15/16 C° d'où l'importance de la construction ... je pensai aussi à des radiateurs électriques basiques pour la simplicité mais n'avait pas envisagé leur rôles assécheur
Le coté poêle à bois ça a son charme mais ce n'est pas une bonne idée pour un chauffage permanent.
Le poêle en atelier, je n'ai jamais bien saisi l'intérêt sachant qu'il faut avoir une température plutôt constante autour des 20°C ... mais bon, je comprend parfaitement le plaisir de la petite flambée et de la chaleur que dégage un poêle ... mais chez moi il est dans le salon Wink

morice a écrit:L'installation électrique sera mise entre les mains de mon électricien préféré, je bricole pas avec ça même si je saurai en faire une grande partie.
Pour l'instant je creuse surtout le coté construction en elle même, l'installation edf est intiment liée aux futures machines et disposition de l'atelier et sans être une page blanche j'ai encore pas mal de choix à faire à ce niveau là
Tu seras dépendant de l'arrivée de la maison ou tu as la possibilité d'avoir un nouveau départ ? (doute sur la possibilité d'avoir deux compteurs pour une même parcelle cadastrale hors copropriété ?)

morice a écrit:Merci bcp pour ton aide, ça aide à avancer.
C'est fait pour ça les forums Wink
avatar
Dagda
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 402
Points : 429
Date d'inscription : 18/02/2016
Age : 36
Localisation : Fontenay sous Bois

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  morice le Mer 28 Déc 2016 - 13:58

Dagda a écrit:
Je suis un bricole tout ... en particulier le bois. Je fais un peu de lutherie amateur (guitare électrique), je suis électricien de formation, je fais de l'électronique audio et j'entretiens la maison ... enfin, il n'y avait que la plomberie qui me gavait, mais depuis, j'ai découvert le multicouche !

Lutherie ? oui donc tu bricole un peu bien alors Wink
pis depuis j'ai vu ton atelier, c'est tout à fait sérieux tout ça Wink


Dagda a écrit:Je rejoins les copains sur le stockage.
Si c'est du frais de sciage, un appentis non chauffé et ventilé serait préférable.
Pour le bois sec, le stocker en interne n'est pas idiot, c'est ce que je fais dans mon atelier, depuis 2 ans, le bois va bien, mais c'est du sec qui a été entreposé sur place !

Ok je vois, stockage de sec en interne uniquement ...

Dagda a écrit:C'est un tout, mais du coup, pour le séchage, ça serait préférable dehors, ou alors dans un grenier non chauffé et ventilé !
Tu peux parfaitement faire un étage fermée avec trappe pour que la chaleur reste au maximum dans l'atelier, et une bonne ventilation ... mais on retombe sur le soucis du poids du bois à emmener à l'étage (sans parler de la structure qui devra supporter un tel poids !)

oui, j'ai envisager cette solution de trappe dans mes réponses plus haut. Pour le poids, je pense pas que ce soit rédhibitoire, je n'ai pas l'intention d'avoir des projets gigantesques en ressources.

Dagda a écrit:Oui, mais une fois le mur monté, c'est fini !
Ton 13€HT me semble faible ... tu as compté le ciment, sable, parpaing de 20 dans le calcul ?
Avec le parpaing béton, tu a l'isolation à faire, la finition, la peinture ... je te laisse faire le calcul Wink

Effectivement, je suis allé un poil vite pour le calcul du coût au mètre carré du parpaing mais sable et ciment ne vont pas alourdir tant que ça la note ... 10 parpaing de 20 à 1.30 le parpaing, à raison de dix pour un m² plus sable et ciment, avantage parpaing ... après oui, isolation et finitions seront plus importantes que dans le cas d'utilisation du bois

de toutes façon c'est pas ma came donc ...

par contre sur le lien que tu donnes, il est conseillé de prévoir une petite isolation plus bardage donc ça relève d'autant la note ...
Je suis convaincu des propriétés isolantes du bois mais peut-être pas à ce point là ...

Dagda a écrit:Tu seras dépendant de l'arrivée de la maison ou tu as la possibilité d'avoir un nouveau départ ? (doute sur la possibilité d'avoir deux compteurs pour une même parcelle cadastrale hors copropriété ?)

Non arrivée de la maison, c'est un peu le point noir, il va me falloir faire une jolie tranchée sur une vingtaine de mètre ....

merci!
avatar
morice
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 13
Points : 24
Date d'inscription : 27/12/2016
Age : 36
Localisation : bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  Dagda le Mer 28 Déc 2016 - 20:18

morice a écrit:Effectivement, je suis allé un poil vite pour le calcul du coût au mètre carré du parpaing mais sable et ciment ne vont pas alourdir tant que ça la note ... 10 parpaing de 20 à 1.30 le parpaing, à raison de dix pour un m² plus sable et ciment, avantage parpaing ... après oui, isolation et finitions seront plus importantes que dans le cas d'utilisation du bois

de toutes façon c'est pas ma came donc ...

par contre sur le lien que tu donnes, il est conseillé de prévoir une petite isolation plus bardage donc ça relève d'autant la note ...
Je suis convaincu des propriétés isolantes du bois mais peut-être pas à ce point là ...
C'est le premier lien que j'ai trouvé sur le parpaing bois ... mais je ne sais plus si ce sont les créateurs initiaux ou pas.
On trouve sur le site les liens vers les documentations des essais CSTB afin d'avoir les caractéristiques techniques précises.
Objectivement, en Bretagne, je ne pense pas qu'il faille une isolation en plus ... et bizarement, les réalisations que j'ai vu avec ce type de structure n'ont justement pas d'isolation en supplément !
C'est bien le but de la manœuvre avec ce type de produit d'ailleurs, et c'était leur argument commercial pendant un temps ... peut être que depuis ils veulent vendre plus ?!?

morice a écrit:Non arrivée de la maison, c'est un peu le point noir, il va me falloir faire une jolie tranchée sur une vingtaine de mètre ....
Dans ce cas, profite de la tranchée pour passer la flotte également, ainsi qu'un drain pour la prise de terre (reliée au deux bâtiments) en plus de ton fond de fouille de la dalle atelier et du PE dans le câble, passe la flotte également, le téléphone, et laisse un fourreaux de 60 ou 80 de libre au cas ou !
20m, si tu creuse profond et un peu large, l'arrivée d'air façon puits canadien ça serait pas idiot !

D.
avatar
Dagda
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 402
Points : 429
Date d'inscription : 18/02/2016
Age : 36
Localisation : Fontenay sous Bois

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  morice le Mer 28 Déc 2016 - 22:56

Dagda a écrit:[
Dans ce cas, profite de la tranchée pour passer la flotte également, ainsi qu'un drain pour la prise de terre (reliée au deux bâtiments) en plus de ton fond de fouille de la dalle atelier et du PE dans le câble, passe la flotte également, le téléphone, et laisse un fourreaux de 60 ou 80 de libre au cas ou !
20m, si tu creuse profond et un peu large, l'arrivée d'air façon puits canadien ça serait pas idiot !

D.

La flotte j'y pense bien et j'aimerais bien mais c'est pas facile chez moi... Ma maison est du genre biscornue et c'est pas simple du tout pour gérer l'évacuation d'eau usées...

Par contre je n'ai pas bien compris le reste de ton msg. Je sais pas si c'est l'heure tardive ou l'apero ;-)

Qu'entends tu par drain pour la prise de terre et du PE dans le câble ?
Je vois pas l'utilité de faire passer le téléphone à l'air des portables... ? Un câble ethernet à la rigueur mais bon vu la distance je suis pas certain de son efficacité...

Pas bête le puits canadien, à creuser ! Lol
avatar
morice
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 13
Points : 24
Date d'inscription : 27/12/2016
Age : 36
Localisation : bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  boiseux33 le Mer 28 Déc 2016 - 23:21

"Avertissement" préalable :
Je suis menuisier, et en tant que menuisier, les côtes que j'indique sont sauf mention contraire exprimées en mm

Pour avoir refait complètement la dépendance qui me sert d'atelier stockage dépotoir en ce moment chez ma mère et qui est appelé à me servir à bricoler le jour où je parviendrais enfin à l'organiser et le ranger convenablement, voici l'expérience que j'en retire à ce jour en mettant de côté les contraintes imposées par le terrain (hauteur disponible...).

Structure ossature bois 120x45 avec isolation laine de verre 100 mm entre montants. parement intérieur : mélaminé blanc 19 mm. A environ 6€ le m² HT à l'époque, c'était le meilleur compromis pour des parois lumineuses, faciles à poser et entretenir, et permettant des fixation rapides et solides (placards, crémaillères pour consoles...) côté extérieur, contreventement OSB3 ép 10 mm, pare pluie HPV3, litellage, contrelittelage, et pour un entretien minimum (paroi finie en partie inaccessible) parement extérieur en compact façade (qui coûte un bras, environ 75€ ht/m²).

En toiture, j'ai été contraint par manque de hauteur à une pente de 10 %, ce qui ne laissait que la solution de la toiture métallique. Le budget ne m'autorisait que la tôle nervurée, mais avec plus de moyens du zinc en joint debout aurait été plus esthétique (et préférable).
Quand la pente peut être librement choisie, un minimum de 33% permet le recours à la tuile terre cuite.
Pour la charpente, entre la faible largeur de la dépendance (environ 3 m intérieur) et la faible pente, je ne me suis pas pris la tête : 2 solives en Douglas 225x75 collées l'une sur l'autre, et on recoupe selon la pente pour créer une sorte de "ferme" monobloc. Les pannes sont fixées entre ces "fermes" par sabots métallique. Puis des chevrons de 70x70 suffisent dans mon cas (toiture légère), mais selon le poids de la couverture et l'entraxe des pannes il peut être bienvenu de monter la section des chevrons à 90x90.
Comme je ne suis pas un acrobate, j'ai contreventé la charpente avec de l'agglo hydrofuge en épaisseur 19 avant de dérouler le pare pluie, fixer liteaux et contre liteaux puis la couverture.
Côté intérieur, isolation 70 mm laine de roche entre les chevrons, puis litellage (lame d'air) et parement en médium épaisseur 10 entre les pannes.

Les derniers hivers girondins n'ont certes pas été d'une rigueur exceptionnelle loin de là, mais le thermomètre est rarement descendu sous les 5° dans ce local non chauffé dont je laisse volontiers la porte ouverte lorsque je bricole dehors (y compris en hiver). Peut-être est-ce grâce à la chaleur dégagée par le fonctionnement du congélateur, du réfrigérateur et occasionnellement du sèche linge qui occupent une pièce de cette dépendance ? De même, la chaleur estivale ne semble guère vouloir envahir cet espace.


Dans ton projet plus ambitieux, et breton, il est judicieux de prévoir du chauffage. A plus forte raison si tu envisages d'y réaliser des ouvrage de menuiserie intérieure. Je ne sais pas si les "grille pain" sont appropriés, certes ils assèchent l'air mais sont aussi réputés pour leur rendement médiocre et leur consommation électrique élevée.
J'éviterais à priori la solution du puit canadien en Bretagne sauf à être sûr de ne pas être sur un sol granitique (qui est un gros émetteur naturel de radon)

Idéalement, le bois travaillé gagne à être stocké (quelque semaines voire mois avant le commencement d'un projet) et travaillé dans les conditions de température et d'hygrométrie les plus proches possible de leur lieu de destination. On stockera le bois sec pour la menuiserie intérieure (entre 9 et 13 % d'humidité) dans le local, en revanche le bois frais de sciage ou celui destiné aux ouvrages extérieur devra rester stocké à l'extérieur, ventilé mais à l'abri des intempéries et du soleil direct.

Avec une hauteur sous plafond importante, il peut être intéressant d'avoir un ventilateur qui renvoie la chaleur vers le sol... mais avec une faible vitesse de rotation, histoire d'éviter l'effet "hélico au décollage" avec la poussière qui vole partout sur les ouvrages fraichement vernis.
Le local extérieur pour l'aspiration et le compresseur devraient être incontournables dans un projet de construction d'atelier (sauf contrainte l'interdisant). Je complèterais avec un "purificateur d'air" dans l'atelier. inutile de payer une fortune pour un appareil spécifique, une hotte de cuisine de récup ou d'occase fait parfaitement l'affaire une fois nettoyée et ses filtres changés (à prévoir régulièrement les filtres).

Comme précisé plus haut, on a effectivement jamais assez de prise, et on en a jamais au bon endroit (comme la lumière et les serre joints du reste). Penser à en prévoir dehors, certaines opérations peuvent être réalisées dehors de manière avantageuse pour peu que la météo s'y prête (prédébit de panneaux ou plateaux imposants, soudage ou finition...). A ce propos, prévoir une distribution d'air comprimé à l'intérieur peut être judicieux pour qui possède des outils pneumatiques, et une sortie supplémentaire à l'extérieur pour gonfler ballons, roues de vélos, ou vérifier la pression des pneus de la voiture.

De l'eau dans l'atelier, c'est effectivement un plus.
avatar
boiseux33
complétement accro
complétement accro

Messages : 1244
Points : 2289
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 38
Localisation : Bassin d'Arcachon ou mer de la tranquilité selon les moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  Dagda le Mer 28 Déc 2016 - 23:27

morice a écrit:La flotte j'y pense bien et j'aimerais bien mais c'est pas facile chez moi...  Ma maison est du genre biscornue et c'est pas simple du tout pour gérer l'évacuation d'eau usées...

Par contre je n'ai pas bien compris le reste de ton msg. Je sais pas si c'est l'heure tardive ou l'apero ;-)

Qu'entends tu par drain pour la prise de terre et   du PE dans le câble ?
Je vois pas l'utilité de faire passer le téléphone à l'air des portables... ? Un câble ethernet à la rigueur mais bon vu la distance je suis pas certain de son efficacité...

Pas bête le puits canadien,  à creuser ! Lol
Oui, de l'ethernet ... 30m de câble en cat6 sera toujours plus efficace que le WiFi !

Le drain, c'est un fil nu (35mm²) en contact avec la terre (celle où on plante les artichauts ! )
Du coup, relié à ta prise de terre côté maison et l'autre côté atelier !
Le PE c'est le fil vert / jaune dans les câbles.

D.
avatar
Dagda
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 402
Points : 429
Date d'inscription : 18/02/2016
Age : 36
Localisation : Fontenay sous Bois

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  morice le Jeu 29 Déc 2016 - 23:21

Dagda a écrit:
Oui, de l'ethernet ... 30m de câble en cat6 sera toujours plus efficace que le WiFi !

Le drain, c'est un fil nu (35mm²) en contact avec la terre (celle où on plante les artichauts ! )
Du coup, relié à ta prise de terre côté maison et l'autre côté atelier !
Le PE c'est le fil vert / jaune dans les câbles.

D.

Salut Dagda,

ok, dsl, moi et les abréviations ... j'aurai au moins appris que la terre s'appelle "drain" ...
je vois tout ça.
J'ai pas mal creuser aujourd'hui du coté du parpaing bois, prix et mise en oeuvre (cher) et PLU/permis de construire, je devrais pas être trop embêté je pense ... (pas de COS, commune estampillée "bio" environnement composé de vieux hangars aux bardage bois défraîchis ...)  , excepté peut-être de la toiture, ils ont l'air de vouloir de l'ardoise ...

Reste à concevoir l'organisation générale des machines pour en tirer un plan général et estimé un besoin de puissance edf, je ne suis pas encore fixé sur le choix de machines séparées ou celui d'un combiné performant (changements de réglages intempestifs ...)
pour l'instant mon "park matériel" est composé d'une mortaiseuse à bédane carré, perceuse à colonne, défonceuse sous table, scie sous table, scie à onglet , aspi de chantier ... plus tout le petit électro-portatif courant, chauffage, éclairage, aspi centralisée, compresseur et autres ...

et j'envisage sois un combi sois rabo/dégau, scie à ruban, calibreuse, tour à bois .... plus tout ce à quoi je ne pense pas encore, je veux être et finirai par être bien équipé ! (je me connais un peu...)

pour l'instant mon contrat edf est de 6 kva mais je pense que je devrais passer à 12 ...

@boiseux33, merci pour ton retour d'expérience, c'est sympa !
et merci pour tes conseils aussi, je pense, d'après les réponses qui m'ont été faites, partir sur un stockage de bois secs en intérieurs et les bois scié frais en extérieur.

Je regarde pour le ventilateur de brassage et la filtration de l'air, ce sont de bonnes idées ! qui peuvent être gérées dans un deuxième temps, si je me prévois trop de "clauses" dans le cahier des charges je vais explosé le budget ... il dépasse déjà ce que j'imaginais  ...
avatar
morice
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 13
Points : 24
Date d'inscription : 27/12/2016
Age : 36
Localisation : bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  sangten le Ven 30 Déc 2016 - 9:25

Salut

Si je peux apporter un peu de ma modeste expérience, je pourrais te conseiller que l'aspirateur, mis dans un local extérieur est un plus très appréciable en termes de confort acoustique. En revanche, il serait de bon aloi, si tu ne veux pas chauffer les petits oiseaux, et par là même agrémenter si peu soit-il le bilan d'Enedis, de renvoyer l'air extrait dans l'atelier, après l'avoir fait passer par un filtre.

Je m'explique :
Tu prévois de chauffer ton atelier. Donc pour avoir une température de confort.
Si tu aspires de l'air, il y a forcément un renouvellement par apport d'air extérieur. Sinon, tu te mets sous vide, ce qui n'est pas forcément bon pour la santé et la longévité. Si ton local est trop étanche, du reste, l'aspirateur ne va pas tarder à patiner, quand il aura atteint la limite sur sa courbe.
Donc partant du principe que tu souhaites aspirer les copeaux dans de bonnes conditions, tu dois garder un certain débit de fuite, correspondant exactement au débit de l'aspirateur, que tu peux obtenir soit par les ouvrants, soit par une ouverture spécifique.

Cet air entrant pour compenser l'air extrait arrive à température extérieure.
Il doit donc être chauffé pour que tu puisses garder la température de l'atelier correcte. D'autant que tu parles d'un bâtiment qui serait confortable et isolé. Je parle en période hivernale, oublions l'été, eu égard à ta localisation.

Donc, soit tu chauffes l'air de compensation, ce qui coute : environ 2200 W/h moins les apports, (chauffage des moteurs machines, ta chaleur, l'éclairage ) pour un débit de 500 m3/h et une différence, par exemple, de 13° (18 intérieur, et 5 extérieur), soit tu recycles.

Pour recycler, c'est pas trop compliqué : une grille de ventilation munie d'un filtre à définir entre le local aspi et l'atelier, sachant que dans ce cas, le local aspi devra être au minimum un poil isolé et relativement étanche.

_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.
avatar
sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 9625
Points : 14961
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  morice le Ven 30 Déc 2016 - 10:20

Bonjour Sangten,

Je t'avoue mes limites en ce qui concerne les aspirateur généralisé d'atelier (à copeaux) je n'en ai jamais eu !

Il y aura bien un local technique pour l'aspi et le compresseur, isolé comme le reste puisque pour le moment j'envisage des parpaing de bois massifs. Concernant ta (très) bonne idée que de récupérer l'air de rejet de l'aspi, ces appareils sont équipés de bouches orientables ? si non je vois pas bien ...

ça permettrais de faire un brassage d'air dans l'atelier qui plus est !

amicalement

avatar
morice
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 13
Points : 24
Date d'inscription : 27/12/2016
Age : 36
Localisation : bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  sangten le Ven 30 Déc 2016 - 13:03

salut

Un aspi d'atelier, c'est par exemple ça

non, il n'y a pas de sortie orientable. Mais si tu fais un local spécifique, qu'il est suffisamment étanche, la communication se fait avec l'atelier, via une grille pourvue d'un filtre, et l'air passe de l'un à l'autre automatiquement.

L'aspirateur met le local en surpression. Normal, il fait son job d'aspirateur, et relâche l'air dans ledit local. Il passe ensuite sans l'atelier, où il est de nouveau aspiré.

_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.
avatar
sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 9625
Points : 14961
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  KY260 le Ven 30 Déc 2016 - 19:50

morice a écrit:
pour l'instant mon contrat edf est de 6 kva mais je pense que je devrais passer à 12 ...

je viens coller mon grain de sel:
et pourquoi ne pas envisager de passer en tri, c'est le moment, demande peu de modifs dans la maison et permet d'envisager serienement l'equipement de l'atelier, et surtout moins cher.
un bon 18kva, c'est 3x30A et quite à mettre des sous dans la constrcution, 1000€ de plus ne sont pas insurmontables et seront rapidement recupérés sur le prix du materiel.

KY260
complétement accro
complétement accro

Messages : 1087
Points : 2251
Date d'inscription : 27/01/2012
Localisation : 89

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  morice le Ven 30 Déc 2016 - 20:02

Pas de soucis avec les grains de sel ici ça dérange pas ;-)

J'y ai forcément pensé vu que j'ai deux abonnement EDF, un mono et un tri sur mon activité pro, je travaille chez moi.

Sauf que deux trucs me freinent, d'une entre le compteur tri et le futur atelier il y a près de 45 mètres et c'est très alambicé (local enterré)
Et surtout j'ai 9kva sur ce contrat et ça suffit tout juste à mes besoins pro...
avatar
morice
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 13
Points : 24
Date d'inscription : 27/12/2016
Age : 36
Localisation : bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  KY260 le Ven 30 Déc 2016 - 20:41

je pensais à un 18kva pour la maison et l'atelier, c'est plus que confortable.

je suis ainsi chez moi et ma douce n'envisage pas un seul instant qu'on lui enleve.
et au final, je n'ai que 850€ de facture par an, meme si j'ai des pointes à 35A par phase.

KY260
complétement accro
complétement accro

Messages : 1087
Points : 2251
Date d'inscription : 27/01/2012
Localisation : 89

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  Dagda le Ven 30 Déc 2016 - 21:05

KY260 a écrit:... et au final, je n'ai que 850€ de facture par an, meme si j'ai des pointes à 35A par phase.
Précise le chauffage et la surface, parce que ça ne veut rien dire sinon Wink

D.
avatar
Dagda
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 402
Points : 429
Date d'inscription : 18/02/2016
Age : 36
Localisation : Fontenay sous Bois

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  KY260 le Sam 31 Déc 2016 - 8:25

certes, j'ai oublié.
j'ai 137m² habitables, 2 ados à la maison et 150m² de dependances, et je chauffe au bois, pas de ballon electrique.
à contrario, ma femme est assistante maternelle donc tout le temps à la maison et les plats preparés ne sont pas au menu à la maison.
Pour finir, j'ai pas mal de materiel(tours, fraiseuse, plasma, postes à souder, banc de scie, backstands, etc...... sans compter l'electroportatif) et je bricole pas mal.

KY260
complétement accro
complétement accro

Messages : 1087
Points : 2251
Date d'inscription : 27/01/2012
Localisation : 89

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  morice le Sam 31 Déc 2016 - 10:20

Rien à voir mais ton eau chaude sanitaire te provient d'où ?

Ici j'ai environ 200 mètres carrés habitables, chauffés au bois pour le rez-de-chaussée et EDF a l'étage pour le moment mais tout est à rénover, à terme il n'y aura que le chauffage bois avec poêle central. Eau chaude sur ballon plus l'équipement courant d'une maison, four lave linge vaisselle télé ordinateur etc. Ça c'est sûr le contrat en mono.

Sur le tri j'ai le labo, bcp d'appareils électrique dont plusieurs réclamant du jus, 4-5 fours, machines à vapeur et convecteurs pour les plus gourmands. Labo dont les besoins électrique ne feront que croître mais il est vrai que quand je serai dans mon atelier je serais pas au labo...

Reste à voir la faisabilité pour passer les câbles !

Pour vous un atelier très bien équipé devrait être sur quel besoins EDF ?
avatar
morice
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 13
Points : 24
Date d'inscription : 27/12/2016
Age : 36
Localisation : bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: conseil atelier

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum