[Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  vero34 le Dim 3 Mar 2013 - 23:47

Bonsoir tout le monde,

Je viens de voir ce fil et je dois dire que je suis estomaquée par tant d'outillage... et même un peu jalouse ;o)

Moi qui n'avais rien d'autre que des tournevis je suis maintenant riche d'une dremel et du ponceuse. Le grand-père de mon conjoint nous a aussi donné des outils qui pour certains ont un siècle de bons et loyaux services derrières eux et que j'espère utilisé bientôt. Mais mon atelier est ridiculement modeste comparativement à ton trésor !

bonne soirée,

Véro

vero34
je prends du galon
je prends du galon

Messages : 61
Points : 119
Date d'inscription : 05/07/2012
Age : 32
Localisation : Toulouse

http://verobrico.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  phil63 le Dim 3 Mar 2013 - 23:55

vero34 a écrit:Bonsoir tout le monde,

Je viens de voir ce fil et je dois dire que je suis estomaquée par tant d'outillage... et même un peu jalouse ;o)

Moi qui n'avais rien d'autre que des tournevis je suis maintenant riche d'une dremel et du ponceuse. Le grand-père de mon conjoint nous a aussi donné des outils qui pour certains ont un siècle de bons et loyaux services derrières eux et que j'espère utilisé bientôt. Mais mon atelier est ridiculement modeste comparativement à ton trésor !

bonne soirée,

Véro

Ta modestie t'honnore!!

Mais, la passion, les besoins, les manies font que l'on s'équipe selon l'utilité!!

Si, un jour, tu t'attaques à la mécanique (auto ou autre!!), ton besoin fera que tu acheteras des clés plates, à pipes, à cliquets!!!

Et pour tout besoin futur, tu en feras autant!!

L'âge aidant, les moyens, aussi!!

phil63
très actif
très actif

Messages : 251
Points : 592
Date d'inscription : 23/01/2011
Age : 56
Localisation : RIOM 63

http://caravanerapido.forumsactifs.com/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  topaze le Lun 4 Mar 2013 - 11:13

Bonjour à tous,

Waouw, c'est la caverne d'Ali Baba... Very Happy On n'a jamais trop d'outils, mais souvent trop peu de place...

Ce qui m'interpelle, ce sont les signes "RIP" ainsi que la croix qui apparaissent sur certaines scies pancoops Elles sont dcd scratch A mon avis, tu y es tellement attaché que tu ne peux pas t'en débarasser?

topaze
complétement accro
complétement accro

Messages : 888
Points : 1388
Date d'inscription : 31/10/2012
Age : 60
Localisation : Braine l'Alleud Belgique

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  vincent91 le Lun 4 Mar 2013 - 12:58

bricoleux a écrit:Bonsoir Vincent,

moi aussi, je suis stupéfié par la quantité d'outils que tu possèdes.
ce qui m'interpelle, c'est le nombre d'outils semblables,
par exemples tes petites scies qui vont par trois pour ne pas devoir changer l'inclinaison de la lame (et si tu as besoin d'un angle intermédiaire, tu rachètes une scie ou tu modifies la lame ?), etc etc.

en fait, je ne sais pas si tu collectionnes, ou si ce sont des outils,c ad des machins dont on se sert ?

par exemple, les scies à corde . tu dis "Restent les scies à cadre, dont on ne se sert plus beaucoup de nos jours mais qui sont parfois les seules pratiques et utilisables".
peux tu préciser ces cas où seules les scies à corde peuvent faire le job ?


merci.



bernard


Bernard

Tu résumes très bien les deux types de réaction que sucitent habituellement la vue de mon atelier: le nombre très  important d'outils,  et le fait de savoir s'il s'agit la d'un atelier, c'est-à dire un lieu de travail , un endroit  d'où il sort des objets fabriqués ou reparés,  ou  d'une collection, c'est-à-dire d'une réunion d'objets choisis et  accumulés et  selon un thème et une logique, mais pas utilisés.

C'est une discussion qui méne loin, et l'une des raison pour laquelle je suis un peu géné de montrer cet endroit, étant sensible à la notion  d'indécence. Mais d'un autre côté si je ne suis pas un modèle à suivre par mon côté "tool junky" , je crois que les principes et solutions de rangement que je montrent peuvent s'appliquer à tous les ateliers qui posent tous des problèmes analogues: même le plus grand doit presenter les outils de façon visible,  pratique, et sûre dans un espace le plus concentré possible  à l'endroit de l'utilisation.

Alors le côté "collectionneur", je l'assume et en même temps je le tempère. l'amateur que je suis n'a pas les contraintes d'un professionnel et peut decider ou ne pas decider s'il prefere faire des meubles ou colectionner les outils.  Je ne l'ai pas vraiment decidé mais il se trouve que je consacre  beaucoup de place  de temps,de place,  de lectures  aux outils, à l'histoire des techniques, en même temps qu'aux objets produits  et que ma production persnnelle  est lente, peu abondante ,mais elle existe, elles est même,  du moins je l'espère, variée,et souvent  exigeante, créative et de bon niveau .

Je ne suis pas un "vrai" collectionneur, au sens où je suis indifferent au fait que l'objet soit rare, manquant, en    l'état impecable, ou de valeur élevée. Je suis sensible à son efficacité, critère essentiel, mais aussi je l'avoue   à sa beauté et à l'histoire qu'il raconte, pas forcement apparentes au premier coup d'oeil.

Pour prendre l'exemple de ces trois scies abrafils  pour couper l'une devant l'autre à droite , l'autre à gauche, j'en ai vraiment ressenti le besoin: je m'en sers non pas tout le temps (j'ai aussi une scie electrique  Hegner)mais souvent, et de fait j'ai besoin  (en restauration de chaises, surtout) de scies  qui pour des raison d'enconbrement        
doivent pêtre orientée de façon variable. or changer l'orientation de la lame prend deux ou trois minutes: il faut mettre la scie dans une presse pour la detendre, devbloquer, reorienter les bitonios ou la scie s'accroche etc.   La plupart des chaisiers Windsor en ont donc deux. Comme ça  coutait dans les  cinq euros pièce  chez Axminster à l'époque et que j'avais compris comment j'allais les ranger de façon compacte, visible et accessible, j'ai donc decidé d'en avoir trois. Et je me sers , comme les autres chaisiers (Windsor) que je connais, de deux!  Je pourrais donc en virer une. Pour l'instant, je la garde, elle ne derange personne. En revanche je ne suis pas du tout motivé par le fait d'en avoir une plus belle (je viens d'en voir une une en titane à deux cents euros dans un  magazine, ou bien  d'anciennes de qualité "muséale" dans des catalogues de ventes aux enchères,  mais  ça me laisse très indifferent)

J'ai donné le même genre de raisonnement à propos des trusquins. Pour la façon dont je travaille il est clair qu'il m'en faut trois minimum. Un qui est réglé pour fairele  trait  "proximal" de la mortaise,  un qui fait le trait "distal". Et un trusquin à crayon, parce que pour des tracés courants le trait de crayon est suffisament precis et se voit mieux. Mais il m'arrive aussi très souvent pour tracéer un sillon decoratif ou un chanfrein par exemple de "trusquiner"  avec les doigts! Comme je le disais la precision requise n'est pas la même partout...  

J'ai des doublons d'outils qui s'expliquent par le fait que je n'ai pas tout de suite trouvé celui qui me convenait  et que par la suite il m'a paru interessant de conserver les premiers qui disent une histoire, celle de l'outil et la mienne avec cet outil. Exemple:  le valet  d'établi. Je me sers d'un seul valet mais  j'en ai quatre. Au départ, il ya douze ans, je cherchais  un valet"automatique", le modèle qui se serre avec une  poignée. Je n'en trouvais pas. J'ai acheté  un  vieux valet,  un énorme  croc en fer forgé qui  m'a obligé à creuser des  trous de 32 mm dans mon établi que j'ai tous depuis rebouchés!  J'ai trouvé ensuite un  valet automatique, un  neuf,  fait dans un pays de l'Est ,au  prix une quatantaine  d'Euros je crois,  pas donné mais qui  marchait bien. Sauf un truc énervant: le mecanisme est  monté à l'envers et il faut pousser la poignée pour serrer le valet, geste antinaturel. Je me suis creusé la têtre pour le remettre à l'endroit: c'est impossible, il ya un pas de vis usiné à l'envers. Ensuite j'ai trouvé un autre  valet automatique,  semi- recent (40-50 ans) qui fonctionnait dans le bon sens. En brocante, pas très cher. Mais en fait il serre moins bien que l'autre,  celui qui serre à l'envers... Ensuite, j'étais donc déjà bien  équipé mais j'ai trouvé en brocante un modèle à vis, un système un peu  archaïque que les Américains decouvrent  aujourd'hui et qu'ils appellent  "hold down".  Le vendeur ne savait pas ce que c'était et me l'a laissé au poids de la  ferraille,  trois euros à l'époque. Je l'ai donc acheté avec l'idée de montrer par comparaison  l'interet du valet automatique à mes amis américains. Le valet d'établi n' existe pas   dans  la tradition anglo-américaine, ils l'ont decouvert avec l'établi à la française popularisé par des auteurs comme Scott Landis ou Christopher Schwartz, qui ont lu" L'art du Menuisier" ( 1769-1775) du français André Jacob Roubo. Voilà donc pourquoi les quatre valets.  Je me sers  d'un seul , celui avec la poignée à l'envers...auquel je me suis habitué.  Pourquoi est ce que je garde les autres?  Ils prennent peu de place,  dans le tiroir à ferraille. Mais effectivement ça reste une excellente question!

Vous voulez un autre exemple? Les scies à cadre. puisqu'on m'a posé la question: est-ce qu'elles servent vraiment  ou bien est-ce qu'elles sont purement decoratives?  les deux mon colonel!   Elles aussi se sont installées  progessivement. Quand j'ai commencé à faire des chaises,   je n'avais pas grand chose comme oputillage:  pas de scie ruban ni de scie sauteuse performante. Je découpais donc l'assise des chaises (Windsor) avec une scie à chantourner ,c'est-à-dire  une scie  à cadre  à lame etroite et orientable. Achetée aux Etats-Unis pour un prix elevé. La première chose que j'ai faite en rentrant en France à été de m'en faire une autre. Le plus dur a été de trouver une lame convenable,  j'ai finalement trouvé une lame de  scie de boucher en inox . Je l'ai toujours, elle marche bien, un peu moins bien quand même que l'autre car  la lame est  plus courte. Et de deux. Entre temps, je me suis fait une petite scie droite . Sa  lame étant mince et coupe mieux qu'une égoïne,  moins bien cependant qu'une scie japonnaise, mais celles-ci étaient peu rependues  à l'époque et elles restent chères et fragiles.  Et de trois.  Puis d'une grande scie droite, parce qu'une grande,  ça coupe  plus vite qu'une petite. Quatre . Mais pour découper des planches longues, il faut que la lame soit orientable sinon le cadre gène. J'ai donc  trouvé en brocante une grande scie  avec une lame large orientable,  que j'ai restaurée et affûtée pilpoil.  Et de cinq.   Puis je suis tombé sur  la scie à buches du grand-père, inutilisable et vermoulue, mais piété familiale oblige,  je l'ai refaite à l'identique en ne conservant que  la lame . Voilà qui fait  six.
Les acheter, les fabriquer  ou les restaurer m'a appris beaucoup. Elles sont belles. Elles coupent bien. Entre temps, evidemment je me suis équipé: combinéé 260,  scie-ruban,  scie Hegner, électroportatif. Qui ont réduit presque à rien les usages de ces belles scies. Néanmoins ; si elles  ne sont jamais vraiment indispensables mais elles sont parfois très pratiques car autonomes, legères efficaces polyvalentes et sans danger.  Il  ya des cas où la pièce est trop gtande ou trop lourde pour les machines fixes  et ou  l'electro portatif ou les autres scies ne sont pas utilisables: pièces  trop épaisse, biscornue , courbe... Et puis bon, c'est vrai il ya de l'affectif la dessous, ce sont comme  mes enfants.  Desolé si ce long  baratin vous a fait .. scier, comme dit phil63.

Ne croyez pas non plus  que je garde tout . J'en élimine opas mal aussi.  La drouille de brocante,  la pacotille des débuts, les doublons de doublons , les cadeaux intempestifs, les achats ratés.

Tout le monde peut  changer d'avis (sauf le type qui vient de sauter de la tour Eiffel) et tout le monde peut de tromper (comme dit le hérisson en descendant de la brosse).

Il ya les doublons necessaire à quelqu'un comme moi qui est distrait,  qui "seme" ses outils , qui  ne les trouve plus  quand ils ne sont plus à leur place ,  qui commence trois boulots à trois endroits differents. . Il ne me faut pas un crayon, il m'en faut dix!

Je me répète:  ne me copiez pas dans ce goût excessif et cette tendance à accumuler les outils, mais pêchez de idées si vous en trouvez de bonnes.


Dernière édition par vincent91 le Mer 10 Juil 2013 - 19:52, édité 1 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  bricoleux le Lun 4 Mar 2013 - 13:47

Bonjour Vincent,

merci d'avoir pris le temps de répondre, je vais te faire écho (plus court) !

en fait, je connais bien ce processus d'acheter un outil, qui ne correspond pas qu'à une partie de l'attente, donc un deuxième suit, qui a le même problème etc.
je jette peu, moi aussi, mais depuis quelques années, j'élimine quand même, et si je ne jette pas, les objets qui ne servent pas vont ailleurs, que ce soit pour les pièces de vie ou pour l'atelier.
ainsi, là où je fonctionne, c'est assez clean. il y a une pièce "musée" ...
parce que plus il y a d'objets autour de moi, plus je m'y perd, et j'aime mieux régler la lame de scie que de passer d'une à l'autre (sauf si je ne faisais que cela 8h par jour, 5 jours sur sept évidemment).
j'essaie d'avoir peu, mais qu'ils soient opérationnels, et de bien m'en servir.
quand je vois tous tes rabots, je me dis que, soit tu passes un temps fou à ce qu'ils soient tous bien affutés, soit tu cherches après celui qui est affuté, soit tu l'affutes au moment même.

par ailleurs, si le bon outil fait (aussi) le bon artisan, je pense que la multiplication des outils n'y participe pas.
quelqu'un a posté il y a peu une vidéo d'un vieil indien construisant, à l'ancienne, un canoë en écorce et bois de bouleau, il utilise trois outils basiques, max ! et quel résultat ! magnifique. je conseille à tout le monde la vision de cette vidéo, elle nous re situe bien dans notre monde de surconsommation.

mais c'est sympa d'ouvrir ainsi ton atelier, et de partager tes "trucs", chacun y prendra ce qui l'intéresse.
et surtout, la passion n'est pas la raison, et nous sommes loin, très loin, d'être toujours raisonnables ...


cordialement

bernard


bricoleux
complétement accro
complétement accro

Messages : 2604
Points : 6369
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : belgique/ardennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  pilpoil84 le Lun 4 Mar 2013 - 13:56

je découvre le site et je tombe ici c'est impressionant et ce n'est que pour les outils a main comment tu t'y retrouve dans tout ça ?

pilpoil84
complétement accro
complétement accro

Messages : 846
Points : 1663
Date d'inscription : 03/03/2013
Age : 38
Localisation : vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  vincent91 le Lun 4 Mar 2013 - 14:12

bernard,
je suis au fond d'accord: les bons artisans travaillent avec peu d'outils. Pas très peu, mais assez peu, car il font un compromis entre avoir lpeu d'outils qu'il faut regler chaque fois, et utiliser un peu aux limites de ses capacités, ce qui t'oblige à la dexterité, et avoir beaucoup d' outils qui sont plus precis et plus performants individuellement mais qui imposent des contraintes d'organisation plus importantes.

Je n'ai pas vu la video de l'Indien qui fait un canoé superbe avec trois outils. Mais je partage ton goût et ton admiration pour ceux qui travaillent bien avec un outillage simple.

Jusqu'à maintenant, je n'ai pas réussi, ni même cherché à juguler l'inflation de mes outils. Elle correspondait à une période d'apprentissage et d'équipement qui touche à sa fin. Elle atteint un niveau contreproductif, même si j'accepte l'idée que mon atelier soit plus qu'un atelier, mais aussi un lieu d'agrement , d'enseignement et d'exposition: j'utilise par exemple certains outils quand je travaille pour moi dans mon atelier, et d'autres pour une demonstration à l'exterieur (tous les endroits ne sont pas bien équipés) ou l'enseignement (tous les stagiaires doivent pouvoir travailler de la même façon).

Mais il n'était pas je crois ininteressant,que je vous le montre en l'état : mes trucs de rangement peuvent servir à tous même si pour moi il ont surtout servi à retarder le moment du grand ménage...lequel est maintenant venu!


Dernière édition par vincent91 le Mar 5 Mar 2013 - 8:52, édité 1 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  bricoleux le Lun 4 Mar 2013 - 14:21

vincent,

bon travail, et bon courage, car "faire le ménage", ce n'est pas facile lorsqu'on est conservateur.

quand je veux faire cela, je me fais aider, soit un ami, soit qqun payé pour.
on élimine beaucoup plus facilement, on réfléchit moins et après ... quel bonheur !

avec l'age, je suis moins attaché aux choses, et plus à la simplicité.
et il y a toujours qqun à qui faire plaisir, parce que je déteste jeter.

a bientôt.

bernard

bricoleux
complétement accro
complétement accro

Messages : 2604
Points : 6369
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : belgique/ardennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  damien58 le Lun 4 Mar 2013 - 14:21

Bonjour à tous,

Merci beaucoup Vincent pour ce fil très intéressant, aussi bien au niveau des rangements que de ta philosophie de travail !

Amicalement, Damien.


P.S. je t'ai envoyé un message privé si tu veux aller le consulter...

damien58
complétement accro
complétement accro

Messages : 4043
Points : 9557
Date d'inscription : 14/08/2011
Age : 37
Localisation : Nièvre (58)

http://histoiresdebois.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  vincent91 le Lun 4 Mar 2013 - 16:20

Je reprends le fil de mes rangements;
Voici les "rateliers"
Il s'agit vous avez compris de rails de rangements pour des series d'outils de même type . En fait il m'est apparu que les besoin sétaient un peu differents pour des outils comme les gouges et les ciseaux, dont il faut preserver le s tranchants et en preserver les petits doigts qui traînent, les tournevis et outils sans dangers, et enfin les outils longs comme les outils de tournage.

Commençons par les tournevis. Il en faut beaucoup. Pas seulement pour moi moi qui accumule autant que je les perds et qui ai BESOIN de doublons pour les plus courants . Il faut avoir trois ou quatre sortes de tournevis Philips/Pozidriv, cinq ou six tournevis plats, plus un ou deux taille de tournevis electriques "detecteur de phase" . Il faut avoir une gamme de clés "Allen" (plus des doublons à l'endroit de l'utilisation courante). Il est bon également d'avoir un tournevis polyvalent à embout interchangeables (allen, torx, C4 ) car on n'a pas forcement une visseuse en état de marche partout. Plus un ou deux vieux qui servent de levier-burin-demastiqueur-ouvre-boite. On peut y adjoindre une pointe carrée, une ou deux pointes à tracer, une ou deux vrilles, des goujons coniques (chevilles provisoires) etc.



Le plus pratique est de coller sur un fond de CP une serie de tasseaux verticaux d'environ 10 cm de haut, espacés de l'épaisseur d'un tournevis. Ils delimitent les logements des tournevis. Un bandeau étroit (environ 5 cm de haut) vissé sur le devant maintient les outils dans leur case sans empêcher de les voir. On peut si l'on manque de place comme moi en mettre sur deux ou même trois rangs, mais dans ce cas on ne voit plus les bouts et il faut savoir les differencier par leur manches.

Après il ya les rateliers à gouges et à ciseaux.
Par rapport ua tournevis il ya deux changements:
1-les logements d'outils sont ouvertes en avant . Ce n'est pas obligatoire mais ça facilite le rangement, ces outils etant dans l'ensemble larges et surtout tranchants, l'échancrure permet de les sortir et ranger en les soulevant de seulement deux ou trois centimètres,ce qui risque moins de cogner les tranchants et ce qui d'autre part dispense d'avoir un espace libre important au dessus des outils.
2-le ratelier est incliné de quinze degrés environ ce qui oriente les tranchants contre le mur et leur diminue le risque qu'ils soient accrochés.



Vous voyez ci-dessus la façade de ma petite armoire à ciseaux et gouges. Ne hurlez pas d'horreur "oh my God! it is too much" . Oui il yen a beaucoup oui, il yen a trop, oui ça prend trop de place et non , ça ne va pas rester comme ça. Je vais reorganiser cette armoire . Sur la façade de gauche se trouvent une serie se 17 ciseaux de largeur échelonnée. Il s'agissait de ciseaux de bric et de broc, neufs et anciens, et ça m'avait interessé à l'époque de les reunir et de leur faire des manches identiques en poirier. Je vais garder une douzaine de ciseaux (sur les 17 et les 7 ou 8 en bas à droite) : Quatre ciseaux de la série indiquée , Un ciseau 'firmer chisel" d'une autre serie (il s'agit d'un ciseau plus solide pour la frappe), le ciseau à manche long à tout faire (à droite en bas et au milieu), deux des ciseaux japonnais, une gouge large, et pour l'anecdote mes deux ciseaux que j'appelle "babord " et "tribord" une paire de ciseaux affûtés en biais pour nettoyer entre les queues d'aronde ( pour les differencier, "tribord" a un manche "noir" (en noyer) conformément au code maritime international, et babord a un manche "rouge" (en prunier)).
Sur la façade en haut à droite, des petites gouges creuses, manches en buis modèle londonien (London pattern, ) moitié d'origine, moitié faites par moi pour unifier la serie.

Voilà l'intérieur de l'armoire;

Il est consacré aux gouges .
En bas ma serie de gouges de modeleurs ( gouges à affutage intérieur, à exterieur exterieur cylindrique, qui servent à ajuster les percages longs: reellement utiles!)
en haut à gauche le reste des gouges de sculpture modèle anglais. En haut à droite et dans la contreporte droite , toutes les autres gouges , contrecoudées, burins et toutes les gouges fines etc. Dans la contre porte de gauche quelques ciseaux particuliers et des bedanes. Mes casiers étant peu profonds je ne peux mettre dans les contreportes que des outils peu volumineux.
(Toutes ces gouges vont partir: car en fait je ne m'en sers surtout à l'extérieur et je vais donc les ranger dans des plateaux qui seront empil és dans un coffre en bois sur mesure. La plupart de ces gouges sont des gouges anglaises Herring, Ward, ou Addis achetés dans des enchères, ou sinon des françaises (Auriou).
Voici comment je conseille de faire un ratelier à gouges ou à ciseaux:



Vous relarquez que sous les ciseaux de la facade de droite il ya une protection supplémentaire des tranchants. Elle n'est utile que pour de ciseaux vraiment exposés comme ceux là

Voila quelques idées pour faire des protections de ce genre:

Il me reste encore à vous montrer les rateliers d'outils de tournage. Après quoi il ne me resteras que la casier d'outils de chaisiers, le casiers des pinces et les rangements de serre joints .
Mais là il faut que j'y ailles
A bientôt
Vincent


Dernière édition par vincent91 le Dim 10 Mar 2013 - 21:21, édité 1 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  vincent91 le Lun 4 Mar 2013 - 20:07

pilpoil16 a écrit:je découvre le site et je tombe ici c'est impressionant et ce n'est que pour les outils a main comment tu t'y retrouve dans tout ça ?

Bonjouir pilpoil16 .
Bienvenue .
Dans ce qui a une place  qui est rangé à sa place, pas de problème, je me retrouve les yeux fermés§!  Le problème commence avec ce qui  n'a pas encore de rangement avec  dans ce qui n'est pas  rangé....La je rame !

Pour ne pas se perdre  dans ses outils,  il faut en avoir un nombre raisonnable, différer leur achat quand leur besoin n'est pas absolu et tant qu'on en a pas la maîtrise des précédents ,il faut leur faire des rangements et les ranger à leur place, terminer ce qu'on a commencé avant de passer autre chose,  ne pas stocker de bois,  de matériau, qui ne soit pas  immédiatement utilisable, éliminer rapidement les rebuts et  les choses devenues  inutiles,  et faire le ménage de l'atelier une fois par semaine.

Je sais de quoi je parle: ça fait vingt ans que je ne le fais pas!!


Dernière édition par vincent91 le Ven 8 Aoû 2014 - 20:50, édité 1 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  pilpoil84 le Lun 4 Mar 2013 - 20:14

alors bon courage pour la suite

pilpoil84
complétement accro
complétement accro

Messages : 846
Points : 1663
Date d'inscription : 03/03/2013
Age : 38
Localisation : vaucluse

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  phil63 le Lun 4 Mar 2013 - 23:59

Bonsoir,

Je suis impressionné par la quantité, qualité et l'ordre (ainsi que les supports de rangement!!).

Mon problème perso:
Je suis outillé, assez bien outillé même, je dirais que je peux tout faire dans mes domaines de compétences!!

Mais, j'ai 2 problèmes majeurs!!

La place: Pour ranger, pas trop de souci mais çà mange de la place pour travailler à l'abri (pluie, froid, vent, trop de chaleur,...)

La mobilité: Par mes passions, je répare des caravanes pliantes à mon domicile mais, aussi, à l'occasion de rassemblements, appels au secours, entretien au domicile du propriètaire!!!

Or, tout n'est pas transportable (il me faudrait un camion), ni utilisable ailleurs (stock important de pièces lourdes, volumineuses, de différentes spécialités (bois, lino, électricité, plomberie, serrurerie, peintures et vernis et produits type "Blackson", vis spécifiques ou "normales", à bois, à métal, auto-perforantes,...) ainsi que des rivets plats, à double emboitement, large , étroit, courtes, longues, et j'en passe!!!

Il ne faut pas oublier le groupe électrogène, les baladeuses, l'électroportatif filaire ou non, Bref, c'est quasi ingérable!!! Et, je ne parle pas des colles, mastics, silicone, tuyaux souples de Ø différents et de composition différentes.

Donc, ranger en fixe, OK ou presque (on peut trouver une solution en déplaçant et re-déplaçant!!).

Mais quid du rangement mobile et du moyen de transport?
Servante à roulettes, j'ai, c'est bien rangé et équipé mais la charger dans le Picasso alors qu'elle pèse se 300 kgs, compliqué!!!

Caisses à outils, ok, j'en ai de toutes tailles et dimensions, je peux les équiper en vidant la servante ou les racks fixes mais c'est moins bien rangé, les outils prennent des pets (même protégés!!).

Auriez vous une ou des idée(s) pour être efficace et pratique autant à la maison qu'en itinérant?

Précision ou détail: Je travaille le bois, l'alu, la ferraille, la mécanique auto/moto/petits bahuts, les caravanes pliantes, et cherche à rendre service perpétuellement!!!

Au secours!!!

Je fais çà pour le plaisir, je n'ai pas les "moyens" d'être à mon compte!!!

phil63
très actif
très actif

Messages : 251
Points : 592
Date d'inscription : 23/01/2011
Age : 56
Localisation : RIOM 63

http://caravanerapido.forumsactifs.com/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  vincent91 le Mar 5 Mar 2013 - 22:48

Phil63 bonsoir

Tu touches là une chose qu'on n'a pas dite: quand on touche à plusieurs spécialités et surtout à plusieurs materiaux, il faut bien plus d'outils, de stock, d'espace de travail que quand on fait toujours à peu près la même chose. Et quand on se deplace sur un chantier ou autre, le problème du transport des outils et du matériel devient extrêmement complexe.

Je rencontre évidemment ce problème. Pour l'instant mes déplacements rstent peu nombreux. Je me fais des listes pour ne rien oublier (enfin, pour oublier moins de choses), j'utilise des caisses en plastique empilables pour loger ce que j'ai selectionné. Mais ça explique en partie le besoin d'avoir des doublons des outils courants . En fait j'envisage de me faire une boîte à outils permanente contenant des doublons 'une quainzaine d'outils de base. Cette caisse sera evidemment à compléter par des accessoires plus spécifiques, mais fera dejà une base, toujours identique, et donc un soucis de moins.
Sinon, c'est vrai que se depklacer sur chantier , ça apprend drôlement à rester simple et à se debrouiller avec ce que l'on a, er à émiminer les outils qui peuvent être remplacé par un plus simple, moins lourd, plus polyvalentet d'usage plus frequent ... Sans aller jusqu'a imiter l'Indien de cette la video qui fait un canoë avec son tomahawk, ses dents et sa lime à ongle,, c'est clair qu'il faut quand même s'en inspirer, en priant le Grand Manitou pour que ça se passe bien...
Vincent.




















vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  phil63 le Mar 5 Mar 2013 - 22:58

Salut Vincent,

En parlant de Manitou, çà me serait vachement pratique (la marque ou ses équivalents!!) mais, là aussi, faut des moyens et de la place!!!



Mon voisin (maçon!!) utilise le sien tous les printemps pour mettre les gamins dans le gros godet et leur faire récolter les cerises!!!

SI, si, c'est vrai!!!

Mais, je n'ai jamais eu de part de clafoutis, ni un panier (ou un fond) de cerises!! pancoops

Sans aller si loin, un simple "BobCat" (désolé, je ne connais pas le terme qui définit cet engin!!) serait bien utile, dans certains cas où on se casse les reins et on se fait ch..r pour rien!!

phil63
très actif
très actif

Messages : 251
Points : 592
Date d'inscription : 23/01/2011
Age : 56
Localisation : RIOM 63

http://caravanerapido.forumsactifs.com/forum

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  bricoleux le Mer 6 Mar 2013 - 21:13

Bonsoir à tous,

@Phil,

cela fait 25 ans que j'ai un (vieux - il l'était déjà à l'époque-) tracteur, un MF, que j'ai équipé d'un relevage avant et d'un bac monté sur vérin.
je m'en sers tout le temps : sortir un bazar lourd de la remorque, étaler un peu de pierrailles, nettoyer le sol( le godet est par terre !) etc.
je ne voudrais pas m'en passer !
et, bien sur, je coupe pommes, cerises etc en montant dans le bac !!!

@vincent,

je ne suis un crack en rien, mais je touche à tout.
il y a bien longtemps que je ne trie plus les outils par catégorie (ex ciseaux-rabots - marteaux etc) mais que j'ai fait des coffres avec tout ce qu'il faut pour le métier que l'on va toucher : plomberie, électricité, etc.
évidemment il y a 2 serre joints et 1 ciseau dans le coffre électrique, des mètres et des niveaux partout etc.
donc beaucoup de doublons mais c'est si pratique.

quant à l'indien, et à ce que tu en dis, "Sans aller jusqu'a imiter l'Indien de cette la video qui fait un canoë avec son tomahawk, ses dents et sa lime à ongle,, c'est clair qu'il faut quand même s'en inspirer, en priant le Grand Manitou pour que ça se passe bien"
je ne peux que marquer ma désapprobation, même si je me doute que tu plaisantes (?)as tu vu cette vidéo ?
évidemment, je suis bien conscient que c'est un film, mais, moyennant l'acceptation que cela est vrai, on ne peut qu'être admiratif : il ne fait pas son canoé avec son toma ..., ses dents et sa lime à ongle, mais avec une cognée, un couteau, un ciseau genre serpe qu'il manie avec brio, qu'il doive couper à gauche, à droite ou au milieu.et une tarière plus un marteau.

il a une dextérité et une force, un savoir faire admirable.
et son canoë est beau.

et son dieu en vaut bien un autre.

cordialement

Bernard

bricoleux
complétement accro
complétement accro

Messages : 2604
Points : 6369
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : belgique/ardennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  FredM le Mer 6 Mar 2013 - 22:58

bonsoir à tous, je regarde dans l'ombre..

ca fait un peu rêver tous ces outils (mais quand bien même je les aurais, je en saurais pas m'en servir...)

En tout cas y'a pléthore de trucs pour le rangement à garder en tête.. Même si le système de Pierre me branche beaucoup grâce a son coté "protégé de la poussière".

Et quand il veut voir ses outils, il ouvre les portes de ses armoires!!!

Dites, on peut la voir ou cette vidéo de l'indien qui fait des merveilles avec sa ---- et son couteau ???

Cordialement

fred M

FredM
complétement accro
complétement accro

Messages : 2233
Points : 5326
Date d'inscription : 30/07/2012
Age : 46
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  bricoleux le Mer 6 Mar 2013 - 23:09

bonsoir,

ce n'est pas moi qui l'ai mis sur le forum, mais voici :
http://www.youtube.com/watch?v=VRFCxxAKafc

c'est un film ! donc à prendre avec du recul. mais cela fait quand même rèver (en tous cas moi).

et cela dure une heure ...

Bernard

bricoleux
complétement accro
complétement accro

Messages : 2604
Points : 6369
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : belgique/ardennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  FredM le Jeu 7 Mar 2013 - 0:02

Le film est bien...
merci
FredM

FredM
complétement accro
complétement accro

Messages : 2233
Points : 5326
Date d'inscription : 30/07/2012
Age : 46
Localisation : Drôme

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  pili le Jeu 7 Mar 2013 - 0:40

Mieux que bien ! J'adore ...! J'ai eu cette passion du canoè toute ma jeunesse !! Une grande partie de l'europe en canoè ça forme !!!

Pierre

pili
Modérateur
Modérateur

Messages : 3079
Points : 7280
Date d'inscription : 21/02/2011
Age : 75
Localisation : suisse st aubin ne

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  vincent91 le Jeu 7 Mar 2013 - 11:43

J'ai enfin vu cette magnifique video de cet Indien realisant un canoë avec quelques outils et les matériaus de son environnement .

Je l'ai regardé avec un interêt considerable, avec  un oeil de" technicien" autant que d'"éthnologue". Je ne suis  un professionnel ni dans l'un ni dans l'autre cde ces domaines mais il se trouve que ce reportage touche deux sujets qui me passionnent et qui sont generalement presentés de façon superficielle  voire erronée: le travail  du bois vert, et  l'histoire de l'Amerique du Nord, notamment des Indiens Cree.  Et j'essair toujours d'examiner   ce qu'on me presente avec un  esprit rationnel ,  objectif, er un opeu  mefiant à l'égard des dogmes et des pretendues evidences qui ne sont parfois  des aneries  repetés sans etudier leu veracité ou  leur vraissemblance.

Donc voilà ce que je souhaite dire sur ce reportage sur cet indien Cree ,  Cesar ... ( j'ai oublié son patronyme):
1-  C'est  un artisan remarquable, et même  un  maître tant par le savoir que par la perfection du geste.
2-C'est un transmetteur de culture autant que de technique ce qui se voit à son attitude avec les enfants et au fait qu'il semble parler Cree et non anglais .
3-Il utilise une dizaine d'outils en fer ou acier, plus quelques ustensiles de ménage (casserole, poêles) certes anciens dans la tradition indienne,  mais évidemment au  introduits par les Blancs. Celà outils nous rappellent les influences importantes de la civilisation des colons sur le Indiens qui ont transformé   leurs techniques de chasse, leur artisanat, leur vie quotidienne , leur economie par un multitude d'objets qu'ils ont adopté avec une rapidité prouvant  leur ouverture à la nouveauté.

(Le contact avec les immigrants européens a de fait apporté  chez les Indiens Nord-Américains, dès la fin du   17°   de nouveaux objets ( outils d'acier,  ustensiles de cuisine,  armes à feu, textiles) et de nouveleux savoir faires  notamment agricoles,  et médicaux, ainsi que des  débouchés pour leurs activités (chasse des animaux à fourrure, fabrication du  sucre tiré de l'érable) . Cela   transformé   la vie quotidienne de ces chasseurs-collecteurs dont la   culture était  remarquable mais la  vie dure et précaire . Il a fallu longtemps  pour qu'on s'aperçoive (au debut du 19° siècle) qu'en depit des améliorations materielles apportées, le contact des Blancs  etait un  un danger mortel.   J'ai été étonné par l'acuité de l'analyse qu'en faisaient   des le tout-debut   du 19° siècle certtains  contemporains lucides.  Elle  contraste  avec l'inexactitude, le parti pris ideologique et la niaiserie de la majorité des analyses faites à notre époque.  La  cause principale de la disparition  des Indiens ne fut pas un  "génocide", ou même un effet de l'hostilité et de l'ostracisme des Blancs envers les Indiens. elle est évidemment due au contact avec les Blancs, mais par le biais d'un brutal changement de leur mode de vie, avec une dépendance aux produits importés mais surtout l'effet des maladies, de l'alcool, et de la misère résultant de la surexploitation de leurs territoires de chasse, des migrations incessantes et de la dispersion et du délitement des communautés qui en résultait.   Je parle là des tribus indiennes de l'est et du Nord du continent américain, qui furent endiguées totalement ou partiellement avant le début du19° siècle. Ce scénario tragique a été très bien analysé dès le début du 19° siècle mais cela n'a pas empêché sa reproduction avec les indiens des plaines lors de la conquête de l'Ouest, ou cette fois les actes dhostilités entre colons blancs et Indiens furent plus nombreux, qu'on peut parfois qualifier de crimes de guerre , mais dès cette époque, l'opinion éclairée avait compris ce qui se passait sans pouvoir l'empêcher, c'est- à dire la disparition des Indiens due à la misère et à l'acculturation . Les guerres indiennes pas plus que le violences itertribales, qui ont existé n'ont pas été le facteur direct de déclin démographique des Indiens , la cause réelle en fut la misère et les maladies, l'alcoolisme, l'acculturation. C n'est pa minimiser le rôle des Blancs qui furent les responsables directs de cette extinction de masse, même leur responsabilité ne fut généralement pas volontaire ni même en sens unique puisque des actions de protection furent finalement prises, un peu tard malheureusement.  Pour ce qui est des indiens du Nord-Est c'est à dire essentiellement les tribus Cree du Canada et de la région des Grands Lacs, ils étaient en bon terme avec les Blancs qu'ils cotoyaient notamment les gerants des comptoirs des compagnies de fourrures  étaient des partenaires amicaux , ne serait ce que par interêt commercial. Il etait courant qu'ils viennent en aide aux indiens l'hiver, et quand un gerant de comptoir restait sans nouvelles d'une famille isolée ou d'une equipe de trappeurs partie pour un périple de chasse, l'envoi d'une equipe de secours allait de soi.  Jusqu'au milieu deuxieme tiers du 19° siecle et la conquete de l'Ouest, les  guerres indiennes , les actes hostiles  furent rares, limités sans  consequences demographiques ,en fait  c'etait la seule presence et le contact  des Blancs qui entraina leur quasi extinction.

 L'origine de mon intérêt est la lecture  des mémoires (publiées vers 1825) d'un  vieux trappeur, John Tanner,  fils de colons anglais enlevé dans son enfance et élevé par une famille d4indiens Ojibeway ( peuplade appartenant aux Crees des Grands Lacs). Ces mémoires très precises et factuelles sont une importante source ethnographique sur les tribus de cette région et de cette epoque, citée notamment par Toqueville. Elles contribuaient à la prise de conscience de la tragédie indienne qu'elles décrivent en filigrane et ainsi des premières mesures de protection par les gouvernements de l’époque (avec un certains succès partiel mais incontestable, évitant la disparition complète des tribus du Québec et des Grands Lacs, contrairement aux tribus de Nouvelle Angleterre qui furent  anéanties à la phase précédente (1650-1780)   avant la disparition partielle des  Indiens des grandes plaines causée par la conquête de l'Ouest (1830-1900).  En fait  n'ont survécu que les Indiens qui furent l'objet d'une politique de protection un  peu active  (aides directes, limitation des contacts, interdiction de l'alcool ( après 1820), et surtout ceux    qui eurent  la chance  et la malchance de vivre sur des territoires très peu attractifs (Quebec)  et plus tard ceux qui eurent la chance et la malchance d'être  parqués dans des réserves. Tous les autres sont morts  principalement comme je le disais   de misère et de maladies,  évidemment liées au contact des  Blancs mais tout aussi évidemment sans intention "génocidaire".    

4-Le reportage est d'une qualité remarquable et  la présentation de cette réalisation est passionnante, filmée de façon extensive sinon en temps réel,avec pratiquement toutes les étapes, bien détaillées,   sans l'ombre de  bidonnage ( c'est-à dire de recours à des outillages ou des fournitures autres que celles montrées).

5-La seule "anomalie" que j'ai relevé est une des décorations du canoé :  une tête d'Indien portant une coiffure de plumes.  Cette  coiffure de plumes  était inconnue des Crees. C'était  l'apanage des Indiens des grandes plaines (peut être même uniquement des Cheyennes, il faudrait vérifier). L'explication est que cette coiffure, rares mais  spectaculaire  a été popularisées par les westerns et est devenue  un symbole pour tous les  "Native Americans", ce qui  explique son emploi par un Cree qui ne l'a évidemment jamais portée .
Je soupçonne que ce Cesar ?( édit.: Cesar Newhashish) de n'être pas du tout  un artisan quasi inconnu trouvé par un journaliste dans un trou de l'Ontario,   mais un personnage éduqué, respecté,  et connu,  non seulement comme artisan remarquable mais comme acteur de la renaissance culturelle de son peuple.
Je vais me renseigner sur lui,  il a l'air d'en valoir la peine!    

Un seul en tout cas  ce reportage: admiration!
Il est beau, il est authentique , il  fait chaud au cœur.

Vincent


Dernière édition par vincent91 le Jeu 17 Sep 2015 - 22:05, édité 8 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  bricoleux le Jeu 7 Mar 2013 - 12:15

Bonjour à tous,

bonjour Vincent,

eh bien, je suis heureux que cette vidéo nous apporte apparemment à tous, par des canaux de perceptions évidemment différents, une bouffée d'admiration, de chaleur etc.

cordialement

bernard

bricoleux
complétement accro
complétement accro

Messages : 2604
Points : 6369
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : belgique/ardennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  niaproun le Jeu 7 Mar 2013 - 14:30

AVE, ave
Dans l'ethno-menuiserie je vous propose
https://www.youtube.com/watch?v=1nwnr9l1kVA
ou encore
http://www.youtube.com/watch?v=XEibt31OlCA

Qui qui n'en veut encore discuter matériel ?????
La seule vraie machine c'est le cerveau, le meilleur outil la main, après on peut voir pour ses substituts et prolongements.

niaproun
complétement accro
complétement accro

Messages : 3041
Points : 6902
Date d'inscription : 15/01/2012
Age : 66
Localisation : région Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  vincent91 le Jeu 7 Mar 2013 - 14:33

Je termine ma presentation de rangements d'outils.

Ratelier d'un troisième type: les outils de tounage.
Les outils de tournage sont longs et il faut des logements plus hauts que pour les autres outils, la planche de fond qui doit empêcher tout risque de contact du fer avec le mur.
J'ai disposé le rangement principal derrière mon tour, ce me donne un grand espace de rangement. Toutefois, quand on tourne il est dangereux de tendre le bras par dessus la pièce en rotation pour attendre le ratelier et on repose donc les outils sur le banc du tour...d'ou il tombent regulièreemnt!... j'ai donc fait une deuxième petit ratelier fixé sur l'avant du tour, du coté droit.



Ce rangement me parait plus polyvalent, facile à utiliser et protecteur que le rangement consistant en une planche horizontale percée de trous, ou d'échancrures pour les outils.
Un detail utile: penser à faire un chanfrein sur le haut des carrelets et des faces pour diminuer la retention des copeaux sui volent partout lors du tournage.

Rangement des pinces :




Poir ranger la majorité des pinces, j'utilise des barres en bois , horizontales d'une longueur égale à la largeur ducasier. les pinces s'y rangent à califourchon. Système simple et pratique mais où les details sont importants si l'on veut que les pinces restent stables (certaines ont tendance à basculer si le poids de leurs mors depasse celui de leurs poignées) . La barre mesure 50 mm de haut, 23-25 mm de large , elle a un dessus arrondi, elle est distante de 30 mm du fond du casier, et les parois latérales du casier font obsacle à l'inclinaison des outils.

Le choix de ranger les pinces (ou les marteaux, ou les tournevis...) ensemble, donc par type d'outils, est un choix personnel dont je me suis dejà expliqué. Ca donne l'impression d'une surabondance d'outils : deux ou trois pinces universelles, deux ou trois multiprises, deux ou trois tenailles, pinces à mors fins, pièces coupantes, plus les pinces d'usage plus rares, pince coupante, demultipliée cisaille à tôle, pince à avoyer, pince à circlips, etc. Mais si vous les rangez dans des boîtes ou valises spécialisées par tâches, on peut avoir besoin de davantage d'outils encore, avec les doublons que cela implique pour ne pas passser son temps à les chercher.
Certaines pinces, comme les pinces étaux, l'outil polyvalent type Leatherman, etc tiennent mal sur la barre . Je les accroche à proximité des autres sur un clou.


Passons maintenant au rangement des serre-joints.
C'est longtemeps resté mon casse-tête. Ces accesoires posent un gros problème de rangement. Il doivent être nombreux, variés en dimensions, puissance pour s'adapter à la variété de taille des ouvrages ( je fais aussi bien de gros meubles de jardin ou des chaises, que des objets plus petits, et parfois bizarroïdes en matière de tournage, tableterie, outils en bois, maquettes etc. . Il en faut un nombre suffisant (le nombre exact c'est: un de plus! selon le mot de Bruno Meyer). Donc ça fait beaucoup. Par ailleurs, ils sont chers, surtout les gros et ceux de bonne marque. Par conséquent ils sont acquis au fil des années, et sont rarement tous les mêmes, ce qui complique leur rangement.

L'un des meilleurs système est sans doute le rack mobile, qui a l'avantage de se déplacer jusqu'au lieux de pêche, je veux dire d'assemblage des meubles. Mais j'ai bien observé ces racks: ils portent surtout des serre-joints lourds (dont je n'ai qu'un nombre limité), ils sont encombrants (et je manque de paklce au sol) Le rangement des SJ n'y est pas toujours facile surtout quand ils sont nombreux et empilés dans tous les sens. Les serre joints coulissants légers et les autres types de SJ y sont les parents pauvres, alors que ce sont ceux dont j'ai le plus besoin! Enfin, si je n'avais pas la place necessaire au plancher, j'avais un panneau libre, derrière mon touret et ma meule à eau.


J'ai donc posé au mur un panneau de particules, panneau de qualité " batiment" c'est à dire très basse en kangage de menuisier. Aujourd'hui je choisirais de l'OSB, plus esthetique ( voire "atelier de pat").
Et j'y ai fixé des équerres de support pour y suspendre les serre-joints.
Les équerres du commerce ne me convenaient pas trop (en dimensions, solidité , et prix). Donc je les ai faites moi-même, disposant d'un bonne quantité de tiges d'acier étiré de 6 et de 8 mm de recupération.

Voici quelques idées de la façon de les faireque vous disposiez ou non de ce type de matériau (simples suggestions, je sais que beaucoup de meta-bricoleurs sont plus experts que moi en ce domaine).





Pour les serre-joints en L (ou serre-joins coulissants) il s'agit en fait de couples d'équerres: l'une supporte tout le poids du serre-joint, l'autre, quelques centimètres plus bas bloque la tige lateralement et empêche le SJ de se décrocher:


Les presses en C se rangent sur deux équerres identiques, dont la taille et la hauteur doit être calculées pour entrer dans l'interieur du "C". Sauf les plus petits (de 1 et de 2 pouces) qui tiennent sur une seule équerre.


Les pinces à ressort de type "Pony".


On en a besoin en assez grand nombre car leur pouvoir de pression est modeste. Je les range 9 ou 10 sur une planchette, ce qui permet d'en prendre et ranger un bon nombre d'un geste; La plancheete est munie de deux trous qui se suspendent à deux crochets (deux planchettes superposées tiennent sur ces deux crochets)

Le nombre de serre-joints rangés sur des équerres varie avec leur taille. Pour les plus gros (des "pipes-clamps, dont la tige est un tuyau de gaz de 3/4 de pouce) ca ne depasse pas trois. Pour les plus petits ( 20-25 cm de long) on peut en mettre jusqu'au' 10 ou 12 .

.
Au depart ce système s'est developpé comme un pis-aller, mes serre-joints étaient moches, disparates, et aucun rangement ne convenait bien. J'ai donc realisés quelques rangements provisoires. A l'usage je ne leur trouve que des avantages, à l'exception de l'esthétique:

1- très grande capacité: plus de 200 serre-joints, de tous types sur un panneau de 140 cm de haut et 180 de large . J'ai certes peu de serre-joints très volumineux mais j'ai un nombre notables de SJ et de presses de taille moyenne, puissants et lourds).

2-Possibilité de ranger au même endroit des serres-joints non identiques: les miens sont de modèles et et de qualité variés. On peut les ranger par tailles analogues sur la même équerre. Ca me permet de tous les garder même si bien sû on met les preferés devant.

3- la variété de type acceptable est , avec quelques adaptations, presqu' infinie. Les serre-joints rapides "une main", les serre-joints américains (à tige filetées jumelles, irremplaçables pour queqlues usages), les "propres-à-rien" (pinces fait d'un segment de ressort à matelas) , mini serre-joints, les presses specialisées, ( à mors long, d'encadreur, à chants), les presses modifiées (fixations pour pour gabarits d'usinage), tout y a sa place et tout est facile à trouver.

Je pense avoir fini avec ce que je voulais monter. A vous de commanter si le coeur vous en dit


Dernière édition par vincent91 le Dim 10 Mar 2013 - 21:52, édité 1 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  Ouss le Jeu 7 Mar 2013 - 18:06

Salut

j'attendais la fin de ta présentation pour te poster un grand MERCI!

Merci pour nous avoir fait visiter cette partie de ton atelier, pour tes explications claires et admirablement illustrées, pour tes astuces de rangement, bref pour tout ce que tu as partagé avec nous.

je ne suis malheureusement pas très doué pour la prose ni pour retranscrire par écrit mon ressenti mais cette présentation a été extrêmement agréable à suivre et à lire.

A très bientôt pour le prochain épisode (l'atelier en lui même?)

Ouss

Ouss
complétement accro
complétement accro

Messages : 750
Points : 1847
Date d'inscription : 15/09/2012
Age : 46
Localisation : Elbeuf 76500

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Présentation] Rangement de mes outils à main de Vincent

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 23:17


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum