Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Message  vincent91 le Lun 21 Oct 2013 - 0:39

Le manche  modèle Londonien  london pattern handle, est un  manche octogonal en buis qui équipait au début du 20° siècle le haut de gamme des gouges et des  ciseaux anglais.  On le trouve surtout sur   les gouges de sculpture sur bois  des fabricants londoniens reputés qu'étaient  Addis and Sons  et  Herring Brothers, et sur quelques autres outils specialement  de longues    gouges de modeleurs ou de grands les ciseaux à parer, modeles les plus couteux de divers  fabricants. Je les trouve  aussi proposés independamment des outils  dans les  catalogues d'outilleurs  comme   Ward and Payne (Sheffield 1911) ou Edward   Preston (Birmingham 1909): ils sont   décrits avec des termes comme  "best handle" ,  " London pattern" ou  "octogonal boxwood handle"  et affichent le prix les plus élevé de tous les modèles de manches, environ   deux fois  et demi celui d'un manche ordinaire. Je ne les trouve pas en revanche  dans les catalogues américains comme celui de Hammacher ou  de  Stanley cela semble un modèle purement   britannique. Dans les ventes d'outils anciens ils sont signalés comme  élément de qualité et donc de plus-value.

 S' ils apportent une plus-value à un outil de collection, je me suis dit: pourquoi pas aux miens? Même si  je choisis mes outils anciens pour leur valeur fonctionnelle,  leur rapport qualité prix,  en etant surtout attentif attentif à  la qualité de l'acier, de la forge, au degré d'usure ou de rouille etc, et si je suis moins sensible aux manches que je peux refaire,  j'essaie d'harmoniser les manches pour constituer des series homogènes  d'outils  analogues,  ce qui les rend  plus jolis, et plus faciles à identifier et à ranger. Le  manches "London Pattern"  équipe les gouges les plus utilisées en sculptures ( gouges droites affûtées avec un biseau intérieur). Le debut de ma collection a été  un lot de gouges Addis acheté aux enchères. Cette serie de gouges est en ba, sur la photo, auquel ont été ajoutés les  deux grands  outils situés à gauche,  une gouge Marples de modeleur (pattern maker's gouge) et un ciseau  Schartwechter (marque  peu lisible, orthographe à verifier) de grande taille, dit ciseau à parer (paring chisel).  En haut se trouvent  des manches que j'ai faits et  patinés  avec des bonheurs variables.


Voila comment  je procède:
(ce fil va se repéter un peu ce que je dis dans mon premier fil ( tournage d'un manche pour  de ciseau muni d'une soie ), mais je crois que ce sera  plus facile a suivre pour ceux qui ne l'ont pas lu et d'autre part cela remédiera à certaines photos ratées et  floues).

J'ai d'abord créé des gabarits modèles à partir des dimensions relevées sur les manches anciens disponibles.     
Dans la quinzaine de de manches de ce type en ma possession,  aucun n'est absolument identique. Je les a classés en   quatre tailles approximative , et j'ai fait la moyenne des variations de formes constatées,  variations qui portent  sur la longueur  de la partie octogonale ( 2/5 et  1/2 de la longueur  totale), la longueur du bouton de frappe (partie arrière arrondie),  le profil en doucine de l'avant. Je ne mets pas au nombre des variations les stries decoratives, qui sont un peu  des  signatures de la marque ou du tourneur. 
J'ai fait  reproduit les  moyennes obtenues sur  des gabarits d' Isorel. J'utilise pour ça de  l'Isorel blanc de 5 mm dit  "fond de placard"  qui est  pratique ... et en libre service gratuit sur les trottoirs à dates regulières (ne dites pas à ma femme que je fais les poubelles, elle a encore quelques illusions sur mon éducation...) .


Je  donnerai à la fin les dessins grandeur nature  avec les cotes (enfin si j'y arrive, j'ai des difficulté à scanner des documents avec ma nouvelle  imprimante) .
Je pars d'une pièce de buis permettant de tourner le cylindre-enveloppe du manche: sa section minimum doit être  égale à  la dimension maxima du manche c'est à dire la diagonale reliant  les arêtes opposées de la partie octogonale,  ici 39 mm.
Je vais la dégrossir et la cylindrer l'ébauche  à 41 mm pour avoir un peu de marge pour la finition.
Je monte d'emblée   la pièce sur un mandrin,  de façon, qu' au moment du perçage du manche je puisse  enlever la contre-pointe et maintenir la pièce "en l'air".  

Il est souvent recommandé, pour réaliser un perçage axial sur une pièce tournée pour une piece tournée,  de commencer par percer l'ébauche avant de tourner la piece, ce qui garantit en principe  un centrage parfait de la piece entre pointes. Mais ce centrage parfait n'est pas garanti pour un perçage partiel, sauf si l'on perce sur le tour avec la piece prise dans un mandrin. Des lors je préfère tourner toute la pièce au mandrin, perçage compris, et de faire ce perçage à la fin. L'avantage de percer à la fin est de pouvoir  faire en un seul temps le perçage et   l'ajustage  final du trou aux  dimensions de la "soie".  L'idée est que si l'on dispose d'un mandrin de bonne qualité, d'une piece en bois dur et qu'on a commencé par tourner entre pointe sur cette pièce une prise de mandrin de diametre et de de profil bien adapté à la forme des mors, la qualité de la prise du mandrin est suffisante pour faire tous les temps suivants de l'usinage, y cimpris éventuellement le degrossissage (où la tenue du mandrin peut être renforcée  par   la contre-pointe) , que le temps final de perçage, où l'on tourne "en l'air" (sans contrepointe), mais où les efforts de decentrage sur la pièce sont minimes.
Je commence le dégrossissage de la partie droite à la gouge à dégrossir, et je mets la piece à la cote (41 mm)

Je   dresse le bout de la pièce:

J'usine à present avec un petit bedane  une  prise de mandrin, c'est à dire  un tenon court en queue d'aronde qui permettra, après retournement de la pièce de saisir la piece dans le mandrin de facon solide et bien centrée:


On  retourne aussitôt la pièce pour bénéficier de cette prise ameliorée et on  termine le calibrage de la pièce à 41 mm à la gouge à dégrossir.


On complète le cylindrage de la pièce ,  du côté de l'ancienne prise de mandrin restée brut de sciage.

Un petit coup de plane pour calibrer à 39 mm et fignoler la finition:

La virole qui sera mise en place est  un segment de tube de cuivre de plomberie de 16-18  (16 =diamètre intérieur en mm) coupé avec un coupe-tube de plombier à roulette (c'est  le coupe-tube qui est  à roulette).  

Petit détail utile:  ébarber le morfil  crée par le coupe-tube en créant  un micro chanfrein sur le bord intérieur  de la virole. Ca prend  deux secondes avec une arête de bedane et ça  permet une  la pose  très ajustée de la virole le manche:


Puis je relève au pied à coulisse le  diamètre intérieur de la virole. Le pied à coulisse va servir de jauge d'épaisseur  pour calibrer le tenon sur lequel  cette virole va être insérée en force. Il faut donc être précis, le buis est un bois très dur et la virole ne rentrerait  pas si le tenon était un poil trop gros, ou ne tiendrait pas en place s'il était un poil trop petit.


Dernière édition par vincent91 le Lun 28 Nov 2016 - 11:55, édité 12 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1180
Points : 2437
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Message  jb53 le Lun 21 Oct 2013 - 6:39

Bonjour vincent,
je comprends mieux les choses avec des photos, je suis comme les enfants qui aiment bien les images dans les livres de lecture pancoops 
merci 
joël

jb53
complétement accro
complétement accro

Messages : 2016
Points : 4565
Date d'inscription : 28/11/2010
Age : 63
Localisation : 89250

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Message  niaproun le Lun 21 Oct 2013 - 9:28

Ave
Les photos vont venir c'est sur, dès que Vincent aura fini de négocier avec son ordi pour qu'il ne les lui efface pas et ne perde pas le travail en cours. cheers cheers 
Attendre n'est pas une catastrophe

niaproun
complétement accro
complétement accro

Messages : 3041
Points : 6902
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : région Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Message  vincent91 le Lun 21 Oct 2013 - 10:41

niaproun a écrit:Ave
Les photos vont venir c'est sur, dès que Vincent aura fini de négocier avec son ordi pour qu'il ne les lui efface pas et ne perde pas le travail en cours. cheers cheers 
Attendre n'est pas une catastrophe
Gagné niaproum! Ave niaproum, scribouillator te salutat! Bonjour à tous!
Les photos arrivent, j'édite le texte plusieurs fois pour ne pas risquer de tout perdre, et (j'espère) pour le confort et la continuité de la lecture, mais avec l'inconvénient que c'est plein de fautes et sans photos quand c'est pas fini et que c'est pas signalé quand c'est fini... Donc allez voir plus haut, et plusieurs fois, ça avance, ça avance , c'est une évidence (air connu).

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1180
Points : 2437
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Message  bricoleux le Lun 21 Oct 2013 - 11:42

Bonjour Vincent,

je ne saisis pas pourquoi tu ne veux pas utiliser la fonction "brouillon", qui va très bien.

d'accord, elle n'est pas accessible lors du premier post d'un fil.

donc tu envoies un premier post, donnant, par ex. le titre, et disant "  je reviens ....".
après, tu prends, non pas la fonction "éditer", mais la fonction "répondre".
et là, miracle, le bouton "brouillon" est actif.

toutes les X minutes, tu fais "brouillon", tu vas dans  "profils"-"brouillon-modifier", et c'est reparti.

quand tu es pret, que tu as tout relu et modifié et mis les images, tu fais "publier" !

++

bricoleux
complétement accro
complétement accro

Messages : 2604
Points : 6369
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : belgique/ardennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Message  vincent91 le Lun 21 Oct 2013 - 13:00

Impossible d'utiliser la fonction "brouillon"? J'ai fait comme tu m'as dit Bernard mais je tombe sur une page de vieux texte que je n’arrive pas à "sélectionner pour les supprimer  et  je n'arrive pas non plus  à activer  celui que je veux  modifier. Je suis le seul a être c..?  .
NB  Je viens encore de perdre une heure de boulot: j'ai fait la bêtise d'utiliser la fonction "visualiser",  pour voir si j'avais mis les bonnes photos , au lieu de faire ce qui marche , c'est-à-dire tout envoyer et corriger  après.
Je continue donc comme ça et je recommence pour la énième fois.  J'approche juste un peu un peu du seuil de ras-le bol mais je ne sais pas encore de quoi j'ai ras-le bol: d'être c... ou que le logiciel soit c.. .

Voici le tenon usiné :j’essaie la virole sur le manche encore sur le tour ce qui facilite les retouches éventuelles: ça rentre a mi-course c'est bon  :


je démonte le manche du tour et je chauffe la virole, jusque quelques secondes au chalumeau butagaz , pour la dilater:


Ensuite j'enfonce la virole placée  sur les rebords d'un étau règle juste à l’écartement du tenon et qui ne la laisse don pas passer.On ne voit pas le marteau mais je frappe le manche avec le plat d'un gros marteau en faisant attention à ne pas abimer  la prise de mandrin qui va resservir tout de suite:


La pièce est remontée sur le tour, on complète le tracé des diamètres remarquables:


On va calibrer   le tore situé à l'avant en se servant d'un clé plate de 22 comme jauge:
 
On usine l'avant du tore et le raccordement avec la virole:

On fait de même pour calibrer la gorge avec une clé plate de 19 ) la cote exacte est 18 mm lais vu l’épaisseur de la clé il vaut mieux calibrer un peu plus large en fond de gorge pour ne pas dépasser la cote:




Ensuite on modèle le tore et la doucine avec une gouge à profiler:




Ca, c'est vraiment le pied, la conduite d'un gouge à profiler qui coupe bien sur un bois à grain serré qui sent bon comme le buis, c'est trente secondes de bonheur (remarquez, comme  on galère une heure ensuite pour poster les photos,  ça fait une moyenne)


Dernière édition par vincent91 le Mar 22 Oct 2013 - 18:35, édité 3 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1180
Points : 2437
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Message  vincent91 le Lun 21 Oct 2013 - 15:18

On passe au bouton de frappe à l'autre bout, évidemment il n'est qu'ébauché, il faut garder du bois pour la suite des usinages:
On délimite le rebord s de la partie qui va être octogonale

puis l’extrémité du manche:

On ébauche le bouton et on dégage un peu la rive d'en face :


On va maintenant percer le manche; pour lequel on va utiliser un mandrin de perçage monté sur la poupée mobile et des mèches de diamètres  différents choisis par comparaison avec les faces de la soie; On commence par une mèche de taille intermédiaire assez rigide pour ne pas devier , assez fine pour ne par exercer trop d'efforts de décentrage , la profondeur à atteindre est repérée par un bout de ruban adhésif .


on perce ensuite plus profond avec une mèche  plus fine

Puis moins profond avec une mèche plus grosse:

Avec la grosse mèche bien sûr,  il ne faut pas aller trop loin, donc là aussi un bout d’adhésif repère la profondeur à atteindre.
 
Le perçage est terminé quand la soie s'enfonce avec la garde à  2 cm environ de la virole.




Vient maintenant la partie la plus intéressante du façonnage du manche: la création des facette octogonales. Il y a différentes façons possibles de les usiner: ciseau, rabot, défonceuse, ponceuse lapidaire...
Mon outillage personnel est une bonne râpe à bois,  mais l’intéressant  est moins  l'outil utilisé pour l'usinage que la façon  tracer,immobiliser et  immobiliser la pièce pour obtenir des facettes identiques.

Si j'avais beaucoup de manches analogues à réaliser, j' utiliserais une défonceuse en suivant un guide à copier et en immobilisant la pièce sur un gabarit indexable.  
Mais pour  des pièces qui , dans chacune des dimensions possibles,  sont faites  un ou deux exemplaires, je n'e me suis pas donné le mal de faire  ce gabarit.

On peut  en effet laisser la pièce sur le tour et utiliser,  pour l'immobiliser avec  l'orientation voulue,   le système de blocage d'arbre et d'indexation du tour.    

La roue d'indexation de mon tour est accessible en soulevant le capot. C'est donc un roue solidaire de l'arbre,   dotée de trous  indexés, au nombre  de 24. Un  goujon peut être engagé dans l'un quelconque de ces trous pour bloquer l'arbre. Il est commandé par une molette-tirette visible  sur la photo: c'est elle que je manipule de la main droite.


Je bloque donc l'arbre en engageant le goujon dans la perforation n°0(ou 24). A l'aide du porte-outil installé au ras de la pièce, et qui sert de règle, je trace une première ligne repère, ligne qui correspond à la première arête octogonale.

En fait comme vous avez vu,  j'ai  tracé non pas une seule ligne mais deux lignes très proches. Ce sera  plus pratique pour l'usinage: chaque facette sera usinée jusqu'à effacer son trait propre, en respectant le trait de la facette voisine.
Si votre tour n'a pas de système de blocage et d'indexation, déterminez la circonférence du manche et divisez là en huit, dimension que vous reportez au compas sur la pièce (attendez vous a tâtonner un peu,  mais une précision micrométrique n'est pas non plus requise).  Ensuite utilisez le porte-outil comme j'ai fait pour tracer les arêtes.

Il ne reste qu'a recommencer de proche en proche, en déplaçant le goujon de trois trous chaque fois jusqu'à retomber sur le trou n° 0 ou 24,  on a donc divisé la circonférence en huit arêtes.

Voici l'outil d'usinage : un râpe piquée main. C'est un outil  extrêmement efficace,  doux et  précis, qui laisse un bonne finition . Rien a voir avec une râpe ordinaire, piquée à la machine, qui ne fait pas partie de l'outillage d'un menuisier qui se respecte, pas plus qu'un ciseau non affuté ou qu'une tronçonneuse.  
J'utilise ici ma râpe la plus polyvalente , une râpe Auriou  modèle fauteuil  (de section demi-ronde  aplatie) piqure n°9 (le numéro désigne la taille des dents, de 1 à 15, de l plus grosse à la plus fine. Une  piqûre n°9 ou 10  est un bon compromis entre l'efficacité  et la qualité de finition. Pour les marques vous n'avez pas beaucoup de choix: il n'y a  que deux fabricants de râpes de haute qualité dans le monde,  et ils sont français :  Auriou et Liogier. Les PME d'outillage dynamiques et exportatrices  ne sont pas si nombreuses par chez nous,  elles méritent d'être signalées et encouragées....


A partir de ces bonnes bases: un bon tracé, une bonne immobilisation de la pièce et un bon outil, tout est simple! En  quatre ou cinq coups de râpes la facette est ébauchée, en quelques passes de finition,  sans appuyer, on peut effacer les stries les plus marquées,  puis on passe à la  face suivante:  on  tourne  la pièce en déplaçant le goujon de  3 trous,  et on recommence



Quand ce façonnage des facettes est terminé, je retouche par tournage les angles de la zone à facettes et les raccordements avec les zones rondes, et je trace deux rainures décoratives. La rainure large ou ou fine, brûlée ou non,isolée ou groupée, est une de décoration courante des manches tournés, parfois une "signature" du tourneur.


Quand toutes les facettes sont taillées, les arêtes bien dégagées , les quelques rayures effacées par des passes légères , on peu passer au ponçage ou au raclage . Comme je n'ai voulu utiliser qu'une râpe la surface est tout de même un peu rugueuse. et je commence avec un grain assez gros, dans le sens du fil ; avec des  grains croient croissants :  P80, 15 , 240et  320. On obtient  rapidement des surfaces  parfaites, les  surfaces à poncer étant minimes.


Dernière édition par vincent91 le Lun 15 Sep 2014 - 18:53, édité 3 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1180
Points : 2437
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Message  bricoleux le Lun 21 Oct 2013 - 17:10

Salut Vincent,

super, ton fil ! ce sont des matières que peu possèdent, à mon avis.

au passage, j'apprends qu'utiliser une rape n'est pas la honte, je croyais que cet outil était juste bon pour ceux qui ne savent pas manier le ciseau ou le rabot.

pour tes tentatives à utiliser la fonction brouillon, je te mets une photo de ce que j'ai dans mes brouillons :
- une série de brouillons, que je devrais d'ailleurs effacer.
- si tu cliques sur la zone "modifier", sur la ligne du sujet choisi, celui ci s'ouvre, tu n'as plus qu'à le modifier.
- pour effacer, tu sélectionnes, en marquant le petit carré blanc à droite, et tu trouves la fonction " effacer" tout en dessous. le bouton efface les messages marqués.

j'espère que tu y arriveras, ça te changera la vie !

++


bricoleux
complétement accro
complétement accro

Messages : 2604
Points : 6369
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : belgique/ardennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Message  niaproun le Lun 21 Oct 2013 - 18:19

Ave
Une question en passant.
Ou trouves tu du buis en 50mm de diamétre, mes fournisseurs n'en ont pas. En spécialiste tournerie ?

niaproun
complétement accro
complétement accro

Messages : 3041
Points : 6902
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : région Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Message  vincent91 le Mar 22 Oct 2013 - 0:36

Merci Bernard
mais je suis parvenu sur la page ge tu montres et essayé les commandes mais ça e marche pas.

niaproum
j'ai ce buis depuis près de 10 ans. J'en ai acheté 120 kg à un gars qui m'a dit l'avoir récupéré auprès de bûcherons qui les avaient coupés  lors du lotissement d'un parc, et qui s'apprêtaient à les  brûler...
Je vis dessus depuis ce temps, j'en ai encore un  peu mais  la réserve baisse, je n'en ai jamais vu repasser d'aussi beau ni a ce prix...
J'ai passé des consignes  à tous les élagueurs que je connais, il doivent bien en voir de temps en temps,  mais apparemment  il ne faut pas être pressé .

Bon, où en étais-je .?
Ah oui, j'ai terminé le tournage en reprenant les angles de la partie hexagonale, en faisant deux stries décoratives sur le bouton de frappe, sans  détacher encore le manche: j'ai besoin qu'il reste fixé pour les finitions.

Je ponce les facettes au papier de verre . La surface à poncer étant très réduites je n'ai pas passé le racloir mais directement les abrasifs:  P80 , P 150 et P320.

Les parties arrondies sont poncées sur  le tour en marche .  Je suis très content de mon système d'aspiration qui est efficace,  simple à positionner,  instantané à mettre ne marche , du coup je ne l'oublie plus jamais.  



Je noircis  les stries en les brûlant au fil d'acier, ce qui est le cas le plus souvent sur les manches de ce type


Reste la couleur de de manche qui est vraiment clair par rapport aux manches anciens patinés.
J'essaie de le teindre avec mes trucs habituels: je commence par le thé: j'utilise le sachet juste sorti de mon  "five  o'clock tea". ( Le  mug est un cadeau d'un vendeur anglais d'outil dont je suis bon client, et qui a de l'humour: l'inscription dit: He who dies with the most tools wins, celui qui meurt avec le plus d'outils a gagné):



En fait cette teinture "douce" ne marche pas très bien dans ce cas: la teinte fonce très modérément , le buis est un bois a grain  serré, parfois difficile   à teinter. Pour rester dans les boissons énergisantes je passe ensuite de  la chicorée qui apporte une nuance jaune intéressante, mais   le bois est encore un peu clair.


Je saute  l'étape de l'expresso , du jus de betterave, du jus-de chaussettes et  du  du coca-cola et passe aux choses sérieuses:  un mélange maison de teintes à l'eau associant  d' acajoutine (rouge)  chicorée liquide(jaune) et de  brou de noix (noir sépia).  Avec ces trois teintes, ça on peut imiter la couleur de la plupart des bois.  Il est rare d'avoir à y mêler d'autres colorants (aquarelle) . Le mélange passé , j'attends qu'il sèche, puis  et je  polis le bois sur le tour  avec un  chiffon ou simplement avec  des copeaux. Ça chauffe , sèche et polit le bois sans retirer autant de teinte que les abrasifs. Pour certains bois je passe quand même un coup d'abrasif fin sur les zones plus absorbantes , devenues trop foncées...mais bon , on sait que  les étapes de la finition sont sans fin pour les perfectionnistes.

La finition peut s'arrêter là, le bois dur  poli n'est pas très salissant  et il est agréable en main . Je vais quand m^me ici passer un fond dur cellulo pour que la teinture ne parte pas et soit protégée.


Dernière édition par vincent91 le Lun 15 Sep 2014 - 19:05, édité 1 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1180
Points : 2437
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Message  FredM le Mar 22 Oct 2013 - 21:29

Merci Vincent.

C'est chouette de partager ça.
fredM

FredM
complétement accro
complétement accro

Messages : 2233
Points : 5326
Date d'inscription : 30/07/2012
Age : 46
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Message  niaproun le Mar 22 Oct 2013 - 21:53

Ave
En relisant ce fil très intéressant je me posais une question. Partir d'un carrelet (carré) pour faire un rond puis tailler huit facettes, oui mais pourquoi ne pas tailler quatre autres faces sur le carré ? Cela me parrait plus économique en beau buis, ou alors je rate une marche ?

niaproun
complétement accro
complétement accro

Messages : 3041
Points : 6902
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : région Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Message  boiseux33 le Mar 22 Oct 2013 - 22:16

Le truc c'est qu'il faudrait être sur de pas louper le centrage de la contrepointe et du perçage pour la soie

boiseux33
complétement accro
complétement accro

Messages : 1197
Points : 2254
Date d'inscription : 03/02/2013
Age : 36
Localisation : Bassin d'Arcachon ou mer de la tranquilité selon les moments

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Message  florentp le Mer 23 Oct 2013 - 1:14

Salut Vincent

Superbe reportage, merci! Le résultat est très réussi. C'est fou toutes ces techniques pour teinter/protéger le bois. Je n'avais encore jamais vu la technique du sachet de thé!
Ça donne envie d'essayer le tour mais je n'en ai pas à ma disposition. Un jour peut-être... sûrement même :-)
A+

florentp
posteur Régulier
posteur Régulier

Messages : 196
Points : 542
Date d'inscription : 16/08/2012
Age : 33

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Message  gauthier13 le Mer 23 Oct 2013 - 7:32

moi qui trouve que le tournage est vraiment 'old school'..s'il ya bien une machine que je ne pensais jamais avoir dans mon atelier, c'est bien un tour à  bois.
Depuis la lecture de ce super post, je remets très sérieusement en cause mon point de vue sur le tournage.
(et du coup je mate les tours d'occaz Very Happy )
Merci !

gauthier13
acharné du forum
acharné du forum

Messages : 403
Points : 658
Date d'inscription : 12/08/2012
Age : 34
Localisation : herault

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Message  aquatikus le Mer 23 Oct 2013 - 9:50

Très très intéressant !

Je m'essaye moi-même au tournage depuis quelques jours ... c'est vraiment addictif !
Magnifique ta collection ! et les manches sont super beaux !!!

BRAVO !

aquatikus
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 46
Points : 130
Date d'inscription : 19/06/2013
Age : 34
Localisation : Guidel (56)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Message  vincent91 le Mer 23 Oct 2013 - 17:41

Je t'approuve , gauthier13, le tournage n'est pas du tout  "old school",  il est même carrément  "tendance", voire  "main stream",  pour ne pas dire  un "must"!


C'est même devenu une des façon les plus efficaces de débuter dans le travail du bois pour un amateur.

Les tourneurs professionnels ont été parmi les premiers artisans à s'être lancés dans l'enseignement pour les amateurs. Cela a suscité depuis trente ans  dans les  pays anglophones puis en France un essor prodigieux du nombre de pratiquants, et de  tout ce qui va avec:  matériel,  outillage, stages, livres,  revues , vidéos,  concours...
Peu de disciplines sont devenues aussi facilement accessibles:
-L’équipement de base n'est certes pas donné  (compter 350 à 500€ pour un mini tour de qualité,  cinq ou six outils de base et un petit touret à meuler pour l'affutage) mais on peut pratiquer intensivement et accéder à un haut niveau pratiquement avec le même matériel  (alors qu'on joue pas Lizst en concert sur un piano de bordel et qu'on ne court  le Tour de France sur un petit vélo à roulettes)
-Un petit tour à bois   prend peu de place,  ne fait pas de bruit et n'est guère dangereux ( moins qu'un touret d'affutage en tout cas).    
-Le nombre d'objets réalisables  (utilitaires , décoratifs,  ludiques, de curiosité,  de maitrise etc.)  est considérable.
-Le   temps d'apprentissage est court, même s'il faut pratiquer régulièrement pour garder les bon gestes.  Quant au temps de réalisation  des objets courants, il  dépasse rarement une heure , vernis compris, ce qui permet de pratiquer presque au quotidien sans trop empiéter sur la vie de famille.
-On ne se pose plus de question pour bien des cadeaux à faire (naissances, anniversaires...) 
-On n'est pas regardé de haut par les professionnels du bois. Même si le mepris condescendant des vieux "ebenos" envers les amateurs tend a se raréfier, il reste pénible, mais le fait est qu'il savent rarement tourner, alors le fait qu'un debutant se serve d'un tour à bois, les laisse coi: c'est ce que j'appelle un   "Sesame,  ferme-la"!...

-Cela  amène a utiliser et à connaître une grande variété d' essences de bois souvent peu employées,  peu connues des autres utilisateurs, voire inutilisables pour leur usages, mais non sans valeur notamment esthetique : arbustes, branches, rondins,  bois presentant des défauts (bois de réaction, noueux, ronceux, échauffés, avec de  l’écorce, des trous  etc.) . Et la ressource est souvent gratuite ...

Bref, le tournage c'est le pied!

Trêve de discours terminons ce manche!

Il reste à détacher le manche.
J'affine la liaison avec le mandrin au bédane bien affuté ,  jusqu'à 2 ou 3  mm environ, puis je coupe la liaison  avec la plane, mais pas au ras de la pièce pour que sa cassure prématurée éventuelle  ne se voit pas sur la pièce finie.

Vous noterez que je fais attention à  ne pas frôler  le mandrin de mon avant bras  et que je n'ai pas de manche longue ce qui est préférable pour la sécurité, ce n'est pas Jean-Paul qui me contredira...

Je coupe le picot , je ponce le bout du manche et je fais  un retouche de teinture et vernis sur le bout du manche,

Comme on l'a vu la soie de l'outil entre librement dans le manche sauf les deux derniers centimètres.

On chauffe la soie au chalumeau butagaz ce qui va permettre à celle-ci de de brûler les parois  du trou et s'y encastrer:

La bonne température est juste au dessous du seuil de rougeoiement du métal, température avec laquelle la soie  s'enfonce moyennant une poussée assez ferme ni trop facilement ni trop difficilement ... On peut voir un peu de fumée sortir du trou, mais surtout pas de flammes qui indiqueraient une température trop élevée et le  risque d’agrandir excessivement le trou:

On termine d'enfoncer la soie jusqu'à la garde pour les les 4 ou 5 derniers millimètres en frappant sur le manche, avec la lame portant  lame posées sur un chute de bois.  

Ce nouveau manche va compléter une  série de  manches londoniens ,  que je réserve  à mes  gouges droites à biseau intérieur, en principe les numéros élevés (gouges creuses) et de  largeur moyenne (ça n'était pas programmé spécialement, comme ça,  j'ai simplement au fil du temps complété  la petite  série de gouges Addis du  départ, et donc refait  les manches des gouges  qui  détonait  un peu avec les autres)  
. Les autres outils visibles ici seront revendues à prix coûtant aux membres de mon Association boiseuse (avec priorité à ceux qui suivent les stages de sculptures ... (et oui , une centaine de  gouges pour 268 membres ce sera trop peu...) Il me reste une cinquantaine de manches à  restaurer, les uns simplement  à reponcer et revernir,  les autres  à re-surfacer  sur le tour (si leurs dimensions l'autorise), ou à  refaire complétement.

Mais ce n'est pas urgent: à chaque jour suffit sa peine et pour moi une quart d'heure de tournage est  le dessert d'une journée bien remplie...
Il me reste à vous poster les photos grandeur nature des gabarits  grandeur nature avec toutes les cotes ( J'ai réduit leur nombre  à quatre modèles de dimensions étagées,  en sachant  qu'il y a deux modèles possibles dans chaque dimension  ( octogone court et octogone long).

Pour ceux qui ne pourraient se procurer  du buis a des prix décents  (le mien , comme je l'ai dit a été acheté   il y a plus de dix ans)    je conseille l'emploi d'un autre bois dur à grain fin, de teinte claire,  sans veinage, pores ou maille  très  visible de couleur claire , par exemple  poirier ou alisier blanc, éventuellement charme, érable champêtre (mais pas les érables européens usuels qui sont trop  tendres),   houx, sureau, viorne etc) qui pourront être teintés couleur  "caramel mou" si vous voulez simuler le vieux buis...


Dernière édition par vincent91 le Lun 28 Nov 2016 - 12:16, édité 1 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1180
Points : 2437
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Gabarits

Message  Sirius_91 le Ven 29 Nov 2013 - 20:21

Bonjour Vincent

Merci pour ce descriptif très intéressant. N'oublie pas de nous mettre les photos des gabarits !

Cordialement
Philippe

Sirius_91
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 15
Points : 41
Date d'inscription : 05/05/2013
Age : 56
Localisation : Gif sur Yvette

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Message  Fredo974 le Dim 19 Oct 2014 - 8:00

Merci Vincent pour ce tutoriel que je trouve très pédagogique!

J'avais un peu (beaucoup) tendance aussi à penser que le tournage sur bois faisait un peu old school, mais en fait, que nenni!

quand je vois ce que tu as fait, c'est surtout moi qui suis à la ramasse! Bon je te laisse, faut que j'aille trouver...un tour à bois maintenant!

Bon dimanche à toi.

Fred...

Fredo974
complétement accro
complétement accro

Messages : 924
Points : 1562
Date d'inscription : 03/06/2014
Age : 45
Localisation : Réunion Island

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Message  vincent91 le Dim 19 Oct 2014 - 8:39

Bon courage Fredo!
J'ai essayé plusieurs fois de poster des images de mes gabarits de manches de gouges, pour tenir promesse,   mais je n'arrive plus à poster de photos, je vais réessayer.
Sirius sait où me joindre s'il en a  besoin, je dis ça pour les autres...

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1180
Points : 2437
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Message  meles le Dim 19 Oct 2014 - 8:43

Bonjour Vincent, il semble que tu ne soit pas le seul a avoir des soucis sur les photos. Servimg a durci sa politique concernant la taille de départ des images (2 Mo Max).

Tu trouveras un recap ici : http://www.metabricoleur.com/t7811-forum-mb-redimensionner-des-photos-avant-de-les-poster

@+

meles
Admin
Admin

Messages : 7231
Points : 14010
Date d'inscription : 13/05/2011
Age : 45
Localisation : Marseille

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Message  vincent91 le Dim 19 Oct 2014 - 9:12

Bon cette fois j'ai réussi à charger  une photo sur serveur.com. Dommage que  la photo soit dégueulasse, les cotes de longueurs manquantes et le tracé peu visible, baclé et  pas en vraie grandeur. Je peux essayer de faire mieux  si besoin, mais on peut se dire, pour se consoler  que les manches de gouges haut-de-gamme étaient  moins standardisés que les autres manches, et qu' il est rare de trouver deux manches en buis absolument identiques. Pou moi l'exactitude documentaire  n'a pas de  sens, moins en tout cas que la qualité de l'exécution et que  la bonne adaptation des dimensions à l' outil particulier.

Meles, merci de tes remarques, je vais lire ce tutoriel, depuis le temps que je dis qu'il faut que j'apprenne à réduire le poids de mes photos pour envoyer plus facilement.  Je me doutais d'une évolution de la politique de l'hébergeur,   servimg-com, ou serveur.com ou  bidule.com, je ne sais plus. Je suis d'ailleurs bien certain qu'il propose  une solution de transfert de fichiers  plus performante...et payante.

Edit: je m'aperçois que j'avais dejà posté cette photo pas terrible de mes gabarits. Il me semblait bien que j'en avais refait d'autres , justement pour que ce soit plus clair et à l'échelle, mais je ne sais plus où elles se trouvent...


Dernière édition par vincent91 le Dim 19 Oct 2014 - 9:47, édité 2 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1180
Points : 2437
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Message  oliver67 le Dim 19 Oct 2014 - 9:24

Bonjour Vincent et merci pour ton partage et la belle manière dont tu le fais.

Juste une question au sujet de la dimension des manches.
peut on adapter la taille du manche au gabarit de la main ?
Ou est ce à ka main de prendre le pli, usuellement ?

oliver67
complétement accro
complétement accro

Messages : 955
Points : 2063
Date d'inscription : 05/06/2012
Age : 41
Localisation : de l'autre côté des Vosges

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Message  vincent91 le Dim 19 Oct 2014 - 9:33

Olivier, c'est exactement mon propos: un manche de qualité  ce n'est pas seulement un manche pour faire joli, c'est un manche personnalisé et adapté: adapté à la dimension de l'outil, à l'usage qui est fait (on  tape dessus un peu,  beaucoup, passionnément...ou pas du tout) ainsi qu' à la morphologie de l'utilisateur.
Maintenant il faut  rester raisonnable: au début je trouvais "classe" de faire de gros manches, en me disant que plus de bois, c'est luxueux, et ça assure  une bonne prise en main. Mais il faut rester raisonnable: un  manche trop gros est fatigant à manipuler et encombrant à ranger .

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1180
Points : 2437
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tournage d'un manche modele londonien en buis. Making a London pattern boxwood chisel handle.

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:56


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum