Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  bricoleux le Mar 16 Juil 2013 - 8:57

Bonjour Vincent,

j'ai suivi ta réalisation de près, tu fais de l'ombre à Hitchcock himself !
et l'ajustage à la main ne te fait visiblement pas peur . bravo!

@totem :
il suffit d'appuyer sur précédent dans votre navigateur (ou touche backspace)
ça met arrivé quelque fois, ce plantage étonnant, je n'ai pas essayé ton astuce, mais ouvrir autre chose marche aussi (citation par ex).
et je ne savais pas que la touche "BackSpace" équivalait à la flèche "précédent" du navigateur. merci.







bricoleux
complétement accro
complétement accro

Messages : 2604
Points : 6369
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : belgique/ardennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  chado le Mar 16 Juil 2013 - 9:41

Bonjour Vincent

Très beau boulot et pas facile à réaliser.
Mais tu y est arrivé de "main" de maitre.

C'est pas trop dur à poncer l'araldite bien sèche ? Et cela ne tache t-il pas le bois ?

La photo suivante montre le montage à blanc.
Tout est bien aligné.


Celle-ci montre un décalage. Est ce du à l'araldite qui fait glisser les bois lorsque l'on met les serre-joints ?


Amicalement
chado

chado
complétement accro
complétement accro

Messages : 1365
Points : 3019
Date d'inscription : 21/09/2010
Age : 69
Localisation : F-44140

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  bricoleux le Mar 16 Juil 2013 - 10:22

quel oeil, quel regard perçant, ce Chado !

++

bricoleux
complétement accro
complétement accro

Messages : 2604
Points : 6369
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : belgique/ardennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  J-Max.fr le Mar 16 Juil 2013 - 11:50

Bonjour,

Joli rattrapage Vincent, rares sont les projets dans lesquels les ajustages sont superflus...

L'Epoxy se ponce plus rapidement que le bois (intéressant pour les inclusions, par exemple).
Elle ne tâche pas et n'empêche pas la plupart des finitions. Juste pour l'huile, il faut que ce soit exempt de tâches.

++JM

J-Max.fr
complétement accro
complétement accro

Messages : 3379
Points : 8651
Date d'inscription : 25/04/2012
Localisation : Breizh

http://www.j-max.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  vincent91 le Mar 16 Juil 2013 - 12:54

bricoleux a écrit:quel oeil, quel regard perçant, ce Chado !

++

Bonjour à tous!
Tiens, pour une fois ce n'est pas Bernard qui m'asticote. Serait-ce parce que j'ai dit  du bien de la bière belge?...
Effectivement Chado,la couronne a pivoté. J'ai constaté lors des essais de  montage qu'il était difficile de faire se réunir les deux moitiés de la couronne en regard d'un joint. Sur le cliché du montage à blanc  les joints ssemblent alignés,mais  je ne l'ai pas spécialement recherché. Lors du collage je n'ai pas non plus vraiment fait attention à ce détail, et de toute façon la correction doit être  difficile sans tout defaire...
Mais, OK, je rajoute ça à la liste des améliorations,  pour la prochaine fois...

J-Max,   l'Araldite ne pose pas de problème particulier au poçage.  Juste après la prise, elle est plutôt moins   dure  que le chêne et  se ponce donc très bien , sans faire de creux et de bosses. J'ai enlevé le gros des coulures au ciseau et poncé le reste sans difficulté.



Malgré les nombreuses imperfections, l'artiste a décidé de signer son oeuvre. ( pas son genre,  je trouve qu'il baisse l'artiste, peut-être qu' il a ses impôts à payer. Il devrait peut-être s'intaller  en Belgique...Oui, je sais Bernard, c'est stupide, pas drôle, et même pas vrai,  mais qu'est-ce que tu veux,  quand tu es gentil, je me demande si tu n'est pas un peu malade, alors  je  vanne un peu pour te remettre en forme!).



Je repeins le pied en fonte : Sous couche de Rustol teinté de peinture. Ensuite deux couches de  glycero,  un fond de pot qui me reste. La Tollens , ça fait  trente ans que je peins la ferraille avec. C'est de la qualité hollandaise, ça madame! C'est pas du  pot belge!  je veux dire un pot  made in Belgium, rempli par un adepte du  Manken Pis . Be oui, faut vous derre, madame que chez ces gens lô,  ils font tous comme ça en sortant de l'estaminet en ayant forcé sur  la Gueuze. En fait  Depardieu, dans l'avion il s'entrainait! ( Bernard, ça va mieux,  là? tu te sens d'attaque? Hein? je vais voir ça  si t'es en forme ? tu vas me  casser ma f.. g.. avec une seule main? non non!  j'ai des lunettes! j'ai des lunettes! vive la  Kwak, la Westmalle, la  Lambic, la Busch,  la Chimay, la ... Voila le pied, voila le pied!


Pour la finition du bois, je voulais passer un vernis gras, la recette  tradi du "vernis marine" par exemple (plein de couches de melange huile de lin-vernis polyurethane, en commençant dilié avec beaucoup de vernis)-solvant mineral) Mais finalement j'ai trouvé un  bidon de vernis polyurethane costaud, un  vitrificateur de parquet mono-composant, non coloré, à solvant minéral) qui devrait faire l'affaire .  
Première couche un peu diluée. Le résultat n'est pas mauvais: le chêne clair vernis ressemble au teck.  Je vernis   les deux faces de façon à ralentir les echanges d'eau sans les empêcher (je vais rendre mon vernis microporeux, un truc maison )



Voula ça tire à sa fin, encore un ou deux photos et ce sera fini;


Dernière édition par vincent91 le Mar 16 Juil 2013 - 14:45, édité 1 fois (Raison : minets)

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  le pat le Mar 16 Juil 2013 - 14:07

salut vincent

j'ai une p'tite question a te poser !
pourquoi t'as pas fait directement tes tenons a la defonceuse muni d'un compas ?

comme toi ( on doit pas etre beaucoup sur le forum a l'avoir ), j'ai aussi l'adaptateur de fraise de HMD pour la toupie , qui marche bien malgres la vitesse de ma toupie (6500tr/min)

bonne continuation de ton bel ouvrage !

A+ patrice

le pat
complétement accro
complétement accro

Messages : 643
Points : 1491
Date d'inscription : 10/03/2011
Age : 49
Localisation : champagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  vincent91 le Mar 16 Juil 2013 - 17:43

Pat, comme tu as pu voir, il faut une precision vraiment excellente, pour faite coller le diametre dde la partie centrale avec celui de la couronne et pouvoir boucler cette dernière. Comme tu l'as vu, une erreur minime aboutit a un plantage complet. Pourtant j'avais transferé directement le tracé de la couronne sur la partie centrale précisement pour eliminer les imprécisions des phases precedentes , qui font que la couronne n'est pas parfaitement circulaire j'ai reussi a me planter.
Pour un usinage à la défonceuse-compas je pense que j'aurais eu peu de chance d'obtenir la precision voulue. Il aurait donc dejà fallu que la couronne realisée soit parfaitement ronde (hypothese improbable) et il aurait fallu une grande precision pour établir le centre du compas, et le rayon d'usinage. Je ne dis pas que c'est impossible mais en tous cas ça m'a paru hors de ma portée.

La methode d'usinage en deux temps (degrossissage machine, ajustage manuel) reste la methode la plus precise et la moins risquée quand une grande précision est requise.
Vincent

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  bricoleux le Mar 16 Juil 2013 - 18:30

Salut Vincent,

j'étais tranquille, dans mes campagnes ardennaises, loin de Bruxelles, du Pannekenpis et de la gueuze lambic, savourant un repos bien mérité (?) et tellemnt détendu que je ne pensais même plus à te vanner un peu.
bon, là je suis bien obligé !

en fait, il y a une chose que tu n'as pas compris, je ne "t'asticote" jamais quand tu me fais rire, surtout si tu ne le fais pas exprès.
et dans ce fil , j'ai beaucoup sourit, et même un peu ri, donc tu étais tranquille pour un bon moment.
si tu passes par ici, je te ferai goûter 2 trois bières dont tu ne soupçonnes même pas le nom.
évidemment, le lendemain, n'essaie pas de faire un plateau de table, même carré !

c'est vrai que quand je suis en france, je suis souvent bien démuni devant le choix restreint qui m'est proposé, et le gôut de la "kékenne" me parait peu prononcé.
donc en France, je bois du vin !


finalement, pour cette table, tu t'en sors bien, à la voir on ne dirait pas qu'elle t'a donné autant de fil à retordre.
j'étais même parvenu à suivre ton projet !

par contre, au niveau finition, je suis de nouveau semé, je ne comprends pas ce que tu dis, pourtant je comprends chacun des mots. comment fais tu ?
j'ai repéré un truc, quand même, c'est de ne pas mettre le même nombre de parenthèses fermantes qu'ouvrantes (3 contre une), c'est sur que ça désoriente !
j'ai eu un prof, comme cela, il parlait, on commençait à prendre note, puis les têtes se relevaient une à une, on se regardait, on déposait les bics ... et pourtant il parlait français !


Pour la finition du bois, je voulais passer un vernis gras, la recette  tradi du "vernis marine" par exemple (plein de couches de melange huile de lin-vernis polyurethane, en commençant dilié avec beaucoup de vernis)-solvant mineral) Mais finalement j'ai trouvé un  bidon de vernis polyurethane costaud, un  vitrificateur de parquet mono-composant, non coloré, à solvant minéral) qui devrait faire l'affaire .  
Première couche un peu diluée. Le résultat n'est pas mauvais: le chêne clair vernis ressemble au teck.  Je vernis   les deux faces de façon à ralentir les echanges d'eau sans les empêcher (je vais rendre mon vernis microporeux, un truc maison )


donc, tu rends ton verni micro poreux comment ? ( ne me dis pas que tu demande la participation de Mannekenpis!)

++
un belge ...du Sud, pas de Bruxelles !

bricoleux
complétement accro
complétement accro

Messages : 2604
Points : 6369
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : belgique/ardennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  Invité le Mar 16 Juil 2013 - 18:48

Salut.

Vraiment beau ce plateau de table, une fois verni.
Ca me donnerai presque envie d'en faire un pareil, si j'en étais capable.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  vincent91 le Mar 16 Juil 2013 - 19:03

Bernard
je crains effectivement d'aavoir écrit du charabia.

je disais que quand je vernis un bois exterieur, ce qui est rare, j'utilise une formule classique de vernis pour bateau, celui qu'on utilisait pour les yatch en acajou d'avant guerre. La formule c'est un melange à peu près à part egale de  vernis gras ( auterefois glycero, aujourdh'ui polyurethane) et d'huile de lin. La formule etait un peu variable en fait, les prelmières couches etaient oplus diliées et plus riche en vernis, parce que ça penetre mieux et ça seche plus vite) et à la fin ,'en fait c'est le preopriétaire qui passait sa vie acec un pinceau à la main, c'etait beaucoup d'huile et un peu de vernis qui agissait comme siccatif.
Donc c'est une formule qui est très solide dans des conditions difficviles, mais longue à mettre en oeuvre (souvent huit ou dix couches, avec deux trois jours entre chaque)

Don , la je suis tombé sur un fond de bidon de vitrifiv=)cateur à parquet , donc de vernis polyurethane à priori resistant à l'usure, mono composant  à solvant mineral Et je m'en suyis servi.

pour rendre une peinture ou un vernis microporeux, ben je le piquote  avec une aiguille montée sur un bout de bois, du moins sur les partie non directement exposés à la pluie. J'ai fait ça il ya plus de vingt ans quand j'ai renové toutes mes fenetres: ça n'a pas bougé!, pas la moindre cloque entous cas...

Bonsoir Chris, merci de ton appreciation. De fait moi aussi je ne m'attendais pas à une aussi jolie couleur une fois verni.


Dernière édition par vincent91 le Ven 2 Aoû 2013 - 17:44, édité 2 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  bricoleux le Mar 16 Juil 2013 - 19:21

oufti ! (ça c'est liègeois, tu pourras le replacer), moi qui voulais appliquer ta technique à mon chalet !
j'en ai pour la vie à piquoter.

et merci pour tes explications .

++

Bernard

bricoleux
complétement accro
complétement accro

Messages : 2604
Points : 6369
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : belgique/ardennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  vincent91 le Mar 16 Juil 2013 - 19:49

Bernard
Effectivement , mon laïus c'est du charabia, m^me moi je ne comprends rien. .

Voici ce que je voulais dire. D'habitude, quand je vernis un bois exterieur (ce qui est rare) j'utilise une formule classique de vernis pour bateau, celui qu'on utilisait pour les yatch en acajou d'avant guerre. La formule c'est un melange à peu près à part egale de  vernis gras ( auterefois glycero, aujourdh'ui polyurethane) et d'huile de lin. La formule etait un peu variable en fait, les prelmières couches etaient oplus diliées et plus riche en vernis, parce que ça penetre mieux et ça seche plus vite) et à la fin c'était quand on avait le temps , on repassait une couche faite de beaucoup d'huile et d'un peu de vernis qui agissait comme siccatif. En pratyique le proprietaire passait sa b=vie avec un pinceau à la main. L'avantage c'est que c'est pas cher, que j'ai toujours ce qu'il faut sous la main, et que c'est un erpotection solide.
L'inconvenient c'est que c'est long à mettre en oeuvre: souvent huit ou dix couches, passées au pinceau, essuyées au bout d'une heure, en laissant sécher deux ou trois jours entre les couches, bref faut pas trop être pressé.

Donc , là je suis tombé sur un fond de bidon de vitrificateur à parquet , un vernis polyuréthane à priori résistant (à l'usure) mono composant  à solvant minéral . Pour raccourcir un peu la procédure , je m'en suis servi.

Pour rendre microporeux une peinture ou un vernis, ben je le piquote  avec une aiguille montée sur un bout de bois, du moins sur les parties non directement exposées à la pluie. J'ai fait ça il ya plus de vingt ans quand j'ai renové toutes mes fenêtres: ça n'a pas bougé, pas la moindre cloque ou écaille en tous cas...

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  6°sens le Mar 16 Juil 2013 - 21:31

Bernard et Vincent, vous êtes géants !
J'en pleure de rire...
A bientôt de lire vos picotages,
Amicalement,
Renaud

_________________
« Heureux sont les fêlés, car ils laissent passer la lumière » M. Audiard
Un égoïste, c'est quelqu'un qui ne pense pas à moi. Eugène Labiche
Quand on ne travaillera plus les lendemains des jours de repos, la fatigue sera vaincue. Alphonse Allais

6°sens
Modérateur
Modérateur

Messages : 5667
Points : 12333
Date d'inscription : 25/03/2011
Age : 63
Localisation : Cambrésis

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  bricoleux le Mar 16 Juil 2013 - 21:40

Vincent, là, tu fais fort !
tu ajustes ton post comme ton panneau circulaire .... mais moins précis.

merci...

++

bricoleux
complétement accro
complétement accro

Messages : 2604
Points : 6369
Date d'inscription : 25/03/2012
Localisation : belgique/ardennes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  sangten le Mar 16 Juil 2013 - 22:08

Vincent, il est déconcertant. Il ne poste pas en séquentiel. Du coup, ça déstabilise, parce qu'il faut chercher où il a rajouté quelque chose. Pour les informaticiens, on pourrait dire qu'il poste par objet. Une fois qu'on a compris comment ça fonctionne, c'est plus facile. Il y a seulement un temps d'adaptation. Surtout qu'il ne donne pas le mode d'emploi (ou alors, c'est ça le mystère de deux lettres par doigt). Peut-être en mettant bout à bout toutes les lettres en trop, on trouvera le message subliminal, voire le mode d'emploi.
Je te taquine, Vincent, tu sais qu'on t'aime comme ça. En plus la paille et la poutre, hein ! tout ça pour ne pas voir mon madrier.

_________________
La perfection est atteinte lorsqu'il n'y a plus rien à retirer. Aphorisme Zen
Le monde phénoménal est un geste de l'Ultime (12e Tai Situpa)
Si un moustique se pose sur ton testicule, demande-toi d'abord si la violence est la solution. Proverbe chinois.

sangten
Modérateur
Modérateur

Messages : 5996
Points : 11255
Date d'inscription : 23/01/2013
Localisation : Tarn et garonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  J-Max.fr le Mar 16 Juil 2013 - 22:48

Bonsoir,

Je ne m'étendrais pas sur la méconnaissance wallonne des bières de pays dans l'hexagone. Rolling Eyes 
Rien que dans ma belle région, il y en a quelques unes, et pas industrielles, s'il vous plait Wink

Sinon, sur la route, je réfléchissais machinalement à comment je m'y prendrais pour un plateau composé rond, à la Vincent.
C'est une chose que je n'ai jamais faite, donc je vous livre juste mes réflexions brutes.

Je crois donc que j'aurais fonctionné de la manière suivante.
Au lieu d'assembler sur un cercle, j'aurais assemblé sur une droite, plus simple à ajuster.
C'est à dire que j'aurais procédé à l'inverse, en réalisant d'abord les deux demi-couronnes, puis en ajustant les lames à l'intérieur.
Il ne resterait plus qu'à ajuster le centre de la croix, et enfin serrer les deux demi-lunes dessus.
Ça me parait plus à ma portée qu'un serrage/ajustage cylindrique.

++JM

J-Max.fr
complétement accro
complétement accro

Messages : 3379
Points : 8651
Date d'inscription : 25/04/2012
Localisation : Breizh

http://www.j-max.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  Antoine le Mar 16 Juil 2013 - 23:49

J'ai presque envie de faire un plateau de table comme ça, juste pour le défi !

Hâte de voir ce que ça va donner sur le pied Very Happy

Antoine
Modérateur
Modérateur

Messages : 2211
Points : 5357
Date d'inscription : 28/06/2011
Age : 21
Localisation : Ille et Vilaine

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  vincent91 le Mer 17 Juil 2013 - 10:02

JMax
Tu as bien compreis que je m'étais imposé une difficulté inedite en faisant cette table c'est à dire d'arrondir la limite intérieure de la couronne, alors que dans toutes les tables que j'ai vues la couronne était un polygone dont la limite intérieure restait polygonale. Dans ce cas une partie importante des lattes  aussi simple à tracer et usiner que sur une table rectangulaire,   une fois que c'est fait on fait un montage à blanc avec serre-joints et  il ne reste plus qu'à positionner et tracer les quelques lattes restantes pourobtenir un assemblage  ajusté.

La j'ai bricolé à ma façon , et je ne suis pas sûr  que c'etait la bonne méthode.

Je pense effectivement qu'on peut très bien changer l'ordre de  l'assemblage. Procéder par exemple de la périphérie vers le centre  comme tu le proposes, ç'est peut  être plus simple, mais en notant qu'il reste un dernier ajustage delicat pour encastrer les dernières pièces sans laiser de jours .

Une solution machine me plairait bien mais cela nécessite de gagner un ordre de grandeur dans la précision des usinages initiaux, ceux des segments de la  couronne. Une scie radiale haut de gamme doit  pouvoir le faire. Si les éléments de la couronne sont absolument identiques alors  on peut donc continuer un certain temps à travailler à la machine , à faire les pièces intérieures strictement identiques et interchangeables. Est-ce qu'on peut aller jusqu'au bout sans que les erreurs accumulées s'additionnent et obligent à ajuster manuellement les dernières pièces,  ça reste une question. Mais qu'on puiise aller plus loin à la machine c'est évident.

Et à propos de kekene , pour parler comme Bernard, je suis tout à fait d'accord avec toi: il ya maintenant d'excellentes bières ailleurs qu'en Belgique,  La  region Nord de l'hexagone en a une belle  tradition (des copieurs,  disent les Belges!) ,  j'ai aussi goûté d'excellentes choses en Bretagne, en fait  des brasseries artisanales de qualité se créent tous les jours partout dans le monde, même dans des pays ou l'on n'a jamais fait de bière comme l'Angleterre!

Mais la majeure partie des bières de qualité sont des  bières de fermentation haute dont les modèles sont les bières belges d'abbayes.
J'ai un peu  frequenté dans ma jeunesse,  les brasseries belges de Paris,  surtout celle du boulevard de Port-Royal plus tard celle  de la rue Lafayette, avec un seul regret: que cette jeunesse ait été bien trop sage, laborieuse, et desargentée et que je n'ai pas vraiment eu l'occasion d' écumer ces etablissements, au sens propre! Néanmoins,  comme une grand-mère alsacienne, les vacances à Morgat ou  un week-end d'études  oenologiques en amoureux en Touraine   ça marque...


Dernière édition par vincent91 le Ven 2 Aoû 2013 - 17:58, édité 4 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  Totem le Mer 17 Juil 2013 - 19:20

Et à propos de kekene , pour parler comme Bernard je suis tout à fait d'accord avec toi: il ya maintenant d'excellentes bières ailleurs qu'en Belgique, notre region Nord a une longue tradition,d'autres regions dont la Bretagne font de très bonnes choses, en fait des brasseries artisannales de qualité se créent tous les jours partout dans le monde.


Eh les gars, faut pas oublier l'Alsace! Y'a pas que Kronembourg chez nous... y'a aussi du bon, du très bon, même si c'est moins connu!

++
Lio Wink

Totem
complétement accro
complétement accro

Messages : 4106
Points : 11007
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 21
Localisation : 67 alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  vincent91 le Jeu 18 Juil 2013 - 9:11

Lionel:

Je vois qu'avec toi  l'Alsace est defendue pas une generation non seulement  pleine de talent mais  et attachée à sa culture. l'Alsace était  la région de ma grand mère, née avec  le 20° siècle dans un trou appelé Batzendorf, et celle de la grand mèren de ma femme  qui , surprise , vivait à 5 km dans un  autre  trou du nom tout aussi tudesque de Rittershoffen.  Bon cela dit l'Alsace  n'est pas ma région de  référence pour la bière, mais avec touts les gens bosseurs et passionnés qu'il ya la-bas, (presqu'autant qu'en Bretagne !) la aussi, je ne suis pas étonné qu'il s'y soit créé d'excellentes barasseries  des  brasseries artisanales que je ne demande qu'à les  découvrir .
Quant à Kronenbourg, je me garderais d'en dire du mal! U ya un temps pour tout, un temps our siffler un bon bock bien frais quand il fait soif , assis à l'ombre après la journée de travail et aussi le temps où l'on a envie de siroter quelque chose de puissant et goûteux avec un petit machon qui va bien avec, si possible en echangeant ses impressions avec des copains un peu connaisseurs à qui on la fait decouvrir . Il n'ya a aucune indignité à être un industriel et à mettre à la disposition du plus grand nombre un produits convenables d'un bon rapport qualité-prix. Je goutte toujours ces produits avec curiosité, souvent avec plaisir, et je cherche à comprendre comment il sont faits. Il ya des produits industriels très honorables et d'ailleurs il m'est arrivé de goûter des produits artisanaux pas très bons faits peut-être par un incompétent, un fraudeur ou un azimuté ...  Donc je n'ai rien a priori contre  Kronembourg,  Ikea, ou Mac Donald's.
Mon goût me porte quand même plutôt vers une Kwak avec un maroile et un pain croustillant, vers un chenin d'anjou sur les asperges  d'avril , vers un riesling du Schlossberg sur un foie gras maison, vers  un pur mourvèdre à la fraicheur épicée sur une bourride gratinée à l' aïoli...  ou vers  les queues d'arondes à la main  ajustées pilpoil. Je n'ai pas cité toutes les regions ,  plus on en cite et plus et plus ceux qu'on a oubliés risquent d'être decus (et plus on est hors sujet!)

La photo de la table finie arrive... Je vais déjeuner dessus à midi avec ma tendre et chère, parce qu'il faut toujours vérifier si le produit fonctionne bien  avant de le livrer ! Elle a déja critiqué la couleur dont j'ai repeint le pied...Ah , les femmes!...


Dernière édition par vincent91 le Jeu 18 Juil 2013 - 19:56, édité 1 fois

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  Totem le Jeu 18 Juil 2013 - 18:48

Salut,

Very Happy  Ben oui, il y a des bonnes choses dans toutes les régions! Et heureusement, parce que la cuisine alsacienne c'est très bon, mais ça n'empêche pas d'apprécier aussi ce qui vient d'ailleurs...

++
Lio

Totem
complétement accro
complétement accro

Messages : 4106
Points : 11007
Date d'inscription : 23/12/2011
Age : 21
Localisation : 67 alsace

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  Invité le Jeu 18 Juil 2013 - 19:46

Bonjour Vincent91,

Bravo pour ce petit plateau, la finition lui va vraiment bien.
j'aimerai juste revenir sur ta remarque précédente :

vincent91 a écrit:Pat, comme tu as pu voir, il faut une precision vraiment excellente, pour faite coller le diametre dde la partie centrale avec celui de la couronne et pouvoir boucler cette dernière. Comme tu l'as vu, une erreur minime aboutit a un plantage complet. Pourtant j'avais transferé directement le tracé de la couronne sur la partie centrale précisement pour eliminer les imprécisions des phases precedentes , qui font que la couronne n'est pas parfaitement circulaire j'ai reussi a me planter.
Pour un usinage à la défonceuse-compas je pense que j'aurais eu peu de chance d'obtenir la precision voulue. Il aurait donc dejà fallu que la couronne realisée soit parfaitement ronde (hypothese improbable) et il aurait fallu une grande precision pour établir le centre du compas, et le rayon d'usinage. Je ne dis pas que c'est impossible mais en tous cas ça m'a paru hors de ma portée.

La methode d'usinage en deux temps (degrossissage machine, ajustage manuel) reste la methode la plus precise et la moins risquée quand une grande précision est requise.
Vincent

J'aurai choisi la même solution que celle proposée par Pat. Je ne comprends pas où est le problème pour la précision, puisque tu n'as que deux pointages pour tes gabarits, qui sont en réalité le même cintre, c'est seulement la fraise qui passe du côté intérieur et extérieur de ce cintre. On pourrait même dire trois gabarits, pour le cintre extérieur de ta ceinture.
Du coup, c'est d'une facilité déconcertante, et rapide, le plus long étant de dégrossir au max la matière qui va sauter...

Pour résumer la chronologie :

- Confection des trois gabarits
- Coupes, assemblages et collage des deux demi-ceintures, idem pour l'intérieur du plateau
- Toupillage du cintre intérieur des deux parties de la ceinture (puis rainures), chantournage du cintre extérieur de l'intérieur du plateau (parement et contre-parement pour les tenons, à la fraise à copier faible profondeur)
- Collage du tout (deux demi-ceintures sur l'intérieur du plateau), puis toupillage du cintre extérieur pour finir.

a+

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  vincent91 le Jeu 18 Juil 2013 - 20:36

Bonsoir à tous poir cette dernière seance de debriefing!
@potacolle:
Je n'ai pas tout compris de ta méthode: il s'agit bien d'usiner l'interieur de la  couronne et l'exterieur du plateau à la defonceuse en suivant des gabarits?  OK . Mais il faut donc deux gabarits,  l'un interieur, l'autre exterieur.  Comment tu fais pour qu'ils soient  identiques (pas à peu près identiques, absolument  identiques,  sans aucun jour entre eux) Comme on l'a vu, un mm de variation entre les diametres interieur et exterieur,  et la ceinture ne ferme plus, plus du tout même...J'aimerais des details  ...



Voici maintenant les derniers clichés...  
Premier cliché: montage du plateau: après centrage du plateau sur l'embase, fixation avec 4 vis:



On procède maintenant à un  essai technique approfondi, en conditions aussi proches que possible des conditions réelles:  une grosse contrainte mais que voulez vous on est sérieux ou on ne l'est pas:



Voici maintenant venu le moment du debriefing technique. Comme vous allez voir je suis très bon pour expliquer les défauts et un peu moins bon pour les éviter.  

Ce qui fait l'interêt et la difficulté de cette table, ce sont les joints . Leur bon ajustage est le principal critère qui m'intéresse..  Dans l'ensemble ce n'est pas si mal  mais quand même pas  aussi terrible que si c'était franchement mieux!

Om ya eu plusieurs "gags" mais seul celui de l'arête mouchée par la fraise à rainer a eu des consequences visibles. Alors que tous était bien ajusté, cette arête abîmée élargit le joint apparent et déclasse ma table d'ébeniste  au rang de table de jardinerie . Oui je sais, ça m'apprendra a faire des meubles de jardin avec des techniques d'ébénisterie: de toute façon au bout de trois ans les pièces ont un jeu pas possible, c'est simple, un jeu de tricheur cocu! Que la prochaine fois le plateau de rable, ça sera deux planches de coffrages collées , et basta va bene! Mais en fait non, je suis un peu perfectionniste certes, mais je pense que cette table devrait bien tenir le coup...




Tous les joints  marqués "2" ont dont été "niqués" par l' erreur de fraisage et  baillent  d'un bon mm .
Ce sont  tous les joints intérieurs de la couronne , ainsi que les joints d'un des cotés de la traverse en croix , également marqués "2", mais pas  les joints marqués "1"  (le deuxième coté de cette traverse où  j'ai  corrigé le defaut) ni les joints marqués "4",  entre les segments de la couronne
On voit là le plus mauvais des joints n°4: je ne la trouve pas si mal... par rapport aux joints numéros 2.


Sur ce troisième cliché vous voyez même un autre joint correct,  marqué "3":  c'est le joint central entre la traverse qui porte les lattes et l('aitre traverse: a cet endroit je n'ai pas abîmé l'arête puisque j'ai interrompu le rainurage.



En resumé ma méthode , un peu laborieuse,  avaurait abouti à une très bonne precision sans cette petite bourde. Une precision difficile à atteindre sans l'étape d' ajustage manuel final.  Les joints que cette bourde n'a pas endommagés  sont  corrects.

A la suite de vos suggestions  je crois qu' une  methode analogue, avec  un ordre d'opérations differents, mais toujours avec un ajustage manuel est parfaitement faisable.

De même la mécanisation  de certaines operations que j'ai faites manuellement.

En revanche,  je ne suis convaincu par  aucune des methodes entièrement mecanique proposée, du moins jusqu'à plus ample details.  La difficulté particulière de cette réalisation vinet des erreurs en cascades, rapidemment  incompatibles avec le degré de precision requis pour que les dernères pièces "rentrent". Avec des joints corrects,  des joints  d'ébéniste, pas des joints de maçon finis à la pâte à bois et à la truelle!

Mais vous allez peut-être me surprendre avec des solutions imprevues...


Edit
Bon je vais encore me faire sonner les cloches par Alain, j'ai tout écrit pas dans l'ordre et corrige fixfois, mais   j'avais prevenu que je n'avais pas fini! et vous vous faites tous vos commentaires avant la fin!

Oui, donc bien sur que c'est pas si mal , c'était mon quart d'heure de "masochisme savoyard" ( c'est ainsi que mon père appelait le discours des  femmes de la branche annecienne de la famille, de fort bonnes cuisinières qui ne pouvaient apporter un plat sans  geindre que "le boucher y avait pas tant bien servi",  ou  que "le four n' avait pas chauffé comme d'habitude"  . Mais ne vous inquietez pas : je dirai rien à ma fille qui d'ailleurs , si  la couleur  ne lui plait pas, elle  sait se servir d'un pinceau.


Je suis a ce propos  extrêmement satisfait d'avoir une femme au  goût si sûr,   un gout approuvé par l'unanimité des connaisseurs!  Elle a du avoir une absence le jour de son mariage... Tiens, ça me fait penser au mot deLeonard Cohen:
You told me that you prefered handsome men, but for me you would make an exception...Tu m'as dit que tu preferais les hommes beaux mais que pour moi, tu ferais une exception...

JMax j'ai quand pris note de la tecnhique FWW pour reparer les arêtes avec des feuilles de placage.  Si ça n'avait pas été un meuble de jardin , j'aurais réparé l'arête avec une technique approchante...


Dernière édition par vincent91 le Ven 2 Aoû 2013 - 18:29, édité 4 fois (Raison : g)

vincent91
complétement accro
complétement accro

Messages : 1179
Points : 2436
Date d'inscription : 01/11/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  Invité le Jeu 18 Juil 2013 - 21:02

Re,

Waouh, avec le piétement ça rends bien, ambiance bistrot c'est sympa.

Pour les gabarits, c'est tout simple, un bout de panneau "test", la dèf montée sur un compas, tu met un coup de fraise pour marquer l'un ou l'autre de tes deux cintres, une fois fait tu usines ton premier gabarit (sans bouger ton pointage), puis tu reviens sur ton panneau test, et tu modifie simplement le rayon de ton compas pour que ta fraise vienne lécher le bord de ta trace précédente. Il faut bien entendu un bon compas pour la déf, mais c'est assez vite fait avec deux bouts de panneaux, une rainure et un ou deux écrous papillons.

Ce qui peut-être te paraît impressionnant, c'est que c'est un plein cintre, mais c'est pas plus compliqué qu'une feuillure, ou qu'un cadre "classique" d'équerre. Il n'y aucune opération "technique" qui demande du doigté ou une grande expérience manuelle, seulement deux pointages, et ne pas oublier de tracer d'entrée de jeu deux diamètres perpendiculaires sur les gabarits pour le positionnement sur les bois.





Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  J-Max.fr le Jeu 18 Juil 2013 - 21:31

Bonsoir,

Tu as de saines lectures Vincent sourire02 
Comme je suis pour la paix des ménages, je dirai que Madame a raison.
Une teinte plus contrastée pour le pied aurait servi l'ensemble.
Sinon, pour les arrêtes, il y a eu un repotage dans Fine WoodWorking Magazine
dans le dernier (ou avant-dernier) numéro sur comment fixer les erreurs et autre boulettes.
Dans beaucoup de cas, ils collent un peu de placage dans la même essence, et c'est vraiment très discret.
Là c'est un peu tard, mais je partage l'info au cas où...

++JM

J-Max.fr
complétement accro
complétement accro

Messages : 3379
Points : 8651
Date d'inscription : 25/04/2012
Localisation : Breizh

http://www.j-max.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fabrication d'un plateau en bois pour table de bistrot

Message  Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 4:56


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 7 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum