Chauffage d'atelier

Aller en bas

Chauffage d'atelier

Message  LCL2000 le Lun 24 Déc 2018 - 15:35

Bonjour,

J'ai un atelier un tout petit moins de 20m² avec une mezzanine sur la moitié. En gros un côté fait 2,7m de haut et l'autre côté 4,6m de haut.
Je chauffe avec un tout petit poêle à bois. Photo au début de la création de l'atelier :


l commence à se faire vieux, souvent de la fumée....je sors de là avec des maux de tête...en plus maintenant avec l'aspiration déportée (qui évacue les copeaux dehors), faut ouvrir une fenêtre si je mets l'aspi en route....Bref, je voulais l'enlever et gagner de la place dans le coin (et en haut dans la mezzanine) et me prendre comme quelques personnes un chauffage d'atelier.
Par exemple ce chauffage là.
quelqu'un aurait le même ou un autre à me conseiller...vu la superficie (il est relativement bien isolé et garde bien la chaleur) il ne faut pas chauffer beaucoup donc 2KW me semblait bien....avec le poêle à bois, je travaille en T-shirt et quelques fois même avec la porte ouverte (et encore je transpire bien).
avatar
LCL2000
complétement accro
complétement accro

Messages : 733
Points : 764
Date d'inscription : 15/12/2017
Age : 45
Localisation : Moselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  Roland le Lun 24 Déc 2018 - 16:06

Bonjour Cyril.
Et ce type de chauffage au gaz ?
C'est ce que je compte installer pour démarrer ...
Roland.

Roland
complétement accro
complétement accro

Messages : 2183
Points : 2619
Date d'inscription : 11/09/2014

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  Bois7538 le Lun 24 Déc 2018 - 16:14

Roland,

J'ai un clône du chauffage électrique (en rouge) de chez Lid.. un peu moins cher mais disponible par intermittence.
C'est un appoint intéressant. Il me permet d'atteindre des températures correctes mais je ne suis pas frileux (Damart sous-cutané  Very Happy  Very Happy ). Je n'ai pas regardé quelle est la consommation.
Vu ton petit volume, je pense que c'est OK.
Très bon Noël !

Pierre
avatar
Bois7538
posteur Régulier
posteur Régulier

Messages : 193
Points : 335
Date d'inscription : 04/01/2013
Age : 65
Localisation : Isère

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  KOKO 57 le Lun 24 Déc 2018 - 16:31

Salut Cyril..............à mon avis,tu l'as échappé belle,si fuite sur ton poèle,ou conduit trop encrassé,ou encore ce qui m'arrive aussi dans une pièce surchauffée,mal de tête,quoi qu'il en soit,mode de chauffage pas adapté à ce genre de petite surface,

je pense qu'un bon chauffage élec sera plus adapté,par contre je ne pourrais te dire quelle puissance il te faudrait ,certains disent 80 W par m² si bien isolé,100W par m² si peu isolé,

d'autres parlent de 1000 à 1300W pour 30 à 40 m cubes

perso je dirais que celui dont tu parles sera bon,
avatar
KOKO 57
complétement accro
complétement accro

Messages : 4911
Points : 5773
Date d'inscription : 05/05/2015
Age : 52
Localisation : Moselle (57)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  Neo_Dogo le Lun 24 Déc 2018 - 16:44

Bonjour à toutes et tous ;

Sujet récurent des que les températures descendent ... tongue

Je plussoie notre ami KOKO, ce genre de matériel va bien pour un petit atelier comme le tien. J'ai le même style en 2kW pour mes 30m2 bien isolés et ça roule impec (bon ok, suis pas frileux et suis dans le Sud ...)


Pascal
avatar
Neo_Dogo
très actif
très actif

Messages : 228
Points : 267
Date d'inscription : 24/09/2017
Age : 51
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  LCL2000 le Lun 24 Déc 2018 - 16:53

Merci pour vos retours.

Pour le chauffage au gaz (ou fuel...enfin les bidons) je préfère éviter vu l'aspiration que j'ai, ça fait une belle dépression.

Je ne suis pas frileux mais juste augmenter un peu la température car même pas frileux, à 5°C, quand je touche des outils, ça fait mal au doigts, on ne sait même plus si c'est chaud ou froid à un moment et c'est comme ça que j'ai réussi à me brûler (un petit peu mais ça m'a fait mal un moment).
Je travaille souvent dans les 15°C quelques fois 18°C....faut dire je crains pas mal la chaleur.
Mon atelier est pas mal isolé et sous les chevrons pas d'isolation mais sur les chevrons j'ai mis des plaques d'OSB, ça faisait comme un plancher...après j'ai mis par dessus le pare pluie...liteaux..tuiles.

Pour la fuite c'est le poêle, il s'effrite tellement il est rouillé Smile
Le conduit a été acheté neuf en 2013, il est très bon encore, ramoné plusieurs fois, aucun problème de ce côté.
J'ai l'occasion d'avoir un poêle à charbon (où l'on peut mettre du bois)...j'ai un stock de charbon que je peux utiliser..mais je ne sais pas trop si j'ai encore envie de chauffer de cette manière, je pourrais récupérer ce coin pour du rangement et prolonger l'établi en place...j'ai bien envie d'essayer ce genre de petit chauffage, à mon avis en 10mn l'atelier sera chaud.

Je me posais aussi la question des poussières, il doit y avoir une résistance, du coup j'ai un peu peur qu'elle grille si trop de poussières.

Ha oui....très bon Noël à vous tous Wink
avatar
LCL2000
complétement accro
complétement accro

Messages : 733
Points : 764
Date d'inscription : 15/12/2017
Age : 45
Localisation : Moselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  sangten le Lun 24 Déc 2018 - 17:06

salut

Pour la fuite c'est le poêle, il s'effrite tellement il est rouillé Smile
Le conduit a été acheté neuf en 2013, il est très bon encore, ramoné plusieurs fois, aucun problème de ce côté.
J'ai l'occasion d'avoir un poêle à charbon (où l'on peut mettre du bois)...j'ai un stock de charbon que je peux utiliser..mais je ne sais pas trop si j'ai encore envie de chauffer de cette manière, je pourrais récupérer ce coin pour du rangement et prolonger l'établi en place...j'ai bien envie d'essayer ce genre de petit chauffage, à mon avis en 10mn l'atelier sera chaud.

!!!  A EVITER ABSOLUMENT  !!!

Dans tous les cas de figure, la dépression créée par l'aspiration des copeaux sera beaucoup plus importante que le tirage de la cheminée, pour un poêle à bois, ce qui entraîne automatiquement une inversion du flux d'air et fait rentrer les fumées toxiques dans l'atelier, et pour le charbon, même motif même punition, sauf que c'est encore plus dangereux.

Bon, effectivement, les gaz ne vont pas rester das l'atelier, puisqu'ils sont rejetés à l'extérieur si tu rejettes vers l'extérieur, mais ça reste très dangereux si tu restes en circuit fermé, parce que les mouvements d'air créent de toute façon des appels par les fuites, et tu te retrouves avec un risque toxique.

Je ne voudrais pas que ton intégrité physique prenne le moindre risque.

Le mieux est le chauffage électrique, qui bien que nucléaire à 80%, ne risque pas de t'amener de pollution radioactive, ni même de CO du à des fumées toxiques.

Pour un atelier de 20 ou 30m2, un 2kw devrait faire l'affaire. J'ai un 5kw, qui me chauffe mes 55m2 à 20° en quelques minutes.

Alors, bien sûr si l'aspi fonctionne en même temps et rejette à l'extérieur, ça ssert à chauffer les petits oiseaux en priorité.

_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.
avatar
sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 10286
Points : 15634
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  LCL2000 le Lun 24 Déc 2018 - 17:13

Voilà, c'est exactement pour ça que je regarde du côté des soufflants pour uniformiser un peu la chaleur.

En plus le matin j'allumais le poêle et vers 10h30 ça devenait bon....mais il fallait que je me prépare (coup de soufflette, douche, changer) pour préparer à manger et aller chercher les petits à l'école...bref, une perte de temps !
Là je pense qu'allumer 10-15mn et en rentrant dans l'atelier il sera chaud....je me trompe peut-être.
avatar
LCL2000
complétement accro
complétement accro

Messages : 733
Points : 764
Date d'inscription : 15/12/2017
Age : 45
Localisation : Moselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  Neo_Dogo le Lun 24 Déc 2018 - 17:18

Non, t'as bon, en 10 voir 15 minutes tu obtiens un confort thermique tout à fait acceptable et tu peux laisser tourner encore un peu si besoin de plus ou basculer sur 1kw pour entretenir.

Pascal

Envoyé depuis l'appli Topic'it
avatar
Neo_Dogo
très actif
très actif

Messages : 228
Points : 267
Date d'inscription : 24/09/2017
Age : 51
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  LCL2000 le Lun 24 Déc 2018 - 17:30

Bon ben c'est parfait, j'aurais de la place en plus, ça chauffera plus vite et dans la mezzanine, j'aurais plus de place pour ranger (j'ai fais un gros trou pour passer le tube)
Cool
avatar
LCL2000
complétement accro
complétement accro

Messages : 733
Points : 764
Date d'inscription : 15/12/2017
Age : 45
Localisation : Moselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  Mac Givré le Lun 24 Déc 2018 - 17:43

Bonjour,

J'ai un atelier d'une quinzaine de m² et un chauffage d'atelier Stanley (3,3 kW ou la moitié).



C' est amplement suffisant, il fonctionne essentiellement en demi-puissance.
Pour les poussières pas de problèmes, c'est une grosse résistance blindée et non pas un fil rougeoyant comme dans les radiateurs électriques domestiques.
avatar
Mac Givré
très actif
très actif

Messages : 297
Points : 323
Date d'inscription : 29/03/2013
Age : 64
Localisation : Belgique (province de Liège)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  LCL2000 le Lun 24 Déc 2018 - 17:47

Merci pour ce retour...en plus il est pas mal en design Wink
Il est surtout dans la même gamme de prix, ce qui est très important Very Happy
avatar
LCL2000
complétement accro
complétement accro

Messages : 733
Points : 764
Date d'inscription : 15/12/2017
Age : 45
Localisation : Moselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  Mac Givré le Lun 24 Déc 2018 - 17:54

Re,

Petit complément: sur le mien j'ai ajouté un interrupteur (à deux directions de type automobile) qui permet de couper le ventilateur (ou pas) lorsque la température est atteinte. Par défaut, quand il est sous tension le ventilateur tourne toujours même si le thermostat coupe la(les) résistance(s).
avatar
Mac Givré
très actif
très actif

Messages : 297
Points : 323
Date d'inscription : 29/03/2013
Age : 64
Localisation : Belgique (province de Liège)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  LCL2000 le Lun 24 Déc 2018 - 18:05

Ok, je vois Smile
Bon on verra lequel je prendrais, je vais faire le tour de tout ce qui se fait.
Si je prends celui-là je penserais à la petite modif.
avatar
LCL2000
complétement accro
complétement accro

Messages : 733
Points : 764
Date d'inscription : 15/12/2017
Age : 45
Localisation : Moselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  CHRISWOOD le Lun 24 Déc 2018 - 18:29

si ça peu aider, j'ai celui ci qui va très bien et mon atelier est de même taille que le tiens avec aussi l'aspiration vers l'exterieur.
j'édite car pas le droit de mettre un liensur le fofo je suis trop "jeune"  pancoops
en tapant ça tu devai le trouver a 46€48
ebay.fr
/itm/55198
-Chauffage-de-chantier-atelier-electrique-3KW
avatar
CHRISWOOD
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 37
Points : 45
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 45
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  LCL2000 le Lun 24 Déc 2018 - 18:35

Ok, c'est bien celui-là ?

Bon ben je le met dans ma liste Very Happy
avatar
LCL2000
complétement accro
complétement accro

Messages : 733
Points : 764
Date d'inscription : 15/12/2017
Age : 45
Localisation : Moselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  CHRISWOOD le Lun 24 Déc 2018 - 18:38

oui c'est bien ça Wink
avatar
CHRISWOOD
petit nouveau
petit nouveau

Messages : 37
Points : 45
Date d'inscription : 23/12/2018
Age : 45
Localisation : Normandie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  LCL2000 le Lun 24 Déc 2018 - 18:40

Ok Very Happy
Cool
avatar
LCL2000
complétement accro
complétement accro

Messages : 733
Points : 764
Date d'inscription : 15/12/2017
Age : 45
Localisation : Moselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  sangten le Lun 24 Déc 2018 - 23:03

salut

Mac Givré a écrit:Petit complément: sur le mien j'ai ajouté un interrupteur (à deux directions de type automobile) qui permet de couper le ventilateur (ou pas) lorsque la température est atteinte. Par défaut, quand il est sous tension le ventilateur tourne toujours même si le thermostat coupe la(les) résistance(s).

C'est pas une bonne idée non plus. Le ventilo sert de sécurité. Il évite la surchauffe et un dommage éventuel de la résistance, voire le risque d'incendie. Si on arrête le ventilo et que la résistance continue à chauffer, il y a risque d'incendie.

_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.
avatar
sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 10286
Points : 15634
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  verlaine le Lun 24 Déc 2018 - 23:22

Bonsoir

Pareil pour le charbon, pas une bonne idée dans un atelier avec une dépression par l' aspirateur à copeaux. C'est assez délicat à conduire comme chauffage , surtout s'il est ancien. Trop de tirage et le coude de sortie devient rouge vif. Pas assez, le feu s' étouffe. Si charbon avec trop de cendres, ça s'étouffe aussi. Il faut une grille adaptée au calibre.  La poussière de charbon est fine et très irritante. Et le descendrage, même soigneusement fait, génère une poussière qui au fil des jours se dépose absolument partout. Après, si c'est pas étanche, risque élevé d'asphyxie . Risque également d'emballement thermique et d'incendie si le volet se dérègle J'ai attendu plusieurs années avant de mettre en route une chaudière charbon en tandem avec une fioul. Attendu d'avoir un extracteur efficace juste au dessus de la porte de chargement pour aspirer les fumées . C'est un autre inconvénient de ces engins : Pour recharger, il faut avoir la tête juste au dessus et c'est pas très sain What a Face
La chaudière est au sous-sol et je vais être obliger de mettre un gros radiateur dans l' atelier car j'ai du mal à ne pas laisser le feu s'éteindre en ne dépassant pas 80° pour l'eau de sortie scratch
Aussi je vais acheter un second détecteur de CO, j'en ai déjà un avec le foyer fermé. Bref, assez délicat ce matériel... drunken
avatar
verlaine
complétement accro
complétement accro

Messages : 960
Points : 1260
Date d'inscription : 20/07/2012
Localisation : Région parisienne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  dh42 le Mar 25 Déc 2018 - 0:00

Salut,

Bon, moi je suis hors concours, j'ai 21 Kw pour 24 m² jesors + un petit poêle à pétrole pour entretenir la chaleur une fois que le gros à fait passer la T° de 0 à 15° ...

++
David

_________________

Traduction Française de CamBam et de sa documentation.
avatar
dh42
Admin
Admin

Messages : 16309
Points : 28983
Date d'inscription : 21/06/2009
Age : 55
Localisation : Près de St Etienne (42)

http://dh42.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  LCL2000 le Mar 25 Déc 2018 - 0:16

Oui, je vais éviter le charbon Very Happy

David 21KW c'est pas assez ! Ok, là c'est moi jesors Very Happy

Bon ben je sens que dans pas très longtemps j'aurais plus de place pour travailler, pour le moment j'ai un peu de bois à passer encore.
avatar
LCL2000
complétement accro
complétement accro

Messages : 733
Points : 764
Date d'inscription : 15/12/2017
Age : 45
Localisation : Moselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  dh42 le Mar 25 Déc 2018 - 2:56

L'avantage c'est que ça monte vite en T°

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

++
David

_________________

Traduction Française de CamBam et de sa documentation.
avatar
dh42
Admin
Admin

Messages : 16309
Points : 28983
Date d'inscription : 21/06/2009
Age : 55
Localisation : Près de St Etienne (42)

http://dh42.free.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  LCL2000 le Mar 25 Déc 2018 - 9:29

Impressionnant ces petites machines Very Happy

Mon atelier est, du coup, beaucoup mieux isolé que le tiens.
Quand il neige dehors, je suis quand même à 5°C dedans...sans avoir chauffé la veille.
Et ça chauffe vite quand le poêle à bois est en route mais je mets tout le temps du temps à le démarrer/chauffer il a du mal alors que celui de la maison va 10x plus vite. En gros, si j'allume les deux en même temps et que je fais des va-et-vient entre l'atelier et la maison, je préfère rester à la maison au bout de 10mn Very Happy
Et en plus la maison est pas mal grande et avec plein d'espaces ouverts...le poêle est juste en-dessous d'une cage d'escalier complètement ouverte jusqu'en haut (il doit bien y avoir 7m jusqu'au faitage)...bref pas du tout le même volume que l'atelier.

J'ai regardé au pied du sapin....bon ben pas de chauffage....on va voir en janvier maintenant Wink
avatar
LCL2000
complétement accro
complétement accro

Messages : 733
Points : 764
Date d'inscription : 15/12/2017
Age : 45
Localisation : Moselle

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  Mac Givré le Mar 25 Déc 2018 - 22:32

sangten a écrit:salut

Mac Givré a écrit:Petit complément: sur le mien j'ai ajouté un interrupteur (à deux directions de type automobile) qui permet de couper le ventilateur (ou pas) lorsque la température est atteinte. Par défaut, quand il est sous tension le ventilateur tourne toujours même si le thermostat coupe la(les) résistance(s).

C'est pas une bonne idée non plus. Le ventilo sert de sécurité. Il évite la surchauffe et un dommage éventuel de la résistance, voire le risque d'incendie. Si on arrête le ventilo et que la résistance continue à chauffer, il y a risque d'incendie.

Bonjour ou bonsoir, c'est selon !

@ Alain (et les autres),

Je me rends compte face à ta remarque que j'ai été beaucoup trop succinct dans le petit complément. Je vais donc développer (et fatalement être un peu plus long) car, malgré mon âge, je ne suis ni inconscient, ni suicidaire, ni pyromane.  Very Happy
De plus, je ne voudrais pas inciter à des modifications hasardeuses.
Au départ, les commandes de l'appareil se résument à deux sélecteurs rotatifs, le droit est un thermostat, le gauche possède quatre positions, à savoir: coupure totale, alimentation du ventilateur, alimentation d'une résistance et du ventilateur, alimentation des deux résistances et du ventilateur. Le thermostat contrôle les résistances, pas le ventilateur.
Sur cette image, on voit bien les deux résistances placées l'une derrière l'autre.



Jusque là tout va bien ou presque. Je chauffe l'atelier à maximum 15 degrés, lorsque la température est atteinte le ventilateur continue à tourner et après environ une minute c'est de l'air à 15° qui circule. Le déplacement d'air induit un ressenti inférieur à la température réelle. Je coupais donc le ventilateur avec l'inconvénient d'être obligé de relancer manuellement le chauffage lorsque la température me paraissait trop basse. Bref, pas super confortable.

J'ai donc intercalé un interrupteur de ce type :



Avec ses 12 A en 230 V, il suffit très largement aux 30 W du ventilateur. Le branchement est le suivant: la broche "commune" est raccordée à l'entrée phase du ventilateur, les deux autres broches sont raccordées à la phase de l'appareil pour l'une et à la phase en sortie de thermostat pour l'autre. De la sorte, il est impossible que la (ou les) résistance(s) soient alimentées sans que le ventilateur tourne (hormis une panne du moteur, mais dans ce cas, mon bricolage n'est pas en cause).
En fonctionnement les résistances ne "rougissent" pas et  comme elles sont du même type que les résistances des grills dans les fours de cuisine je n'étais pas très inquiet par rapport à une éventuelle surchauffe. Quand je ne suis pas dans mon atelier (le matin, quinze minutes avant le début de l'occupation) je le positionne en ventilation continue, puis quand je suis présent je passe en mode ventilateur jumelé avec les résistances.
Ta remarque m'ayant interpellé j'ai voulu en avoir le cœur net. Je viens de faire un contrôle des températures à la surface des résistances. Verdict: en chauffe avec le ventilateur en fonctionnement, la paroi de la résistance (à l'abri du courant d'air) oscille de 185° à 195°. Quand le thermostat coupe l'alimentation de la résistance (et du ventilateur) la température monte en cinq secondes à 240/245° pour ensuite redescendre et atteindre 180° après 25 secondes. Je suis donc entièrement rassuré.
D'ailleurs, le chauffage entame son sixième hiver dont cinq après l'ajout de l'interrupteur et il fonctionne toujours. Etant équipé de panneaux photovoltaïques (10 kW crête) le coût de la consommation est très raisonnable.
avatar
Mac Givré
très actif
très actif

Messages : 297
Points : 323
Date d'inscription : 29/03/2013
Age : 64
Localisation : Belgique (province de Liège)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Chauffage d'atelier

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum